Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 11:02

La délégation du Parlement français presse le Gouvernement chinois de mettre réellement en application au Tibet les dispositions en matière d’autonomie régionale des ’’nationalités’’(2) inscrites dans la Constitution chinoise.


A partir de la droite: le Sénateur Th. Repentin, le Sénateur JF. Humbert (Président du Groupe Tibet au Sénat), Mr Penpa Tsering (Président du Parlement tibétain en exil), la Ministre Kesang Y Takla, la Sénatrice J. Panis, et Mr W. Bashi (secrétaire au Bureau du Tibet, Paris) en Conférence de presse à Dharamsala (Inde) le 2/9/09. (photo: thetibetpost.com)

 


À Pékin, lors d’une 8ème rencontre sino-tibétaine (début nov. 2008), les Représentants de Sa Sainteté le Dalaï Lama avaient présenté au Gouvernement chinois un ’’Memorandum pour une Autonomie réelle du Peuple tibétain’’(4). Le Memorandum insiste sur la nécessité de voir préservés l’unité de la nationalité tibétaine et son patrimoine riche et unique (sur les plans historique, culturel, linguistique, spirituel, etc.). Ce texte considère que la mise en application effective de ce que prévoit théoriquement la Constitution chinoise pour les ’’minorités’’(2) permettrait de répondre aux principales aspirations des Tibétains.

« En France, parfois les avis divergent au Sénat sur des questions qui nous sont soumises, mais quand il s’agit des Tibétains les Parlementaires restent unanimes dans leur attitude et dans le souci qu’ils ont du problème du Tibet » a déclaré le Sénateur Humbert(1) aux médias internationaux et locaux.

« Notre présence à Dharamsala symbolise la solidarité du Peuple français et son soutien envers le Peuple tibétain. Notre visite ne vise aucunement à porter atteinte aux sentiments du Peuple chinois », affirmait le Sénateur Humbert.

Il a ajouté qu’ils n’étaient pas du tout ennemis de la Chine et qu’ils ne cherchaient pas à lui infliger une défaite, mais « ce que nous voulons dire au Pouvoir chinois, c’est que ce qui se passe actuellement au Tibet est inacceptable ».

Le Sénateur Humbert a mis l’accent sur le fait que le problème du Tibet n’est pas une question de politique intérieure chinoise, et qu’au contraire il figure parmi les préoccupations les plus fortes de toute la Communauté internationale.

Il a déclaré que le Peuple français considère le Tibet comme un problème très important, mettant en jeu la survie même d’une civilisation unique, et admiratif du Peuple tibétain dans sa lutte non-violente.

"Cette visite à Dharamsala nous a permis de parfaire et d’enrichir notre approche de la question du Tibet. Nous allons maintenant faire en sorte de communiquer l’information à la population française", a-t’il ajouté.

Le Sénateur Thierry Repentin a fortement incité les Parlementaires du monde entier à se rendre au Tibet pour prendre vraiment conscience de tout ce que peut endurer le Peuple tibétain sous le régime répressif instauré par Pékin.

Il a précisé que le Parlement français avait déjà voté trois résolutions sur le Tibet et que les Parlementaires continuaient à se préoccuper fortement du problème du Tibet en se tenant informés de la situation.

Les Sénateurs français vont rencontrer Sa Sainteté le Dalaï Lama à New Delhi le 5 septembre 2009.

Notes du traducteur
:
1)Les Sénateurs de la délégation parlementaire française en visite à Dharamsala auprès de la Communauté tibétaine : le Sénateur Jean-François Humbert (UMP, Président du Groupe d’information internationale sur le TIBET ; région Franche Comté (Est de la France)) ; le Sénateur Thierry Repentin (Parti Socialiste, Groupe Tibet) ; la Sénatrice Jacqueline Panis (UMP, Groupe Tibet). Sénat / Groupe d’information internationale sur le TIBET : www.senat.fr/ga/ga_tibet/ind...

2)’’Nationalités, minorités’’
: en dehors de l’ ’’ethnie Han’’, le Pouvoir chinois reconnaît 55 groupes ethniques - dits ’’Minorités’’ (dont les Tibétains) - tous sensés faire partie intégrante de la R.P. de Chine. Sa Constitution leur accorde certains droits... surtout sur le papier. L’ethnie Han, dite majoritaire en RPC, est en réalité un patchwork de ’’minorités’’ de langues et de cultures très diverses : cf. article « Cent façons ou presque d’être Chinois » : www.courrierinternational.co...

3)Démocratie :
la Communauté tibétaine en exil est régie par un système démocratique instauré par le Dalaï Lama depuis les premières années de son exil forcé en Inde, avec une nette séparation des Pouvoirs :

* Exécutif : assuré par le Gouvernement tibétain en exil composé de plusieurs Ministres (Ministre se dit Kalon en tib.) dirigé par un Premier Ministre (élu tous les 5 ans par tous les exilés dans le monde entier ; poste occupé par le Professeur Samdhong Rinpoche ; élections en 2011 ; Premier Ministre= Kalon Tripa en tib.).

Le Premier Ministre est assez méconnu au niveau international, alors que le Dalaï lama lui a pourtant délégué le pouvoir politique. Cela vient surtout du fait qu’à ce jour aucun pays n’a encore eu le courage de reconnaître le Gouvernement tibétain en exil (GTiE).

NB : le 6 juillet 2000, le Parlement européen votait une résolution invitant les "gouvernements des États membres à examiner sérieusement la possibilité de reconnaître le gouvernement tibétain en exil comme représentant légitime du peuple tibétain si, dans un délai de trois ans, les autorités de Pékin et le gouvernement tibétain en exil n’étaient pas parvenus à un accord sur un nouveau statut pour le Tibet par le biais de négociations organisées sous l’égide du Secrétaire général des Nations unies".

Au terme de l’échéance, en juillet 2003, il était attendu que le Parlement européen fasse le bilan des objectifs fixés et reformule en conséquence ses recommandations dans le cadre d’une nouvelle résolution. Cela n’a pas été le cas. Pourtant, la mise en oeuvre de cette résolution est aujourd’hui plus que jamais justifiée. : cf. extrait de la Campagne Tibet-Europe détaillée sur www.tibet-europe.eu/

*Législatif :
43 députés élus par les exilés tibétains tous les 5 ans (le Dalaï lama n’a pas exercé l’option qui lui permet de désigner 3 députés supplémentaires : il veut que les Tibétains prennent en charge leur destin) ; Judiciaire : les Tibétains traitent d’affaires civiles spécifiques ; le reste incombe à la Justice indienne.

*Judiciaire: en Inde, les Tibétains traitent d'affaires civiles spécifiques; le reste incombe à la Justice indienne.

Plus d'info sur le système politique tibétain: www.tibet-info.net/www/Le-systeme-democratique-tibetain.html

4)Memorandum pour une Autonomie réelle du Peuple tibétain:

- en français: http://www.tibet-info.net/www/Memorandum-sur-une-autonomie.html

-  in english: http://tibet.net/en/index.php?id=589&articletype=flash&rmenuid=morenews&tab=1#TabbedPanels1


5)Mme Kesang Yangkyi Takla est le Ministre de l'Information et des Affaires Étrangères du Gouvt tibétain en exil.


Traduction et communiqué de D.  à Dharamsala, Qu'il en soit remercié.

Samedi 5 septembre 2009,

Source : www.tibet.net
le site officiel du Gouvernement Tibétain en Exil, le TGIE
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 21:19

Tibetan martyrs

A video message from a Tibetan monk inside Tibet appeals to the United Nations and International Community that they have moral obligation to speak on behalf of the Tibetan people who are living in constant fear and under severe repression


ET :

 Communauté Tibétaine // Documentation

Source : Phayul.com

Dharamsala, le 28 août 2009 – un témoignage vidéo d’un Tibétain, s’opposant à l’occupation chinoise et manifestant son allégeance envers le Dalaï Lama a pu franchir le contrôle des gardes frontières de la sécurité chinoise.

Un moine du monastère de Gyitsant Gaden dans le district de Sangchu, ( Ch : Xiahe), sous l’administration de « la Préfecture Autonome Tibétaine de Kanlho », dans la province de Gansu, monsieur Kalsang Tsultrim, appelé par ses amis Gyitsang Takmig, a enregistré son propre message destiné à la Communauté Internationale et aux Tibétains. Il a fait sortir son témoignage du Tibet, sans aucune peur des représailles ultérieures, et il a demandé à la Communauté Internationale d’agir promptement sur le sort du peuple tibétain qui est victime des violations des Droits de l’Homme au Tibet.

« le temps du témoignage en vidéo dure environ une heure, il a été enregistré le 18 juillet 2009, et plus tard il a été édité, après un mixage avec des images relatives à d’autres événements, pour une version finale dans un VCD. Ce dernier a été largement distribué dans les régions tibétaines des provinces de Gansu, de Qinghai, et du Sichuan » ; ceci a été rapporté par l’ONG tibétaine TCHRD sur son site d’informations.

Selon la source qui a apporté le VCD au Centre, Kalsang est connu pour ses écrits, poésies etc. Il avait même écrit un livre.

“Kalsang Tsultrim souhaite distribuer cette vidéo autant que possible à l’intérieur du Tibet, afin d’éduquer premièrement les illettrés, ensuite, le public tibétain en général qui a été nourri avec une dose quotidienne de propagande financée par le gouvernement chinois”, dit la source.

Le témoignage en vidéo de Kalsang Tsultrim touche également les événements récents au Tibet, ainsi que la politique tibétaine du gouvernement chinois qui conduit au déplacement d’un large nombre de nomades tibétains, au nom du progrès et du développement. En réalité, elle porte atteinte au mode de vie des nomades Tibétains et l’extraction à l’excès des ressources naturelles. Cette politique détruit aussi, l’environnement fragile du Tibet et les tibétains sont marginalisés socialement et économiquement.

Monsieur Kalsang a lancé un appel aux Nations Unis et à la Communauté Internationale en leur rappelant qu’ils ont l’obligation morale et juridique de s’exprimer au nom du peuple tibétain à l’intérieur du Tibet qui vit dans une terreur constante et sous une répression brutale.

Monsieur Kalsang a rétorqué que la législation chinoise sur « l’Autonomie Régionale Nationale » dispose que la constitution chinoise garantie les droits fondamentaux des Minorités nationales incluant les Tibétains. Mais en réalité, c’est un scénario complètement différent où nos droits fondamentaux ne sont pas du tout respectés. Le Tibet est gouverné comme juste une autre région ou un territoire de la « République populaire de Chine », mais rien n’est fait pour bâtir la « société harmonieuse que le gouvernement a promise »

Le Centre Tibétain pour les droits de l’Homme et de la Démocratie, commente le message vidéo, comme un exercice légitime du droit fondamental de la liberté d’expression et du droit à l’opinion qui figurent dans la Constitution chinoise ainsi que dans les conventions internationales d’importance majeure dont la Chine fait partie. Le Centre affirme que les opinions exprimées dans la vidéo ne sont pas seulement la voix de Kalsang Tsultrim mais celle de nombreuse personnes.

Cette vidéo peut être obtenue en contactant le Centre, à l’adresse du courrier électronique suivant : office@tchrd.org 

 

Traduit de l’anglais par Thupten GYATSO


Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 20:57

 Communauté Tibétaine // Actualités

Népal : des manifestants tibétains arrêtés

Source : AFP

Dix manifestants tibétains qui voulaient exprimer leur opposition à la visite d’une délégation chinoise près de Katmandou, la capitale du Népal, ont été arrêtés mercredi par la police, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les manifestants avaient installé au milieu de la rue une banderole et scandaient "Liberté pour le Tibet" au passage d’officiels chinois. Une quarantaine de membres de la police anti-émeute, armés de matraque, ont alors traîné les manifestants dans des fourgons et les ont emmené. "Nous avons arrêté sept Tibétains qui manifestaient devant la délégation chinoise. Ils seront probablement relâchés dans la soirée", a déclaré à l’AFP un officier de police, Shukra Khatri Chhetri.

Cet incident pourrait embarrasser le gouvernement népalais, qui accueille une délégation de 17 officiels chinois emmenée par Zhang Gaoli, un membre du comité central du Parti communiste chinois. Le gouvernement népalais a répété à plusieurs reprises qu’il ne tolérerait pas les manifestations anti-chinoises, par souci de préserver des relations amicales avec Pékin.

Près de 20.000 exilés tibétains vivent actuellement au Népal. Ils sont arrivés massivement dans le pays en 1959, après que le dalaï lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains, eut fui le Tibet en raison de l’échec d’un soulèvement anti-chinois à Lhassa. Enserré entre l’Inde et la Chine, le Népal a souscrit à la politique "d’une seule Chine" promue par Pékin, qui considère le Tibet comme partie intégrante du géant asiatique.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 18:29

La Grande Epoque
Écrit par Matthew Robertson et Grace Wu, La Grande Époque   
01-09-2009
Les cadres du Parti communiste sont transparents à propos de ce nouveau «front» de propagande
Le lancement au mois d'août de l'édition tibétaine du Quotidien du peuple a été présenté autant comme une force unificatrice pour les Tibétains qu’une fenêtre authentique sur la riche culture tibétaine. Cependant, les spécialistes des médias chinois affirment que le régime de Pékin cherche plutôt à trouver de nouveaux moyens pour «laver le cerveau» des Tibétains avec la propagande communiste.

L'édition tibétaine du Quotidien du peuple, à ne pas confondre avec le Tibetan Daily – l'organe du gouvernement local – reçoit ses directives du gouvernement central et a débuté sa publication le 1er août 2009. C'est la première entreprise de propagande du Comité central dans la langue d'une minorité ethnique, et ce développement a été accueilli avec enthousiasme par les dirigeants du Parti communiste chinois (PCC).

Une publication de quatre pages traduite du chinois au tibétain, le journal est imprimé à 50 000 exemplaires, dont 20 000 sont distribués au Tibet et le reste dans les provinces avoisinantes où habitent des populations tibétaines, rapporte le China Daily, un autre organe gouvernemental.

«Toutes les éditions tibétaines du Quotidien du peuple seront distribuées gratuitement dans les villages, les écoles et les temples», indique Meng Xiaolin, rédacteur en chef du journal.

Meng Xiaolin, qui supervise la traduction, l'impression et la distribution de la publication, affirme que chaque village recevra trois exemplaires gratuits, alors que les temples et les écoles primaires et secondaires en recevront deux.

Le journal affirme que sa couverture médiatique va «contribuer au développement économique, au progrès social ainsi qu’à l'harmonie et à la stabilité ethniques au Tibet».

Cependant, certaines des explications officielles concernant l'objectif de l'édition tibétaine semblent se contredire.

Le jour de la publication du premier numéro, l'agence du Parti communiste, Chine nouvelle (Xinhua), a cité une déclaration officielle du Quotidien du peuple indiquant : «Nous allons faire de notre mieux pour fournir des nouvelles justes et opportunes qui concernent les gens locaux.» Le même article poursuivait plus loin en disant que la publication diffuserait la ligne du Parti et les politiques du gouvernement central. D'autres déclarations officielles mentionnent clairement que tout le contenu sera traduit de l'édition pékinoise, éliminant donc l'aspect local du journal.

La Grande Époque a demandé à Cheng Xiaonong, conseiller de l'ex-dirigeant chinois Zhao Ziyang et maintenant rédacteur en chef de la revue académique Modern China Studies, de commenter ces déclarations, en apparence, contradictoires.

«Ils ne sont pas vraiment sérieux avec ces mots qu'ils prononcent chaque jour. Aujourd'hui, ils le disent de cette façon, demain d'une autre. En tout cas, c'est de la propagande... c'est un véhicule pour un nouveau lavage de cerveau», a-t-il commenté lors d’une entrevue téléphonique.

Néanmoins, le journal fait des pieds et des mains pour insister sur les bénéfices culturels et éducatifs qu'il apporte, dont exposer les Tibétains à la langue et aux traditions tibétaines. L'édition anglaise du site Internet semble contenir une grande quantité d'histoires culturelles tibétaines.

Toutefois, cette approche est également critiquée. Un employé du Bureau du Tibet à New York – ayant requis l'anonymat pour éviter des représailles contre sa famille au Tibet – estime qu'il s'agit d'une façade, affirmant que «la culture devrait être dans les gens, non pas dans un musée».

Thubden Sangha, président de la Wisconsin Tibetan Association, abonde dans le même sens : «Le journal n'est pas bénéfique aux Tibétains, tant sur le plan culturel qu'éducatif. C'est ce qu'on appelle siniser la question tibétaine avec un programme communiste. C'est comme lire The Onion [un journal satirique américain publiant de fausses nouvelles].»

Tâter le pouls des gens au Tibet est une tâche plus ardue. Des représentants du Bureau du Tibet affirment qu'ils mettraient leur vie en danger s'ils parlaient à des étrangers de telles affaires. Cheng Xiaonong estime aussi que les appels téléphoniques seraient très probablement mis sur écoute.

Les spécialistes considèrent la publication comme faisant partie d'une stratégie plus large du Parti visant à faire passer son message aux minorités ethniques. Diriger l'opinion publique au Tibet n'est pas une tâche facile pour les dirigeants communistes, en partie parce que ce ne sont pas tous les Tibétains qui ont grandi en apprenant le chinois.

David Bandurski, un observateur des médias chinois et rédacteur du China Media Project, estime que la publication est une autre manifestation de ce qui a été qualifié de «Contrôle 2.0», l'expression pour décrire la politique médiatique du dirigeant chinois, Hu Jintao, depuis la mi-2008. Cette politique utilise les méthodes typiques de contrôle, comme la censure des médias, en plus de moyens plus astucieux pour diffuser le message du Parti.

«Le lancement d'une édition tibétaine du Quotidien du peuple fait essentiellement partie de cet effort plus soutenu du président Hu Jintao d'amplifier les messages du PCC et d’établir proactivement la ligne du Parti, particulièrement sur des sujets sensibles comme les troubles au Xinjiang cet été et au Tibet en 2008», écrit M. Bandurski dans un courriel.

L'intention de rapprocher la publication à la population locale démontre clairement une facette de la stratégie médiatique de Hu Jintao, poursuit-il.

«On pourrait croire que cette politique est en faveur d'une plus grande liberté de presse, mais ce n'est pas vraiment le cas», écrit Bandurski. «C'est plutôt du contenu plus futé et vendable», et ce, en langues étrangères.

Les cadres du Parti sont néanmoins résolus et discutent ouvertement de leurs efforts.

Lors d'une rencontre entre les employés du journal et des cadres du Parti au Tibet, dont un compte rendu est disponible en chinois sur Internet, il a été mentionné que l'édition tibétaine doit «continuellement renforcer la fondation idéologique commune entre les cadres et la population afin de les unir en un seul tout» et que le «Quotidien est d'une grande importance pour renforcer davantage le front de propagande au Tibet, s'appropriant la position autoritaire en matière de propagande et d'opinion publique, et pour adopter une position préventive dans les débats publics et d'opinions concernant les questions tibétaines». Le journal doit aussi supposément manifester pleinement «l'amour spécial et le souci pour le Tibet» du Comité central du PCC, selon Cui Yuying, ministre de la Propagande au Tibet.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 11:14

l'Express


Par Reuters, publié le 31/08/2009 à 07:59
KAOHSIUNG, Taiwan - La Chine dénonce la visite à Taiwan du dalaï-lama à l'invitation de l'opposition locale, estimant que sa venue pourrait "avoir une influence négative" sur les relations entre Pékin et Taipeh.

Le chef spirituel tibétain est arrivé dimanche soir à Taiwan pour une visite au cours de laquelle il doit se rendre auprès des victimes du typhon Morakot. Il a aussitôt déclaré que sa visite était à visée "humanitaire" et qu'elle n'avait aucun caractère politique.

"Nous ne sommes pas en quête de la séparation de Taiwan, mais le sort de Taiwan dépend de ses plus de 20 millions d'habitants. Vous bénéficiez de la démocratie et vous devez la préserver", a-t-il dit lundi après avoir participé à des prières à Hsiao Lin, un village endeuillé par un glissement de terrain lors du passage du typhon.

"Je me suis moi-même totalement consacré à la promotion de la démocratie", a-t-il ajouté.

Le président taiwanais Ma Ying-jeou a autorisé sa visite mais a annoncé qu'il ne le rencontrerait pas afin d'éviter de nouvelles tensions avec Pékin.

"La visite du dalaï-lama à Taiwan ne manquera pas d'avoir une influence négative sur les relations entre le continent et Taiwan", a déclaré lundi un porte-parole du bureau des affaires taiwanaises du Conseil d'Etat chinois.

Ce représentant du pouvoir, cité par l'agence officielle de presse Chine nouvelle, a nommément blâmé le Parti démocratique progressiste, formation d'opposition à l'origine de sa venue, et non le gouvernement.

Le dalaï-lama, que Pékin considère comme un séparatiste, s'était déjà rendu à Taiwan en 1997 et en 2001. Pour la Chine, Taiwan est une province rebelle et son régime n'a pas de souveraineté.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 14:09

Source: CCTV.com | 08-25-2009 08:59

 

 

Voir la vidéo 


On passe à un autre festival, celui de Shoton qui se déroule actuellement dans la région autonome du Tibet. Le festival célèbre Zang Xi, une forme théatrale locale réputée au Tibet. Et pendant une semaine, , diverses performances seront présentées à Lhassa, le chef-lieu du Tibet.

 

Théâtre au Tibet

Théâtre au Tibet

Les familles ont apporté du thé au beurre et de la bière à base d'orge dans les parcs de la ville, afin de s'immerger dans cette atmosphère festive.

D'ailleurs , un spectacle théatral tibétain s'y déroule actuellement. La pièce conte l'histoire d'un prince et de deux dames. C'est une pièce plutôt longue qui débute à 11 heures du matin pour se terminer à 5 ou 6 heures de l'après-midi, ce qui explique pourquoi le public a apporté tant de rafraîchissements.

La pièce représente l'une des deux principales écoles de théatre tibétaines, "Masque bleu ". L'autre école s'appelle " Masque blanc".

 

Théâtre au Tibet

Théâtre au Tibet

Le théatre tibétain a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible de la Chine en 2006. Mais ces artistes sont des amateurs.

Artiste

" Nous sommes des gardiens de troupeau. Mais nous pratiquons le théatre tibétain pendant notre temps libre."

Il existe huit productions majeures dans le répertoire théatral tibétain, dont l'une qui raconte l'histoire d'une princesse han appelée Wen Cheng, qui a épousé un prince tibétain, mettant en lumière la haute amitié qui unit les peuples han et tibétains.

Les huit pièces sont considérées comme l'encyclopédie de la vie pour la population tibétaine.

Et parmi l'audience, l'on trouve également des étudiants qui ont enregistré cette tradition unique avec des caméras vidéos. Ils espèrent que davantage de personnes pourront s'y intéresser.

Les pièces tibétaines seront jouées au cours des sept jours du festival Shoton. La tradition espère être reconnue dans le monde entier, comme patrimoine intangible.


Rédacteur: Tao Ruogu

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Culture
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 12:35

Lungtazen

Zem, apprenti maître zen (Frédéric Baylot)

Cliquer pour agrandir

 

Entre Cartoon et BD, des planches d’humour dans l’esprit du Zen, mais qui au delà parle d’une manière humoristique de la recherche transcendantale que tout humain est amené à mener un jour.

Zem, un moinillon qui rêve de devenir “Maître Zen”. Son propre maître (maître Tsé, la “vie” en tibétain) a fort à faire avec ce petit garnement qui pourtant, parfois est plus sage que le maître dans sa façon de faire. On ne sait pas qui des deux craquera en premier, mais finalement un vrai amour les unit et ils représentent un peu nos propres deux penchants paradoxaux de la folle sagesse

Détails du livre :

Auteur : Frédéric Baylot
Impression : Couleur
Format unique : MANGA 12×18 cm
Nombre de pages  : 40
Papier de couverture : 270g vergé – imprimé en couleur
Papier intérieur : 135g Chromomat couché mat – imprimé en qualité couleur
Prix : 11,70 €

cliquez sur la bannière ci-dessous pour accéder à la boutique :

Le livre Zem, apprenti maître zen

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 12:30

Avec l'aimable autorisation de :

lungtazen

Posted on 28 août 2009 by lungtazen

ptdcrod

Un haïku dit :

« Ce tapis usé

Qui s’effiloche

Nous conte mille histoires. »

Il y a dans l’Himalaya des ponts de cordes peu rassurants pour traverser les ravins. Ils sont branlants et bien effilochés.

Alors qu’une fois, au milieu du pont, j’étais inquiet de son état, je demandais au lama qui m’accompagnait :

« La corde du pont, vous la changez souvent ? »

Et avec un grand sourire il me répondit :

« A chaque fois qu’elle casse ! »

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 19:04
Le dalaï lama se rendra à Taïwan la semaine prochaine, a rapporté mercredi la presse d’Etat, pour une visite qui risque d’irriter Pékin malgré le réchauffement des relations sino-taïwanaises.

Le chef spirituel du bouddhisme tibétain est attendu lundi sur l’île et doit se rendre dans le comté de Kaohsiung (sud), fortement touché par le typhon Morakot qui a fait 461 morts à Taïwan et 192 disparus selon le dernier bilan, a indiqué l’agence officielle Central News.

Il n’a pas été précisé si le dalaï lama rencontrerait le président Ma Ying-jeou pendant sa visite.

Le chef spirituel tibétain avait manifesté l’an passé son intention de se rendre à Taïwan mais le président Ma, engagé dans un processus de réchauffement diplomatique avec Pékin, avait estimé qu’il ne s’agissait pas du moment idéal.

Le dalaï lama s’est déjà rendu à Taïwan en 1997 ainsi qu’en 2001, déclenchant l’ire de Pékin.

Taïwan, séparée de fait de la Chine communiste depuis 60 ans, est toujours considérée par Pékin comme une de ses provinces.

Les relations se sont cependant nettement réchauffées depuis l’arrivée au pouvoir en 2008 de M. Ma qui s’est engagé à resserrer avec Pékin des liens mis à mal par son prédécesseur pro-indépendantiste.

Le rapprochement s’est concrétisé en décembre 2008 avec la mise en place des "trois liaisons" directes (postales, aériennes et maritimes). Le gouvernement taïwanais a également encouragé l’accueil de touristes chinois, tout en facilitant les investissements de Chine.

Devenu un symbole pour les opposants au régime chinois qui dénoncent les atteintes aux droits de l’Homme dans ce pays, le 14ème dalaï lama vit en exil en Inde depuis qu’il a fui le Tibet après l’échec d’un soulèvement anti-chinois à Lhassa en 1959.

 

Source AFP

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 18:59

Caroline Politi (lefigaro.fr)
26/08/2009


La Chine pense avoir trouvé une parade pour faire face au déficit du don d’organes. Une parade bien moins chère qu’une campagne de sensibilisation, mais qui suscite plus de polémiques. Pour répondre aux besoins en greffons, les autorités sanitaires prélèvent les organes des condamnés à mort. China Daily, un quotidien officiel chinois, a rapporté mercredi que plus de 65 % des organes greffés dans le pays proviennent de prisonniers exécutés. D’après l’ONG Human Rights Watch, ces « dons » s’élèveraient même à 90%. Un chiffre considérable lorsque l’on sait que l’Empire du milieu exécute plus de condamnés qu’aucun autre pays au monde. Amnesty International estime ainsi qu’en 2008, 1.718 prisonniers chinois ont été tués, ce qui représente 72% des exécutions mondiales.

La Chine avait déjà admis que des reins, foies, cornées et autres organes étaient parfois prélevés sur les prisonniers exécutés sans toutefois préciser l’ampleur du phénomène. Le vice-ministre de la Santé Huang Jiefu, interrogé par le quotidien, a reconnu que les détenus exécutés « ne sont absolument pas une source appropriée pour des greffes d’organes » mais a précisé que le consentement écrit des prisonniers condamnés étaient requis avant le prélèvement d’organes. Une information que dément Human Rights Watch. D’après Nicolas Bequelin, chercheur dans le bureau Asie de l’organisation, « le principe fondamental d’un choix libre et informé de la part du donneur » n’est pas respecté.

Des prélèvements officiellement interdits

Ces prélèvements sur les condamnés à mort sont pourtant interdits en Chine. Un décret de 2007 stipule, en effet, que les dons d’organes de personnes sans relations familiales ou affectives avec le greffé ne sont pas autorisés. Mais la Chine justifie ces prélèvements par le manque de dons d’organes dans le pays. D’après les chiffres officiels, seules 10.000 transplantations sont réalisées chaque année alors que 1,5 million de personnes ont besoin d’une greffe.

Pour tenter de remédier à ce phénomène, la Société chinoise de la Croix-Rouge a lancé mardi un système national de dons d’organes qui devrait permettre à terme de mettre fin à ces prélèvements sur les prisonniers. Elle est également chargée de mettre fin au marché noir et au trafic d’organes qui ne cessent d’augmenter. Ainsi, au début du mois, plusieurs hôpitaux ont été condamnés pour transplantations illégales d’organes humains.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo