Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 22:05

  Se résigner, c'est donner une prime à la violence, tolérer l'intolérable, c'est se croiser les bras au lieu d'agir, disait un jour le Dalaï-Lama. 

       bonne lecture, bien cordialement, 
                   c.b.l.
LE TIBET A REBROUSSE-TEMPS

Regardez une carte de géographie, vous le verrez au coeur de l’Asie, même si son nom n’y figure plus, au milieu de nulle part, c’est-à-dire au centre même, axe de la planète dorénavant assimilé au « troisième pôle » ou toit du monde au-dessus des étendues euroasiatiques, pays que des idéologue s’acharnent à faire disparaître en l’effaçant de l’histoire des hommes et que d’autres, mieux inspirés et fondés à le faire, préservent tranquillement avec non moins d’obstination pour l’avenir des générations futures. Pays qui existe tellement à force d’être souhaité disparu corps et biens de la mémoire humaine et dont l’âme nomade caracole sur la crêtes des montagnes, des nuages ou des rêves.

Défaite des vainqueurs, victoire des vaincus : alors que le bras de Pékin se fait de plus en plus long à mesure que ses interlocuteurs se font plus petits et semble étendre ses tentacules bien au-delà de la Grande muraille, fût-elle virtuelle, des hommes et des femmes chassés de chez eux il y a plus d’un demi-siècle ont dû se résoudre un jour à partir et à
prendre l’une des multiples routes du temps, celle de l’exil. Peut-être à rebrousse-temps du temps linéaire commun dans la société humaine. Car enfin, à l’heure de l’émancipation des peuples, lorsque tant d’autres recouvraient la liberté ou accédaient à l’indépendance, le Tibet, lui, était militairement occupé contre la volonté de son peuple révolté, et depuis lors, soumis à une colonisation systématique au nom d’une hypothétique modernisation à marche forcée
piétinant les aspirations profondes des premiers concernés, les Tibétains eux-mêmes. Curieuse destinée à vrai dire pour un peuple dont Jacques Bacot disait à l’orée du XXe siècle qu’il était « étrange et vivait à part des autres, ne faisant rien comme eux »…

Et pourtant : comme d’autres peuples naguère asservis, les Tibétains restent insoumis.
Ils le font savoir à leur manière, parfois surprenante, s’entêtant à ne pas capituler ni à l’intérieur de leur pays défiguré où tout est fait afin qu’ils oublient leurs racines, leur passé, leurs traditions et leur histoire – ni dans l’exil où non contents de reconstruire et de préserver leur héritage, ils l’offrent en partage. Pour enrichir le patrimoine commun de l’humanité. Du toit du monde jusqu’aux rives d’océans lointains : de quoi contribuer à irriguer ou à éclairer les temps à venir.

Sur place néanmoins, en leur vaste berceau d’altitude, la vie est rude à ceux qui persistent à ne pas abdiquer leur singularité, voire à réclamer le respect de leurs droits. Un jeune Tibétain téméraire, rapidement arrêté par des gardiens de l’ordre chinois aux aguets, a osé devant le Jokhang à Lhassa réclamer en solitaire une aide réellement efficace et des compensations pour les victimes du séisme de la mi-avril, laissées pour compte dans les hameaux à peine éloignés de l’épicentre du désastre. D’autres dans la région de la catastrophe ont été arrêtés pour avoir posé des questions sur l’organisation des secours et les incohérences de l’aide d’urgence, retardée par la méconnaissance du terrain et les difficultés d’accès.

Toutefois, comme pour tenter de mieux dissimuler des réalités qui dérangent, à la grandiose exposition universelle de Shanghai censée témoigner aux yeux du monde de la montée pacifique de la Chine sur l’échiquier mondial, il se trouve un « pavillon du Tibet céleste » où, selon une dépêche de l’AFP, on voit des « Tibétains tout sourire richement parés
dans des paysages somptueux illustrant ainsi « la société harmonieuse » version le président Hu Jintao, sous le slogan « le Tibet nouveau, une vie meilleure ». Revers de la médaille, fin avril, l’agence officielle Xinhua en appelait au « renforcement de la vigilance contre les forces étrangères hostiles à la Chine » et à « bloquer les informations nuisibles concernant les droits de l’homme, le Tibet ou le Xinjiang ».
Amis du Tibet, vous voilà dûment avertis, attention à la liste noire…

Mieux encore, le 9 mai, une dépêche de la même agence Xinhua rapportait les propos de Jia Qinglin, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois, appelant les ressortissants chinois à l’étranger et les étrangers d’origine chinoise, membres de diverses associations culturelles ou d’amitié, à contribuer par des investissements « au développement de la Région autonome du Tibet er la Région autonome ouïghoure du
Xinjiang ». Et de les encourager à être de « fermes partisans de l’unité nationale et de mieux faire découvrir au monde les progrès du Tibet et du Xinjiang, à faire plus d’efforts pour sauvegarder l’intégrité territoriale, la cause de la réunification et la diffusion de la culture chinoise à l’étranger ». Comme si tous les grands (et les moins grands) de ce monde ne s’étaient pas empressés il y a peu dans le sillage du récent tremblement de terre de présenter au président chinois des condoléances très « chinoisement correctes », sans jamais mentionner les victimes tibétaines… Bien seul à tenter un peu tardivement de sauver l’honneur, le Congrès américain serait en train de rédiger une résolution visant à réparer ce manque d’élémentaire courtoisie…

« Se libérer de la peur », n’a cessé de répéter la Dame de Rangoun, toujours recluse dans la maison familiale en train de se délabrer et abandonnée au mauvais vouloir d’une camarilla paranoïaque que d’aucuns font mine de croire sur parole quand les militaires birmans promettent des «élections « libres et ouvertes » devant déboucher sur une
« démocratie disciplinée ». Il y a plus longtemps, vers la fin des années 80, d’autres ailleurs se battaient pour garder la mémoire, résister à l’oubli, ne pas se soumettre ni capituler, se protéger du désespoir : ce vadémécum de la dissidence est-européenne a finalement permis à ses artisans de casser un temps immobile et de briser le contrat du silence.
Persister, informer, ne pas céder – disait Vaclav Havel. Parce que, comme l’avait alors résumé l’un d’eux, « le
chemin le plus court vers la liberté des autres est ma propre liberté. »

 C.B.L.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 18:53

 

Mail recu ce jour de TIBET LANGUEDOC   (via http://tibetinmysoul.ning.com)

 

 

Bonjour,

 

Vous trouverez ci-joint un appel contre l'expulsion de Tara et Sonam dont vous pouvez lire l'histoire sur le blog ci dessous.

Vous trouverez la lettre pour le préfet sur le blog : www.taraetsamaman.unblog.fr

 

Vous trouverez sous la petite photo de Tara et Sonam une lettre petition a telecharger et faire signer et/ou ecrire directement au prefet a l'adresse ci-dessous.

Nous vous demandons d’imprimer la lettre destinée au préfet (dernière page du blog), d’indiquer votre nom et de signer, puis de la scanner pour l’envoyer par e-mail à Claude Charmoy : charmoy.claude@orange.fr

Vous pouvez aussi la faire parvenir à Claude Charmoy par la poste ou tout autre moyen, ou même l’envoyer directement au préfet.

Pour des informations plus complètes, contacter :

Claude Charmoy,

2 rue des FrèresGuillemin

56800 Ploërmel

Tel. 02 97 74 31 26 ou 06 47 79 08 44

Courriel : charmoy.claude @orange.fr

Tara et Sonam vous remercient

Claude Charmoy

Pour le Prefet, ecrire :

Monsieur le Préfet

Prefecture du Morbihan

B.P. 501

56019 Vannes

E-mail de la préfecture si nécessaire :

courriel@morbihan.pref.gouv.f



Tibet Languedoc - 14, rue de Toulouse - 30000 NÎMES

Tél./Fax : 04 66 29 00 24

Mail : tibet.languedoc@orange.fr

Site : http://tibet-languedoc.rsfblog.org

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Urgent
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 17:34

LE MONDE

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 10:13

 

 

 

affichebut2010 copie

 

 

PROGRAMME PROCHAINEMENT EN LIGNE SUR LE BLOG

 

Visible si vous le désirez  à l'adresse :

SERRE CHEVALIER VALLEE OFFICE DU TOURISME

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Evénements
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 19:48

De Pascale TROUILLAUD
(AFP)


 Le Tibet et le Xinjiang ont beau être des épines dans le pied du Parti communiste au pouvoir à Pékin, aucun visiteur du pavillon chinois de l'Expo universelle de Shanghai n'en saura rien: l'harmonie règne sur ces terres de tradition et de progrès.

Situés dans l'immense pavillon Chine, ceux du Tibet et du Xinjiang offrent une vision idyllique de ces deux régions du grand Ouest de la Chine ensanglantées en 2008 et 2009 par des émeutes antichinoises.

"Avez-vous vu le film sur les changements extraordinaires au Tibet ces 51 dernières années depuis les réformes démocratiques?", demande Yang La, souriante hôtesse tibétaine du pavillon, habillée en costume ethnique, en référence à l'écrasement de l'insurrection antichinoise dans la région himalayenne en 1959.

Pendant cinq minutes défilent des images de paysages tibétains somptueux, du palais du Potala, de danseurs aux sourires béats, de touristes émerveillés. Mais aussi du train le plus haut du monde qui a désenclavé le Tibet, de laboratoires, de panneaux solaires et d'aéroports, emblématiques du développement que Pékin se targue d'avoir apporté à la région deshéritée.

Pas d'images des moines bouddhistes du Tibet qui se plaignent de la répression de leur culture et religion. Trois moines en robes seulement apparaissent dans le film: ils sont devant un ordinateur.

Dans un salon tibétain reconstitué, deux cadres au mur: l'un est un montage de photos de Mao Zedong, Deng Xiaoping, Jiang Zemin. "Les photos de nos trois générations de dirigeants", explique Yang.

Le représentant de la 4e, le président Hu Jintao, a droit a un cadre pour lui tout seul où il apparaît tout sourire avec des Tibétains, sur fond de Potala.

Les deux cadres sont entourés de la hada, l'écharpe blanche traditionnelle, pour "remercier la Chine de sa préoccupation pour le peuple des Tibétains de tous les groupes ethniques", récite l'hôtesse, qui assure que sa formation n'a porté que sur son anglais, son maintien et son maquillage.

Au mur, une reproduction d'une fresque sur "la joyeuse fête du Losar --le Nouvel an tibétain--, réalisée par un artiste Han, ethnie dominante en Chine, montre "les peuples du Tibet de toutes les ethnies qui mènent une vie heureuse", explique la légende.

Pourquoi ne voit-on pas d'images de moines ni de monastères au pavillon du Tibet? Yang s'excuse dans un sourire et fait un pas en arrière. Opportunément, un responsable du pavillon vient la chercher pour accueillir des étrangers.

Le groupe Free Tibet a appelé les dirigeants étrangers à "éviter le pavillon du Tibet".

"Visiter cette parodie équivaudrait à approuver tacitement la politique chinoise de détentions arbitraires, de tortures, d'enlèvements, de rééducation patriotique et d'occupation du Tibet", explique-t-il dans un communiqué.

Non loin du "Tibet céleste" --décrit récemment par le dalaï lama comme l'enfer sur Terre-- un panneau proclame: "Xinjiang, terre d'harmonie".

Les Chinois font la queue devant le pavillon pour assister à un spectacle enlevé de danseurs traditionnels pendant qu'est projeté un film de propagande avec incrustations.

"Il y a beaucoup d'ethnies différentes au Xinjiang", peut-on lire, "le Xinjiang a un des niveaux les plus élevés de mécanisation de l'agriculture".

Après la danse, Liu Jiyuan, un visiteur, applaudit à tout rompre.

Le pavillon est "un endroit merveilleux qui montre les paysages du Xinjiang", explique ce Han de Urumqi, capitale de la région où des émeutes ont fait plus de 200 morts en juillet 2009.

"Et vous, qu'est-ce que vous savez de ce qui s'est passé au Xinjiang, hein?", crie-t-il quand on l'interroge sur ces violences entre Hans et Ouïghours musulmans.

Un homme de la sécurité du pavillon vient l'attraper par les épaules. Il l'emmène, mettant fin à l'interview, et lance: "Dégagez".

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 16:18

Communiqué de la LDH (Ligue des Droits de l'Homme)


Mercredi 5 mai 2010 3 05 /05 /2010 17:05

 

La Chine est moderne, la Chine est belle, la Chine avance, la Chine est un partenaire privilégié de la France depuis 1964... Mais quelle Chine ? Celle encensée par Nicolas Sarkozy la semaine dernière, ne peut faire oublier les cris des emprisonnés. Le déplacement du président de la République en Chine, à l’occasion de l’ouverture de l’exposition de Shanghaï, était présenté comme un voyage de réconciliation. L’important, à en croire les deux parties, était de réaffirmer que le Tibet était territoire chinois.

 

Le Chef de l’État a visité une exposition dont avaient été écartés par emprisonnements, éloignements forcés, assignations à résidence ou menaces renouvelées, tous ceux qui auraient pu troubler l’image d’harmonie proposée par le régime. Depuis des mois, en prévision de cet événement promotionnel de la politique du gouvernement chinois, toutes celles et tous ceux qui luttent pour un état de droit ont été soit condamnés à de lourdes peines de prison, soit privés de tout contact extérieur, soit étroitement surveillés par une police omniprésente, soit enfin dûment prévenus des risques encourus au moindre manquement.

 

Le président Sarkozy ne s'est permis aucun dérapage même allusif sur l'état de la démocratie en Chine. Oubliés les militants qui dans les entreprises luttent pour des conditions de travail décentes, pour le respect des contrats et des salaires. Réduits au silence, ceux qui protestent contre l'absence de responsabilité des entreprises dans les pollutions terribles qu'elles provoquent en particulier dans les industries extractives. Matraqués, celles et ceux qui s'opposent à un urbanisme sauvage, uniquement fondé sur une maximisation des profits. Emprisonnés, torturés, tués, les membres des peuples intégrés de force, tels les Tibétains, mais aussi les Ouighours, qui ne bénéficient pas, loin s'en faut, de la même reconnaissance médiatique occidentale.

 

Au premier rang de ces citoyens, nombre d’avocats qui soutiennent, défendent les militants des droits civiques et se battent avec eux au péril de leur vie professionnelle et de leur liberté. Même ceux qui ont reçu naguère un prix des droits de l’Homme de la République française subissent les mêmes brimades que leurs amis du mouvement démocratique. Aucun progrès n’est observable malgré les promesses faites à l’occasion des Jeux olympiques. La démonstration est faite que ces promesses étaient des chiffons de papier et qu'elles n’ont engagé personne du côté chinois.

 

À un moment où la répression des militants de la Liberté s’alourdit, où nombre d’entre eux sont incarcérés, où les menaces se multiplient à l’encontre des avocats qui osent les défendre contre l’arbitraire du pouvoir, la Ligue des droits de l’Homme rappelle le devoir de combattre partout – et en Chine pas moins qu’ailleurs - pour le respect de la liberté d’expression, pour le pluralisme des idées, pour la liberté d’organisation et pour la libération de tous les prisonniers d’opinion. Pour l'instant, Hu Jin Tao peut sourire de tout cœur en foulant le tapis rouge de la diplomatie aux côtés de Nicolas Sarkozy : la France est venue à résipiscence.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 15:51

 

FRANCE TIBET

 

DHARAMSALA, Inde (AP) — Le mouvement tibétain en exil doit poursuivre sur la voie des discussions avec le gouvernement chinois en dépit de l'absence d'avancées dans les négociations depuis des années, a déclaré vendredi le dalaï-lama.

Dans un entretien à l'Associated Press, le chef spirituel des bouddhistes tibétains a averti qu'il faudrait peut-être attendre des dizaines d'années avant que les bénéfices des entretiens avec Pékin ne deviennent évidents.
"Jusqu'à présent, le dialogue a échoué, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de possibilité à l'avenir", a-t-il souligné à Dharamsala, en Inde, où il s'est installé depuis qu'il a fui le Tibet il y a plus de cinquante ans.
Il a jugé que la sympathie croissante pour la cause tibétaine chez les intellectuels chinois était le signe d'un possible changement dans la politique de Pékin.
Il a également noté qu'il y avait eu de vagues signes en provenance de Pékin indiquant que certains membres des autorités chinoises pourraient être prêts à modérer leur position sur le Tibet.
Certains dirigeants chinois pensent actuellement que "la politique à l'égard du Tibet devrait être" plus ouverte. "Vrai ou pas? Nous allons devoir attendre". Et l'attente, a-t-il dit, est une chose que les Tibétains comprennent.
Des discussions entre la Chine et des émissaires du dalaï-lama ont repris en janvier pour la première fois depuis 15 mois, mais aucun progrès n'a apparemment été enregistré concernant la proposition des Tibétains d'octroyer une plus grande autonomie à la région. Pékin a même refusé tout entretien sur le fait d'accorder davantage de latitude au Tibet. AP


Dalai Lama tells AP: Exiles must press China talks

by TIM SULLIVAN (AP)

DHARMSALA, India — The Tibetan exile movement must press forward with its talks with the Chinese government despite almost no progress from years of negotiations, the Dalai Lama said Friday.

In an exclusive interview with The Associated Press, the exiled spiritual leader warned that it could be decades before any benefits of such talks with China are obvious.

“So far, dialogue failed, but that does not mean in future no possibility,” the Dalai Lama said in his private compound in this Indian hill town where he has lived since fleeing Tibet more than five decades ago.

He said that increasing sympathy for the Tibetan cause among Chinese intellectuals indicates that Beijing’s policies could change. He also said there had been vague signs from Beijing that some of the top Chinese leadership might be ready to moderate its stand on Tibet.
Some Chinese leaders now believe that “policy regarding Tibet now should be more openly, more peacefully. I heard that. True or not? We’ll have to wait.”
Waiting, he added, is something the Tibetans understand.
“We wait 51 years, now another 10, 20 years we can wait,” he said, breaking into laughter.
Talks between China and the Dalai Lama’s envoys resumed in January for the first time in 15 months but made no apparent progress on the Tibetans’ proposal for more autonomy in the region. Beijing refused to even talk about granting Tibet more latitude, limiting those discussions to the future of the exiled spiritual leader.

The Dalai Lama fled his homeland in 1959, nine years after Communist troops marched into the Himalayan region. Beijing claims Tibet has been a Chinese territory for centuries, but many Tibetans say they were effectively independent for most of that time and that migration to the region and restrictions on Buddhism are threatening their cultural heritage.
The Dalai Lama has said he hopes talks will bring some form of autonomy for Tibet within China that would allow the Tibetan way of life to thrive. But Beijing frequently demonizes the Nobel Peace laureate and accuses him of seeking independence for Tibet.

Copyright © 2010 The Associated Press. All rights reserved.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 10:54

COURRIER INTERNATIONAL

03.05.2010

Des collégiens tibétains de la province du Gansu ont entrepris une grève de la faim pour réclamer la réintégration de trois de leurs enseignants, dont leur proviseur, et la libération de l’un d’entre eux, a annoncé, le 3 mai, le site tibétain en exil Phayul.com. Les grévistes de la faim protestent également contre “l’endoctrinement communiste” qu’ils subissent, ajoute le site. Par ailleurs, à Dharamsala, en Inde, siège du gouvernement tibétain en exil, l’Association des écrivains tibétains en exil a organisé, le 2 mai, une journée de protestation pour demander la libération des dizaines d’intellectuels tibétains détenus depuis 2008 en Chine, rapporte le journal en tibétain Tibet Times. Le vice-président de l’association, Kunthar Dondrup précise que, depuis 2008, plus de quarante intellectuels ont été inquiétés, arrêtés ou condamnés en Chine. Il insiste sur la demande de libération de l’essayiste Shogdung (arrêté en avril 2010) et des intellectuels Theurang, Shogjang et Drolmakyab. Une liste des intellectuels persécutés sera bientôt dressée en trois langues (tibétain, anglais et chinois) et adressée aux 146 branches du Pen Club International, ainsi qu’au secrétaire général de l’ONU et aux dirigeants de plusieurs pays. Kunthar Dondrup espère qu'elle parviendra ainsi aux autorités chinoises.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 11:59

 

 

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 13:36

 




En Chine, des dissidents «disparaissent» à l'ouverture de l'Exposition universelle
Gao Zhisheng, l'avocat chinois dissident enlevé par la police le 4 février 2009 et mystérieusement réapparu le 13 avril 2010.
Reuters/Stringer
Par RFI

En Chine, Gao Zhisheng a de nouveau disparu. Un mois après avoir été relâché de prison, ses proches disent n’avoir aucune nouvelle du célèbre dissident. Une disparition qui confirme l’obsession sécuritaire des autorités au moment de l’ouverture de l’Exposition universelle de Shanghai.

Le même scénario s’était déjà produit pour les Jeux Olympiques de Pékin. Avant et pendant ces événements qui retiennent l’attention des caméras du monde entier, les grandes figures de la dissidence sont placées en détention, mises au vert loin de la ville ou surveillées de très près.

Depuis début mars, Feng Zhenghu vit avec cinq policiers postés en permanence devant chez lui. Le plus célèbre des activistes de Shanghai avait déjà du camper plusieurs semaines à l’aéroport de Narita au Japon en février : les autorités de l’immigration chinoise refusaient alors son retour au pays, de crainte qu’il ne vienne troubler le bon déroulement de l’Exposition universelle.

Depuis fin février encore, les militantes qui défendent les expropriés du nouveau Shanghai font elles aussi l’objet d’une vigilance particulière. L'une d’entre elles a même été arrêtée affirme Amnesty international.

Le journal de Hong Kong, Apple Daily s’est vu lui interdire d’accréditation pour l’événement. Toujours selon les organisations de défense des droits de l’homme, deux avocats défenseurs de la secte Falun Gong seraient menacés d’être radiés du barreau de Shanghai.
Chine / Droits de l'homme -
Article publié le : samedi 01 mai 2010 - Dernière modification le : samedi 01 mai 2010

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo