Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 18:27


FRANCE TIBET REUNION

 

Dharamsala Phayul[jeudi 18, juin 2009 16:01]
http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=24952&t=1&c=1

Du 27 au 29 septembre prochain, Sa Sainteté le Dalaï-lama mènera "une équipe pour un rêve spirituel" rassemblant des lauréats du Prix Nobel de la Paix et des activistes internationaux lors d'un Sommet pour la Paix à Vancouver –Canada.
L'Archevêque Desmond Tutu, à qui l'on a attribué le Prix Nobel de la Paix pour son activité anti-apartheid; l'activiste défenseur de l'environnement : le docteur Wangari Maathai, la première femme africaine à recevoir le Prix Nobel de la Paix; l' ancien président irlandais : Marie Robinson; l'auteur spirituel :Eckhart Tolle; et des éducateurs, des philanthropes et d'autres comme le Blue Man Group seront attendus à ce sommet.
"Le sommet offrira des événements à base de discussions et de débats spéciaux sur les thèmes de la paix, de l'éducation, de l'harmonie inter-religieuse, de la condition des femmes et de l'édification de la paix et de la jeunesse, » a dit Victor Chan, un co-fondateur avec le Dalaï-lama du Centre pour la Paix et l'Éducation de Vancouver
"C'est une occasion pour nous tous de mener un dialogue entre tous ceux qui ont accumulé beaucoup de connaissance autour des questions qui touchent à l'humanité, à la recherche de la paix, à la recherche du bonheur," a ajouté Chan .
"Cette présence d'invités aura un échelon de diffusion publique mondiale. Nous ne parlerons pas de concepts abstraits. Les participants sont des gens qui ont retroussé leurs manches et effectué le changement réel du monde. "
La présence de « La Fondation des Enfants pour la Liberté » sera l'associée du Centre du Dalaï-lama pour présenter une journée de la jeunesse avec les activistes Craig et Marc Kielburger, une journée de musique et un dialogue stimulant avec la scientifique Jane Goodall (primatologue) et l'actrice Mia Farrow qui sont connues pour leur philosophie au service de la jeunesse et leur engagement social.

Plus de 15 000 étudiants des environs de la province de la Colombie britannique pourront suivre l'événement retransmis par Kielburgers' Me to We en collaboration avec le ministère de l'Education nationale.
Le sommet inclura des événements comme "Se rejoindre pour le changement," une invitation unique au dialogue avec le Dalaï-lama , pour montrer comment des gens de secteurs divers comme ceux de la finance d'entreprise, de la philanthropie et de la spiritualité peuvent travailler ensemble en synergie pour créer le changement positif du monde.

« La paix Mondiale par la Paix Personnelle " sera représentée par le Dalaï-lama en dialogue avec Mgr Desmond Tutu ,Tolle et le moine bouddhiste Matthieu Ricard.

Le professeur Kimberly Schonert-Reichl, de l'Université de Colombie britannique, en lien étroit avec d'autres ducateurs, fera partie d'une table ronde avec le Dalaï-lama et Clyde Hertzman pour débattre des voies de développement et de stimulation pour le bien-être social et émotionnel des enfants.

D'autres activistes et des leaders de la paix dont Jody Williams, le lauréat du Prix Nobel de la Paix 1997, qui a fait campagne avec succès pour amener plus de mille ONG à soutenir la campagne internationale d'interdiction des mines terrestres, Betty Williams et Mairead Corrigan, les co-laureates du Prix Nobel de Paix en 1976 pour leur activité contre la violence en Irlande du Nord, participeront à un événement sur le thème « des femmes et de la conciliation. »


Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 11:05

FRANCE TIBET REUNION 


L'Inde, laïque et républicain, qui avec plus d'un milliard d'habitants constitue la plus grande démocratie du monde est la première terre d'asile pour près de 130 000 Tibétains. Et cela dure depuis 50 ans, depuis l'accueil offert par le Premier ministre Indien, le Pandit Jawaharlal Nehru qui proposa le site de Dharamsala, dans les montagnes du nord de l'Himachal Pradesh, et où s'installa Sa Sainteté le Dalaï Lama et son gouvernement en 1960.

Thank you India

http://50yrsinexile.com/

L'Inde pratique l'hospitalité avec les Tibétains de l'exil, en « bonne intelligence » dans le respect, la tolérance et a non-violence si chers au Mahatma Gandhi.

Anna Gavalda ne dit-elle pas que « ce qui empêche les gens de vivre ensemble ce n'est pas leurs différences, c'est leur connerie. » Rendons aux peuples intelligents l'hommage qu'ils méritent !

A Dehli, la « Tibetan refugee colony » de Majnu Ka Tila est une petite communauté d'exilés de près de 2000 personnes, qui ont trouvé refuge loin de leur pays, au fil des années qui ont suivi l'exode. Un pays où ils ne peuvent ni s'exprimer librement, ni grandir dans leur culture et leur identité ni prier selon leurs pratiques ancestrales …Le Tibet d'aujourd'hui ne connaît pas les Droits de l'Homme. Et pour fuir le système de rééducation à la chinoise, des hommes, des femmes et des enfants de tous âges ont franchi des cols de l'Himalaya, à plus de 5000 m d'altitude au péril de leur vie, durant trois semaines. Et ce depuis trois générations ….

Dans cette mini-cité aux marges de l'immense Dehli, quelle impression étrange que de découvrir un petit monde clos, à l'écart de l'agitation bruyante de la ville, loin des klaxons incessants et des cris stridents d'oiseaux. Les seules traces du petit peuple des rues de l'Inde sont les chauffeurs ou rabatteurs de taxis et rickshaws qui guettent le touriste sur le seuil du site, des nettoyeurs d'oreille, flammèche de coton en main qui proposent leurs services, ou des femmes en sari qui mendient, un enfant à demi nu sur la hanche. Parfois une vache sacrée ose s'y aventurer et déambule paisiblement.

Aussitôt franchie la haute porte, ornée des symboles du bouddhisme tibétain, et où flotte librement le drapeau du Tibet, on sent que l'on est ailleurs …dans une sorte de sas entre deux mondes. Or un sas ne devrait être qu'un lieu de passage transitoire, sauf que ce passage-là semble s'éterniser depuis de trop longues années. Cinq décennies d'exode, d'exil et de génocide.

Sur les rives de la rivière Yamouna, un dédale d'étroites ruelles piétonnières abrite une vie qui semble recroquevillées sur elle-même, comme en arrêt sur image.

Peu de passants, quelques étrangers -militants de la cause tibétaine- viennent là pour rencontrer les Tibétains de l'exil et leur apporter leur soutien indéfectible, les rares touristes déambulent de boutiques en boutiques.

Les immeubles sont si hauts et les ruelles si étroites que le ciel disparaît entre les balcons où le linge sèche, entre les climatiseurs qui s'égouttent et les réseaux de fils électriques incroyablement entortillés.

Pas de ciel en vue, pas d'étoiles, vers où s'envolent les lambeaux d'espoir de ceux qui y vivent ?

On se demande si les noms des hôtels et restaurants : Lhasa, Potala, Tibet, Ama.ne donnent pas aux exilés la nostalgie du pays ? Les nombreux cybercafés, bureaux de téléphonie aux tarifs plus qu'intéressants pour le Tibet, les agences de voyage qui proposent toutes des bus pour Dharamsala semblent leur donner l'illusion d'être toujours reliés au Pays….. ou bien à son « cœur transplanté » qu'est Dharamsala ? Communications et liens sont-ils réels ou virtuels ?

Les boutiques évoquent un peu le Tibet …pour le touriste seulement : stands militants de livres, DVD et objets en tous genres aux couleurs du drapeau tibétain et effigie du Dalaï Lama

Librairies bouddhistes, échoppes d'artisanat et boutiques de perles et bijoux où la turquoise domine par son éclat bleu, ateliers de fabrication de tankas aux machines à coudre bruyantes. Pour les Tibétains eux-mêmes, la reconstitution d'un décor de style Tibet, suffit-elle à maintenir le désir du retour?

Le Tibet de l'intérieur, « province pas du tout autonome de la Chine » est devenu une prison, mais les Tibétains de l'extérieur ne vivent-ils pas eux aussi captifs d'un système qui ne leur donne aucun droit, ni ici ni ailleurs ?

Ces enfants rieurs qui lavent des assiettes accroupis à un point d'eau, quel sera leur avenir ? Nés ici, fils ou petits-fils des premiers exilés que savent-ils des répressions, des tortures des exactions commises contre leur peuple ? Ils ne savent pas encore que, comme la plupart des Tibétains nés en Inde, ils sont apatrides. Ce qui leur tient lieu de passeport est une carte d'identité remise par le gouvernement Indien.qui mentionne leur nationalité : Tibétaine. Pourront-ils obtenir des visas pour voyager ? Pas au vu de leur carte d'identité qui est le plus souvent refusée par les services des douanes et de l'immigration. Comme tous les réfugiés Tibétains, ils possèdent aussi un "livre vert" distribué par l'administration tibétaine en exil. Auront-ils encore la détermination sans faille qui a animé leurs aînés dans la marche de retour au pays en 2008 stoppée à presque 100 jours de marche ?

Un vieillard assis à l'ombre égrène son malla. Conserve-t-il du pays quelques lointaines images qui s'estompent ? Qu'en reconnaîtrait-il depuis la sinisation effrénée qui a amené des arrivages massifs de colons Hans en convois entiers par le train Golmud -Lhasa, gonflant ainsi la population de Lhasa qui est désormais chinoise à près de 70% …Samdhong Rinpoche, le Premier ministre du gouvernement d'exil tibétain a fui le Tibet en 1959 mais à 70 ans aujourd'hui, à Dharamsala, il se rappelle toujours sa patrie de façon très nette. Il confie avec un sourire mélancolique. "Les souvenirs de ma vie au Tibet sont plus clairs que mes souvenirs du jour d'hier " "Je me rappelle, dit-il, les couleurs et les formes des arbres dans notre monastère et les amis avec qui nous avons débattu."

Le peuple tibétain est profondément pieux , et chacun de ses actes et des lieux où il vit porte la trace de sa foi .Les dates fastes et moments de culte sont pour lui essentiels, que dire des interdictions chinoises de fêter le Losar (nouvel an tibétain) comme les a dénoncées la poétesse Woeser , que penser de toutes les restrictions aujourd'hui imposées sur les cérémonies par la loi martiale du gouvernement de Pékin ?

Début juin au moment du Saka Dawa, le mois sacré du bouddhisme. le gouvernement chinois a intensifié les restrictions sur les activités religieuses des Tibétains à Lhasa.

Par ailleurs, deux moines sont portés disparus depuis une rafle dans le monastère de Labrang le 14 mai 2009.

Aucun respect non plus des lieux sacrés par les sociétés minières, comme c'est le cas dans le comté du Markham et de la montagne sacrée du Ser ngol lo, où les ressources du sous-sol sont « exterminées » plus qu'extraites, sans souci des pollutions qui en résultent pour le voisinage.

A l'île de La Réunion où tous les réunionnais d'où qu'iles viennent, vivent ensemble dans le respect et la tolérance, et sont libres de leurs pratiques de cultes traditionnelles, où le nouvel an qu'il soit chinois, tamoul, musulman, laïque est fêté sur la place publique de toutes les communes avec le soutien , les financements et les vœux des municipalités et des pouvoirs publics , comment imaginer que de nos jours sur notre planète, un peuple pacifique et non-violent soit ainsi privé d'un de ses droits essentiels : le droit de culte ?

Majnu Ka Tilla,7 heures du matin, un jeune homme déplace la poussière d'un côté à l'autre de la rue…des petits marchands font cuire des momos … Quelques femmes en costume tibétain et tablier rayé font leurs courses , la couleur vive safran et rouge de deux robes de moines, tranche sur le fond de murs où s'achèvent de s'effriter des affiches militantes : souvenirs du 11ème Panchen lama dont le visage éternellement poupin est gravé dans nos mémoires, annonce d'une réunion, ou d'un meeting commémoratif …. Un temple, une école et un petit dispensaire de soins ainsi qu'un hébergement pour les moines complètent le dispositif d'accueil…..la vie poursuit son cours, loin de sa source …..mais vers quoi s'écoule-t-elle ?

Le 6 juillet prochain, Sa Sainteté, le 14 ème Dalaï lama fêtera ses 74 ans , dont 50 années d'exil, loin de son pays . Peut-il encore rêver revenir un jour sur le sol de son pays natal, là où le petit Tenzin Gyatso jouait insouciant sous le regard tendre de sa mère ?

Parce que la vraie mémoire est celle des moments heureux, quels qu'ils soient, d'où qu'ils viennent, et où qu'ils aillent… » Jean-Louis Marteil

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 22:59


Le programme de la Semaine 


 "Tibet : 50 ans de résistance -1959-2009"

qui se tiendra du 3 au 8 août au Monétier les Bains (05220) est

désormais disponible dans la colonne de droite sous l'affiche.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 18:31

REPORTERS SANS FRONTIERES



Reporters sans frontières lance une pétition pour la libération du réalisateur tibétain Dhondup Wangchen, détenu depuis le 23 mars 2008 par les autorités chinoises alors qu'il réalisait un documentaire au Tibet. "Sans une mobilisation massive en faveur de cet homme courageux, qui a pris le risque de rentrer dans son pays pour recueillir le témoignage d'autres Tibétains, la justice chinoise pourrait être tentée de le condamner à une peine de prison", a souligné l'organisation.


Signer la pétition


Lors d'un entretien accordé à Reporters sans frontières, l'épouse de Dhondup Wangchen, Lhamo Tso, a déclaré qu'elle ne connaissait toujours pas les motifs exacts de la détention de son mari. Résidant à Dharamsala, en Inde, Lhamo Tso a expliqué que Dhondup Wangchen, reparti en octobre 2007 au Tibet, était resté discret sur les objectifs de son voyage. Après avoir perdu le contact avec lui, elle a été informée qu'il avait été arrêté le 23 mars dans la région de Siling.

Lhamo Tso affirme que son mari a toujours été « un homme très actif » et qu'il a toujours voulu "faire quelque chose pour le Tibet". "Il est très difficile pour les Tibétains de se rendre à Pékin et de s'exprimer librement. C'est pourquoi nous avons décidé de montrer les vrais sentiments du peuple tibétain dans un documentaire", expliquait Dhondup Wangchen avant d'être arrêté.

Pour Lhamo Tso, son mari connaissait les risques qu'il encourait pendant le tournage : "Oui, il savait. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'aime pas sa famille et ses parents. Il l'a fait pour le peuple tibétain et le Tibet."

Le film de Dhondup Wangchen, d'une durée de vingt-cinq minutes, intitulé Leaving Fear Behind (www.leavingfearbehind.com), expose des témoignages de Tibétains de la région de l'Amdo sur le dalaï-lama, les Jeux olympiques de 2008 et la loi chinoise. Après avoir réussi à envoyer les cassettes à l'étranger, Dhondup Wangchen a été arrêté par les forces de sécurité. Son film a été diffusé à des journalistes étrangers pendant les Jeux olympiques de Pékin.

Jigme Gyatso, moine originaire de la région du Kham, a également été arrêté le 23 mars 2008 parce qu'il aidait Dhondup Wangchen. Il a été libéré, le 15 octobre 2008, du centre de détention de la ville de Kachu (province du Gansu) et placé en liberté conditionnelle. Jigme Gyatso affirme avoir été torturé après son arrestation.

 

VIDEO SUR DAILYMOTION
http://www.dailymotion.com/video/x9lybl_interview-de-lhamo-tso-epou...

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 14:12

Mercredi 17 juin 2009, par Communauté Tibétaine // Actualités


Dimanche 05 juillet 2009
de 10h30 à 17h30 
Route circulaire du Lac Daumesnil
75012 Paris (Bois de Vincennes)


Les Tibétains de France avec leurs amis vont fêter le 74ème anniversaire de Sa Sainteté le Dalaï Lama à la Pagode du Bois de Vincennes.

Programme : 
 10h30 Prière de Sang-Sol suivie de prise de paroles par des personnalités ensuit, vénérable Mogchok Rinpotché donnera une conférence sur le Bouddhisme tibétain. Ce dernier est un maître tibétain détenteur des lignes Shangpa Kagyu et Gelugpa. ( Reymi).

12h30 Repas tibétain végétarien.

15h30, un spectacle de la danses et chants traditionnels tibétains
par le Groupe artistique de la Communauté Tibétaine de France 
(sans oublier la danse des Lions des Neiges qui est particulièrement au goût du public).

Vente des artisanaux tibétains ainsi que des drapeaux tibétains.

Ouvert à tous. 
Accueil du public : à partir de 10h.

Accès : Métro : ligne 8, station : Porte Dorée, ou bus PC Pagode du Bois de Vincennes.

Frais de participation : 12 € par personne, 6 € pour les mineurs, incluant le repas et le concert.

Cet événement est organisé par la Communauté Tibétaine de France.

Contact : Communauté Tibétaine de France ou comtibfr@hotmail.com 

Tél :01 45 67 38 37 / 01 47 00 90 18

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 10:17

LA GRANDE EPOQUE

Écrit par Charlotte Cuthbertson La Grande Époque   

Une agence secrète avec des pouvoirs transcendant l'ensemble de l'appareil policier du régime chinois continue d'être le fer de lance de la persécution du Falun Gong en Chine.

Le Bureau 6-10 a été mis sur pied le 10 juin 1999 par le dirigeant communiste de l'époque, Jiang Zemin. Ce dernier a donné la mission à l'agence d'«utiliser tous les moyens nécessaires» pour éradiquer la pratique spirituelle Falun Gong.

«Le Bureau 6-10 est tout comme la Gestapo d'Hitler», affirme au Falun Dafa Information Center (FDI) Guo Guoting, un avocat chinois défenseur des droits de l'homme s'étant exilé à l'étranger. «Ils sont puissants et ils ont assez de ressources financières venant du gouvernement alors... ils contrôlent secrètement tous les pratiquants de Falun Gong dans leurs localités respectives.»

Hao Fengjun, ex-policier du Bureau de la sécurité publique de Tianjin et ex-membre du Bureau 6-10, a fait défection en Australie en 2005. Il a, à ce moment, confirmé l'existence de l'agence secrète aux méthodes semblables à celles de la Gestapo nazie.

«Une fois, j'ai dû me rendre à un endroit où des pratiquants de Falun Gong étaient détenus. Quand nous sommes arrivés, j'ai vu une dame qui avait deux grosses ecchymoses et deux plaies de 20 cm sur le dos. Un policier la frappait avec une barre de fer d'un demi-mètre de long. Quand j'ai vu cela, j'ai compris que je ne pouvais plus continuer à faire ce travail. À ce moment-là, j'ai eu le cœur brisé.»

L'avocat chinois Gao Zhisheng, après avoir enquêté sur la persécution du Falun Gong, a écrit en 2005 : «L'acte immoral qui m'a traumatisé le plus est la pratique courante du Bureau 6-10 et des policiers d'agresser les femmes aux parties génitales.»
 
Depuis son enlèvement par la police en février dernier, personne ne sait où se trouve Gao actuellement.

«Parmi ceux qui ont été persécutés», écrit Gao, «presque toutes les parties génitales des hommes et des femmes ont été agressées sexuellement de la manière la plus vulgaire».

Bien que les autorités chinoises nient l'existence du Bureau 6-10, ses activités sont un secret mal gardé en Chine, indique le FDI.

Des sites Internet officiels du Parti communiste chinois ont discuté en 2008 et en 2009 de renforcer les opérations du Bureau 6-10 dans le but de «s'occuper» et de «se débarrasser» du Falun Gong, selon un communiqué de presse du FDI.

Le porte-parole du Falun Gong aux États-Unis, Zhang Erping, estime que le Bureau 6-10 mine tous les efforts d'instaurer l'État de droit en Chine. «Il est terrifiant de s'imaginer combien de vies ont été détruites par cette agence et combien d'autres le seront chaque jour qu'elle continue à fonctionner.»

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 22:52

 

PROGRAMME DE LA SEMAINE

"TIBET :50 ans de résistance -1959-2009"

Le Monêtier-les-Bains

3 août au 8 août 2009

 

 

 

Lundi 3 août

 

Monêtier Salle du Dôme

14h00  

            Inauguration  et bénédiction des  drapeaux de prières  par Lama Lungrig  et Jampa Legdhen Lama

           Accueil  des exposants

15h00  

             Expos Vente (Artisanat, Livres, Photos...)

             Stands d'information

17h00 Monétier Place de la Mairie

          Spectacle conte et musique traditionnelle  avec « les Briançonneurs » Tibet et Népal

        (cors des Alpes et cors tibétains)

Monêtier Salle du Dôme

 18h00 

         Film "Il était une fois... derrière l'Himalaya" De Arnaud Hemery

19h30

         Assiette Tibétaine (6€)

21h00

        Film- Débat "Leaving fear Behind"   ("Surmonter la peur")  De Dhondup Wangchen et Golog Jigme

 


Puis

Tous les jours

 

dès Mardi 4 août, de 10h00 à 19h00

Salle du Dôme à Monêtier

 

Mandala de Sables

par Lama Lungrig et Jampa Legdhen Lama

 

Exposition : "Ambiance tibétaine"

                   Photos de D. Albertin

 

Marché Tibétain : Esprit Tibétain.com 

Stands  des associations : information, vente d'artisanat , livres...

 

Association Briançon05 Urgence Tibet

Association Taksindu TSW France Népal

 

Tib'Bar (jus de fruits bio, tchaï, thé sucré ou salé...)

 

 (10h00 et 18h00 méditation avec Lama Lungrig et Jampa Legdhen Lama autour du mandala)

 

 

De 11h00 à 12h00 et de 16h00 à 17h00

 Cours d'initiation à la Calligraphie Tibétaine

 par Lobsang Samten (participation libre)

 

 

RESTAURATION BIOLOGIQUE

Par Jamyang Tsumtrim et Yangchen Lhamo

Cuisiniers

 

A partir de 12h00 : Assiette tibétaine (6€)

Ainsi que mercredi  et vendredi  soir à 19h30

 

Mardi, Jeudi et Samedi à 19h30

Repas Tibétain Bio (végétarien et non végétarien)

(12€ sur réservation)

 

NB : les réservations pour les repas tibétains se font  sur place , par téléphone au 06 78  64 23 82 ou par mail : reservationbut2009@orange.fr   jusqu'au jour précédent  le repas (soit lundi, mercredi et vendredi) à 14h00  

 

 

Mardi 4 août


 Monêtier Salle du Dôme

10h00

            Stands

            Début du  Mandala de sables du Bouddha  Médecine par  Lama Lungrig et Jampa Legdhen Lama          

17h00

            "Café-Tibet" discussion informelle sur le Tibet, autour d'un Tchaï

18h00 Chantemerle Salle du Serre d'Aigle

             Spectacle « Des papillons sous nos pas » (J.Cagnard) par la troupe Le Cap Rêvé

Monêtier Salle du Dôme

19h30

       Repas tibétain Bio (végétarien et non végétarien) (12€ -sur réservation)

 21h00

        Spectacle  danse et musique par Tshering  Wangdu

         

 Mercredi 5 août


Monêtier Salle du Dôme

10h00

        Stands -  Mandala

17h00-19h00

          Atelier de danse Tibétaine par Rachel Guidoni- Wangdu et Tshering Wangdu

21h00

        Conférence sur la Musique Tibétaine  par Rachel Guidoni-Wangdu et Tshering Wangdu

 

Jeudi 6 août


Monêtier Salle du Dôme

10h00

        Stands -  Mandala

 16h30 Chantemerle - Parc du Colombier

          Chants et danses du Tibet par Lobsang Chonzor

Monêtier Salle du Dôme

17h00

        "Café-Tibet" discussion informelle sur le Tibet, autour d'un Tchaï

18h00 Villeneuve -Salle de la Montagne

           Spectacle « Des papillons sous nos pas » (J.Cagnard)  par la troupe Le Cap Rêvé

 Monêtier Salle du Dôme

19h30

      Repas Tibétain Bio (végétarien et non végétarien) (12 € - sur réservation)

21h00  

      Film-débat "Tibet, le mensonge chinois" De Bernard Debord (2009)

 

Vendredi 7 août

 

Monêtier Salle du Dôme

10h00

          Stands -   Mandala

 16h30 Villeneuve - Théâtre de Verdure /Le Pontillas

          Chants et danses du Tibet  par Lobsang Chonzor

Monêtier Salle du Dôme

17h00

          Conférence "Tibet et le génocide culturel" par Jampa Legdhen Lama

18h00

      Témoignage par Yeshi Dolma

      ancienne prisonnière Tibétaine (sous réserve) (traduction Jampa Legdhen Lama)

 21h00

      Film- débat  "Le Sentier Interdit ou la Quête  Éternelle"

      De Pierre Anglade en présence du réalisateur

 

Samedi 8 août

 

Monêtier Salle du Dôme

10h00

        Stands -  Mandala

 17h00

       Conférence  "Le bonheur et la paix  intérieure" Par Jampa Legdhen Lama

18h00

        Dispersion du mandala de sables du Bouddha Médecine

19h30

      Repas tibétain bio (végétarien et non végétarien) (12 € - sur réservation)

21h00

       Soirée de clôture

       Concert chants et danses du Tibet par Lobsang Chonzor

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 16:42

FRANCE TIBET REUNION

Phayul[Monday, June 15, 2009 10:52]
Victory for Tibetans protecting sacred site
http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=24936&t=1
Dharamsala le 14 juin –

Une controverse au sujet d'opérations d'extraction dans une mine d'or au Markham (une région du Tibet), a été résolue après que les autorités et les tibétains du secteur aient pu négocier une règlementation, selon l'annonce faite sur la radio Asie- Libre le 9 juin.

Le problème soulevé par les opérations minières menées par une société chinoise à Ser Ngol Lo , une montagne considérée comme sacrée par les tibétains, durait depuis des semaines. La Compagnie Zhongkai, société minière chinoise , avait été autorisée à creuser le secteur alors que des protestataires tibétains faisaient face aux forces armées de la sécurité chinoises sur le site même.

"Cependant, les deux parties ont accepté, le 8 juin, que la société minière cesserait ses opérations d'extraction » a annoncé la radio RFA.
"Il a été accepté par écrit qu'il n'y aurait plus aucune extraction dans le secteur," déclare un tibétain de la région.
"Toutes les forces de sécurité chinoises déployées dans le secteur seront retirées. Les tibétains qui bloquent la route retourneront aussi à leurs activités respectives.
"

Les autorités chinoises construiront des barrières suffisantes pour bloquer les résidus toxiques des extractions précédentes pour remédier à la pollution dûe à l'effet de filtre, qui rendait l'eau potable du secteur toxique, en aval "a-t-il ajouté.

Tous les points d'accord ont été notés par écrit en présence de représentants de la préfecture , et de fonctionnaires du comté .

D'après les affirmations émises sur RFA par un responsable de la sécurité locale, un règlement du conflit est en cours..

"La question d'extraction dans le secteur a été résolue et le secteur est calme," a déclaré un officier du Bureau de Sécurité Publique de Markham dénommé Wang.
Il subsiste cependant des points de désaccord sur la question du traitement, de la manipulation et de la dispersion de déchets toxiques sur le site.
Le gouvernement a offert de nettoyer le secteur entier, mais les tibétains veulent conserver ces résidus comme une preuve . Il a donc été décidé que les tibétains embaucheraient un groupe d'experts pour examiner et analyser les résidus, et le gouvernement assignera au Département de Protection de l'Environnement la tâche d'effectuer ses propres analyses.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 18:23

SLATE.FR

Pékin aurait préféré que Bertrand Delanoë ne remette pas en personne au dalaï-lama le titre de citoyen d'honneur de la Ville de Paris. Un diplomate chinois est allé jusqu'à suggérer à un conseiller du maire que la cérémonie soit présidée par un fonctionnaire municipal. Un autre a demandé s'il était indispensable que la distinction soit remise en main propre au dalaï-lama. Pourquoi pas par voie postale ?

Comme ces «conseils» n'ont évidemment pas été suivis, la colère officielle chinoise s'est déclenchée dès le lendemain du geste du Maire de Paris. Le Ministère des Affaires étrangères exprimant le «fort mécontentement» de la Chine devant «cet acte qui suscite la vive indignation des Chinois».

Pékin présente le Prix Nobel de la Paix comme un «dangereux séparatiste» et proteste dès qu'un responsable politique le rencontre où que ce soit dans le monde. Mais avec des nuances. La relation sino-danoise est au plus bas depuis l'entretien du Premier ministre Rasmussen et du leader spirituel tibétain, le 29 mai à Copenhague. Le 5 juin, les Pays-Bas ont droit à plus d'indulgence : le chef du gouvernement a laissé au Parlement le soin de voir le dalaï-lama.

La situation avec Paris était à priori différente pour cause de réconciliation récente. Décembre 2008 : en marge d'une réunion européenne à Gdansk, Nicolas Sarkozy rencontre le dalaï-lama. En représailles, la diplomatie chinoise ignore la France pendant quatre mois. Dans la presse et sur le Net chinois, des commentaires dénoncent l'injure faite à la Chine par le Président français. Mais à l'approche du G 20 de Londres, une question se pose à la direction chinoise : le Président Hu Jintao peut-il représenter dignement la puissance chinoise lors de ce sommet international et en même temps gérer ostensiblement une mésentente avec Nicolas Sarkozy ?

Aux plus hauts niveaux du pouvoir chinois, le retour à une relation normale avec la France est approuvé. Le communiqué franco-chinois du 1er avril est mis au point sans difficultés. La France «récuse tout soutien à l'indépendance du Tibet». Or ce n'est pas une revendication du dalaï-lama. Et le nom de ce dernier n'est même pas mentionné dans le texte.

Deux mois plus tard, Paris vaut-il une nouvelle fâcherie ? Quelques blogs proclament qu'il est «décidément impossible de faire confiance aux Français». Mais manifestement, dans l'opacité du bureau politique du Parti communiste chinois, il serait démesuré de mettre Hu Jintao en difficulté sur ce sujet. De son côté, l'ambassade de France en Chine martèle à chaque rendez-vous avec un dignitaire du régime : «la remise du titre de citoyen d'honneur au dalaï-lama sera un problème, si vous en faites un problème».

En avril 2008, quinze jours après le passage mouvementé de la flamme olympique, le vote par le Conseil de Paris de cette citoyenneté d'honneur au dalaï-lama avait provoqué en Chine des réactions virulentes. Ce n'est pas le cas cette année après la remise du titre. Le 8 juin, le «Huanqiu Shibao» explique dans sa version anglaise «Global Times» qu'en France les actes des collectivités locales sont indépendants du pouvoir central. Certains internautes estiment que le socialiste Bertrand Delanoë a probablement cherché à gêner Nicolas Sarkozy ! En 48 heures, Sina.com, le plus important portail chinois, dénombre 9000 commentaires sur la réception du dalaï-lama à la Mairie de Paris. A l'échelle de la Chine ce n'est rien.

La discrétion de la cérémonie a évité de mettre le feu aux poudres. Il y avait peu de risques qu'elle fasse la une des médias en se déroulant en petit comité, à 17 heure un dimanche d'élection, pendant la finale du tournoi de Roland Garros et tandis que la famille Obama était en France. Certains journaux chinois en tirent la conclusion que la visite en France du dalaï-lama a eu peu d'échos. Mais pas question d'oublier si facilement l'événement. Le 9 juin, Qin Gang, l'un des portes paroles du Ministère des affaires étrangères, demande —sans préciser— au Maire de Paris de «corriger sans tarder sa faute». Il ajoute que la remise du titre au dalaï-lama a porté «une sérieuse atteinte à la coopération entre Paris et les villes chinoises».

Ce qui peut signifier un refroidissement limité aux coopérations techniques ou culturelles qui existent entre les villes de Paris et Pékin. 95 % des lecteurs de «Global Times»  se prononcent pour un gel de ces relations. En novembre prochain se tient à Canton le Congrès de l'Organisation mondiales des maires. Bertrand Delanoë a bien l'intention d'y aller et, selon son entourage, il n'apprécierait pas d'y être mal accueilli.

Richard Arzt

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 13:25

LA GRANDE EPOQUE

Près de 60 avocats et professionnels du droit ont assisté à un forum sur la protection des droits de l'homme des avocats chinois à Pékin le 17 mai. Lors du forum, les avocats pékinois Zhang Kai et Li Chunfu ont raconté les passages à tabac et blessures qui leur ont été infligés récemment par la police. Le «Forum d'évaluation annuelle et sur le passage à tabac d'avocats» a attiré des professionnels et des enseignants en droit de Pékin, de la province de Henan, des villes de Hangzhou et Nanjing, ainsi que des professeurs de plusieurs facultés de droit victimes de violations similaires.

Lors d'une interview par The Epoch Times, le célèbre avocat chinois Zhang Zan-ning, et les avocats pékinois Li Renbing et Li Xiongbing ont tous indiqué que les cas d'avocats battus n'étaient ni isolés ni accidentels, ce qu'ils expliquent par le seul facteur du système politique chinois.

Pour Cao Siyuan, expert en politique constitutionnelle et en droit économique à Pékin, tous les problèmes arrivant dans les tribunaux sont dus à trois facteurs: «Le système ancien ne suit pas le développement économique, le pays n'est pas vraiment régi par la loi, et les avocats sont utilisés comme des `instruments' [du régime]», énumère-t-il.

La discussion de récents cas de violations des droits professionnels des avocats l'illustre : le 13 mai par exemple, deux avocats pékinois, Zhang Kai et Li Chunfu, qui se chargeaient d'un cas de mort au camp de travaux forcés de Chongqing, ont été passés à tabac par une dizaine de policiers et traînés au poste. Les deux avocats, qui n'ont pas renoncé à traiter l'affaire dont ils ont pris la charge, s'exprimaient par téléphone lors du forum et ont brièvement dit être «attristés par le sérieux recul de l'Etat de droit en Chine.»

Fait marquant, tous les participants présents au forum condamnent fortement et de façon directe la violence de la police. Le forum est une première puisque, d'après ses organisateurs, jamais auparavant dans l'histoire de la Chine, des avocats ne s'étaient rassemblés contre l'autocratie du régime.

Pour Cao Siyuan, «la sauvegarde des droits élémentaires des citoyens est un principe universel. Les droits de l'homme sont au dessus des droits de l'Etat, et encore plus au dessus du régime.» «Ce forum est significatif parce qu'il touche aux droits et aux intérêts de tout un chacun. Si l'autorité abuse du système, chacun de nous peut être la toute prochaine victime et tout le monde est menacé.»

 Désabusé, l'expert indique aussi que chacun en Chine doit agir sans espérer que le régime communiste se corrige de lui-même. «Nous ne pouvons compter que sur nous.»

Li Renping rappelle pour sa part que les passages à tabac d'avocats ne peuvent avoir lieu que parce que le régime dispose d'une mafia à son compte: «Ceci est une violation flagrante des droits civiques par l'autorité, des droits des avocats et des droits de l'homme.» Selon lui, comme selon les autres participants, bien que le régime communiste ait signé la Déclaration universelle des droits de l'homme, bien qu'il en ait ratifié à la fois les principes de base et l'article 37 visant à fournir une protection suffisante aux avocats, ces documents ne sont que des morceaux de papier inappliqués dans les faits.

«Les avocats Li Fangping et Li Heping ont tous deux été battus. Ces choses arrivaient aux mains de policiers en civil et de manière cachée autrefois. Maintenant ces violences sont perpétrées par des policiers en uniforme et en public, les avocats étaient menottés», détaille Zhang Channing pour expliquer que les passages à tabac d'avocats ne sont pas des incidents isolés, mais une habitude soutenue par les plus hautes sphères du pouvoir.

Défendre le Falun Gong


Pointant le fait que «ceux qui sont au pouvoir ne sont soumis à aucune restriction, leur pouvoir dépasse la Constitution et la loi», Zhang Chanming cite le cas particulier de la répression du mouvement bouddhiste Falun Gong : les avocats défendant les droits de membres du mouvement font face au même traitement que les victimes : camp de travaux forcés et tortures. La situation de l'avocat Gao Zhisheng, nominé au prix Nobel de la Paix et dont on est sans nouvelle, l'illustre douloureusement.

«Cependant, il existe beaucoup d'autres avocats qui défendent et soutiennent l'innocence des pratiquants du Falun Gong et leurs droits», insiste Zhang Chanming. «Ce n'est pas seulement pour sauvegarder les droits des gens du Falun Gong, mais aussi pour protéger les droits de tous les citoyens. En réalité, nous avons vu l'effet de l'implication des avocats et de leurs efforts concertés pour corriger les exactions.»

Li Renbing confirme le fait que les menaces, l'intimidation, et la répression des avocats défendant les pratiquants du Falun Gong sont courants. Cependant, «les manifestations de masse permanentes menacent le régime. Le réveil de la société civile l'effraie. Depuis que la société civile évolue en Chine, le régime ne peut plus maintenir la société dans les ténèbres.» Un peu d'espoir donc en guise de conclusion. Le forum, à la façon d'un rassemblement de pétitionnaires, s'est conclu par le déroulement d'une banderole: «Condamnation solennelle de la torture et du passage à tabac d'avocats par la Sécurité publique de Chongqing»… comme pour illustrer l'avancée d'une vague de changement, initiée dans le peuple, et relayée par les garants de l'Etat de droit.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo