Le Dalaï Lama fait un discours devant 30.000 personnes à Toronto



Le Dalaï Lama, arrivé vendredi à Toronto pour une visite très attendue de trois jours, a prononcé un discours en soirée devant 30'000 personnes au stade de base-ball de la ville. Il a appelé à la promotion du dialogue contre les guerres dans le monde.
Dès son arrivée dans la capitale économique canadienne, le leader spirituel tibétain de 75 ans s'est rendu à l'université pour y tenir une allocution.
Citoyen d'honneur du Canada depuis 2006, le dalaï Lama s'est ensuite rendu dans le stade de base-ball de la ville, où il a prononcé un discours insistant sur le changement d'attitude des citoyens face à la guerre.
Le XXIe siècle a la responsabilité de bâtir un monde heureux, en paix et faisant preuve de compassion, a dit le dalaï lama, vêtu de sa traditionnelle robe orange et d'une casquette de base-ball assortie.
Depuis la guerre du Vietnam, a-t-il noté, l'attitude envers la guerre a changé de manière significative. Il a pris l'exemple des guerres au Kosovo et en Irak, auxquelles beaucoup de personnes dans le monde se sont opposées.
"Nous devons promouvoir l'idée d'un dialogue pour un siècle heureux et en paix. Partout où nous voyons un problème, nous devrions le résoudre par le dialogue", a-t-il dit.
Samedi, son programme prévoit l'inauguration du Centre culturel tibéto-canadien, dans la banlieue de Toronto, où il doit donner un enseignement le lendemain. C'est à cette occasion que son allocution sera diffusée en direct sur le web.
http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201010/22/01-4335285-le-dalai-lama-a-toronto-la-paix-ne-tombera-pas-du-ciel.php

Publié le 22 octobre 2010 à 18h15 | Mis à jour le 22 octobre 2010 à 18h15
Le dalaï lama à Toronto: «La paix ne tombera pas du ciel»
Le dalaï lama passe trois jours à Toronto,... (Photo PC)

Le dalaï lama passe trois jours à Toronto, au cours desquels il va notamment inaugurer le Centre culturel tibeto-canadien.

Photo PC
La Presse Canadienne
Toronto

Le dalaï-lama a déclaré à un auditoire de Toronto que l'écoute et le dialogue étaient essentiels à l'harmonie, lançant à la blague de la paix «ne tomberait pas du ciel».
Assis dans une grande chaise blanche, il s'est adressé à des dizaines de milliers de personne au Rogers Centre, livrant un discours intitulé «Les approches humaines à la paix mondiale».
Le leader spirituel tibétain a affirmé que la paix, comme la violence, dépendant des actions des individus.
Il a également parlé de pauvreté dans le monde, et a noté qu'il existait un écart entre les riches et les pauvres au Canada.
Le dalaï-lama a entamé une visite de trois jours dans la métropole canadienne, au cours de laquelle il inaugurera le Centre culturel tibeto-canadien dans l'ouest de la ville, samedi, et donnera un cours au centre dimanche.
L'homme a vécu en exil en Inde depuis 1959.
Les responsables chinois le perçoivent comme un agitateur politique et un séparatiste.
Le dalaï-lama a visité le Canada à de nombreuses occasions, dont les villes de Montréal, Calgary et Vancouver à l'automne dernier.
Paul Martin est devenu le premier premier ministre à le rencontrer, en 2004.