Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 17:30

17.01.2012
Après le printemps arabe et le printemps birman, à quand le printemps tibétain ?
Immolations au Tibet - Groupe d'etude Assemblee nationale - International campaign for tibet Lionnel LUCA

Face à l’auto-immolation de 16 tibétains depuis mars 2011, le groupe Tibet, constitué de 179 parlementaires, appelle à l’envoi d’une mission d’observation au Tibet et dépose un projet de résolution à l’Assemblée nationale
Le groupe d’études de l’Assemblée nationale sur la question du Tibet, présidé par M. Lionnel Luca (UMP, Alpes-Maritimes), a auditionné M. Vincent Metten, directeur européen de International Campaign for Tibet, le mardi 17 janvier 2012, afin d’évoquer les évènements particulièrement préoccupants survenus ces derniers mois dans la région.
Depuis mars 2011, non moins de 16 tibétains, dont 2 femmes, se sont immolés en signe de protestation contre les atteintes du gouvernement chinois à la liberté d’expression et de religion.
L’auto-immolation, condamnée par le gouvernement tibétain en exil, au nom de son attachement au principe de non-violence, peut être considérée comme une forme de protestation et comme l’expression du désespoir croissant des jeunes Tibétains, en particulier de la communauté monastique de Kirti. Ce monastère est aujourd’hui encerclé par les forces de police chinoises : sur 2 600 membres de la communauté, seuls 600 moines sont encore sur les lieux, 300 ont été arrêtés en avril 2011. Quelles qu’en soient les motivations personnelles, ces actes doivent être replacés dans le contexte plus large de la répression religieuse et politique exercée dans la région par les autorités chinoises depuis 2007.

Regrettant l’absence de réaction publique des autorités françaises et européenne, le groupe Tibet demande au gouvernement de la République populaire de Chine de cesser toute politique répressive dans la région et de faire toute la lumière sur la situation des moines emprisonnés en avril 2011.

Une proposition de résolution sera déposée prochainement à l’Assemblée nationale. Elle réaffirme l’attachement de la France à la liberté d’expression des Tibétains, demande l’envoi d’une mission d’observation internationale dans la région du monastère de Kirti, et en appelle à la reprise du dialogue entre les autorités chinoises et les émissaires du Dalaï-Lama en vue d’établir un véritable statut d’autonomie pour le Tibet au sein de la République populaire de Chine.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 09:41


Alors que les Chinois du monde entier étaient en train de fêter les deux premiers jours de l'Année du Dragon le 23 et le 24 janvier 2012, la police chinoise a ouvert le feu sur des centaines de Tibétains qui manifestaient pacifiquement afin de réclamer les plus simples des droits au Drakgo, Serthar, Ngaba, Gyarong et dans les autres régions tibétaines aux alentours. Six Tibétains ont été tués et près de soixante ont été blessés, dont plusieurs sont dans un état grave.

Parce que de tels actes de barbarie tels que ceux-là et la répression systématique des tibétains, l'indignation et la colère des Tibétains à l'encontre du gouvernement chinois n'a fait que grandir depuis les grands soulèvement de 2008.

Depuis l'invasion du Tibet, le gouvernement chinois a prétendu chercher à bâtir un "paradis socialiste". Toutefois, les droits humains les plus basiques sont refusés aux Tibétains, le fragile écosystème est en pleine voie de destruction, la langue et la culture tibétaine sont en train de disparaître, les portraits de Sa Sainteté le Dalaï Lama sont interdits, les Tibétains sont écartés des voies économiques. Le Tibet est virtuellement sous les verrous. Les étrangers se sont vu interdire l'accès au Tibet et la région toute entière a été décrétée sous loi martiale.

J'appelle le gouvernement chinois à entendre les cris des manifestants tibétains et de ceux qui se sont immolés par le feu. Vous n'apaiserez pas les véritables indignations du peuple tibétain et ne rétablirez pas une situation stable au Tibet au travers de la violence et du meurtre. La seule façon de résoudre la question tibétaine et d'amener au moins la paix est de respecter les droits du peuple tibétain et d'instaurer un dialogue. En temps que personne profondément attaché au dialogue pacifique, je trouve l'usage de la violence à l'encontre des Tibétains absolument inacceptable et un tel acte doit être fermement condamné par tous les peuples de Chine et du monde.

J'appelle la communauté internationale à montrer sa solidarité et à élever la voix afin de soutenir les droits fondamentaux du peuple tibétain en ces temps graves. J'appelle la communauté internationale et les Nations Unies à envoyer une délégation au Tibet, et que l'accès à la région aux médias du monde entier soit autorisé. Les leaders de Pékin doivent savoir qu'assassiner les membres de sa propre famille est en violation claire et net des lois chinoises et internationales, et de tels actes ne feront qu'augmenter les doutes à l'égard de la légitimité morale de la Chine, de même que sa légitimité dans le monde des affaires.

Je veux dire à mes chers frères et soeurs au Tibet que nous entendons vos cris, haut et fort. Nous vous supplions de ne pas succomber au désespoir et de ne pas en venir à de mesures extrêmes. Nous ressentons votre douleur et nous ne permettrons pas que les sacrifices accomplis aient été vains. Vous êtes dans nos coeurs et dans nos prières chaque jour.

Aux Tibétains, je vous demande de ne pas célébrer le Losar (le nouvel an tibétain), qui tombe le 22 février de cette année. Cependant, vous pouvez observer les rites religieux habituels tels que faire brûler de l'encens, aller au temple et faire des offrandes traditionnelles.

Pour montrer notre solidarité avec les Tibétains au sein du Tibet, j'appelle les Tibétains et leurs amis du monde entier à manifester le Mercredi 8 Février 2012. Envoyons un message clair au gouvernement chinois et rappelons lui que la violence et le meurtre à l'encontre des Tibétains innocents est inacceptable ! Je vous demande à tous d'effectuer ces manifestations dans le calme, en accord avec les lois en vigueur dans vos pays respectifs, et avec dignité.
Une vidéo de cet article est disponible au lien suivant : www.tibetonline.tv.

Le 26/01/2012,
Traduction en français par Tashi Delek Bordeaux
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 14:26

Lire l'article sur :

logo

FRANCE TIBET

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 14:07

Lire sur :

Tibet-Info.Net

mercredi 25 janvier 2012 par Monique Dorizon , Rédaction

Le 24 janvier 2012, au moins cinq Tibétains ont trouvé la mort à la suite des tirs de police, à Serthar, au Tibet oriental. Ceci est survenu quand une foule de Tibétains s’est réunie à Serthar [1] et a commencé à lancer des slogans appelant à l’indépendance du Tibet.
Selon certaines sources de Tibétains en exil ayant des contacts dans cette région, plus de 600 agents de la sécurité chinoise sont arrivés sur le lieu des manifestations et ont commencé à tirer au hasard dans la foule.....

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 15:05



Proposition de loi visant à réprimer la contestation de l’existence des génocides reconnus par la loi

Intervention de M. Jean-François HUMBERT, président du groupe d’information sur le Tibet

Lundi 23 janvier 2012

Monsieur le Président,
Monsieur le Ministre,
Mes chers collègues,

C’est en ma qualité de président du groupe d’information sur le Tibet que je souhaite apporter un éclairage complémentaire à nos débats. Je ne me prononcerai pas de manière définitive sur l’intérêt ou la légitimité des lois dites « mémorielles », ni sur la constitutionnalité d’une incrimination pénale de la contestation de l’existence des génocides. Mon propos est autre. Je veux profiter de l’attention que le Sénat accorde aujourd’hui à la très grave question des génocides, pour rappeler que l’un d’entre eux est en cours aujourd’hui sur les hauts plateaux tibétains.
Je sais que cette affirmation va se heurter à une certaine incrédulité. D’aucuns, s’estimant bien informés, vont me rétorquer que l’oppression exercée par les autorités chinoises sur les Tibétains, aussi pesante soit-elle, ne peut pas être assimilée à un génocide. Et pourtant ! A ceux-là, je répondrai par deux considérations.
Premièrement, il ne faut pas oublier que l’occupation du Tibet par la Chine en 1949 a été suivie par l’élimination physique de centaines de milliers de Tibétains. Le gouvernement tibétain en exil à Dharamsala estime le nombre des victimes à 1,2 million de personnes, sur une population totale qui s’élevait à 5 ou 6 millions. Certes, comme il est d’usage en matière de génocide, son auteur, c’est-à-dire le gouvernement chinois, nie l’ampleur de ce chiffre. Certains universitaires occidentaux l’ont également révisé à la baisse, l’estimant plus proche de 700 000 à 800 000 victimes. Ce qu’il faut retenir, c’est que dans les premières décennies de l’occupation du Tibet, il y a bien eu un début de génocide physique, qui a d’ailleurs été reconnu en 1960 par une commission internationale de juristes.
Deuxièmement, il y a d’autres manières de faire disparaître un peuple que d’éliminer physiquement les hommes et les femmes qui le constituent. Il suffit de le priver de sa langue, de sa culture, et de sa mémoire. C’est la stratégie qui est actuellement mise en œuvre, de manière très consciente et organisée, par les autorités chinoises au Tibet. Derrière l’autonomie de façade et les droits reconnus en théorie aux prétendues « minorités nationales » par la Constitution chinoise, la réalité est celle d’une politique d’assimilation forcée. La langue tibétaine est marginalisée dans l’enseignement et les usages professionnels, la toponymie est systématiquement sinisée, la religion tibétaine est mise sous surveillance et dénigrée. La Chine espère ainsi parvenir à s’incorporer complètement le petit peuple tibétain, de même qu’ont déjà été entièrement assimilés les peuples mandchous et mongols. C’est pourquoi le Dalaï-Lama, qui pèse ses mots, évoque un « génocide culturel » en ce qui concerne la politique conduite par Pékin au Tibet.
Quels sont les chances de faire échec à ce génocide culturel ? Nous pouvons, fort heureusement, compter sur l’esprit de résistance du peuple tibétain, qui apparaît indomptable. Soixante ans après l’annexion du Tibet, le soulèvement du printemps 2008 est venu rappeler au monde que les Tibétains n’acceptent toujours pas la tutelle chinoise. Mais la répression est sévère depuis cinq ans, sous un régime de loi martiale qui ne dit pas son nom. Ces dernières années, les immolations par le feu se multiplient, témoignant du degré de désespoir atteint par le peuple tibétain.
C’est maintenant que nous ne pouvons plus fuir nos responsabilités. Rien ne sert de reconnaître les génocides passés, si nous ne nous préoccupons pas de ceux en cours. Le premier combat à mener est d’abord celui de la vérité. Car les auteurs d’un génocide tirent toujours parti du silence des nations. Se taire, c’est être complice. La France et l’Union européenne doivent s’exprimer clairement sur la question du Tibet, et signifier aux autorités de Pékin ce qui leur paraît inacceptable. Alors seulement, dans une deuxième étape, l’étau pourra se desserrer sur le peuple tibétain.
Tel est le témoignage que je voulais porter dans nos débats. La proposition de loi qui nous est soumise soulève sans doute des difficultés d’ordre juridique. Mais que pèsent ces arguties face à la souffrance des peuples ?

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 20:50

 

Traduction en français à venir

et en attendant une traduction via Google...

23 Janvier 2012

Le Mouvement Mondial pour le Tibet condamne Crackdown escalade de la Chine après les Tibétains tourné et battu au Tibet oriental

Voeux à redoubler d'efforts pour la pression multilatérale sur la Chine que les Tibétains continuent d'auto-immolation pour la liberté

Les 185 organisations de défense du Tibet qui forment l'International Tibet réseau (1) condamnent fermement les politiques de la Chine et la répression continue au Tibet qui ont provoqué une vague sans précédent d'auto-immolations par des moines tibétains, des religieuses et des laïcs. Chaque individu qui a effectué l'acte d'auto-immolation a exigé la liberté pour le Tibet et le retour du Dalaï Lama. Nous nous engageons à intensifier nos efforts en faveur de Tibétains de l'intérieur et appelons les gouvernements du monde, les institutions internationales et la communauté mondiale à la Chine à résoudre tibétaine griefs devant plus de vies sont perdues.

Le 23 Janvier au Tibétains Drango, Kardze, Tibet oriental a commencé la démonstration, éventuellement après les arrestations de Tibétains soupçonnés d'avoir distribué des tracts politiques autour de la zone. Forces de sécurité chinoises ont ouvert le feu alors qu'un grand nombre de Tibétains ont défilé vers un bureau du gouvernement. Un tibétain nommé Yonten aurait été tué et un certain nombre d'autres blessés (2). Ces événements suivent un incident de Ngaba (Sichuan) le 14 Janvier, quand les forces de sécurité chinoises grièvement blessé deux Tibétains à travers les coups, et a tiré au moins deux autres après profane Lobsang Jamyang auto-immolé. Tibétains est devenu en détresse et en colère après avoir été témoin de la police chinoise bat Lobsang Jamyang, ils ont commencé à protester et a tenté de récupérer le moribond, mais la police a frappé et a ouvert le feu sur certains dans la foule. Il ya eu des rapports non confirmés selon lesquels une femme a été tuée et - comme dans Drango - les blessés ne sont apparemment pas chercher de l'aide médicale par peur de l'arrestation (3).

À ce jour, il ya eu 17 auto-immolations dans le Tibet oriental (4), quatre depuis le 6 Janvier 2012. Au moins 12 de ces immolations ont été mortels. Un de ceux-ci, âgé de 42 ans respecté moine Lama Sopa qui a mis la lumière pour lui-même et est décédé le 8 Janvier, a laissé une cassette d'enregistrement dans lequel il a payé ses respects à ceux qui s'étaient auto-immolés devant lui. Il dit, «l'avenir du Tibet comme un pays glorieux repose sur les efforts de ces héros et héroïnes et vous tous unis comme un seul". Il a offert sa vie pour le «bien-être du Tibet six millions de personnes et surtout de tous les grands lamas, dirigé par Sa Sainteté le Dalaï Lama" (5).

Au moins deux autres Tibétains ont été tués à la suite de la réponse sécurité de la Chine (6). Il ya eu de nombreuses détentions et d'arrestations dans le cadre de la immolations. Dans Ngaba, trois moines ont été inculpés dans le cadre de la Mars 2011 auto-immolation d'un moine du monastère de Kirti compatriotes, et a reçu des peines de prison entre 10 et 13 ans (7).

Les immolations ont été jusqu'ici centrées dans le Tibet oriental (8), les zones qui, depuis les manifestations survenus sur le plateau tibétain en 2008 ont été inondés avec des soldats armés et quasiment coupée du monde. De nombreux monastères ont été tout bonnement fermé et les Tibétains sont régulièrement harcelés par les autorités dans les rues, dans leurs lieux de travail et dans leurs maisons. La région a également connu une forte augmentation des autres formes de protestation.

L'ampleur de cette crise et à la réticence de la Chine à reconnaître préoccupation internationale garantit une réponse internationale forte. Les membres du monde entier du réseau international du Tibet condamne mépris flagrant de la Chine pour les droits humains fondamentaux et ses agressions cruelles et systématiques sur le peuple tibétain.

Nous exhortons tous les gouvernements à:

i. Condamner publiquement l'utilisation de la Chine de la force contre les manifestants tibétains non armés, et

ii. Exhorter la Chine à cesser toutes actions extralégales et des politiques qui contribuent aux tensions, de troubles et d'auto-immolations au Tibet, et à répondre positivement aux appels des Tibétains pour la liberté et le retour du Dalaï Lama.

De plus, nous exhortons les gouvernements à poursuivre vigoureusement les actions dans les instances internationales compétentes qui se concentrera l'attention du gouvernement de la République populaire de Chine sur la gravité de la situation au Tibet et sur la préoccupation légitime de la communauté internationale que les Tibétains jouissent des droits et libertés énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l'homme et autres pactes internationaux auxquels la Chine est partie.

Remarques
1. Le Réseau international le Tibet est une coalition mondiale de 185 au Tibet liées aux organisations non gouvernementales, qui travaille à maximiser l'efficacité du mouvement mondial du Tibet. En réponse à cette crise, les membres du réseau ont fait du lobbying auprès des gouvernements et des parlements, en prenant part aux Journées d'action mondial pour sensibiliser le public et, en travaillant en partenariat avec d'Avaaz, générant le soutien de centaines de milliers de personnes. Voir Stand Up pour le Tibet.

2. Pour plus d'informations voir les rapports Centre tibétain pour les droits de l'homme et la démocratie et Free Tibet.

3. Pour plus d'informations, voir les rapports du International Campaign for Tibet. L'état des blessés et le moment de la mort de Lobsang Jamyang sont des détails qui ne sont actuellement pas possible de confirmer absolument.

4. Il ya eu 16 auto-immolations au Tibet oriental, depuis Mars 2011, en plus d'un en Février 2009. Les détails de chaque cas et une carte indiquant les emplacements de ces immolations se trouve à l'http://standupfortibet.org/further-information/

5. Voir le rapport de Radio Free Asia à qui la bande a été envoyé.

6. Deux Tibétains âgés mort après avoir été battus par le personnel de sécurité alors qu'ils tentaient d'empêcher plus de 300 moines dans le monastère de Kirti, Ngaba, d'être enlevé en avril 2011. Il ya des rapports non confirmés selon lesquels une femme est décédée à la suite de l'action policière dans le 14 Janvier Ngaba 2012 - une femme nommée Choki Dawa est dit être dans un état critique (voir 2). En avril 2011, le Centre tibétain pour les droits de l'homme et la démocratie a rapporté qu'un homme de 24 ans tibétain, Chukpel, avait succombé à ses blessures après avoir été sévèrement battu par la police après qu'il eut protesté devant un poste de police local dans la région de Ngaba.

7. Les trois moines ont été condamnés en août 2011. Un d'entre eux était l'oncle de l'Phuntsok moine qui l'auto-immolé et est décédé en Mars 2011. Il n'ya aucune preuve qu'ils avaient toute implication dans la mort Phuntsok.

8. Tous les immolations à ce jour ont eu lieu dans les régions tibétaines de l'Amdo et du Kham, qui font aujourd'hui partie du Sichuan en Chine et dans les provinces du Qinghai et s'étendent dans la Région autonome du Tibet. Voir carte à http://standupfortibet.org/further-information/


23 January 2012

Global Tibet Movement Condemns China's Escalating Crackdown after Tibetans shot and beaten in eastern Tibet

Vows to Intensify Efforts for Multilateral Pressure on China as Tibetans continue to Self-immolate for Freedom

The 185 Tibet advocacy organizations that form the International Tibet Network (1) strongly condemn China's policies and continued crackdown in Tibet that have provoked an unprecedented wave of self-immolations by Tibetan monks, nuns and laypeople. Each individual who has carried out the act of self-immolation has demanded freedom for Tibet and the return of the Dalai Lama. We vow to intensify our efforts in support of Tibetans inside Tibet and call on world governments, international institutions, and the global community to pressure China to address Tibetan grievances before more lives are lost.

On 23 January Tibetans in Drango, Kardze, eastern Tibet began demonstrating, possibly following the arrests of Tibetans suspected of distributing political leaflets around the area. Chinese security forces opened fire as large numbers of Tibetans marched towards a government office. A Tibetan named Yonten is reported to have been killed and a number of others injured (2). These events follow an incident in Ngaba (Sichuan Province) on 14 January, when Chinese security forces severely injured two Tibetans through beatings, and shot at least two others after layman Lobsang Jamyang self-immolated. Tibetans became distressed and angry after witnessing Chinese police beating Lobsang Jamyang; they began to protest and attempted to reclaim the dying man, but police beat and opened fire on some in the crowd. There have been unconfirmed reports that a woman was killed and - as in Drango - those injured are apparently not seeking medical help for fear of arrest (3).

To date there have been 17 self-immolations in eastern Tibet (4); four since 6 January 2012. At least 12 of these self-immolations have been fatal. One of these, 42-year old respected monk Lama Sopa who set light to himself and died on 8 January, left behind a tape-recording in which he paid his respects to those who had self-immolated before him. He said, “Tibet’s future as a glorious country depends on the efforts of these heroes and heroines and all of you united as one”. He offered his life for the “well-being of Tibet’s six million people and especially of all high lamas, headed by His Holiness the Dalai Lama” (5).

At least two other Tibetans have been killed as a result of China’s security response (6). There have been numerous detentions and arrests in connection to the self-immolations. In Ngaba, three monks were charged in connection to the March 2011 self-immolation of a fellow monk from Kirti monastery, and received prison sentences of between 10 and 13 years (7).

The self-immolations have so far been centered in eastern Tibet (8), areas that since demonstrations occurred across the Tibetan plateau in 2008 have been flooded with armed troops and virtually closed off from the world. Many monasteries have been all but shut down and Tibetans are routinely harassed by the authorities in the streets, in their workplaces and in their homes. The region has also seen a surge in other forms of protest.

The scale of this crisis and China's unwillingness to acknowledge international concern warrants a strong international response. The worldwide membership of the International Tibet Network condemns China’s flagrant disregard for fundamental human rights and its cruel and systematic assault on the Tibetan people.

We urge all governments to:

i. Publicly condemn China’s use of force against unarmed Tibetan protestors, and

ii. Urge China to cease all extralegal actions and policies that are contributing to the tensions, unrest and self-immolations in Tibet, and to respond positively to the calls of Tibetans for freedom and the return of the Dalai Lama.

We further urge governments to vigorously pursue actions in appropriate international forums that will focus the attention of the government of the People’s Republic of China on the severity of the situation in Tibet and on the legitimate concern of the international community that Tibetans enjoy the rights and freedoms enshrined in the Universal Declaration of Human Rights and other international covenants to which China is a party.

Notes
1. The International Tibet Network is a global coalition of 185 Tibet related non-governmental organizations, which works to maximise the effectiveness of the worldwide Tibet movement. In response to this crisis, Network Members have been lobbying governments and parliaments, taking part in Global Days of Action to raise public awareness and, working in partnership with Avaaz, generating the support of hundreds of thousands of people. See Stand Up for Tibet.

2. For more information see reports by Tibetan Centre for Human Rights and Democracy and Free Tibet.

3. For more information see reports by the International Campaign for Tibet. The status of those injured and the timing of Lobsang Jamyang’s death are details which are not currently possible to confirm absolutely.

4. There have been 16 self-immolations in eastern Tibet since March 2011, in addition to one in February 2009. Details of each case and a map showing the locations of these self-immolations can be found at http://standupfortibet.org/further-information/

5. See report by Radio Free Asia to whom the tape was sent.

6. Two elderly Tibetans died after being beaten by security personnel as they tried to prevent over 300 monks in Kirti Monastery, Ngaba, from being taken away in April 2011. There are unconfirmed reports that a woman died as a result of police action in Ngaba on 14 January 2012 - a woman named Choki Dawa is said to be in a critical condition (see 2). In April 2011 the Tibetan Centre for Human Rights and Democracy reported that a 24-year old Tibetan man, Chukpel, had died of his injuries after being beaten severely by police after he protested outside a local police station in the Ngaba area.

7. The three monks were sentenced in August 2011. One of those was the uncle of the monk Phuntsok who self-immolated and died in March 2011. There is no evidence they had any involvement in Phuntsok’s death.

8. All the self-immolations to date have taken place in the Tibetan regions of Amdo and Kham, which are today part of China's Sichuan and Qinghai Provinces and extend into the Tibet Autonomous Region. See map at  http://standupfortibet.org/further-information/

Signed by Members of the International Tibet Network
A.C.T. Tibet Support Group
Aide aux Refugies Tibetains
Amigos del Tibet, El Salvafor
Anterrashtriya Bharat - Tibbet Sahyog Samiti
Asociacion Cultural Peruano Tibetana
Asociacion Cultural Tibetano - Costarricense
Association Cognizance Tibet, North Carolina
Association Dorje
Association Drôme Ardèche-Tibet
Association of Free Tibet
Association Rencontres Tibetaines - C.S.P.T. Midi-Pyrenees
Associazione Italia-Tibet
Australia Tibet Council
Australian Tibet House Inc.
Austrian Committee for Tibet
Autodétermination-Tibet 09/31
Bay Area Friends of Tibet
Bharrat Tibbat Sahyog Manch, India
Boston Tibet Network
Briancon05 Urgence Tibet
Caisse d'Aide aux Prisonniers Tibetains
Canada Tibet Committee
Casa del Tibet - Spain
Casa Tibet Mexico
Centro De Cultura Tibetana
Circle of Friends (Philippines)
Colorado Friends of Tibet
Comite de Apoyo al Tibet (CAT)
Comite de Soutien au Peuple Tibetain (Les Lilas)
Committee of 100 for Tibet
Core Group for Tibetan Cause, India
Corse - Tibet
CTC - Calgary
Dhokam Chushi Gangdruk
Eco-Tibet France
Eco-Tibet Ireland
Fair Society o.s.
Foundation for Universal Responsibility
France-Tibet
Free Tibet
Friends of Tibet - Isamailia (Egypt)
Friends of Tibet in Costa Rica
Friends of Tibet in Finland
Friends of Tibet New Zealand
Friends of Tibet Slovakia
Friends of Tibet Society St. Petersburg, Russia
Fundacion Pro Tibet
Gannasamannay
Groupe Non-Violent Louis Lecoin, France
Grupo de Apoio ao Tibete, Portugal
Grupo De Apoyo a Tibet Chile
Grupo Pro-Cultura Tibetana, Chile
Gu-Chu-Sum Movement of Tibet
Helsinki Foundation for Human Rights - Tibet Desk
Himalayan Committee for Action on Tibet
India Tibet Friendship Society
International Campaign for Tibet
International Campaign for Tibet Deutschland
International Campaign for Tibet Europe
International Society of Human Rights, Munich Chapter (IGFM)
International Tibet Independence Movement
International Youth Human Rights Group - Human Rights in Tibet
Israeli Friends of the Tibetan People
Jamtse Thundel Association
Japan Association of Monks for Tibet
Japan Committee of 100 for TIbet
La Porte du Tibet, Geneva
Le Club Francais
Les Amis du Tibet - Belgium
Les Amis du Tibet - Luxembourg
Lions Des Neiges Mont Blance, France
Lithuanian Tibet Culture Foundation
Los Angeles Friends of Tibet
Lung-Ta Project
Mahatma Gandhi Tibet Freedom Movement
Maison des Himalayas
Maison du Tibet - Tibet Info
National Campaign for Tibetan Support, India
National Democratic Party of Tibet
Nice Tibet
Northwest Tibetan Cultural Association
Nos Amis de l'Himalaya
Ns3 Rigpa Community Builder’s Foundation
Objectif Tibet
Passeport Tibetain
Pensando En Tibet - Mexico
Phagma Drolma-Arya Tara
Polish Movement for a Free Tibet
Raise Tibetan Flag Campaign
Reseau International des Femmes pour le Tibet
Roof of the World Foundation, Indonesia
Sakya Trinley Ling
San Diego Friends of Tibet
Santa Barbara Friends of Tibet
Save Tibet, Austria
Save Tibet Foundation
Sierra Friends of Tibet
Society for Croatia-Tibet Friendship
Society for Threatened Peoples International
Solidarite Tibet
South African Friends of Tibet
Students for a Free Tibet
Students for a Free Tibet - Bangladesh
Students for a Free Tibet - France
Students for a Free Tibet - India
Students for a Free Tibet - Japan
Students for a Free Tibet - UK
Students for a Free Tibet – Canada
Students for a Free Tibet New Zealand
Students for a Free Tibet, Poland
Swedish Tibet Committee
Swiss Tibetan Friendship Association (GSTF)
Taiwan Friends of Tibet
Taiwan Tibet Exchange Foundation
The Foundation for Civil Society, Russia
The Norwegian Tibet Committee
The Tibetan Alliance of Chicago
The World Tibet Day Foundation
The Youth Liberation Front of Tibet, Mongolia and Turkestan
Tibet 59 / 62
Tibet Action Group of Western Australia
Tibet cesky (Tibet in Czech)
Tibet Committee of Fairbanks
Tibet Democratie
Tibet Group-Panama
Tibet Initiative Deutschland
Tibet Justice Center
Tibet Languedoc
Tibet Liberte Solidarite
Tibet Libertes, France
Tibet Lives, India
Tíbet Patria Libre, Uruguay
Tibet Society, U.K.
Tibet Solidarity Forum, Bangladesh
Tibet Support Association - Hungary
Tibet Support Committee Denmark
Tibet Support Group - Ireland
Tibet Support Group - Krasnodar Region, Russia
Tibet Support Group - Netherlands
Tibet Support Group - Romania
Tibet Support Group - Sochi Region, Russia
Tibet Support Group Adelaide - Australia
Tibet Support Group Kenya
Tibet Support Group Kiku, Japan
Tibet Support Network Japan
Tibet Unterstutzung Liechtenstein
Tibetan Association of Germany
Tibetan Association of Ithaca
Tibetan Association of Northern California
Tibetan Association of Philadephia
Tibetan Association of Santa Fe
Tibetan Association of Southern California
Tibetan Buddhist Center (Singapore)
Tibetan Community Austria
Tibetan Community in Britain
Tibetan Community in Denmark
Tibetan Community in Ireland
Tibetan Community in Poland
Tibetan Community of Australia (Victoria)
Tibetan Community of Italy
Tibetan Community Sweden
Tibetan Cultural Association - Quebec
Tibetan Parliamentary and Policy Research Centre
Tibetan Programme of The Other Space Foundation
Tibetan Rights and Freedom Committee
Tibetan Student Association, Madras (TSAM)
Tibet Support Group Belgium, de Vrienden van Tibet
Tibetan Women's Association
Tibetan Women's Association and Friends Australia
Tibetan Youth Association in Europe
Tibetan Youth Congress
Tibetan Youth UK
Tibetisches Zentrum Hamburg
TIBETmichigan
Tibets Kinder im Exile V.
Toronto Tibet Youth Congress
TSG - Slovenia (Formally Foundation Dharmaling)
TSG Free Tibet And You
Tsowa-Maintenir la Vie, France
U.S. Tibet Committee
Union Latvija Tibetai (Latvia for Tibet )
United Nations for a Free Tibet (UNFFT)
Western Colorado Friends of Tibet
Wisconsin Tibetan Association
Zida Cels, Latvia

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Actions
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 16:53

TIBET-INFO.NET

lundi 23 janvier 2012 par Rédaction

Les forces de l’ordre ont ouvert le feu le 23 janvier 2012 sur une manifestation dans la région de Kardzé, faisant au moins un mort et des dizaines de blessés, a annoncé l’ONG Free Tibet.
La fusillade, la plus grave depuis les émeutes antichinoises de 2008 au Tibet  [1], s’est produite à midi dans la province du Sichuan, dans une région tibétaine, selon l’ONG.
Un laïc tibétain, identifié comme Norpa Yonten, est mort par balle après que les responsables de la sécurité aient réprimé une manifestation dans le comté de Drango [2]. Le corps de Yonten, un résident du comté de Drango, a été emporté au monastère proche de Drango.
Une trentaine d’autres Tibétains ont été blessés par balle, dont un qui a été touché à l’abdomen, selon Free Tibet.
"Ils ont peur de transporter les blessés à l’hôpital car ils redoutent d’y être arrêtés", a déclaré par téléphone à l’AFP Stephanie Brigden, directrice de Free Tibet.
"La situation pourrait se dégrader", a-t-elle ajouté en précisant que de nombreux Tibétains tentaient de se rassembler vers le monastère de Drango, dans la préfecture de Kardzé, théâtre de la manifestation violemment réprimée..

La manifestation a eu lieu le matin du 23 janvier 2012, lorsque le Bureau de la sécurité publique (PSB) a arrêté de nombreux Tibétains dans et autour de Drango parce qu’elles les soupçonnaient d’avoir collé des tracts et des affiches avertissant qu’il y aurait d’autres immolations par le feu si le gouvernement chinois n’écoutait pas les préoccupations des Tibétains [3]. Les tracts étaient apparus quelques jours plus tôt dans et autour de la ville de Drango.
Préoccupés et irrités par l’arrestation arbitraire de Tibétains, d’autres habitants de la région ont protesté. Les manifestants, dont beaucoup étaient des fermiers et des nomades, brandissaient des drapeaux tibétains et scandaient des slogans pour la liberté du Tibet, selon le Centre Tibétain pour les Droits de l’Homme et la Démocratie (TCHRD). Le PSB et la Police armée populaire (PAP) sont alors intervenus en utilisant des armes pour contenir les manifestants, selon le TCHRD.

Le rassemblement s’est déroulé aussi alors que de nombreux Tibétains refusaient de prendre part aux festivités du nouvel an chinois, alors que la Chine est entrée le 23 janvier dans l’année lunaire du Dragon. [4]
Selon le TCHRD, au moins deux Tibétains seraient morts dans la fusillade. Toutefois, le TCHRD essaie toujours de confirmer l’exactitude de cette information.

L’Administration centrale tibétaine (CTA), dont le siège est à Dharamsala en Inde, a confirmé sur son site internet la mort de Yonten ainsi que les nombreux blessés après que la police, selon lui, eut ouvert le feu de façon aveugle. D’autres témoins parlent de six morts, a ajouté le gouvernement en exil.
La police et les autorités locales des comtés concernés par la manifestation étaient injoignables lundi 23 janvier au soir.

Sources : AFP, TCHRD, Free Tibet, Tibet.net23 janvier 2012.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 13:16

TIBETNEWSONLINE.BLOGSPOT.COM

 

La France préoccupée par  les auto-immolations au Tibet (Traduction Google)

 

La France a exprimé sa préoccupation et sa tristesse devant la recrudescence de la tragédie auto-immolations par de jeunes Tibétains au Tibet, appelant le gouvernement chinois que le dialogue est la seule façon de résoudre la crise au Tibet.

«Après les incidents tragiques qui ont eu lieu ces dernières semaines, la France exprime sa tristesse à la mort par auto-immolation de jeunes moines tibétains. Le caractère extrême de leurs actes reflète un fort sentiment de désespoir, «français des Affaires étrangères Bernard Valero parole du ministère a déclaré lors d'une conférence de presse régulière le 19 Janvier.

"La France est préoccupée par la recrudescence du nombre de ces immolations depuis l'automne 2011", at-il déclaré.

«Elle [la France] réaffirme son attachement à la liberté religieuse et la préservation de la culture et les traditions tibétaines, ainsi que le respect des droits humains. Il estime que le dialogue est la seule façon de parvenir à une solution durable, tout en respectant pleinement l'identité culturelle et spirituelle du Tibet, dans le cadre de la République populaire de Chine.

«Ces messages sont régulièrement réaffirmé aux autorités chinoises dans le cadre de nos contacts politiques et le dialogue UE-Chine sur les droits humains», a déclaré M. Valero.

Seize Tibétains se sont auto immolés dans les douze derniers mois, dont 12 ont succombé à leurs blessures, tandis que les allées et venues des quatre Tibétains restent inconnus. Tous ceux qui se sont fixés dans le feu ont exigé le rétablissement de la liberté au Tibet et le retour de Sa Sainteté le Dalaï Lama dans sa patrie.

Lobsang Jamyang, 22 ans, qui s'est immolé par le feu dans Ngaba dans le nord-est du Tibet, samedi dernier, a été frappé et battu par la police avec les clubs dopés avec des clous. "Il s'est aspergé d'essence et s'est immolé par le feu. Il marchait dans la rue appelant à la longue vie du Dalaï Lama et pour la liberté au Tibet. La police a commencé à le battre coup de pied et avec des clubs dopés avec des clous plutôt qu'immédiatement se concentrant sur éteint les flammes, "des Etats-Unis basée Rights Group International Campaign for Tibet, a déclaré.

Pendant ce temps, la Chine prévoit de fermer le Tibet aux touristes étrangers pour une cinquième année consécutive.

L'Associated Press a cité des agents de voyage à Lhassa comme disant que l'administration du tourisme du gouvernement dans la capitale du Tibet avait informés que les voyageurs étrangers seraient interdits à partir de 20 Février au 30 Mars.

 

------------------------------------------------------------------

France Concerned by Self-immolations in Tibet

France has expressed its concern and sadness over the upsurge of tragic self-immolations by young Tibetans in Tibet, calling on the Chinese government that dialogue is the only way to resolve the crisis in Tibet.

“Following the tragic incidents that have taken place in recent weeks, France expresses its sadness over the death by self-immolation of young Tibetan monks. The extreme nature of their acts reflects a strong sense of despair,” French foreign ministry spokesman Bernard Valero said at a regular press briefing on 19 January.

“France is concerned by the upsurge in the number of these self-immolations since fall 2011,” he told reporters.

“It [France] reaffirms its attachment to religious freedom and the preservation of Tibetan culture and traditions, as well as the respect for human rights. It believes that dialogue is the only way to achieve a lasting solution, while fully respecting Tibet’s cultural and spiritual identity, within the framework of the People’s Republic of China.

“These messages are regularly reaffirmed to the Chinese authorities within the framework of our political contacts and the EU-China dialogue on human rights,” Mr Valero said.

Sixteen Tibetans have self immolated in the last twelve months, out of which 12 succumbed to their injuries, while the whereabouts of 4 Tibetans remain unknown. All those who set themselves in fire have demanded the restoration of freedom in Tibet and the return of His Holiness the Dalai Lama to his homeland.

Lobsang Jamyang, aged 22, who set himself on fire in Ngaba in north-eastern Tibet last Saturday, was kicked and beaten by police with clubs spiked with nails. “He doused himself in petrol and set himself on fire. He walked into the street calling for the long life of the Dalai Lama and for freedom in Tibet. Police began to kick and beat him with clubs spiked with nails rather than immediately focusing on putting out the flames,” US based rights group International Campaign for Tibet said.

Meanwhile, China plans to close Tibet to foreign travellers for a fifth straight year.

The Associated Press quoted travel agents in Lhasa as saying that the government’s tourist administration in Tibet’s capital had informed them that foreign travellers would be banned from 20 February to 30 March.




Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 20:46

vendredi 20 janvier 2012 par Monique Dorizon

Le gouvernement chinois tente actuellement de corrompre les Tibétains de l’intérieur afin qu’ils acceptent de célébrer le prochain "Losar", Nouvel An tibétain.

S’adressant à Phayul, un Tibétain en exil, citant des contacts au Tibet, a indiqué que des responsables du gouvernement chinois avaient amadoué des Tibétains avec de l’argent et des cadeaux afin de célébrer Losar [1] contre leur gré.

"J’ai parlé à un Tibétain au Tibet et il m’a dit que le gouvernement chinois essaie de les soudoyer pour célébrer Losar, en donnant 500 yuans (62 euros environ) à chaque famille et 200 yuans (25 euros environ) par personne", rapporte ce Tibétain dont le nom n’est pas donné.

Suite à la vague d’immolations par le feu qui a touché l’est du Tibet au cours des 11 derniers mois, les Tibétains du Tibet voudraient ne pas célébrer Losar en hommage aux 16 Tibétains qui se sont immolés depuis mars 2011 [2]. Cette position est également perçue comme un geste d’hommage et de solidarité avec les familles des personnes décédées et blessées.

En novembre dernier, le Tibetan Youth Congress (TYC), le plus grand groupe indépendantiste en exil, avait exhorté les Tibétains à renoncer aux célébrations de Losar reprenant la tradition tibétaine d’abandon des célébrations du Nouvel an après la mort d’un membre de la famille.

Se référant à la vague d’immolations des Tibétains au Tibet, TYC avait exhorté les Tibétains à donner à l’Administration centrale tibétaine basée à Dharamsala l’équivalent des dépenses ordinairement engagées pour célébrer l’événement de trois jours.

"99% des Tibétains du Tibet ne célébreront pas le Losar, mais certains ont peur que, s’ils ne le célèbrent pas, alors cela pourrait devenir un handicap politique pour eux", dit l’homme du Tibet à Phayul.
"Il serait alors facile pour les autorités chinoises d’épingler les Tibétains ne célébrant pas Losar comme étant « anti-Chinois »".

Un autre tibétain en exil, ayant des contacts étroits avec les Tibétains à l’intérieur de la région de Ngaba assiégée à l’Est du Tibet, a déclaré que les Tibétains sont "déterminés à annuler" les prochaines célébrations de Losar.
"Les Tibétains du Tibet sont très déterminés à annuler le Nouvel an tibétain comme nous le faisons pour marquer une année de deuil quand meurt quelqu’un de la famille", a déclaré Kanyag Tsering, moine du monastère de Kirti vivant en Inde, citant des contacts à l’intérieur du Tibet.

Source : Phayul, 17 janvier 2012.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 12:29

TIBET-INFO.NET

jeudi 19 janvier 2012 par Rédaction

Dragon tibétain Le Nouvel an tibétain, appelé (Fête du) Losar, sera célébré le 22 février 2012.
NB La fête du Losar dure plus précisément 3 jours traditionnellement, et sera donc fêtée du 22 au 24 février. [1].

Nous entrerons alors dans la 2139ème année du calendrier tibétain, qui sera l’année placée sous le signe du Dragon d’eau.


Le calendrier tibétain est composé de 12 "signes", et de 5 "éléments", créant ainsi un cycle de 60 ans.

Les 12 signes sont :
- Souris
- Bœuf
- Tigre
- Lièvre
- Dragon
- Serpent
- Cheval
- Mouton
- Singe
- Oiseau
- Chien
- Cochon

et les 5 éléments, chacun répété 2 ans de suite :
- Eau
- Bois
- Feu
- Terre
- Métal / Fer

Voir également les articles :
- Losar, le nouvel an tibétain, ses symbolismes et son déroulement
- Calendriers tibétains

Années précédentes :
- 2011 : Lièvre de Fer, depuis le 5 mars 2011.
- 2010 : Tigre de Fer, depuis le 14 février 2010.
- 2009 : Bœuf de Terre, depuis le 25 février 2009.
- 2008 : Souris de Terre, depuis le 7 février 2008.
- 2007 : Cochon de Feu depuis le 18 février 2007.
- 2006 : Chien de Feu depuis le 28 février 2006.
- 2005 : Oiseau de Bois depuis le 18 février 2005.
- 2004 : Singe de Bois
- 2003 : Mouton d’Eau

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo