Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 15:07

 

le 15/9/2009 à 17h22  par AFP

La Chine s'est de nouveau dite mardi "fermement opposée" à toute rencontre de responsables étrangers avec le dalaï lama, au lendemain d'entretiens en Inde du leader spirituel tibétain avec des conseillers du président américain Barack Obama.

Elle a également lancé un avertissement implicite à Washington contre toute éventuelle rencontre entre M. Obama lui-même et le dalaï lama, qui a exprimé lundi le désir de s'entretenir avec le président américain après la visite en Chine de ce dernier en novembre.

"La position de la Chine sur les questions concernant le Tibet est très claire", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mme Jiang Yu, "nous sommes fermement opposés à ce qu'aucun responsable officiel rencontre le dalaï lama".

"Nous sommes opposés aux activités séparatistes du dalaï lama dans quel que pays que ce soit", a-t-elle poursuivi, "nous nous opposons à ce que des forces étrangères, quelles qu'elles soient, se servent de cette question (ndlr: tibétaine) pour s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine".

La Chine proteste immanquablement lorsque des responsables étrangers rencontrent le dalaï lama, qui réclame, en fait, une large autonomie pour le Tibet, qu'il a quitté après l'échec du soulèvement antichinois de 1959.

"La partie américaine connaît parfaitement la position chinoise", a également lancé en guise d'avertissement le porte-parole chinois, interrogée sur une éventuelle rencontre entre M. Obama lui-même et le Prix Nobel de la paix.

Le dalaï lama a en effet indiqué espérer rencontrer le président américain après la visite de ce dernier en Chine, a également déclaré lundi son bureau. Il doit auparavant se rendre fin septembre aux Etats-Unis où il s'est déjà rendu en mai, ainsi qu'au Canada.

 

TibetUSA


Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 14:57

Chers amies et amis du Tibet,

"Dans nos mémoires, le sort du Tibet est en jeu. Et cela va bien au-delà d'une terre, d'une religion et d'une culture.
Entendre sa voix, c'est entendre la nôtre, celle de notre humanité commune.
Le Tibet n'est pas un rêve ni une terre lointaine. Il est la somme de ces histoires où coule la mémoire de tout un peuple, nous rappelant à nous-mêmes et au monde qui est le nôtre.
Le Tibet est notre histoire, celle d'une humanité fragile placée entre nos mains et dont le sort dépend".

Vous trouverez ci-dessous l'invitation au vernissage du film
:
« PRISONNIERS DU TOIT DU MONDE »

qui aura lieu le vendredi 25 septembre à l'Undertown, 1 place des Cinq-Continents, 1217 Meyrin dès 19h30.

Merci d'avance de faire circuler l'information autour de vous. C'est une soirée entrée libre.

Dans l'attente d'avoir le plaisir de vous voir nombreux à cette grande première, je vous présente mes chaleureuses salutations.
Communiqué par
Deki Youdon pour la CTSR (Communauté Tibétaine Suisse Romande)


Contact :

Tsamchoe Wiederkehr (Présidente de la CTSR)
079 224 44 72
tsamchoe.wieder@sunrise.ch

Deki Youdon
076 332 67 65
deki@tibetblog.ch


« PRISONNIERS DU TOIT DU MONDE »
TÉMOIGNAGES D’ANCIENS DÉTENUS POLITIQUES

Dans nos mémoires, le sort du Tibet est en jeu. Et cela va bien au-delà d’une terre, d’une religion ou d’une culture. Entendre sa voix, c’est entendre la nôtre, celle de notre humanité commune. Le Tibet n’est pas un rêve ni une terre lointaine. Il est la somme de ces histoires où coule la mémoire de tout un peuple nous rappelant à nous-mêmes et au monde qui est le nôtre. Le Tibet est notre histoire, celle d’une humanité fragile placée entre nos mains et dont le sort dépend.
Du Tibet, vous en avez tous entendu parler. Mais cette fois, et c’est une première, nous voulons vous présenter un travail sur la mémoire. À notre connaissance, jamais il n'y a eu de documents filmés aussi complets mettant en valeur la richesse exceptionnelle des témoignages dont sont porteurs de nombreux Tibétains vivant en Suisse. D'où l'envie de ce film.
Au départ, cette aventure nous a été suggérée par Tsamchoe Wiederkehr, la présidente de la Communauté Tibétaine Suisse Romande (CTSR).
"Pourquoi ne pas faire un tel film?" nous a-t-elle demandé. Et c'est ainsi que nous nous sommes engagés, sans savoir vraiment quelles difficultés nous allions rencontrer. En revanche, nous étions sûrs d'une chose et nous le savons encore mieux aujourd'hui : il y a en Suisse, sur cette terre d'accueil, des femmes et des hommes extraordinaires qui ont voué leur vie à une cause, celle du Tibet.
Mais qui les connaît vraiment ? Et qui les a déjà entendus ? Très peu de gens !
Aujourd'hui, le Tibet ne doit pas seulement faire face à son isolement politique et aux besoins de nouvelles stratégies face au pouvoir colonial chinois. Il doit aussi se préoccuper de sa mémoire et de sa transmission. Le futur du Tibet dépend de la vivacité, dans l'esprit des jeunes générations vivant en Suisse et dans les autres pays de la diaspora.

Il n'y a pas de pays sans culture et sans récit. En voici deux :
* Celui de Monsieur Takna Jigme Sangpo , âgé de 83 ans et qui a passé 37 ans de sa vie en prison .
* Celui de Madame Phuntsok Nyidron , âgée de 40 ans, et qui, pour sa part, a passé 15 ans en prison.
Entendre leur voix et s'enrichir de leur témoignage, même s'il est le fruit d'un non respect flagrant des droits de l'homme, c'est devenir soi-même porteur d'une part i
nfime de leur histoire.
La CTSR a financé ce projet avec la collaboration de Nicolas Miesegaes de l’Undertown à Meyrin, KNM Prod et Vincent Thaon du studio Shazam. Ils ont offert leur talent et leur professionnalisme pour la réalisation de ce film portant sur le témoignage de deux anciens détenus politiques Tibétains à qui la Suisse a octroyé l’asile politique.
A travers ces deux récits, nous voulons rendre hommage à toutes ces femmes et hommes qui ont perdu leur vie au nom de la liberté et à tous ceux qui souffrent de la répression chinoise pour avoir revendiqué leurs droits fondamentaux et la cause du Tibet libre.

Source France Tibet

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 14:46

Des conseillers du président américain Barack Obama ont rencontré le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains en exil à Dharamsala (Inde), avant son voyage aux Etats-Unis prévu le mois prochain, a annoncé lundi un porte-parole du Dalaï Lama.



"La délégation américaine a rencontré le Dalai Lama", a simplement déclaré à l'AFP un porte-parole, Tenzin Taklha, sans fournir de précisions sur les discussions avec les trois conseillers du président américain.
Il s'agit de la plus haute délégation venue rencontrer le chef spirituel des Tibétains depuis la visite en mars 2008 de la présidente de la Chambre des représentants américains, Nancy Pelosi, après une série d'arrestations au Tibet.
Le Dalaï Lama, qui s'est rendu aux Etats-Unis en mai, espère rencontrer le président Obama lors de son prochain voyage en octobre.

Devenu un symbole pour les opposants au régime chinois, le 14ème dalaï lama, âgé de 74 ans, vit en exil en Inde depuis qu'il a fui le Tibet après l'échec d'un soulèvement anti-chinois à Lhassa en 1959.
Les autorités chinoises l'accusent de rechercher l'indépendance du Tibet, ce qu'il récuse.

(Belga)
Crédit photo: AFP





Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 11:18

Rue 89
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 23:09

PRAGUE, 10 sept 2009 (AFP) -

Le dalaï-lama, chef spirituel des Tibétains, a exprimé jeudi à Prague son soutien à la dissidente ouïghoure Rebiya Kadeer, venue comme lui dans la capitale tchèque pour participer à une conférence sur les droits de l'Homme en Asie.

"Je suis très impressionné. A la différence des autres, elle agit de manière totalement et strictement non-violente", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse.

"Et secundo, à la différence des autres qui veulent l'indépendance, elle est tout à fait d'accord avec ma position, en préférant une autonomie à la séparation", a ajouté le dalaï-lama.
Organisée par la fondation Forum 2000 co-fondée par l'ex-président Vaclav Havel, artisan en 1989 de la "révolution de velours", la conférence de deux jours intitulée "Paix, Démocratie et Droits de l'Homme en Asie" s'ouvre jeudi soir à Prague.
La Chine a protesté vigoureusement contre l'arrivée de la dissidente ouïghoure à Prague. "La partie tchèque doit se rendre clairement compte qu'elle risque de provoquer une détérioration de nos relations mutuelles", a indiqué le porte-parole de l'ambassade de Chine, Chen Jian-Jun.
Les autorités de la Chine accusent Rebiya Kadeer d'avoir fomenté les violences qui ont éclaté en juillet dans le Xinjiang, que les Ouïghours appellent Turkestan oriental.

Urumqi, capitale de la région musulmane, a connu des troubles interethniques meurtriers qui ont opposé des musulmans turcophones à des Hans, l'ethnie fortement majoritaire en Chine.
Rebiya Kadeer, qui vit en exil aux Etats-Unis depuis 2005 et dirige le Congrès mondial ouïghour, rejette catégoriquement les accusations de Pékin.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 12:20
Tibet Culture House Italy

Selon des informations fiables reçues aujourd'hui par le Centre tibétain pour les droits de l'homme et la démocratie (TCHRD), un moine tibétain du monastère de Drepung a succombé à la torture dans un centre de détention chinois, à Lhassa. Il serait mort en août 2009. Le moine a été identifié comme Kalden, 32 No.8 de village, Tso-doe Township, Phenpo Lhundup County, la Municipalité de Lhasa City, "Région autonome du Tibet" ( "TAR"). Le 10 Mars 2008 Kalden, ainsi que 300 moines du monastère de Drepung, avaient prévu de manifester dans le centre-ville de Lhassa contre le gouvernement chinois, quand ils ont été interpellés et arrêtés par les forces de sécurité chinoises. Il était un des nombreux moines arrêtés le même jour. Depuis son arrestation le 10 Mars 2008 jusqu’à maintenant, sa localisation est restée inconnue. Personne, y compris ses parents et les moines du monastère de Drepung ont été informés de sa détention à Lhassa. Selon plusieurs sources, il est mort dans un centre de détention à la mi-août 2009, en raison de la période prolongée de détention, de torture et mauvais traitements. Son cadavre a été remis à un parent éloigné dans la ville de Lhasa à la mi-août 2009 Selon les mêmes sources, son frère aîné, moine du monastère de Drepung Samdup a également été arrêté par Lhasa Bureau de sécurité publique (PSB) le 10 Mars 2008. La localisation Samdup demeure également inconnue.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 21:11
Reporters Sans Frontières

Selon RSF, les sites tibétains hébergés en Chine Tibettl (http://www.tibettl.com/), connu pour héberger le blog de l’écrivain populaire Jamyang Kyi, et ChodMe (http://www.cmbpd.cn/index.html) sont inaccessibles depuis la plus grande partie du territoire chinois, notamment au Tibet. L’étau se resserre ainsi autour des internautes de la province himalayenne : le 12 août 2009, le jeune Pasang Norbu avait été arrêté par les autorités chinoises à Lhassa, pour avoir consulté le site Radio Free Asia (http://www.rfa.org/english/). Il aurait violé la législation chinoise sur la sécurité publique en visionnant des photos du Dalaï-Lama, des images du drapeau national tibétain interdit, et en lisant des articles sur l’autonomie de la province.

"Reporters sans frontières condamne ces méthodes de censure en ligne qui ne se cachent même pas de vouloir supprimer l’expression indépendante de la culture tibétaine. Nous demandons la fin des pressions gouvernementales sur les éditeurs de sites tibétains en ligne ainsi que la fin de la censure des informations et expressions artistiques en ligne", déclare l’organisation.

Les deux nouveaux sites bloqués depuis un mois traitent principalement de sujets culturels et concernent surtout le Tibet.

Ils s’ajoutent aux nombreux autres sites de Tibétains en exil bloqués en Chine, mais hébergés à l’étranger (www.vot.org, www.tibet.net, www.phayul.com, www.lhasapost.com, www.tibetsun.com, www.potalapost.com, www.thetibetpost.com, www.savetibet.org, www.tibetexpress.net, www.tibettimes.net, www.shambalapost.com, www.boxun.com). Le site RFA (www.rfa.org/tibetan) est également censuré dans sa version chinoise.

La Chine ne cesse de renforcer constamment son contrôle sur Internet : depuis le début du mois d’août, les sites d’informations exigent des internautes qui veulent laisser un commentaire de décliner leur véritable identité pour se connecter.

S’ajoute l’obligation pour les sites hébergés en Chine de poster en ligne cet ordre. Si celui-ci n’est pas respecté au bout d’un délai donné par le bureau de l’Information du Conseil d’Etat, le site est bloqué avec pour message adressé aux internautes : "Désolé, ce site est actuellement en travaux." Ce blocage est l’œuvre des webmasters eux-mêmes, forcés à l’autocensure pour la survie de leur site et contraints de supprimer les articles interdits par le gouvernement.

Par ailleurs, le ministre de la Culture chinois a annoncé, le 3 septembre 2009, sur son site Web (http://www.ccnt.gov.cn/xxfb/xwzx/whxw/200909/t20090903_73041.html), que les distributeurs de musique en ligne chinois, tels que Yahoo China, Baidu, ou Google - qui vient de lancer un service de téléchargement - devront soumettre toutes les musiques importées en Chine à un bureau de vérification du ministère de la Culture. Le gouvernement invoque la "protection des droits de propriété intellectuelle", et la vérification des paroles de ces musiques au nom de la "culture acceptable".

Enfin, le site google.com est de nouveau accessible en Chine. Critiqué par les autorités pour ne pas suffisamment lutter contre la pornographie, l’entreprise californienne a éliminé une partie de son contenu.

La Chine est la plus grande prison pour les cyberdissidents dans le monde avec 57 d’entre eux en détention, dont 5 sont tibétains. Elle figure à la 167e place sur 173 dans le classement mondial de la liberté de la presse établi en 2008 par Reporters sans frontières.

rsf.org - Publié le 9 septembre 2009


Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 21:06
Radio Slovaquie International
<br />


Le leader spirituel tibétain, qui oeuvre pour libérer le Tibet de l’emprise chinoise, est arrivé hier dans la capitale slovaque. Ce soir, le Dalai Lama recevra le prix qui lui a été décerné par la Fondation Jan Langos en reconnaissance de son courage dans la défense des droits de l’homme et de ceux des minorités ethniques. Lors de sa visite, le Dalai Lama ne sera reçu par aucun représentant gouvernemental de la République slovaque. Les organisateurs de la Fondation Jan Langos ont invité à la cérémonie officielle de remise du prix tous les représentants gouvernementaux, mais ces derniers n’ont soit pas réagi soit refusé d’y participer. Aujourd’hui, dans la matinée, le leader spirituel tibétain a rencontré les représentants de la Fondation. Au programme du jour figurait également une visite d‘une exposition consacrée à l‘ Himalaya et le Tibet ainsi qu’une réception par le maire de la ville de Bratislava, Andrej Durkovsky. Demain, le Dalai Lama s’envolera pour Prague où il prendra part à la conférence Forum 2000, organisée par son ami tchèque, l’ancien président de la République tchèque, Vaclav Havel. Dharamsala, 9 septembre : Le leader en exil du Tibet, Sa Sainteté le Dalaï Lama vient d'être honoré par la remise du Prix International des Droits de l'Homme dans la capitale slovaque, ce mercredi 9 septembre, pour sa promotion des Droits de l'homme et son leadership dans la lutte tibétaine non-violente pour la liberté.
Cette remise du Prix est le point phare d'une visite de trois jours du Dalaï Lama en Slovaquie.

Ce Prix Jan Langos porte le nom d'un dissident anti-communiste slovaque, et a été décerné au Dalaï Lama par une fondation basée Bratislava et portant aussi le nom de Jan Langos .
La Fondation Jan Langos a annoncé sur son site Web qu'elle a remis ce Prix au leader tibétain âgé de 74ans pour sa "vie entièrement consacrée à la résistance contre le régime oppressif imposé par la Chine."

Après avoir reçu le titre honorifique Jan Langos dans un théâtre de Bratislava, le Dalaï-Lama aurait déclaré qu'il considère ce Prix comme un "nouvel encouragement" pour ses efforts visant à trouver une «solution mutuellement acceptable" pour la Chine et le Tibet.
Parmi les autres récipiendaires de ce titre Langos Jan, il faut citer l'ancien président hongrois Arpad Goncz, qui a été loué pour la promotion de la démocratie alors qu'il travaillait comme un dissident anti-communiste.

Le Dalaï Lama, arrivé mardi en Slovaquie a été reçu par le maire de Bratislava ce mercredi et il est qu'il rencontre des dirigeants de l'opposition et le public. Toutefois, les hauts fonctionnaires du Gouvernement slovaque, dont le Premier ministre Robert Fico et le Président Ivan Gasparovic auraient refusé d'assister à la cérémonie dans l'effort apparent d'éviter toute tracasserie chinoise.
Le Dalaï Lama a également prévu de donner une conférence publique dans un stade de Bratislava, le mercredi après-midi.
Sa prochaine étape, Prague, ,en République Tchèque voisine, où il doit arriver jeudi 10 septembre : il doit assister à une Conférence Internationale sur les Droits de l'homme en Asie, vendredi.
Le Retour en Inde de Sa Sainteté est prévu samedi.
Traduction France-Tibet , le 9/9 /09

source:
Dalai Lama says Slovak human rights award a “new encouragement”
Phayul[Wednesday, September 09, 2009 18:15]
By Phurbu Thinley
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 18:22




AFP - Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Ivan Lewis accomplira cette semaine la première visite au Tibet jamais effectuée par un membre du gouvernement britannique, dans le cadre d'une mission d'information en Chine, a annoncé lundi le Foreign Office.

M. Lewis doit visiter Pékin et Lhassa, la capitale de la Région autonome du Tibet, entre lundi et jeudi, a indiqué une porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères, sans donner plus de précisions pour des raisons de sécurité.

"C'est la première visite au Tibet" jamais effectuée par un membre du gouvernement britannique, a-t-elle souligné. M. Lewis "rencontrera des contacts-clés au sein du gouvernement chinois à Pékin, pour faire avancer notre coopération avec la Chine sur une série de dossiers internationaux et bilatéraux", a précisé le Foreign Office dans un communiqué. "Il entrera également en contact avec les autorités régionales du Tibet et étudiera de visu la situation politique, économique, sociale et culturelle des Tibétains", a ajouté le ministère.

Des associations de défense des Tibétains ont demandé à M. Lewis de dénoncer la manière dont Pékin administre le territoire himalayen et ce qu'elles considèrent comme des abus croissants des droits de l'Homme à l'égard des Tibétains depuis les émeutes meurtrières du 14 mars 2008.

"Ne pas faire de déclaration publique serait vu comme une acceptation tacite de la politique de la Chine au Tibet, donnerait à la Chine une victoire en terme de propagande qu'elle ne mérite absolument pas et ne ferait qu'encourager les autorités chinoises à continuer à perpétrer de nouvelles atrocités", a estimé Stephanie Brigden, directrice de Free Tibet.

En 2008, des manifestations avaient dégénéré à Lhassa et dans les régions peuplées de minorités tibétaines, faisant 21 morts selon Pékin, dus aux manifestants, et quelque 200 selon le gouvernement tibétain en exil.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 17:23


  "L'ultime vérité fait toujours figure d'erreur en avant-dernière analyse. Celui qui aura raison en fin de compte paraît souvent avoir tort dans sa pensée et ses actes", écrivait naguère Arthur Koestler. 
      Elle me trotte trop dans la tête, cette phrase, pour ne pas avoir envie de la partager...
               très cordialement, bonne lecture, 
                        c.b.l.

mailto : claude.levenson@gmail.com

TIBET, LA RESISTANCE AU COEUR

Le Dalaï-lama à Taiwan – une visite-surprise, inattendue, et qui en a pris plus d’un au dépourvu, suscitant même une controverse passagère sur place. Mais celle-ci avait à voir essentiellement avec la politique intérieure de Taipeh, dans la mesure où l’invitation émanait de l’opposition peu favorable au rapprochement trop appuyé du président Ma de la Chine continentale. Pékin a d’ailleurs parfaitement saisi les intentions de chacun, en se montrant inhabituellement modéré dans ses protestations dirigées davantage vers les initiateurs de la visite que vers un président taïwanais navigant si bas dans les sondages qu’un refus d’accéder à la demande d’approbation de visa n’aurait en rien arrangé ses affaires.

A l’évidence, la sagesse du leader tibétain n’a pas été prise en défaut, lui qui, en répondant favorablement à l’invitation, s’est empressé de préciser haut et clair que ce voyage avait pour but unique de réconforter les familles endeuillées après le passage d’un cyclone meurtrier d’une rare violence et de prier avec elles pour le repos des disparus. Et comme à l’ordinaire, le Dalaï-lama s’en est tenu à sa promesse, se contentant à l’occasion de constater devant une poignée de contestataires combien ils avaient de la chance de vivre en démocratie et d’être libres de s’exprimer. Magistrale leçon de droiture et de compassion, soit dit en passant, qui devrait donner à réfléchir à bien des responsables d’un monde ne tournant pas tous les jours très rond.

A la fin du voyage, il se dégage sans nul doute un sentiment de gratitude de tous ceux – et ils étaient nombreux – qui ont bénéficié de cette Présence, mais peut-être aussi des réflexions à en tirer. Ainsi donc, le Dalaï-lama a passé quelques jours en un territoire bruyamment revendiqué comme sien par Pékin qui ne se gêne pas pour l’ostraciser, et le ciel n’est pas (encore ?) tombé sur la Cité interdite ? Serait-ce que le temps est enfin venu de voir en ce pèlerin pas tout à fait comme les autres un authentique facteur de paix plutôt qu’un méchant fauteur de troubles ? Au moment où le Turkestan oriental s’enflamme à nouveau et qu’Ouroumchi quadrillé par l’armée fait écho à Lhassa il n’y a guère, la question n’est pas forcément impertinente.

Sédentarisation, alcoolisme et Potala

Car pendant ce temps, au Tibet comme dans les enclaves tibétaines qui persistent à demeurer elles-mêmes au Kham et en Amdo, il se passe des choses qui éveillent fort peu d’intérêt et ne font pas les grands titres de l’actualité internationale. Par exemple, qui prête attention au drame silencieux que vivent les nomades en voie de sédentarisation forcée ? Plus de 50.000 d’entre eux viennent d’être délogés du « parc naturel » autour des sources du Fleuve jaune, du Yangtsé et du Mékong – sous prétexte de surpâturage qui mettrait en péril l’équilibre écologique des lieux, alors que pasteurs et bergers tibétains ont de tout temps été les meilleurs gardiens de ce fragile environnement. Un vaste programme de relocation a été lancé en octobre 2008, prévoyant la sédentarisation dans les cinq ans de près d’un demi-million de nomades au Séchouan…

Ou encore, cet encouragement aussi insidieux qu’officiel à la boisson dans les villes et les nouveaux villages
 « socialistes » : avec l’apparition de promotions tapageuses pour la bière et autres breuvages, l’alcoolisme va croissant parmi les jeunes générations et les laisséspour-compte marginalisés chez eux, au point qu’un fonctionnaire chinois, maire adjoint de Lhassa, Chen Zhi Chan, déclare tout de go à un journaliste indien de passage dans la capitale tibétaine à l’occasion de la fête de Choeton, rebaptisée d’autorité ‘ du yaourt’ : « Boire est dans la nature des Tibétains, c’est une espèce de culture locale. La bière tibétaine est à base d’orge, c’est une manière de stimuler l’économie locale ». Ah bon ? Ce qui n’empêche pas le journaliste de relever que tandis que visiteurs et touristes boivent jusqu’à plus soif, les Tibétains, eux, se pressent du côté du monastère de Drépung pour assister au déploiement du grand thangka de Bouddha, élément fondamental de la fête.

Autre nouvelle passée inaperçue, pourtant claironnée par Chine nouvelle, l’achèvement « avec succès » (bien entendu !) des travaux de rénovation de « trois reliques du patrimoine tibétain – les palais d’hiver et d’été à Lhassa, et le monastère de Sakya ». Mais ce qu’omet de dire l’agence officielle chinoise et que relève le Times of India, c’est que le Potala et le Norbulingka sont devenus des musées, des coquilles vides sans âme, et qu’il est vain de chercher au Potala la moindre image du XIVe Dalaï-lama… Sans doute les adeptes bien pensants de la modernisation et du développement du Tibet seront-ils ravis d’apprendre qu’il est question de creuser un tunnel d’accès souterrain au Potala, « pour alléger la circulation et faciliter le parcours des pèlerins »…

Et qui donc a relayé la protestation silencieuse d’une Tibétaine et de ses enfants devant le commissariat de police d’un village près de Chamdo pour demander la libération de son mari arrêté le 27 juin pour n‘avoir pas donné suite aux ordres d’application d’une nouvelle « campagne de rééducation patriotique » au monastère de Pema dans le district dont il était responsable ? Tant d’autres informations si quotidiennes qu’elles vont se perdre dans un marais de routine, comme si le sort des uns laissait indifférents tous les autres… Même le témoignage poignant d’un moine de Labrang, passé clandestinement en vidéo, n’a guère éveillé d’écho – il rappelle pourtant « aux Nations unies et à la communauté internationale qu’elles ont l’obligation morale de parler au nom du peuple tibétain à l’intérieur du Tibet qui
vit dans une peur constante et endure une sévère répression ». Est-ce ainsi que les hommes vivent ?, s’interrogeait un jour un poète…

D’autres nouvelles passent elles aussi, sans qu’il leur soit réellement prêté attention – cette sourde tension qui monte insidieusement entre New Delhi et Pékin autour du vieux monastère de Tawang et de la revendication chinoise affichée ouvertement sur l’Arunachal Pradesh, ou cette brusque flambée de violence du côté de Kokang à la frontière septentrionale de la Birmanie avec la Chine, au grand déplaisir de Pékin qui demande à la junte de prendre les mesures adéquates pour protéger les citoyens chinois. Et ce rappel de l’injustice faite à Aung San Suu Kyi qui résiste en faisant appel de son inique condamnation, alors qu’une rumeur circule que les moines birmans en ont assez de la mauvaise conduite des généraux.

Quant aux grands de ce monde, ils sont apparemment aux abonnés absents, ou en vacances, ou ils regardent ailleurs, englués dans des soucis plus urgents, et surtout ne pas faire de vagues, ne pas faire de peine aux autocrates en place où que ce soit, maîtres chez eux comme le veut la bienséance diplomatique internationale. Comme s’ils étaient sourds à cette autre rumeur qui court, résister, désobéir, ne pas se croiser les bras devant l’intolérable…

Car au loin, là-haut, brille une flamme, celle du Tibet.

C.B.L.
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo