Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 12:54

Des Tibétains protestent dans la région de Zachukha : 10 novembre 2010

800 moines et nonnes Tibétains, dont la plupart étaient du monastère de Sershul, ont été arrêtés par les forces de sécurité dans la région de Zachukha au Tibet, au petit matin, lundi 8 novembre 2010, alors qu'ils tentaient de marcher vers le comté de Sershul exigeant l'égalité et la liberté de la langue. Autour de 50 moines et nonnes ont commencé la manifestations le dimanche 7 novembre exigeant que le gouvernement Chinois respecte la liberté de la langue Tibétaine.

Dans un autre incident, environ 300 moines et nonnes des deux monastères de Bum Nyingde et quelques laïcs ont également organisé des manifestations similaires, dénonçant l'attitude du gouvernement Chinois envers la langue Tibétaine.

Les protestations ont été déclenchées par un incident le 26 octobre de cette année lorsque les fonctionnaires du gouvernement Chinois, y compris les dirigeants du comté et un fonctionnaire du ministère du travail local sont arrivés au monastère de Sershul et ont confisqué des boîtes contenant des amendes, que les personnes payaient s'ils utilisaient le Drak Kay, un mélange de langue Tibétaine et Chinoise. Les représentants du gouvernement ont dit aux moines que le système de perception de ces amendes devait être arrêté. Les moines ont dit qu'ils n'avaient contraint personne à se conformer à ce système des amendes et que les gens de la région ont volontairement accepté d'être condamné à une amende s'ils parlaient Drak Kay.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Presse
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 14:37

TIBET-INFO.NET

mardi 9 novembre 2010 par Rédaction

Trois jeunes écrivains tibétains, arrêtés en juin et juillet 2010 pour leurs écrits dans un magazine local sur les manifestations de 2008 au Tibet, ont été jugés le 28 octobre 2010 par la Cour Populaire Intermédiaire de Ngaba [1]

Jangtse Donkho (32 ans, nom de plume : Nyen) Buddha (34 ans, nom de plume : Buddha le misérable) et Kalsang Jinpa (nom de plume : Garmi) ont été jugés pour "activités incitatrices à la division de la nation".

Cependant, la Cour n’a pas encore communiqué ses verdicts, mettant en attente la révision de leurs cas. Les trois écrivains semblent avoir été jugés en même temps, le procès durant une demi-journée.

Eux trois, dont les articles ont été publiés dans "Shar Dungri "("La Montagne de neige orientale") ont nié les accusations.
Les trois hommes ont été autorisés à voir les membres de leur famille pendant quelques minutes avant la sortie du tribunal.

Buddha, incapable de tenir son fils de 2 ans car il était enchaîné, a embrassé son fils à deux reprises et a demandé à sa femme de s’assurer que son fils apprenne la langue tibétaine, puis il a été emmené.
Buddha s’est adressé au tribunal dans un chinois parfait, niant avoir commis de crime et ajoutant que les articles, que lui et les autres étaient accusés d’avoir écrits, étaient aussi publiés par des Chinois hans, "mais depuis que nous sommes des minorités, vous nous punissez avec de la détention, des procès et de la prison", a-t-il dit.
Il a poursuivi en disant : "Si ces charges sont reconnues contre nous, nous porterons un très grand poids dans nos cœurs à cause de cette injustice et à cause de l’inégalité entre les différentes nationalités, bien que nous soyons citoyens du même pays".

Au cours du procès, les deux autres hommes ont parlé en tibétain, et ont eu l’impression que le traducteur du tribunal a fourni une traduction imprécise de leurs remarques.

Source : Radio Free Asia, 5 nov. 2010, et Tibetan Review, 8 novembre 2010

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 14:34

TIBET-INFO.NET

dimanche 7 novembre 2010 par Monique Dorizon , Rédaction

 

Le 3 novembre 2010, l’Agence de presse officielle Xinhua [1] affirme que, depuis 2004, la Chine a transformé 68,41 millions de mu [2] de prairie dans 27 comtés des sept villes ou Préfectures de la "Région autonome du Tibet".

Elle dit que, jusqu’à la fin de 2009, le programme a touché 86 000 familles de bergers et 13,44 millions de têtes d’animaux domestiques, représentent 56 % du total de la région.

Le rapport fait valoir que ce changement aide les agriculteurs et les bergers à augmenter leurs revenus en rejoignant la production des industries secondaires et tertiaires. Toutefois, rien n’est dit de la manière dont les bergers et les agriculteurs ont été aidés. [3]

Des mesures prises pour transformer des terres de pâturage en prairie ont été signalées comprenant l’interdiction de faire paître les animaux, des enclos pour les nourrir, et l’ensemencement des prairies de pâturage.
Selon le rapport, pour cette seule année (2010), 12,3 millions de mu de pâturages ont été transformés en prairies. [4]

Jusqu’à présent, de 2004 à 2009, l’investissement total dans le programme s’élèverait à 1,57 milliard de yuans (1 yuan = 0,10 euro), dont 1,15 milliard provenant du gouvernement central et 420 millions du gouvernement local.

Source : Tibetan Review, 6 novembre 2010

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[1] L’article du 3 nov. n’a pu être retrouvé, mais un article du 12 oct. 2010 mentionne ce programme, qui devrait être étendu en 2011 à d’autres provinces (Xinjiang, Mongolie intérieure, Tibet, Qinghai, Sichuan, Gansu, Ningxia et Yunnan).

[2] 68,41 millions de mu = environ 4,56 millions d’hectares, 15 mu équivalant à un hectare

[3] L’article du 12 oct. 2010 indique une compensation financière de 90 yuans (9 € environ) par ha et par an, pour les éleveurs des régions où les pâturages sont menacés, plus une assistance annuelle de 500 yuans (50 €/an).

[4] NdR Ces pâturages ont été maintenus en bon état pendant des siècles par les populations nomades qui entretenaient ces pâturages par une utilisation raisonnée, mais la modernisation, la pollution, l’afflux de touristes, l’exploitation de mines, la délocalisation des nomades (par un programme de relogement forcé : voir l’article "Halte à la sédentarisation forcée des nomades tibétains !") ... ont considérablement détérioré l’équilibre écologique du plateau tibétain, rendant nécessaires des mesures aujourd’hui très couteuses pour simplement préserver ce qui en reste.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 17:12

 

Lire sur

FRANCE TIBET

 


Le prix attribué au dissident chinois Liu Xiaobo sera remis le 10 décembre à Oslo. Pékin a mis en garde tous les pays qui comptent y participer........

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 16:48

FRANCE TIBET

 

Nicolas Sarkozy s’est plié en quatre pour réchauffer les relations franco-chinoises et remporter des contrats lors de la visite du Président Hu Jintao en France, du 4 au 6 novembre.

Pour obtenir les faveurs de la Chine, le président Sarkozy est prêt à tout. A l’occasion de la venue du Président chinois, on met les petits plats dans les grands : sortez le tapis rouge et la garde républicaine sur le tarmac d’Orly. Faites venir Carla pour accueillir notre hôte. Organisez un petit séjour gastronomique dans le sud de la France. Repeignez toutes ces rues aux couleurs chinoises. Et que rien ne dépasse ! Hu Jintao aime l’ordre. Pas un militant des droits de l’homme, pas un fan du drapeau tibétain, rien. Pas de conférence de presse non plus. Quand le Président chinois vient en France, on fait comme en Chine.


On fait place nette. Une commerçante niçoise a osé déployer un drapeau tibétain sur sa devanture. Arrêtée. Des militants d’Amnesty International se sont rassemblés en marge de la visite de M. Hu à l’usine Schneider Electric à Carros, en brandissant des portraits du Prix Nobel de la Paix chinois Lu Xiaobo (dont la nomination n’a pas été saluée par l’Elysée). Cinq interpellations. Sur les Champs-Élysées, des militants de Reporters Sans Frontières demandent la libération du même Lu Xiaobo, au passage du défilé officiel. Arrestations.

Pourquoi tant de courbettes ? Les enjeux sont énormes. À la veille du G20 présidé par la France, il faut réchauffer des relations dégradées depuis 2007. Nicolas Sarkozy était tombé en disgrâce avec la venue du Dalaï Lama en France, sa menace de boycott de l’ouverture des JO de Pékin ou encore le passage chaotique de la flamme olympique à Paris, en avril 2008. La France doit développer ses échanges économiques avec la Chine. Elle a aussi besoin de la bonne volonté de M. Hu sur la réforme monétaire internationale. Il ne s’agissait pas de jouer au petit français donneur de leçon sur les droits l’homme devant la personnalité fraîchement désignée comme la plus puissante du monde par le magazine Forbes.

La communauté internationale n’a plus de moyens de pression assez efficaces pour faire plier la Chine. On n’est plus en 2001, où le géant rouge a dû faire profil bas sur bien des sujets pour pouvoir rentrer dans l’OMC. La Chine toute puissante d’aujourd’hui fait peur. On ne négocie pas avec elle, on obtient ses faveurs.

Nicolas Sarkozy a confondu réconciliation et soumission. Il a obtenu environ 16 milliards d’euros de contrats (une goutte d’eau pour le géant chinois). Cependant rien n’est acquis pour le G20. Tant de révérence en valait-il la chandelle ? Sans donner des leçons de bonne conduite, la France aurait pu habilement éviter de marcher sur ses valeurs et affirmer : « à Rome, on fait comme les Romains. Faisons des affaires, mais respectons la liberté d’expression ».


La France à genoux pour courtiser la Chine
par Fanny | mise en ligne le Lundi 8 novembre 2010
http://www.discordance.fr/la-france-a-genoux-pour-courtiser-la-chine-22540

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 12:11

 

FRANCE TIBET



France – Chine: Le mépris ultime des autorités françaises en matière de politique des droits humains. Par lookingforsomehope.com.

Selon lookingforsomehope.com, Ces 4 et 5 novembre, la France s’est fait l’horreur (mot barré NDR) l’honneur d’accueillir le Président de la République Populaire de Chine, Hu Jintao. L’évènement est digne d’être souligné puisque la dernière visite de celui-ci sur le sol français remonte au mois de janvier 2004. Autant dire une éternité sur l’échelle des relations diplomatique entre États.

Cette visite est également l’occasion de démontrer comment la relation entre la France et la Chine relève de deux poids – deux mesures, entre notre pays qui reste pour beaucoup le berceau sacré des droits de l’homme et de leur promotion face à une Chine qui incarne aujourd’hui la deuxième puissance économique mondiale. En conséquence de quoi, prérogatives économiques oblige, nul doute que cette visite officielle de deux jours restera pour longtemps synonyme d’une déchéance amorcée et aujourd’hui confirmée du pouvoir diplomatique français sur la sphère des droits de l’homme au bénéfice de la protection et du développement des liens commerciaux.

Je ne me taierai pas !

Lors de sa campagne électorale en 2007, N. Sarkozy était pourtant clair:

« Les droits de l’homme sont, pour toutes les démocraties du monde, à la fois un point de départ et un horizon qui se déploie toujours devant eux. La France ne fait pas exception, et il appartiendra au prochain président de lui faire franchir de nouvelles étapes dans la préservation et la conquête des libertés.

Je veux être le Président d’une France qui se sente solidaire de tous les proscrits, de tous les enfants qui souffrent, de toutes les femmes martyrisées, de tous ceux qui sont menacés de mort par les dictatures et par les fanatismes. Le Darfour est un scandale inacceptable, la Tchétchénie une horreur (…). Président de la République, je ne me taierai pas devant ces insultes aux droits de l’homme.

Je ne passerai jamais sous silence les atteintes aux droits de l’homme au nom de nos intérêts économiques. Je défendrai les droits de l’homme partout où ils sont méconnus ou menacés et je les mettrai au service de la défense des droits des femmes ».


Le ton était donné. Si ses prédécesseurs n’avaient pas brillé en matière de défense des droits humains, il en serait dorénavant différement – Président de la rupture oblige – si la fonction présidentielle devait être incarnée par lui. Et l’une des premières occasions d’imposer la rupture diplomatique que N. Sarkozy souhaitait imposer a été celle des jeux olympiques de 2008 organisés à Pékin.

Le début de la discorde: Les émeutes de Lhassa et les JO de Pékin.

Alors qu’au début de l’année 2008 sévissait une répression de plus en plus violente de la part des autorités chinoises sur des tibétains, N. Sarkozy visiblement préoccupé s’était saisi de cette affaire pour faire savoir que sa présence lors de l’ouverture des JO le 8 aout serait conditionnée par la reprise d’un dialogue entre les forces gouvernementales chinoises et les représentants du Dalaï-Lama.

Dans le même temps, Tenzin Gyatso, actuel Dalaï-Lama, programmait d’effectuer une visite en France s’étalant du 12 au 23 aout 2008, à la suite de quoi la Chine avait fait savoir au gouvernement français qu’une hypothétique rencontre entre le chef spirituel tibétain et le chef de l’Etat français aurait des « conséquences graves » entre les relations des deux pays. Du point de vue des autorités gouvernementales chinoises, il s’agissait en tout état de cause d’une véritable ingérence dans les affaires intérieures de la Chine. Il ne faisait dès lors pas bon d’être français, et plusieurs appels au boycott se sont successivement fait entendre, portant pêle-mêle surs des produits et enseignes françaises telles que Carrefour. Agacé, N. Sarkozy fit savoir que « ce n’était pas à la Chine de fixer [son] agenda et [ses] rendez-vous » avant de finalement se plier aux exigences de Pékin en affirmant qu’il ne rencontrerait pas le Dalai-Lama et qu’il sera bien présent lors de la cérémonie d’ouverture des JO puisque selon lui des progrès avaient été effectués dans le cadre du dialogue entre le gouvernement chinois et les tibétains. Par conséquent, le courroux de Pékin retombe, tout comme l’espoir des défenseurs des droits humains.

L’accord contre-nature UMP/Parti Communiste Chinois.

Le 22 octobre 2009, Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP est envoyé en Chine afin que les tensions éprouvées l’année précédente soient définitivement conjurées, et ce au moyen d’un accord très révélateur de la nouvelle politique adoptée par le gouvernement français. En effet, lors de cette visite, Xavier Bertrand signe un mémorandum qui prévoit entre l’UMP et le Parti Communiste Chinois – outre renforcer leurs relations – de mettre un point d’honneur sur le principe de « non-ingérence dans les affaires intérieures d’autrui ». Ainsi, l’UMP s’engage à ne plus commettre l’affront similaire à celui qui avait été fait lors de la période de préparation des jeux olympiques. Dorénavant, il ne sera donc plus question de discuter des sujets fâcheux telle que la politique discutable des autorités chinoises au sujet des droits de l’homme, à la suite de quoi le discours électoral de N. Sarkozy peut définitivement être relégué aux archives.

Pas un mot pour Liu Xiaobo.

Bien que des rumeurs l’envisageait, le Comité d’attribution du Prix Nobel pour la Paix crée la surprise le 8 octobre 2010 en attribuant la récompense à un défenseur fort bien connu dans le monde des défenseurs des droits humains mais pourtant censuré dans son propre pays avant d’être finalement emprisonné: Liu Xiaobo. Son crime ? Avoir co-rédigé la Charte 08, sorte de déclaration non-violente promouvant une évolution démocratique des institutions et de la Chine dans son ensemble.

Alors que beaucoup d’organisations de lutte pour la défense des droits humains demandaient d’ores et déjà activement sa libération, l’attribution du Prix Nobel de la Paix à Liu Xiaobo a permis de mettre davantage en lumière les raisons de sa détention en conséquence de quoi des voix éminentes s’élèvent pour acclamer le lauréat ainsi que réclamer sa libération. Des personnalités telles que Hillary Clinton, le Président de la Commission de l’Union Européenne José Manuel Barroso ou la haut commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Navi Pillay ont ainsi pris position en faveur du défenseur des droits humains.

En revanche, aucun communiqué n’est fait par l’Élysée. Alors qu’il aurait était éminemment symbolique que le Chef de l’État français adresse au moins sa satisfaction de l’attribution d’un tel prix – ayant lui-même pourtant adressé ses « plus chaleureuses félicitations » à B. Obama pour le prix Nobel 2009 –, N. Sarkozy ne formule pas la moindre déclaration à ce sujet. Précisons tout de même que celui-ci avait déjà fort à faire… Il lui fallait en effet préparer la venue prochaine de Hu Jintao, Président de la République Populaire de Chine, laquelle était notamment destinée à la signature de plusieurs contrats commerciaux.

La visite préparée de Hu Jintao.

C’est donc en ces 4 et 5 novembre que le Président chinois Hu Jintao était attendu de pied ferme par le gouvernement français. Tapis rouge à la descente de l’avion, présence exceptionnelle de N. Sarkozy sur le tarmac de l’aéroport, honneurs militaires aux Invalides, diner mondain au Palais de l’Élysée. Tous s’activent nonchalamment afin de rendre la visite de l’homologue chinois aussi agréable que possible , telle que le ferait une cour autour de son roi.

À Paris, l’itinéraire du cortège présidentiel chinois est soigneusement quadrillé par les forces de police pour qu’aucune manifestation ait lieu. Les journalistes de l’ONG Reporters Sans Frontières, toutefois présents aux abords de l’Arc de Triomphe, scandent « Libérez Liu Xiaobo », phrase qu’ils ont par ailleurs pris soin d’inscrire sur des parapluies blancs ouverts derrière des barrières métalliques installées le long de l’avenue. Tel que l’aurait exigé le protocole chinois, la police est aussitôt intervenue pour arracher des mains des militants ces parapluies et interpeller par la même occasion plusieurs d’entre eux.

Mais le jeu en vaut la chandelle. Le jour même de l’arrivée de Hu Jintao, ce sont pour environ 16 milliards de dollars qu’a été signée une série de contrats avec les plus grosses entreprises françaises. Citons les habituelles Areva, Total, mais également Airbus, qui se congratulent ainsi d’avoir réussi à susciter l’intérêt des gouvernants chinois. Si la somme que représente ces contrats est astronomique, il en va de même pour le déshonneur qui est ainsi infligé à la France et plus encore au symbole de primauté des droits humains dans le monde.

Acculé de questions par les journalistes se portant toutes sur le fait de savoir s’il avait au moins pointé une partie des discussions sur la question des droits de l’homme, N. Sarkozy a tenu a préciser qu’il avait bien abordé le sujet avec Hu Jintao. Déclaration qui, à mon sens, reste risible. D’une part parce qu’aborder lors d’une discussion privée – reste à prouver qu’elle a bel et bien existé – la question des droits humains n’est absolument pas comparable face à l’importance qui a été accordée à la signature pour 16 milliards d’euros. D’autre part parce qu’aucune déclaration de Hu Jintao allant en ce sens n’a été faite, alors que les droits humains, considérés comme primordiaux et fondamentaux méritent au moins autant d’importance que la signature d’accords commerciaux dont la somme est, pour l’anecdote, équivalente à celle que les États siégeant à l’ONU se sont engagés à allouer sur trois ans au développement agricole pour la lutte contre la faim dans le monde… et qui n’a d’ailleurs à ce jour pas encore été totalement reversées. Gageons donc que N. Sarkozy s’appliquera à ce qu’il en aille différemment pour ces contrats franco-chinois, lui qui à défaut d’être un porte-parole charismatique et valable pour les droits inhérents à tous, incarne en revanche le parfait VRP des entreprises françaises du CAC 40.

lookingforsomehope.com

À lire aussi...

lookingforsomehope.com - 6 11 2010

http://lookingforsomehope.com/2010/11/06/diplomatie-france-chine/

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Presse
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 14:31
                  
                                    lundi 27 décembre · 17:00 - 22:00
                                                                                                                                 Musée du quai Branly
37 quai Branly
Paris, France

Ne manquez pas ce concert exceptionnel où trois artistes tibétains de talent vous proposent de découvrir le meilleur de la musique tibétaine traditionnelle : Tshering Wangdu, Lobsang Chonzor et la chanteuse Namgyal Lhamo. Ce spectacle de chants, danses et musiques du Tibet est programmé au Musée du Quai Branly à 17h.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Evénements
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 12:04
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 11:37

 

 

Lire l'article sur :

 

FRANCE TIBET

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 09:02

 

Lire l'article sur :

 

FRANCE TIBET

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Actions
commenter cet article

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo