Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 20:41


A l’attention de Monsieur Bernard Kouchner

Ministre des Affaires étrangères
37, quai d’Orsay
Paris

Paris, le 2 février 2010

Objet : Rencontre avec le ministre chinois des Affaires étrangères et censure d’Internet en Chine


Monsieur le Ministre,

À l’occasion de votre rencontre, le 3 février 2010, avec votre homologue chinois Yang Jiechi, Reporters sans frontières attire votre attention sur la censure d’Internet en Chine. Vous avez déclaré que vous alliez demander à Yang Jiechi des explications sur « l’affaire Google » et vous avez refusé de condamner cette censure en arguant qu’il faut « d’abord comprendre avant de condamner ». Il est important que la France se positionne clairement en défenseur de la liberté d’expression sur Internet et demande la fin des entraves à la circulation de l’information en ligne. Nous vous demandons également d’intervenir auprès de votre homologue pour obtenir la libération immédiate de la centaine de journalistes et net-citoyens emprisonnés dans le pays, en évoquant en particulier les cas de Hu Jia, Liu Xiaobo et Huang Qi.

La Chine est la plus grande prison du monde pour les blogueurs et cyberdissidents. Non content d’intimider les utilisateurs d’Internet ou de les faire surveiller par une cyberpolice forte de 40 000 hommes, le pays a mis en place un système très sophistiqué de censure du web, qui allie blocage de sites et de mots clés touchant des sujets tels que les droits de l’homme, la démocratie, Tiananmen, le dalaï-lama. La propagande du régime est également très présente sur le web. Et les autorités peuvent compter sur la collaboration d’entreprises comme Yahoo ! et Microsoft qui censurent les résultats de leurs moteurs de recherche.

La répression et la censure du Net se sont accrues ces derniers mois. L’intellectuel et net-citoyen Liu Xiaobo a été condamné à onze ans de prison à Noël dernier, tandis que les autorités ont annoncé que les sites Internet devraient s’enregistrer sur une liste blanche sous peine d’être bloqués. Sous couvert d’une campagne contre la pornographie, lancée en janvier 2009, des milliers de sites ont été fermés. Les noms de domaine .cn ne peuvent plus être acquis par des individus, seulement par des organisations ou entreprises. Les connexions Internet ne sont toujours pas rétablies dans le Xinjiang, à l’exception de quelques sites contrôlés par le gouvernement.

L’entreprise Google, excédée par des cyber-attaques visant les comptes Gmail de militants des droits de l’homme, a déclaré, mi-janvier, ne plus vouloir censurer Google.cn, quitte à devoir se retirer du marché, lançant un débat public sur la censure d’Internet en Chine.

La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a affirmé très clairement, dans un discours historique, le soutien des Etats-Unis à un Internet libre et condamné les censeurs, en citant notamment des pays comme la Chine ou l’Arabie saoudite. Elle a reconnu la « responsabilité » des Etats-Unis de préserver cet « outil de développement économique et social » et annoncé faire de la lutte contre la censure en ligne une priorité de la diplomatie américaine.

Il nous semble essentiel que les autorités françaises se prononcent publiquement sur un sujet aussi crucial, qui concerne le futur de la liberté d’expression non seulement en Chine mais également dans d’autres pays, comme l’Iran ou le Viêt-nam, qui s’inspirent des méthodes chinoises.

En vous remerciant de l’attention que vous porterez à notre demande et, dans l’attente d’une réponse favorable, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.


Jean-François Julliard

Secrétaire général


rsf.org - Publié le 2 février 2010

lire l'article...
http://www.rsf.org/Lettre-ouverte-a-Bernard-Kouchner.html
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 20:37

En version française.

Mercredi 3 février 2010, par Communauté Tibétaine

L’émissaire Kelsang Gyaltsen et moi-même, accompagnés de deux membres de notre Task Force, Tenzin P. Atisha et Bhuchung K. Tsering, ainsi que Jigmey Passang du secrétariat de Task Force, nous sommes rendus en Chine entre le 26 et le 31 janvier 2010, pour une neuvième série de pourparlers avec les représentants des autorités chinoises. Ces discussions ont eu lieu après une interruption de 15 mois. Nous sommes retournés à Dharamsala le 1er février 2010 et avons dressé notre rapport officiel à Sa Sainteté le Dalaï-Lama, au Premier ministre (Kalon Tripa) Samdhong Rinpoche, ainsi qu’au Président et à la Vice-présidente du Parlement tibétain en exil.

Le 30 janvier, nous nous sommes entretenus à Pékin avec M. Du Qinglin, Vice-président de la Conférence consultative politique populaire chinoise et Ministre du Département du Travail du Front uni du Comité central. Le lendemain, le 31 janvier 2010, nous avons passé une journée en pourparlers avec Zhu Weiqun, Vice-ministre adjoint et avec le Vice-ministre Sithar. M. Nyima Tsering, l’un des Vice-directeurs du Congrès populaire de la Région autonome du Tibet, a également assisté à ces entretiens.

Nous sommes arrivés à Changsha, capitale de la province de Hunan, le 26 janvier 2010. Avant d’entamer notre programme sur place, nous avons officiellement présenté au Département du Travail du Front uni du Comité central une Note relative au Mémorandum sur l’autonomie réelle pour tous les Tibétains, que nous avions déjà proposée lors de la huitième série de pourparlers, en novembre 2008. Cette Note contenait sept points sur les questions fondamentales soulevées par les autorités chinoises lors de cette huitième entrevue, ainsi que des suggestions constructives pour faire progresser le processus de dialogue. Ces sept points comprennent le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la République populaire de Chine, le respect de la Constitution de la RPC, le respect des « Trois Adhésions », le respect de la hiérarchie et de l’autorité du gouvernement central chinois. Des questions soulevées par le gouvernement central sur des compétences particulières se rapportaient au Mémorandum, reconnaissant le cœur du problème et offrant la coopération de Sa Sainteté le Dalaï-Lama en vue d’une solution mutuellement bénéfique.

La Note indiquait clairement que Sa Sainteté le Dalaï-Lama et d’autres membres du gouvernement en exil n’ont aucune exigence personnelle à formuler. Sa Sainteté se préoccupe des droits et du bien-être des Tibétains. Par conséquent, la question fondamentale devant être résolue est l’application fidèle d’une autonomie réelle, permettant aux Tibétains de se gouverner eux-mêmes, selon leurs propres idées et besoins.

Sa Sainteté le Dalaï-Lama s’exprime au nom du peuple tibétain avec lequel il entretient une relation profonde et historique, basée sur une confiance totale. Il est indéniable que Sa Sainteté représente légitimement le peuple tibétain et elle est certainement perçue comme son légitime représentant et porte-parole. En effet, ce n’est que par le dialogue avec Sa Sainteté le Dalaï-Lama que la question tibétaine pourra être résolue. Il est capital de reconnaître cette réalité.

Nous insistons sur le fait que l’engagement de Sa Sainteté pour la cause tibétaine ne vise pas la revendication de droits personnels ou d’une position politique, ni pour le compte de l’administration tibétaine en exil.

Nous avons appelé nos homologues chinois à cesser les accusations infondées contre Sa Sainteté et de la traiter de séparatiste. Au contraire, nous enjoignons les autorités chinoises à travailler avec Elle afin de trouver une solution au problème du Tibet, acceptable des deux côtés et basée sur le Mémorandum. C’est ainsi que seront assurés la stabilité, l’unité et le développement d’une société harmonieuse.

Nos homologues chinois ont quant à eux exposés « les Quatre Interdit »s pour définir leur position. Ils nous ont aussi fourni un exposé détaillé sur les récents développements relatifs au Tibet, et en particulier à l’important Vème Forum sur le travail au Tibet. Ils ont déclaré que le Forum visait à améliorer la vitalité des Tibétains dans la Région autonome du Tibet et dans toutes les zones tibétaines, et tout particulièrement, dans les services publics tels que l’éducation, les services médicaux et la protection de l’environnement. En nous basant sur les rapports qui nous ont été transmis sur le Forum à l’origine, nous avons salué les questions qu’il a soulevées pour améliorer la vie des Tibétains, notamment dans les zones rurales. Nous saluons le fait que le Vème Forum sur le travail au Tibet a examiné des points comme le développement dans toutes les zones tibétaines ( la Région autonome du Tibet ainsi que les autres zones tibétaines ). Nous croyons fermement que toutes les zones tibétaines doivent être régies par une politique uniforme et une administration unique. En nous débarrassant des slogans politiques, bien des problèmes dont le Forum a fait des priorités s’apparentent aux besoins de base des Tibétains, tels que mentionnés dans notre Mémorandum.

Le regard opposé porté sur l’analyse de la situation actuelle au Tibet demeure une différence majeure entre nos homologues chinois et nous. Donc, pour une compréhension mutuelle de la situation réelle, nous avons suggéré un effort commun pour saisir la réalité de fait sur place, avec le souci de chercher la vérité d’après les faits. Cela aidera les deux parties à évoluer au-delà des controverses l’une de l’autre.

Ces prochains jours, nous examinerons les points soulevés par nos homologues, y compris les comptes-rendus du Vème Forum sur le travail au Tibet ainsi que « les Quatre Interdits ». Comme je l’avais fortement précisé au cours de notre entretien, je souhaite ardemment que les autorités chinoises se livreront à un travail de réflexion sérieuse sur les points que nous avons soulevés.

Comme Sa Sainteté le Dalaï-Lama n’a cessé de clarifier sa position quant à l’avenir du Tibet au sein de la République Populaire de Chine et qu’elle a fait preuve de volonté politique envers les autorités chinoises, nous ne voyons aucune raison pour laquelle un terrain d’entente ne pourrait être trouvé pour résoudre ces problèmes. Nous souhaitons réitérer l’incessante volonté de Sa Sainteté à travailler avec le gouvernement central chinois là-dessus afin que le peuple tibétain puisse retrouver sa fierté et sa dignité et que la stabilité et l’unité de la République Populaire de Chine soient assurées.

Nous remercions nos hôtes, le Front uni du Hunan, le Front uni pékinois et le Département du Travail du Front du Comité central pour leur hospitalité au cours de ce séjour.

Dharamsala, le 2 février 2010

Traduction française d’Alexandre Huillet pour le Bureau du Tibet, Paris.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 10:59
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Evénements
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 10:54


Programme de la journée d’études
Vivre ensemble au Tibet :
la diversité culturelle en question


Un véritable vivre ensemble, basé sur le respect de l’autre et de sa culture, est-il envisageable dans les territoires tibétains tandis que les autorités chinoises tendent aujourd’hui à accélérer le processus d’assimilation du haut plateau ? La Voie médiane proposée par le dalaï-lama, visant à une résolution pacifique, en souhaitant une réelle autonomie pour tous les Tibétains, est-elle possible ? La Constitution de la Chine ne proclame-t-elle pas que « l’État protège les droits et les intérêts légitimes des minorités nationales » ? Plus que jamais, de nombreuses questions se posent à propos du Tibet. Réunis à Grenoble, les meilleurs spécialistes, sinologues et tibétologues, ont accepté de prendre part à cette réflexion.



Matin (9h30-12h30)


• Histoire des relations sino-tibétaines du VIIe siècle à 1950
Fabienne JAGOU, historienne, maître de conférences à l’École française d’Extrême-Orient (Paris)


• Politique des autorités chinoises au Tibet des années 1950 à aujourd’hui
Alice TRAVERS, tibétologue, docteur en histoire


• La population du plateau tibétain en ce début de XXIe siècle :
éléments démographiques et sociaux
Katia BUFFETRILLE, ethnologue, membre de l’École pratique des hautes études (Paris)


• Créer en pays dominé : être artiste tibétain en Chine aujourd'hui
Françoise ROBIN, linguiste, maître de conférences à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Paris)

Après-midi (14h-17h)

• Marginalisation et acculturation d'une population minoritaire : le cas des Mongols de la « Région autonome de Mongolie-Intérieure »
Marie-Dominique EVEN, chercheur au CNRS Groupe Sociétés, Religions, Laïcités - UMR 8582 - École pratique des hautes études
• Taiwan, le Tibet, la marginalité géopolitique et l'Empire : qu'est-ce que la Chine révèle d'elle-même sur ces deux fronts de crise ?
Stéphane CORCUFF, politologue, maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Lyon
• Réflexions sur les Droits de l’Homme et les droits des minorités à l’épreuve du Tibet (titre provisoire)
Henri OBERDORFF, juriste, professeur des Universités de Grenoble
• Favoriser le vivre ensemble au Tibet : vers un dialogue du gouvernement chinois et du Gouvernement tibétain en exil ? (sujet et titre provisoire)
Marie HOLZMAN, sinologue, spécialiste de la Chine contemporaine

Avec le partenariat du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA), de la Maison des Sciences de l’Homme (MSH), de l’Institut d’Asie orientale (IAO) de Lyon et de la faculté de droit de Grenoble.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Evénements
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 10:28

LE MONDE

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 10:24

LE MONDE

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 21:35

COURRIER INTERNATIONAL

CHINE

Après que Washington a rendu publique sa décision de vendre à nouveau des armes à Taiwan et que le président Obama a annoncé son intention de rencontrer prochainement le dalaï-lama, la presse chinoise estime que les États-Unis ravivent la "guerre froide".

02.02.2010 | Agnès Gaudu

 

En quelques jours, plusieurs initiatives américaines touchant à deux des sujets les plus sensibles pour Pékin – Taiwan et le Tibet - ont suscité une levée de bouclier en Chine. La presse officielle destinée à l’étranger a été la première à exprimer l'irritation chinoise. Pékin est "furieux" de la décision de vendre pour 6,4 milliards de dollars [4,5 milliards d'euros] d’armes américaines à Taiwan, a ainsi lancé le China Daily en première page. Le quotidien officiel anglophone ajoute qu’il s’agit de la "réaction chinoise la plus virulente en trois décennies aux ventes d’armes américaines à Taiwan". Pékin prévoit d’ailleurs l’arrêt des échanges militaires et promet des sanctions contre les compagnies américaines impliquées.

C’est dans cette atmosphère tendue que s’est déroulée une nouvelle rencontre entre des émissaires du Dalai Lama et les autorités à Pékin. La presse chinoise en a rendu compte, en réitérant l’intangibilité du principe de souveraineté chinoise sur le Tibet et par des attaques personnelles contre le Dalai Lama. Car la Chine a été informée d’une rencontre prochaine entre le leader spirituel tibétain et le président Obama. Cette initiative américaine pourrait être "nuisible à d’autres sans bénéfice pour eux-mêmes", a commenté dans un autre article le China Daily, citant les mots de Zhu Weiqun, haut responsable en charge de la politique en direction des minorités.


Dans sa version destinée aux Chinois de l’étranger, le Renmin Ribao Haiwaiban, organe du Parti communiste chinois, estime pour sa part déceler dans les initiatives américaines "une mentalité de guerre froide et une hypocrisie totale". Le quotidien rappelle que le Taiwan Relations Act, par lequel le Congrès américain est tenu de fournir des armes à Taiwan pour sa défense, date de la période de la guerre froide. Il estime que les Etats-Unis "en ne tenant pas compte de l’amélioration des relations entre Pékin et Taipei, conservent une politique d’endiquement inspirée par l’idéologie".

"En ce début d'année 2010, les relations sino-américaines ne sont pas très tranquilles", constate avec euphémisme l’agence officielle Xinhua. Elle fait remonter la montée des tensions au discours d’Hillary Clinton qui a soutenu Google dans on bras de fer contre Pékin pour parvenir à l’annonce des ventes d’armes à Taiwan. "Aux Etats-Unis, pays vainqueur de la guerre froide, l’esprit de la guerre froide ne se dissipe pas. Il refait surface régulièrement, en exacerbant les relations avec les autres pays. Le déclenchement des hostilités contre la Chine est la concrétisation de cette poussée de guerre froide".

Le thème de la guerre froide est ardemment discuté par les internautes chinois, indique de son côté le site d’informations internationales Huanqiu Wang. Une enquête menée par ce site officiel montre que "près de 50 % des internautes estime qu’une "guerre froide" pourrait éclater avec Washington". Une opinion réfutée par un expert en relations internationales interrogé par le site. Jin Canrong estime que "l’offensive des Etats-Unis contre la Chine" procède d’un "phénomène normal". "Avant, la Chine cédait, ce n’est plus le cas. Et les Etats-Unis ne le supportent pas. Mais tant que la Chine poursuivra son développement, des problèmes entre les deux pays surgiront. Ils doivent donc adapter leurs attitudes et traiter correctement l’origine de ces problèmes".
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 15:57

FRENCH.NEWS.CN

Publié le 2010-02-02 12:18:35 | French. News. Cn

BEIJING, 2 février (Xinhua) -- Un responsable du gouvernement central chinois a rejeté mardi la demande du dalaï lama d'être le "représentant légal" des Tibétains.

"Le gouvernement chinois et le gouvernement de la région autonome du Tibet sous son autorité sont les seuls représentants des Tibétains", a déclaré Zhu Weiqun, vice-ministre du Département de Travail du Front uni du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), lors d'une conférence de presse.

Du Qinglin, vice-président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois, s'est entretenu avec les représentants personnels du dalaï lama, Lodi Gyari et Kelsang Gyaltsen, la semaine dernière à Beijing. D'autres responsables, dont Zhu Weiqun lui-même, se sont également entretenus avec eux.

Lors de ces entretiens, les représentants privés du dalaï lama ont refusé de "réviser un seul mot" du "Mémorandum pour tous les Tibétains de jouir d'une Autonomie authentique", qu'ils avaient présenté à l'occasion de la précédente rencontre, ni de faire aucune concession, a indiqué Zhu Weiqun.

Ils ont insisté sur le fait que le dalaï lama était "le représentant légal des Tibétains à l'étranger", et qu'il était prêt à dialoguer avec le gouvernement central au sujet du Tibet et du "bien-être des 6 millions de Tibétains", a-t-il poursuivi.

L'ancien gouvernement local du Tibet, qui a lancé une rébellion armée le 10 mars 1959, a été démis le 28 mars 1959.

"Le soit disant "gouvernement tibétain en exil", composé de ceux qui ont fui en Inde, viole absolument les lois chinoises", a affirmé Zhu Weiqun.

Les représentants privés "n'ont pas de statut légal pour discuter avec nous des affaires de la région autonome du Tibet", a affirmé Zhu Weiqun. "Ils ne sont que des représentants privés du dalaï lama et ils ne peuvent ainsi que parler des perspectives du dalaï lama, au plus, de celles d'un petit groupe de gens autour de lui".

Les négociations ont été suspendues pendant plus d'un an après des entretiens en novembre 2008.

"La raison principale consiste dans le fait qu'ils [la partie du dalaï lama] ont ouvertement déclaré cesser les contacts et le dialogue avec les autorités centrales", a expliqué Zhu Weiqun.

Il a suggéré que la partie du dalaï lama corrige ses torts au lieu de répéter les contenus du Mémorandum que le gouvernement central avait rejeté lors des entretiens précédents, et d'utiliser des stratagèmes pour l'expliquer.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 14:57

LE MONDE


02.02.10 | 03h09


La Chine a mis en garde Washington mardi contre une éventuelle rencontre entre le président américain Barack Obama et le Dalaï lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains, estimant qu'elle "minerait sérieusement" les relations Chine-USA.

"Nous sommes fermement opposés" à une telle rencontre, a déclaré à la presse un responsable officiel, alors que le Dalaï lama doit se rendre à partir du 16 février aux Etats-Unis.

Alors que les relations bilatérales traversent actuellement une phase de turbulences, Zhu Weiqun, un responsable d'une organisation sous l'égide du Parti communiste chinois, a estimé qu'une telle visite "minerait sérieusement les fondations politiques des relations sino-américaines".

"Si le dirigeant américain choisit à ce moment-là de rencontrer le Dalaï lama, cela va certainement menacer la confiance et la coopération entre la Chine et les Etats-Unis", a dit le responsable de l'organisation, le Département du travail du front uni, en charge des négociations avec les Tibétains.

Zhu a par ailleurs souligné que le dialogue avec les envoyés du Dalaï lama la semaine dernière avait mis en lumière de profondes dissensions entre les deux parties.

Le Dalaï lama doit se rendre aux Etats-Unis pour une visite de dix jours qui débutera par Washington. Son porte-parole n'a pas confirmé s'il s'entretiendrait avec le président Obama.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 14:41

LE MONDE

Reuters 02.02.10 | 04h10


Une rencontre entre Barack Obama et le dalaï-lama nuirait aux relations sino-américaines et affecterait la confiance bilatérale, a averti mardi un membre de la direction du Parti communiste chinois, jugeant une telle rencontre "déraisonnable". Le gouvernement s'opposera fermement à une telle rencontre, a ajouté Zhu Weiqun, chargé des affaires religieuses et ethniques au sein du PCC, lors d'une conférence de presse. Pékin s'est indigné ce week-end d'un projet de vente d'armes américaines à Taiwan et a suspendu ses relations militaires avec Washington.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo