Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 16:08


Phayul [mardi 25 août 2009 11:09] 


Dhararamsala, 25 août - Un jeune tibétain nommé Pasang Norbu a été détenu par les autorités chinoises à Lhassa, le 12 août pour avoir regardé des informations «réservé information politique en ligne",  raaporte Radio Free Asia, citant des sources signalées.

Pasang auraient visonné des articles sur l'indépendance du Tibet, ainsi que des photos des manifestations tibétaines contre le pouvoir chinois l'année dernière.

Pasang, 19, was nabbed from a Zhijian Wang cyber café on the Tsangral Road in Lhasa around noon on August 12, a source told RFA. Pasang, 19 ans, a été attrapé dans un cyber café  de Wang Zhijian sur la route Tsangral à Lhassa vers midi le 12 août, selon une source qui l’a rapporté à  RFA. Il est un résident de la subdivision Kon Tren de la ville de Lhasa.

"L'unité de surveillance Web du Bureau de la sécurité publique de Lhassa l’a suivi, et ils ont informé l'unité locale de police judiciaire, qui se précipita vers la cyber-café et l'ont emmené", RFA tait la source qui ne souhaite pas être citée .

Pasang a été accusé d’avoir visonné sept photos du dirigeanpirituel  en exil le dalaï-lama, quatre images du drapeau national tibétain interdit, et les sites Web de cinq groupes différents "réactionnaires".

Les autorités affirment que Pasang avait violé l'article 5, alinéa 1, de la Sécurité publique de la Chine Droit en téléchargeant le matériel restreint.

Aucune preuve n'a été toutefois fournie que Pasang était en contact direct avec les «des groupes réactionnaires extérieurs," un rapport par les autorités a dit, mais a ajouté qu'une enquête officielle est en cours.

La Chine a restreint les contenus Internet et l'utilisation à venir de certaines dates politiquement sensibles, notamment le 60e anniversaire de fondation du Parti communiste le 1er Octobre. De nombreux sites Web de l'exil, y compris phayul.com sont bloqués au Tibet.. Un utilisateur d'Internet de Lhassa Phayul dit que les sites de réseaux sociaux comme Facebook et hi5 sont des sources utiles pour les nouvelles de l'exil.

 

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 11:20

20minutes.ch

Les premiers procès des personnes arrêtées lors des émeutes du 5 juillet dans le Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, débuteront probablement cette semaine, a rapporté lundi le quotidien «China Daily».

Plus de 200 personnes seront jugées.

Les procès auront lieu au tribunal d'Urumqi, la capitale régionale où avaient eu lieu les violences, au cours desquelles au moins 197 personnes sont mortes, en grande partie des membres de l'ethnie han, écrit le journal, en citant un procureur d'Urumqi. Ils avaient été attaqués par des Ouïghours, l'ethnie majoritaire au Xinjiang, turcophone et musulmane.

Les actes d'accusation vont de troubles à l'ordre public jusqu'au meurtre. Dans ce dernier cas, la peine de mort pourrait être prononcée. Ce chiffre de 200 est beaucoup plus élevé que celui de 83 personnes officiellement arrêtées donné jusqu'à présent par les autorités.

Ces procédures pourraient raviver les tensions dans la vaste région occidentale chinoise où de nombreux Ouïgours dénoncent la présence croissante des Chinois de l'ethnie Han et le contrôle exercé par le gouvernement central sur la vie culturelle et religieuse.

Le «China Daily» ne précise pas le nombre de Ouïghours poursuivis, expliquant seulement que 170 avocats ouïghours et 20 avocats hans ont été désignés, ce qui laisse entendre que la majorité des personnes poursuivies appartiennent à l'ethnie turcophone.

Les autorités ont renforcé la sécurité dans la zone du tribunal de peur de nouveaux troubles, a souligné le quotidien. «Beaucoup de familles hans qui ont perdu des proches viendront pour les jugements et les autorités ont peur qu'il y ait des affrontements si elles rencontrent des Ouïghours», a dit au journal Guo Mei, une vendeuse qui travaille près du tribunal.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 12:09

PHAYUL


Phayul [Dimanche, le 23 août 2009 10:36]
 Dharamsala, le 23 août - Un cousin du cinéaste tibétains emprisonné Dhondup Wangchen a dit que les efforts internationaux de groupes de défense des droits et des supporters du Tibet a eu un effet positif sur le procès que beaucoup craignaient et qui  aurait lieu au début du mois., Gyaljong Tsetrin, le cousin de Dhondup, qui a co-produit le film, a déclaré que les campagnes dans le monde entier pour Dhondup Wangchen ont culminé dans le « coordinated EU initiative " .

Pendant ce temps, le Tibet Support Groups a dit à  Gyajong Tsetrin  que le forum de l'Union européenne, un organe de coordination des gouvernements de l'UE, a évoqué le cas de Dhondup Wangchen et a convenu de lancer un effort coordonné visant à discuter de l'affaire avec leurs homologues chinois.

Dhondup Wangchen, 35 ans, a été arrêté en Mars 2008 pour avoir tourné le documentaire, "Leaving Fear Behind".. Il existe une crainte apparente entre les Tibétains et les militants craignent que Dhondup Wangchen soit  condamné à une peine allant jusqu'à 15 ans d'emprisonnement. Le film de Dhondup "Laisser la peur derrière soi" décrit le ressentiment des Tibétains contre le pouvoir chinois et  au comprend des  interviews avec des Tibétains qui critiquent fortement les politiques du gouvernement chinois au Tibet.

 Accusé d ' "incitation au séparatisme",  il a été refusé récemment à Wangchen le droit d'être représenté par l'avocat choisi par sa famille. Sa femme, qui vit à Dharamsala, a récemment déclaré qu'elle craignait que son mari, qui souffre de l'hépatite B, n’ait pas de  soins médicaux appropriés en prison.

. Amnesty International avait déjà indiqué que le procureur avait soumis l'affaire à la cour, et les membres de la famille, y compris sa sœur a reçu un appel à comparaître au tribunal le 1 er août 2009. Elle est allée au tribunal mais elle a été étonnamment renvoyée.


Galjong Tsetrin a dit: «Je suis reconnaissant aux gouvernements de l'UE et j’espère qu'ils continuent à maintenir la pression et à garder un œil sur l'affaire et à participer activement à  engager  le gouvernement chinois à garantir   à Dhondup un procès équitable».

Différents Rappels :
 


Le 29 juillet RSF adressait à Pékin plus de dix mille signatures en faveur du réalisateur Dhondup Wangchen plus de dix mille signatures en faveur du réalisateur Dhondup Wangchen

Reporters sans frontières a envoyé aux autorités chinoises une pétition pour demander la libération du réalisateur tibétain Dhondup Wangchen. Reporters sans frontières un envoyé aux autorités chinoises une pétition pour demander la libération du réalisateur Dhondup Wangchen tibétain. Emprisonné depuis le 23 mars 2008, il est gravement malade : atteint de l'hépatite B. Il ne reçoit aucun traitement approprié. Emprisonné depuis le 23 mars 2008, il est gravement malade: atteint de l'Hépatite B. Il ne reçoit aucun traitement approprié. Selon de récentes informations, Dhondup Wangchen est actuellement incarcéré au Centre de détention de Xining dans le Qinghai à l'ouest de la Chine. Selon de récentes informations, Dhondup Wangchen est actuellement incarcéré au Centre de détention de Xining dans le Qinghai, à l'ouest de la Chine.

Au moment de son arrestation, Dhondup Wangchen réalisait un documentaire sur le Tibet qui a notamment été projeté à des journalistes étrangers pendant les Jeux olympiques de Pékin. Au moment de son arrestation, Dhondup Wangchen réalisait un documentaire sur le Tibet qui a notamment été projeté à des journalistes étrangers pendant les Jeux olympiques de Pékin. Il pourrait être jugé pour "séparatisme". Il pourrait être Jugé pour "séparatisme".

« Il est urgent que les autorités compétentes entendent l'appel lancé par des milliers de citoyens à travers le monde en faveur d'un homme dont le seul tort est d'avoir collecté des témoignages. «Il est urgent que les autorités compétentes entendent l'appel lancé par des milliers de citoyens à travers le monde en faveur d'un homme dont le seul délit est d'avoir collecte des témoignages. Le gouvernement doit prendre en compte l'état de santé de Dhondup Wangchen, et le libérer pour des raisons humanitaires », a déclaré l'organisation. Le gouvernement doit prendre en compte l'état de santé de Dhondup Wangchen, et le libérer pour des raisons humanitaires », a déclaré l'organisation.

Le 29 juillet 2009, Reporters sans frontières a remis à l'ambassade de Chine à Paris, une pétition signée par 13 941 personnes, parmi elles des Tibétains mais également des Indiens, des Occidentaux, et huit parlementaires australiens. Le 29 juillet 2009, Reporters sans frontières une remise à l'ambassade de Chine à Paris, une pétition signée par 13 941 personnes, parmi elles des tibétains mais également des Indiens, des occidentaux, et huit parlementaires australiens. Lhamo Tso, l'épouse de Dhondup Wangchen réfugiée en Inde, a collecté des milliers de signatures grâce au soutien du Tibet Post (www.thetibetpost.com). Lhamo Tso, l'épouse de Dhondup Wangchen réfugiée en Inde, une collecte des milliers de signatures grâce au soutien du Tibet Post (www.thetibetpost.com).

Par ailleurs, l'avocat chinois, nommé par la famille du réalisateur, Li Dunyong, s'est vu refuser l'accès à Dhondup Wangchen. Par ailleurs, l'avocat chinois, nommé par la famille du réalisateur, Li Dunyong, s'est vu refuser l'accès à Dhondup Wangchen. Depuis le début de l'année 2009, Li Dunyong n'a pu rencontrer son client qu'une seule fois, en avril 2009. Depuis le début de l'année 2009, Li Dunyong n'a pu rencontrer son client qu'une seule fois, en avril 2009. Comme de nombreux avocats défenseurs des droits de l'homme en Chine, il subit actuellement des pressions de la part du gouvernement, qui menace de révoquer sa licence s'il n'abandonne pas cette affaire. Comme de nombreux avocats défenseurs des droits de l'homme en Chine, il subit actuellement des pressions de la part du gouvernement, qui menace de révoquer sa licence s'il n'abandonne pas cette affaire.

Dhondup Wangchen Dhondup Wangchen
source RSF, 29 juillet 2009 source de RSF, le 29 juillet 2009

 

Autre petit rappel :

Gyaljong Tsetrin (Jamyang), le cousin de Dhondup Wangchen, a été un de nos cuisiniers pendant la Semaine Tibétaine de Monétier les Bains. Il a  témoigné lors de la soirée d'ouverture à la suite de la projection du film "Leaving fear behind".

 

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 11:26



Le 6 août 2009

Fidèle de Sa Sainteté le Dalaï-Lama, chef suprême religieux et politique du peuple tibétain et apôtre de la paix mondiale, je souhaite étendre mon affection et ma gratitude au président de cette conférence, à M. Jonathan Sisson, au Dr Tashe Thaktsang, à M. Yan Jiaqi, hôtes distingués, aux participants de cette conférence, aux médias et à mes collègues de l’Administration centrale tibétaine.

Tout d’abord, je voudrais exprimer mes remerciements chaleureux au Mouvement International pour la Réconciliation et à l’Association d’amitié suisse-tibétaine pour avoir initié cette conférence historique à Genève, illustre ville de Suisse. En cette période cruciale et critique, si les peuples chinois et tibétain restent vissés dans un doute pérenne et ne s’engagent pas l’un envers l’autre pour établir une meilleure compréhension mutuelle, cela sera non seulement une grande perte à la fois pour les Chinois et pour les Tibétains, mais cela favorisera aussi les objectifs de ceux qui se vouent à séparer les deux peuples. Par conséquent, l’organisation de cette conférence répond aux besoins du moment.

La Suisse est un pays neutre qui a depuis longtemps relégué la guerre au rang d’outil de politique étatique. Ce pays a également une longue tradition de contribution à résoudre bien des conflits internationaux. De plus, la Suisse, en plus d’être le pays d’Europe où vivent le plus de Tibétains, est aussi une destination touristique privilégiée pour beaucoup, que ce soit pour la beauté de ses paysages, sa géographie ou son climat. Donc, le choix du lieu pour la tenue de cette conférence est parfait. Les organisateurs de cette conférence sont parfaits eux aussi, du fait que le Mouvement International pour la Réconciliation et l’Association d’amitié suisse-tibétaine sont des structures dédiées à la promotion de l’harmonie et de l’amitié entre les sociétés humaines. De plus, les participants sont parfaits en ce sens qu’ils sont tous dotés d’un grand intellect et de vastes expériences ; ce sont des personnes qui chérissent la justice et qui possèdent des vues libérales, bannissant les étroites visions paroissiales, ou qui considèrent leurs propres avis comme suprêmes et qui croient à la recherche de la vérité à travers les faits. J’ajoute à cela que cette conférence jouit d’une direction parfaite puisqu’il s’agit d’une déclaration écrite par Sa Sainteté le Dalaï-Lama en personne qui a gentiment accepté de faire l’honneur d’ouvrir la session inaugurale de cette conférence. Je n’ai donc aucun doute que cette assemblée importante dotée de quatre « perfections », comme je viens de l’expliquer, se conclura par une issue formidable qui apportera beaucoup à moyen et à long termes aux peuples chinois et tibétain.

Vous tous qui participez, avez pris la peine de venir de loin à travers le monde pour assister à cette conférence, ne lésinant pas sur votre temps précieux et votre argent. Nous sommes grandement touchés et encouragés par votre geste car il témoigne sans conteste de votre attachement à l’unité entre les peuples chinois et tibétain et de la responsabilité que vous endossez à cette fin. Je souhaite à tous la bienvenue à cette conférence, et au nom de l’intégralité du peuple tibétain, j’exprime notre sincère gratitude et nos remerciements à chacune et chacun d’entre vous.

Comme vous le savez déjà, les Tibétains et les Chinois ont vécu tels des frères et des sœurs en toute amitié au cours de la plupart de leur longue histoire, même s’ils ont occasionnellement été en guerre les uns contre les autres. Cependant, de manière globale, ils sont restés bons voisins par le passé. À partir du VIIème siècle, les relations ont également commencé à se développer entre ces deux peuples d’un point de vue religieux. À la fin du XIIIème siècle, une relation particulière, dite relation Prêtre-Patron, s’est forgée entre les empereurs chinois Yuan et les dirigeants tibétains. Cette relation unique s’est même répétée durant la période de domination mandchoue sur la nation chinoise. Un grand changement politique, économique et social a eu lieu au XXème siècle à travers toute notre planète. Dans un tel contexte de tendance au changement, le Parti communiste chinois a pris les rênes de son pays et depuis, Chinois et Tibétains sont soumis à des souffrances et des difficultés inouïes. Cinquante ans se sont écoulés depuis la fuite de Sa Sainteté le Dalaï-Lama et de plus de 80 000 Tibétains en exil [1959]. Les six millions de Tibétains vivant au Tibet continuent de souffrir depuis ces longues et ténébreuses années. Leur situation n’a pas changé à ce jour. Pourtant, Sa Sainteté le Dalaï-Lama (qui reconnaît clairement que ces souffrances proviennent de la politique tibétaine étriquée et obtuse menée par une petite partie des dirigeants politiques chinois et non par le peuple chinois) a toujours fait tous les efforts possibles pour veiller à ce que Tibétains et Chinois ne soient pas séparés dans leurs cœurs et dans leurs esprits. Du point de vue chinois également, un nombre incalculable de personnes connaissant la vérité manifeste un grand respect et une révérence envers Sa Sainteté le Dalaï-Lama et éprouve de la compassion envers le peuple tibétain. La communauté des sympathisants du Tibet prend aujourd’hui de plus en plus d’ampleur et fait entendre sa voix pour soutenir les Tibétains. Nous avons tous connaissance, par exemple, des articles ou des récits honnêtes écrits par de nombreux Chinois de Chine ou de l’extérieur, sur la situation réelle au Tibet depuis les manifestations d’ampleur et pacifiques qui ont secoué le Toit du Monde début mars 2008. Ces articles reflètent le point de vue des Chinois de la base.

Auparavant, les autorités chinoises prétendaient que tous les Tibétains plaçaient joyeusement leur confiance et leur foi dans le gouvernement chinois après avoir abandonné leur « servitude féodale » et accompli leur « libération » accusant un petit nombre de séparatistes de la « clique du Dalaï » d’avoir provoqué tous ces troubles. Cependant, depuis les incidents populaires du mois de mars de l’an passé, elles se sont engagées dans des activités soigneusement planifiées, systématiques et de propagande afin de diviser Tibétains et Chinois en caricaturant toutes les manifestations tibétaines comme étant anti chinoises. Il semble qu’il y ait eu énormément de gens dans la population chinoise nourrissant des sentiments d’animosité envers les Tibétains après avoir été trompés par la propagande officielle chinoise. Mais de plus en plus de Chinois commencent désormais à découvrir la réalité alors que celle-ci se révèle peu à peu. Le récent rapport sur les manifestations de l’an dernier au Tibet publié à Pékin est une preuve évidente que beaucoup de Chinois ne sont pas dupes des mensonges proférés par la machine étatique de propagande chinoise. Dans cette perspective, Sa Sainteté le Dalaï-Lama a répété bien des fois : « Bien que ma confiance dans les dirigeants chinois s’amenuise de plus en plus, celle que je place dans le peuple chinois demeure intacte et ne subit aucune altération ».

Alors que l’unité entre nationalités est le socle de la stabilité d’une nation, celle de la Chine est à la base de la paix dans le monde. Personne ne peut prendre cette question à la légère. L’Administration tibétaine en exil, dirigée par Sa Sainteté le Dalaï-Lama, sert de porte-parole indépendant pour les six millions de Tibétains. Cette administration a clairement exprimé à plusieurs reprises aux autorités de la République Populaire de Chine (RPC) qu’elle tient fermement à l’approche de la « Voie du Milieu » et à ses bénéfices mutuels, qui cherche à résoudre la question du Tibet dans le cadre des clauses existantes et prévues dans la Constitution de la RPC. Les émissaires de Sa Sainteté le Dalaï-Lama ont notamment exprimé cela clairement, oralement et par écrit, aux chefs du Front unitaire du Département du Travail chinois lors des huit séries de pourparlers officiels et un dialogue non officiel qui se sont tenues depuis 2002. Notre engagement pour trouver une solution à la question du Tibet dans le cadre politique de la Chine est également manifeste dans le contenu du mémorandum sur une véritable autonomie pour tous les Tibétains (ce Mémorandum a déjà été rendu publique à présent) que les interlocuteurs tibétains ont présenté à la RPC au cours de cette huitième série de pourparlers. De notre point de vue, comme nous sommes engagés dans la poursuite de cette approche qui ne cherche pas une séparation des Tibétains d’avec les Chinois, il n’y a aucun changement dans notre esprit pour l’avenir et nous reprendrons le dialogue avec les dirigeants chinois sur le mémorandum soumis l’an dernier.

La République Populaire de Chine est un pays composé de plusieurs nationalités. Ceux qui sont au pouvoir devraient par conséquent remplir les aspirations de toutes les nationalités sous sa juridiction. S’ils atteignaient leur but, l’unité et l’égalité des nationalités telles qu’inscrites dans la constitution chinoise seraient alors réalisées.

Relativement à l’idéologie, les politiques et la conduite de travaux des dirigeants actuels de la Chine, les gens ont adopté des moyens divers et variés dans le passé pour exprimer leur désaccord ou leur mécontentement (et leur opposition) d’avec celles-ci, et le feront probablement à l’avenir également. Ce qui est pourtant crucial, c’est de veiller à ce qu’elles ne mènent pas à la détérioration de relations harmonieuses entre Tibétains et Chinois. Je demande aux participants de cette conférence d’expliquer aimablement à la population chinoise les idées et la position véritables des Tibétains, notamment les Tibétains en exil, et de l’Administration tibétaine en exil, menée par Sa Sainteté le Dalaï-Lama (et d’établir ainsi des relations stables et harmonieuses entre les deux peuples). Je vous demande aussi à tous de nous faire part de vos suggestions et de vos opinions pour les démarches à suivre par nous à l’avenir.

Je souhaite profiter de l’occasion pour exprimer notre plus grande consternation face à la triste tournure des événements dans le Xinjiang, au Turkestan oriental. En solidarité avec tous ceux qui ont perdu la vie ou qui ont été blessés à cette occasion, de même qu’avec toutes les pertes matérielles subies, je présente mes condoléances et mes prières pour tous.

Pour finir, je prie pour la longévité de Sa Sainteté le Dalaï-Lama et pour la réalisation de tous ses vœux. Je prie aussi pour que l’unité entre les Tibétains et les Chinois dure des milliers d’années et pour que les Tibétains du Tibet et en dehors puissent bientôt être réunis. Puisse cette conférence déboucher sur une issue significative ! Merci.

Traduit de l’original en anglais par le Bureau du Tibet, Paris.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 11:21

Tibetan activists make peace pilgrimage up Japan's Mt Fuji
AFP[Sunday, August 23, 2009 09:32]


Tibetan exiles and their Japanese supporters perform a religious ceremony on the flanks of Mt Fuji/AFP
Tibetan exiles and their Japanese supporters made a pilgrimage up Mount Fuji on Saturday to pray for world peace and call for freedom for themselves and other minorities in China.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 17:34

Phayul

 par Communauté Tibétaine // Documentation

Dharamsala, le 21 août 2009, la Chine a rejeté la demande judiciaire concernant les dirigeants chinois, qui doivent comparaître devant la Cour espagnole pour « les crimes contre le Peuple Tibétain ». Par ailleurs, la Chine a répliqué en demandant au gouvernement espagnol d’arrêter l’enquête et en la qualifiant de « faux procès ».

L’ambassade de Chine en Espagne, dans ses premières réponses écrites aux poursuites pénales la concernant, a dit que l’Espagne a violé « les principes de base d’une juridiction d’Etat et de l’immunité établie par le Droit International, et que l’assistance judiciaire n’est pas couverte par le Traité concernant les Affaires criminelles entre la Chine et l’Espagne ».

La Chine a dit qu’elle “refuse avec fermeté toute demande de l’assistance judiciaire concernant le procès, et elle demande à l’Espagne d’assumer ses responsabilités face au Droit international, et d’adopter des mesures immédiates et effectives pour empêcher une quelconque violation du Traité par l’assistance judiciaire dans les Affaires criminelles entre la Chine et l’Espagne, et donc de mettre un terme à la poursuite pénale contre la Chine aussi vite que possible ».

L’ambassade de Chine à Madrid a également retourné la commission rogatoire délivré par le Ministère espagnol de la Justice pour que les dirigeants chinois puissent témoigner devant la Cour.

Les Tribunaux nationaux espagnols, lesquels traitent des cas de crimes contre l’humanité et de génocide, ont accepté d’entendre une poursuite pénale engagée le 9 juillet 2008, par un Groupe de soutien au Tibet. Cela a été admis en vertu des principes de la compétence universelle, que le système judiciaire espagnol a adopté en 2005, et sous lesquels les Tribunaux espagnols peuvent entendre des Affaires concernant le génocide et les crimes contre l’humanité où que cela soit commis, et quelque soit la nationalité du défendeur.

Le Juge espagnol, Monsieur Santiago Pedraz a informé le 5 mai dernier le Ministère chinois de la Justice de la poursuite pénale devant la Haute Cour d’Espagne, contre huit dirigeants chinois, dont le Secrétaire du Parti pour « la Région Autonome du Tibet » Zhang Qingli, en rapport avec la répression du gouvernement chinois sur les manifestants tibétains depuis mars 2008.

Le Juge Monsieur Pedraz a demandé en mai, à la Chine, d’interroger les défendeurs chinois en Chine, au cas où ils refusent de venir en Espagne. Un représentant de l’ambassade chinoise à Madrid, selon des sources fiables à Madrid, aurait indiqué dans des échanges verbaux avec les officiels espagnols, que le Juge Pedraz serait arrêté s’il se rendait en Chine.

Les procès concernant le Tibet, affrontent des menaces depuis qu’une résolution du Congrès espagnol, a adopté le 19 mai, de limiter les compétences juridictionnelles des Juges aux Affaires dans lesquelles, il y aurait un lien espagnol clair.

En dépit des manœuvres politiques et de la pression continue de la Chine, le Juge Monsieur Pedraz a récemment annoncé l’extension de l’un des procès concernant le Tibet, qui inclura l’enquête sur la fusillade du 30 septembre 2006 à Nangpala, par les forces des gardes frontière. Ce qui a entrainé la mort de la none Kelsang Namtso, âgée de 17 ans, au moment où, ils essayaient de traverser la frontière du Tibet et du Népal.

Le Juge Monsieur Pedraz a demandé le 14 juillet au gouvernement indien, un visa afin d’interroger les témoins tibétains de la fusillade de Nangpala. Un Alpiniste américain, Luiz Benitez qui a vu abattre fatalement la none Kelsang Namtso , celle-ci avec soixante quatorze autres tibétains incluant des nones, des moines, et des enfants fuyaient le Tibet, par le passage du col de Nangpala ; l’alpiniste américain a fourni des preuves le 17 juillet au Juge Pedraz de la Haute Cour d’Espagne.

Parmi les personnes poursuivies, sont inclues, le Ministre chinois de la Défense, monsieur Lian Guanglie, le Ministre de la Sécurité d’Etat, monsieur Geng Huichang , le Ministre de la Sécurité publique, monsieur Meng Jiangzhm, le secrétaire du Parti monsieur Zhang Qingli, membre du Bureau politique, monsieur Wang Lequang, le Président de la Commission des Affaires ethniques, monsieur Li Deshu, Commandant de l’Armée populaire de « libération » à Lhassa, le général Tong Guishan, ainsi que le Commissaire politique du commandement militaire à Chengdu, parmi lesquels Zhang Qingli, Wang Lequan, et Li Dezhu ont été associés en tant que les principaux architectes des répressions au Tibet et dans d’autres régions à population tibétaine.

Les tribunaux nationaux espagnols qui traitent les crimes contre l’humanité, et le génocide, ont accepté d’entendre un procès engagé par « le Comité de Apoyo al Tibet » (CAT) et la fondation « Casa Del Tibet », le 5 août de l’année dernière avant les J.O. de Pékin. Cela a été admis en vertu des principes de la « compétence universelle » adoptés par l’appareil judiciaire espagnol en 2005 et sous lesquels les Tribunaux espagnols peuvent entendre les cas de génocide et de crimes contre l’humanité, où que cela soit commis et quelque soit la nationalité du défendeur.

Le Juge d’une autre Cour nationale est en train d’enquêter sur un génocide allégué au Tibet, dans les années 1980 et 1990. Dans ce procès, les trois anciens prisonniers politiques ont témoigné devant la Cour, il s’agit de Paldent Gyatso ; Jampel Monlam et Bhagdro.

Un avocat espagnol Dr. Jose Elias Esteve et Alan Cantos du Comité « de Apoyo al Tibet » (CAT) ont été en Inde, au mois de février de l’année dernière, pour demander aux Tibétains de témoigner devant la Cour espagnole, après que l’Inde ait refusé de mettre en place une commission rogatoire qui aurait permis aux Tibétains de témoigner en Inde, d’après un rapport « d’Asian Age » en date du 17 février 2008.

Traduit par le Bureau de "C.T.F".

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 19:56

 par Communauté Tibétaine // Actualités

 

Source : Phayul

Dharamsala, le 21 août 2009, les quatre moines du monastère de Sera avec dix autres ont fait une manifestation le 10 mars 2008, dans les allées de Bharkor dans la capitale tibétaine à Lhassa et ils ont été condamnés à des peines d’emprisonnements diverses, selon la Radio « Voice of Tibet ».

La police chinoise avait procédé à l’arrestation de quatre moines manifestants, qui brandissaient le drapeau national tibétain interdit tout en scandant des slogans appelant à l’indépendance du Tibet.

Il s’agit du vénérable Lodoe, qui a été condamné à dix ans de prison, et qui est détenu à l’heure actuelle dans la prison de Chushul, près de Lhassa. La famille de Lodoe qui se trouve sous l’administration du district de Sershul dans la région de Zachukha avait reçu une notice officielle de la condamnation éminente de Lodoe en avril dernier. Cette lettre officielle menaçait de représailles contre la famille, en cas de publicité autour de la condamnation de Lodoe.

Le 14 juillet 2009, la famille de Lodoe lui a rendu une visite dans la prison, où ils ont appris que deux autres moines du même monastère que Lodoe sont également condamnés, chacun à une peine de cinq ans d’emprisonnement. Il s’agit du vénérable Lobsang Ngodup, âgé de 29 ans, et du vénérable Mangay Soepa, âgé de 30 ans.

Un moine originaire de la région de Zachukha, qui fait ses études au monastère de Sera dans le sud de l’Inde, a informé également la Radio, de la disparition de Thinlay Namgyal, qui a été accusé d’avoir mis le feu à une maison à Lhassa l’année dernière, pendant les manifestations.

La même source affirme qu’un autre moine, Sonam Dakpa qui s’est rendu en Inde à plusieurs reprises, a été arrêté sur son chemin de retour au Tibet, durant les manifestations de l’année dernière qui ont secoué le Tibet. Il est condamné à une peine de dix ans d’emprisonnement et il est dans la prison de Chushul.

Puisque les quatorze moines arrêtés sont presque tous originaires de la région de Zachukha, les autorités chinoises soupçonnaient Ari Rinpoche, qui vient de la même région. Les autorités chinoises croyaient qu’Ari Rinpoché serait l’instigateur derrière ces moines. En conséquence, il a été arrêté à Lhassa. Ari Rinpoche est le maître spirituel principal du monastère de Wonpo dans la région de Zachukha. Le lieu de sa détention reste inconnu.

Un moine qui enseignait au monastère de Sera près de Lhassa, a aussi été arrêté, et son lieu de détention reste un mystère.

Traduit par Thupten GYATSO.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 21:33

tempsreel.nouvelobs.com

AP | 19.08.2009 | 18:48

Plusieurs dizaines de policiers en uniforme et en civil montaient la garde mercredi près d'une fonderie de la province de Shaanxi, dans le centre de la Chine. Quelques jours plus tôt, l'usine avait été attaquée par plusieurs centaines d'habitants de deux villages voisins, où plus de 600 cas d'empoisonnement au plomb ont été décelés chez des enfants.

Un important dispositif de sécurité était visible mercredi le long des routes menant à la fonderie. A un endroit, entre 75 et 100 policiers patrouillaient les rues alors que de petits groupes de parents s'agglutinaient. Les forces de l'ordre sont intervenues pour les disperser quand les parents ont tenté de parler à des journalistes de leurs inquiétudes pour la santé de leurs enfants.

Au moins 615 enfants sur 731 dans deux villages proches de la fonderie de plomb et de zinc Dongling à Changqing ont été testés positifs à un empoisonnement au plomb. Certains présentaient des niveaux dix fois supérieurs au niveau jugé sans danger par Pékin. Jusqu'à mercredi, 80 enfants avaient été admis en observation ou pour des soins à l'hôpital voisin du comté de Fengxiang.

Zha Xiaofang, 41 ans, une habitante du village de Madaokou, a expliqué que sa petite fille de huit ans présentait des niveaux de plomb considérés comme un empoisonnement moyen ou élevé. Son enfant a souffert de douleurs abdominales et de problèmes de mémoire.

"Nous sommes inquiets parce que nous ne savons pas ce qui va se passer et nous n'avons aucune garantie pour l'avenir", a-t-elle déclaré devant le service des enfants où sa fille était soignée. Les journalistes étaient suivis à la trace dans l'hôpital par des policiers en uniforme et en civils qui tentaient de les empêcher de mener des interviews.

L'autre village affecté est Sunjianantou. Et les parents d'une centaine d'enfants attendaient mardi les résultats des tests dans un troisième village, Luobosi.

Lundi, Dai Zhengshe, le maire de la ville de Baoji, qui supervise Changqing, a présenté des excuses aux villageois, assurant que la fonderie ne serait pas autorisée à rouvrir tant qu'elle ne respecterait pas les normes sanitaires, selon l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle).

Des villageois ont détruit les barrières et bloqué la circulation devant l'usine, furieux que l'usine défie l'arrêté de suspension de ses opérations pris le 6 août. Des heurts entre parents et policiers avaient éclaté dimanche et des camions livrant du charbon à l'usine ont été caillassés.

Le maire a expliqué que l'usine n'avait interrompu la production que lundi pour des raisons de sécurité. "Nous devions nous assurer qu'il ne restait plus de gaz dans les canalisations avant que l'usine puisse enfin fermer". Les autorités ont promis de reloger des centaines de familles d'ici deux ans, selon Xinhua, mais les habitants n'étaient pas rassurés.

Les problèmes d'environnement se sont multipliés ces dernières années en Chine avec le boom de l'économie, entraînant souvent des manifestations violentes. Profitant de la faiblesse des contrôles, certaines compagnies se débarrassent des déchets toxiques dans les rivières ou le sol.

L'empoisonnement au plomb peut endommager le système nerveux et les organes de reproduction et provoquer de l'hypertension, de l'anémie et une perte de mémoire. Il est particulièrement dangereux pour les jeunes enfants et les femmes enceintes et les foetus, entraînant des dommages souvent irréversibles, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). AP

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 10:24
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 22:33

 

Communauté Tibétaine // Actualités


[Lundi, le 17 août 2009, 10h43.]

Sao Paulo, Brésil : le Men-Tsee-Khang (Institut de Médecine tibétaine et d’Astrologie de Sa Sainteté le Dalai Lama) basé à Dharamsala et l’université Fédérale de Sao Paulo (UNIFESP) ont récemment signé un accord important et formel pour promouvoir et pour développer des coopérations scientifiques et éducationnelles dans les domaines d’intérêt réciproque pour les deux institutions.

L’accord a été signé par le Chancellor, Professeur, Docteur, Walter Manna Albertoni pour le compte de l’Université Fédérale de Sao Paulo-UNIFESP et par Docteur DAWA, Directeur de Men-Tsee-Khang au nom de l’Institut d’Astrologie et de Médecine tibétaine de Sa Sainteté le Dalai Lama.

C’est l’un des accords que le Men-Tsee-Khang a signé formellement avec une Institution académique internationalement reconnue.

Dans le cadre de cet accord, les deux Institutions s’engagent à promouvoir et à faire des échanges entre les facultés, ainsi que des chercheurs, et des étudiants en formation ou des étudiants diplômés de l’Université.

Ils mèneront des programmes conjoints de formations scientifiques et éducationnelles ou des travaux concertés. Ils vont également coopérer pour définir un agenda commun afin de mener à bien des projets de recherches d’intérêt commun. Enfin les deux Institutions publieront ensemble des études réalisées en conséquence de leurs activités.

Cette initiative conjointe entre l’UNIFESP et le Men-Tsee-Khang a été lancée initialement lors de visite de Sa Sainteté le Dalai Lama au Brésil, au mois d’avril 2006, pendant laquelle l’UNIFESP en collaboration avec l’Association Palas Athena basée à Sao Paulo, ont organisé deux conférences publiques sur les thèmes suivants ; ‘Sagesse et Compassion’ et ‘Science et Spiritualité’.

Durant la visite, une lettre initiale d’intention a été signée entre le Docteur Ulysses Fagundes Neto, au nom du Chancellor de l’UNIFESP et Monsieur Tashi Wangdi, Représentant de Sa Sainteté le Dalai Lama pour les Amériques au nom du Gouvernement tibétain en exil.

Depuis la signature de la lettre d’intention, Monsieur Tsewan Phuntso, responsable des liaisons pour l’Amérique Latine a organisé la visite du Docteur Elisa Kozasa, à Dharamsala ( Chercheur à l’Université Fédérale de Sao Paulo, qui a manifesté un intérêt particulier dans ce projet), afin de faciliter des interactions directes avec les membres du Men-Tsee-Khang.

. De la même façon, Dr. Pema Dorji et Dr. Namgyal du Men-Tsee-Khang ont été invités séparément à l’Université Fédérale de Sao Paulo à Sao Paulo, au Brésil, en 2007 et en 2008 pour donner des cours d’initiation à la Médicine Tibétaine aux facultés, aux chercheurs, et aux étudiants diplômés.

Ce rapport a été rédigé par l’Office of Tibet, à New York et traduit par Thupten GYATSO.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo