Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 01:05

PHAYUL

 

EP resolution asks China to respect Tibetan language

Phayul[Friday, November 26, 2010 12:26]
Dharamsala, November 26 – Reacting to the recent uproar in Tibet’s Qinghai province over replacement of Tibetan language by Chinese language as medium of instruction in Tibetan schools the European Parliament on Thursday has urged the Chinese government to support “a genuine bilingual language policy, in which all subjects can be taught in the Tibetan language.”

The European Parliament currently in session in French city of Strasbourg passed a resolution calling on the Chinese leadership to respect the native language of the Tibetan people. The Members of European Parliament (MEPs) condemned the Chinese authorities’ plan to make Chinese the main language of instruction in Tibet. The resolution condemned the “increased crackdown on the exercise of cultural, linguistic, religious and other fundamental freedoms" of the six million Tibetan people.

The European Parliament also said it deplores the “often discriminatory” treatment of ethnic and religious minorities in China and asked the European Commission to report on how a grant of €1 million to China in 2009 to support Tibetan civil society was spent.

The European Parliament also passed a resolution to welcome the recent release of Burmese opposition leader Aung San Suu Kyi. However, it expressed concerns about her safety and insisted that her freshly regained freedom must be unconditional and without restriction. It also urged the Burmese regime to engage in discussions with her and representative of the minority peoples.

The MEPs also welcomed the EP’s decision to send a Parliamentary delegation to Burma to hand Aung San Suu Kyi the Sakharov Prize she won in 1990, if she is unable to attend the official Sakharov ceremony in Strasbourg in December.

 

 

FRANCE TIBET

Le chinois comme principale langue d'enseignement au Tibet objet d'une résolution sur le Tibet


Extrait du communiqué de presse du Parlement Européen :
"Dans une résolution sur le Tibet, les députés invitent les autorités chinoises à soutenir une véritable politique de bilinguisme, dans laquelle toutes les matières pourront être enseignées en tibétain. Ils condamnent la "répression accrue de l'exercice des libertés culturelles, linguistiques, religieuses et autres libertés fondamentales" sur les six millions de tibétains et le plan des autorités chinoises de faire du chinois la principale langue d'enseignement au Tibet. Le texte adopté déplore le traitement souvent discriminatoire envers les minorités ethniques et religieuses en Chine et demande à la Commission européenne de rendre compte de l'utilisation des fonds demandés pour l'aide à la société civile tibétaine en Chine et en exil dans le cadre du budget 2009 (1 million d'euros)".

Résolution du Parlement européen du 25 novembre 2010 sur le Tibet - projets visant à imposer le chinois comme principale langue d'enseignement
http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P7-TA-2010-0449+0+DOC+XML+V0//FR&language=FR
Le Parlement européen,

– vu ses diverses résolutions antérieures sur la Chine et le Tibet et, notamment, sa résolution du 10 avril 2008 sur le Tibet,

– vu l'article 122, paragraphe 5, de son règlement,

A. considérant que le respect des droits de l'homme et de la liberté d'identité, de culture et de religion est un principe fondateur de l'Union européenne et une priorité de sa politique étrangère,

B. considérant que la République populaire de Chine a déclaré qu'elle aspirait à des relations ethniques harmonieuses entre les 56 minorités ethniques,

C. considérant que le 19 octobre 2010, un millier d'étudiants d'ethnie tibétaine ont défilé dans Tongren, connu aussi sous le nom de Rebkong, pour s'opposer pacifiquement au plan visant à imposer le mandarin comme principale langue d'enseignement dans les écoles de la région; considérant que le 23 octobre 2010, la manifestation s'est étendue à la province de Qinghai et à Pékin, où 400 étudiants tibétains de l'université de Minsu ont organisé une manifestation,

D. considérant que la langue tibétaine, l'une des quatre langues les plus anciennes et les plus originales de l'Asie, est un catalyseur fondamental de l'identité, de la culture et de la religion tibétaine, mais qu'elle constitue aussi, comme pour la culture tibétaine dans son ensemble, une part irremplaçable du patrimoine mondial; considérant que la langue tibétaine, le témoignage d'une civilisation riche du point de vue historique, est un élément fondamental et irremplaçable de l'identité, de la culture et de la religion tibétaine,

E. considérant que les langues expriment les attitudes sociales et culturelles d'une communauté, que la langue partagée d'une communauté est un élément déterminant de la culture, et que les langues véhiculent des comportements sociaux et culturels et des modes de pensée très spécifiques,

F. considérant qu'il a été établi que l'éducation bilingue en langue maternelle est la voie d'accès la plus efficace au bilinguisme réussi pour les Tibétains, et que cette politique d'éducation bilingue a constamment entraîné des taux de placement très élevés pour les collégiens tibétains dans la région tibétaine,

G. considérant que dans les écoles élémentaires, secondaires et collèges dans toutes les régions couvertes par le gouvernement régional autonome du Tibet, la langue tibétaine est peu à peu remplacée par le chinois et que les documents officiels ne sont généralement pas disponibles en tibétain,

H. considérant que les changements de la politique éducative limiteront l'utilisation de la langue tibétaine dans les écoles, car les manuels et matières, à l'exception des cours de tibétain et d'anglais, seront en mandarin,

I. considérant que la République populaire de Chine (RPC), ainsi que 142 autres pays, ont adopté le 13 septembre 2007, la résolution des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, dont l'article 14 indique que «les peuples autochtones ont le droit d'établir et de contrôler leurs propres systèmes et établissements scolaires où l'enseignement est dispensé dans leur propre langue, d'une manière adaptée à leurs méthodes culturelles d'enseignement et d'apprentissage»,

J. considérant que, en raison de la prédominance de la langue chinoise, les étudiants diplômés dans les régions tibétaines sont de plus en plus préoccupés par leur avenir professionnel car, selon la pétition signée par les enseignants et les étudiants, la plupart des étudiants tibétains n'ont jamais vécu dans un environnement linguistique chinois et ne sont donc pas en mesure de communiquer en chinois,

1. condamne la répression accrue de l'exercice des libertés culturelles, linguistiques, religieuses et autres libertés fondamentales des Tibétains, et souligne la nécessité de préserver et de protéger l'identité culturelle, religieuse et nationale distincte des six millions de Tibétains; fait part de ses préoccupations face à la répression et à la marginalisation de la langue tibétaine, qui sous-tend l'identité tibétaine;

2. prend acte des préoccupations suscitées par les tentatives visant à dévaloriser la langue tibétaine, et souligne le fait que, s'il doit y avoir une éducation bilingue réussie, le tibétain doit être la langue nationale;

3. demande aux autorités chinoises d'appliquer l'article 4 de la Constitution de la République populaire de Chine et l'article 10 de la loi sur l'autonomie nationale régionale qui garantit la liberté de toutes les nationalités d'utiliser et de développer leurs propres langues écrites et parlées;

4. prie les autorités chinoises de soutenir une véritable politique de bilinguisme, dans laquelle toutes les matières, notamment les mathématiques et les sciences, peuvent être enseignées en tibétain, où l'enseignement de la langue chinoise est renforcé et où les autorités et les communautés locales sont habilitées à prendre des décisions sur la langue d'instruction;

5. considère que chaque minorité ethnique a le droit de préserver sa propre langue et son écriture; est d'avis qu'un système éducatif bilingue juste contribuera à une meilleure coopération et compréhension si le peuple tibétain apprend le chinois, que le peuple Han vivant dans les zones tibétaines est encouragé à apprendre la langue tibétaine;

6. souligne que, avec l'introduction du chinois comme première langue d'enseignement, la qualité de l'éducation pour la grande majorité des lycéens tibétains sera affectée et que les matières scolaires devraient par conséquent être uniquement enseignées, de la manière la plus appropriée, dans la langue maternelle tibétaine;

7. demande aux autorités chinoises de mettre tout en œuvre pour réduire les désavantages linguistiques et culturels rencontrés par les Tibétains dans l'emploi urbain, mais de manière à ne pas saper la langue et la culture tibétaines;

8. invite la Commission européenne, la haute représentante/vice-présidente et les États membres à exhorter le gouvernement chinois à veiller à ce que, premièrement, le droit d'expression pacifique des étudiants soit respecté et que les autorités compétentes s'occupent de leurs préoccupations de manière substantielle et appropriée et, deuxièmement, que la réglementation de 2002 sur l'étude, l'utilisation et le développement de la langue tibétaine soit correctement mise en œuvre, conformément à la loi sur l'autonomie régionale ethnique;

9. demande à la Commission de rendre compte de l'utilisation des fonds demandés pour l'aide à la société civile tibétaine en Chine et en exil dans le cadre du budget 2009 (1 million d'euros) et souligne la nécessité de préserver la culture tibétaine, en particulier en exil;

10. demande à nouveau à la Chine de ratifier le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et déplore le traitement souvent discriminatoire des minorités ethniques et religieuses en Chine;

11. demande aux autorités chinoises de permettre aux médias étrangers d'entrer librement au Tibet, y compris dans les territoires tibétains situés hors de la région autonome du Tibet, et de supprimer le système d'autorisations spéciales;

12. demande aux représentants diplomatiques de l'UE à Pékin de visiter la région et de faire rapport au Conseil et à la Haute représentante de l'Union/vice-présidente de la Commission sur la situation actuelle en ce qui concerne la question de l'éducation et de la langue,

13. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, à la Haute représentante de l'Union/vice-présidente de la Commission pour les affaires étrangères et la sécurité, aux gouvernements et aux parlements des États membres, au gouvernement et au parlement de la République populaire de Chine, et à Sa Sainteté le Dalaï-lama.


The European Parliament ,

– having regard to its previous resolutions on China and Tibet, in particular its resolution of 10 April 2008 on Tibet,

– having regard to Rule 122(5) of its Rules of Procedure,

A. whereas respect for human rights and freedom of identity, culture and religion is a founding principle of the European Union and a priority of its foreign policy,

B. whereas the People's Republic of China has expressed a desire for harmonious ethnic relations among all 56 ethnic minorities,

C. whereas on 19 October 2010 approximately 1 000 ethnic Tibetan students marched through Tongren, also known as Rebkong, peacefully opposing a plan to establish Mandarin Chinese as the main language of instruction in schools in the region; whereas on 23 October 2010 the protest spread to Qingai province and Beijing, where 400 Tibetan students studying at Minsu university staged a demonstration,

D. whereas the Tibetan language, as one of Asia's four oldest and most original languages, is a fundamental catalyst for Tibetan identity, culture and religion, but also, together with Tibetan culture as a whole, constitutes an irreplaceable part of the world's heritage; whereas the Tibetan language, the testimony to a historically rich civilisation, is a fundamental and irreplaceable element of Tibetan identity, culture and religion,

E. whereas languages express the social and cultural attitudes of a community, whereas the shared language of a community is a key determinant of culture, and whereas languages convey very specific social and cultural behaviours and ways of thinking,

F. whereas it has been established that mother-tongue bilingual education is the most effective path to successful bilingualism for Tibetans, and whereas this ‘model 1 bilingual education policy’ has consistently led to the highest college placement rates for Tibetan high school students across the Tibetan region,

G. whereas in elementary, middle and high schools in all areas covered by the Tibet Autonomous Regional government, the Tibetan language is gradually being replaced by Chinese, and official documents are usually unavailable in Tibetan,

H. whereas changes to education policy would limit the use of the Tibetan language in schools, since all textbooks and subjects, except for Tibetan and English language classes, would be in Mandarin Chinese,

I. whereas the People's Republic of China, along with 142 other countries, voted to adopt the United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples on 13 September 2007, Article 14 of which states that ‘indigenous peoples have the right to establish and control their educational systems and institutions providing education in their own languages, in a manner appropriate to their cultural methods of teaching and learning’,

J. whereas, owing to the dominance of the Chinese language, there is growing anxiety over job prospects among graduate students in Tibetan areas as, according to the petition signed by teachers and students, most Tibetan students have never been in a Chinese-language environment and therefore are not able to communicate in Chinese,

1. Condemns the increased crackdown on the exercise of the cultural, linguistic, religious and other fundamental freedoms of Tibetans, and stresses the need to preserve and protect the distinct cultural, religious and national identity of the six million Tibetan people and to address concerns about the repression and marginalisation of the Tibetan language, which underpins Tibetan identity;

2. Notes the concerns about the attempts to devalue the Tibetan language, and stresses the fact that if there is to be successful bilingual education, Tibetan must be the domestic language;

3. Calls on the Chinese authorities to implement Article 4 of the Constitution of the People's Republic of China's and Article 10 of the Law on Regional National autonomy which guarantee ‘the freedom of all nationalities to use and develop their own spoken and written languages’;

4. Urges the Chinese authorities to support a genuine policy of bilingualism, whereby all subjects, including maths and science, are allowed to be taught in the Tibetan language, teaching of the Chinese language is strengthened, and local authorities and communities are empowered to make decisions on the language of instruction;

5. Considers that every ethnic minority has the right to preserve its own language and writings; takes the view that a fair bilingual education system will contribute to better cooperation and understanding when Tibetan people learn Chinese, with Han people living in Tibetan areas at the same time being encouraged to learn the Tibetan language;

6. Stresses that, with the introduction of Chinese as the primary language of instruction, the quality of education for the vast majority of middle-school Tibetan students would suffer significantly, and that school subjects should therefore, as is most appropriate, only be taught in the Tibetan mother tongue;

7. Calls on the Chinese authorities to make every effort to lessen the linguistic and cultural disadvantages faced by Tibetans in urban employment, albeit in ways that do not undermine Tibetan language and culture;

8. Calls on the European Commission, the HR/VP and the Member States to urge the Chinese Government to ensure, firstly, that the right of peaceful expression by students is respected and that the relevant authorities address their grievances substantively and appropriately, and, secondly, that the 2002 ‘Regulations on the Study, Use and Development of the Tibetan Language’ are properly implemented, in accordance with the Law of Regional Ethnic Autonomy;

9. Asks the Commission to report on the use of the fund requested for the support of Tibetan civil society in China and in exile in the framework of the 2009 budget (EUR 1 million), and stresses the need to preserve Tibetan culture, particularly in exile;

10. Calls once again on China to ratify the International Covenant of Civil and Political Rights, and deplores the often discriminatory treatment of ethnic and religious minorities in China;

11. Asks the Chinese authorities to provide foreign media access to Tibet, including the Tibetan areas outside the Tibet Autonomous Region, and to abolish the system of special permits being required;

12. Calls on EU diplomatic representatives in Beijing to visit the region and to report back to the Council and the HR/VP on the current situation with regard to the education and language issue;

13. Instructs its President to forward this resolution to the Council, the Commission, the Vice-President of the Commission/High Representative of the Union for Foreign Affairs and Security Policy, the governments and parliaments of the Member States, the Government and Parliament of the People's Republic of China, and His Holiness the Dalai Lama.

Last updated: 26 November 2010


Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 18:41

 

Lire l'article sur :

 

FRANCE TIBET

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 13:21

... de l’énergie qui relie les êtres ...

HOPE - ESPOIR vient de naître ! Elle est le prolongement en France de l’ONG HOPE organisation, fondée par Danielle & Olivier Föllmi en Suisse il y a plus de 10 ans.

 

Cette association vise à améliorer la condition humaine, en redonnant à chacun responsabilité, autonomie et dignité.

 

 

 

 

59179294_p.jpg

Hope est depuis plus de 20 ans, en lien avec l'école "Lamdon School" de Leh (Ladakh-India). Elle est son interlocuteur privilégié pour le parrainage d'enfants venant de régions pauvres et reculées telles que le Zanskar,   la Nubra ou les terres nomades du Changtang. 

Des besoins urgents suite aux inondations survenues l'été dernier au Ladakh:

L'hiver  est là (ou presque) une trentaine d'enfants sinistrés, seront logés exceptionnellement à la Lamdon School pendant la période des grandes vacances de décembre à mars. Ils ont besoin de nous pour pouvoir vivre dans de bonnes conditions pendant cette période de grands froids

Avec 37€, on peut fournir pour un enfant:

  • 1 matelas
  • 1 couverture
  • 1 oreiller et taie
  • 1 drap
  • 1 couvre lit

pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant:  http://www.hope-espoir.org/pages

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Actions
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 10:14

Dans le cadre du mois du film documentaire 2010, la Bibliothèque universitaire de Nanterre et la BDIC (bibliothèque de documentation internationale contemporaine) programment le film "The sun behind the clouds" de Ritu Sarin et Tenzing Sonam.

Tibet, mars 2008 : les rues de la capitale tibétaine sont en flammes. Des manifestations rappellent à l'opinion internationale que le problème tibétain n'est pas résolu.
Depuis 50 ans, le Dalaï-lama, chef spirituel du Tibet, vit en exil, mais il incarne toujours les espoirs de son peuple. Pourtant, la stagnation de la situation provoque de plus en plus de mécontentement y compris dans les rangs de ses plus fervents fidèles.
Le film explore aussi ses doubles responsabilités en tant que pratiquant bouddhiste et leader politique, les dilemmes et les contradictions que génèrent ces deux rôles.

Ce film réalisé en 2009 n'a pas encore été projeté dans les cinémas ou à la télévision française. Il a reçu le prix du public au festival international de femmes de Créteil 2010.

La séance a lieu mercredi 24 novembre à 17h à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense à l'amphi B2. (Gare RER et SNCF : Nanterre Université).
La séance est gratuite et sera suivie d'un débat avec Vincent Metten (Campagne internationale pour le Tibet, Belgique).

Infos sur le site de l'université :
http://www.u-paris10.fr/1284984595107/0/fiche___actualite/&RH=bib

Site du film :
http://thesunbehindtheclouds.com/


Bien cordialement

Cyril Burté
SCD Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Service communication
tél : 01 40 97 57 16
mél : cyril.burte@u-paris10.fr

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Evénements
commenter cet article
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 00:14

FRANCE TIBET


Publié le jeudi 18 novembre 2010 – Corse Matin.com

L'association France-Tibet a lancé un vaste programme de parrainage entre des communes françaises et des villes du Tibet, comme ici, avec l'adhésion du 11e arrondissement de la ville de Paris. Une opération symbolique également relayée sur l'île par le biais de l'association Corse-Tibet. DR
Après sa campagne « un drapeau pour le Tibet », l'association Corse-Tibet remonte au créneau avec une nouvelle opération de soutien aux droits fondamentaux du peuple tibétain. Elle relaye ainsi une opération initiée par l'association France-Tibet, qui invite les municipalités européennes à parrainer des villes et des villages tibétains.
Action symbolique
Dominique Valli, présidente de l'association Corse-Tibet lance un appel à tous les maires de Corse : « Il s'agit d'une action purement symbolique destinée à préserver l'identité des communes du Tibet au sein même de leur territoire, de protéger leur patrimoine et de sauver de l'oubli un peuple opprimé ».
Beaucoup plus simple que le jumelage, le parrainage est une opération qui ne nécessite aucune formalité administrative. Des dossiers de parrainage ont déjà été envoyés aux 16 mairies corses qui avaient précédemment adhéré à la campagne « un drapeau pour le Tibet » en faisant flotter le drapeau tibétain sur le fronton de leur mairie ou d'un de leurs bâtiments communaux. « Nous remercions par avance les maires qui réitéreront leur soutien à cette cause en adhérent à cette campagne », souligne la présidente.
Soutien aux Tibétains
Tashi Wangdi, représentant officiel du Dalaï-Lama à Paris et à Bruxelles, a salué cette initiative de France-Tibet : « Cette campagne enverra un message très fort aux Tibétains à l'intérieur du Tibet, car pour eux, cela signifie que le monde libre ne les oublie pas. Au-delà de son symbolisme, une telle initiative représentera pour le Tibet autant de gestes de soutien et d'expression de préoccupation sur son sort ». Et de rappeler : « Le problème du Tibet est essentiellement celui de la survie d'un peuple avec ses riches et anciennes traditions culturelles et spirituelles, mais également la sauvegarde de l'environnement fragile du plateau du Tibet, communément appelé le toit du monde. »
Cette campagne de parrainage européenne relayée par l'association Corse-Tibet, s'inscrit dans la droite ligne des précédentes actions de cette association insulaire, qui soutient depuis 18 ans le peuple tibétain dans sa lutte non-violente.
L'occasion de montrer que la Corse aussi s'engage dans la bataille pour les libertés et les droits de l'homme.
Le représentant du Dalaï-Lama

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Actions
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 15:11

HIGH PEAKS PURE EARTH

Monday, November 15, 2010

A Blogpost and A Poem on Tibetan language

High Peaks Pure Earth has translated a blogpost and a poem both on the topic of Tibetan language.

Since the student protests of last month, October 2010, against the proposals to restrict the use of Tibetan language in classrooms in Qinghai province, the serious issues facing Tibetan language have evidently been weighing on the minds of Tibetan netizens.


Interestingly, the Tibetan language blog sites have been very quiet and prefer not to directly talk about the issues the recent language protests have raised, whilst on the Chinese language blog sites frequented by Tibetans, there is much chatter about the issue. Perhaps the language issues are felt more acutely and painfully by those who have lost their language. 


 The poem below titled "Sorry" was first posted by a Tibetan blogger on their blog on October 23, 2010, and mourns the loss of their ability to read Tibetan. The poem associates the loss of Tibetan language with a concomitant loss of heritage, tradition and culture, as can be seen by the references to Sambhota, the inventor of Tibetan script and the 6th Dalai Lama, an accomplished poet.



"Sorry"

Using the 30 letters of the alphabet
You string a necklace of history for me
But I, due to the ravages of time
Lost my principles
Lost my necklace
Thonmi Sambhota, sorry
Father and Mother, sorry
Forefathers, sorry
Teachers, friends and family, sorry
What you carved on stone
I am unable to understand
Tsangyang Gyatso's poems
I cannot read out loud
I have no tsampa
I have no Buddhist lamp
I have no mala
I have no khata
Today, I have also lost my voice
From today onwards, there are no pastoral songs
There is no Achi Lhamo
There is no kyi kyi suo suo
There is also no Mani and sounds of nature
It's not that I don't love you, sorry
It's not that I want to abandon you, sorry
I am powerless, sorry

 

A separate blogpost written by a Tibetan blogger on October 22, 2010, asks how soon it will be before the Tibetan language becomes an endangered language. 

The blogger has a verse in English on their sidebar that reads, "
if you do not breathe, 

there is no air. 
if you do not walk, 
there is no earth. 
if you do not speak,
 there is no world. 
so, please speak your
 native language!"
How close are we to having an endangered language????
I remember when I was small the first word I learned to say was "Amala", according to my Mother, this was the most moving thing in the world, the most gratifying word.
I remember growing up and never tiring of hearing my Grandmother's tales of King Gesar and Queen Drumo, in that romantic and beautiful poetic Tibetan language, it was the first time I had idols to worship. Grandmother's kindly words have stuck with me like wings of imagination, flying high and far.
I remember the first time my Mother taught me the thirty letters of the Tibetan alphabet, ka kha ga nga. Over and over again, thirty letters opened a window to my understanding of the world.
Those wonderful melodious thirty letters combined to pass down well-known stories of heroes, those thirty letters full of wisdom and passion passed through the mouths of generations of sons and daughters, telling the history and heritage of tradition, praised heroes, inspired warriors, educating the younger generations, encouraging the youth.
That I abandon you, how could that be?  That I don't speak you, how could that be? That I don't use you, how could that be????
Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Culture
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 09:25

LE MONDE

 

LEMONDE| 15.11.10 | 16h06  •  Mis à jour le 15.11.10 | 16h08

 

Sanjiangyuan (province du Qinghai) Envoyé spécial - Au sud de la ville d'Yushu, dans la province du Qinghai, une famille d'éleveurs de yaks attend d'être déplacée. Elle a été prévenue par le gouvernement qu'il lui faudrait bientôt rejoindre un village voisin situé plus bas dans la vallée. "Mais ce sont nos terres. Nous sommes là depuis des générations. Qu'est-ce qu'on va faire sans nos yaks ? Nous avons peur", dit la plus âgée des femmes, installée sous une grande tente carrée tissée en laine de yak.

A proximité, on aperçoit des enclos et des abris de brique destinés aux animaux lors des périodes de grands froids. Des panneaux solaires alimentent le campement en eau chaude et fournissent de l'électricité pour regarder la télévision. Un yak vaut plusieurs milliers de yuans et les éleveurs de cette région ne sont pas pauvres mais ils ont la malchance de vivre dans l'une des régions de Chine les plus fragiles au plan écologique. Une des régions les plus stratégiques aussi : c'est ici, au milieu de paysages infinis de hauts plateaux, de lacs et de glaciers, que prennent leur source trois des plus grands fleuves du pays : le Yangzi, le fleuve Jaune et le Lancang.

Située au nord du Tibet, la région de Sanjiangyuan, ou "sources des trois rivières", constitue le château d'eau de la Chine. Sur une superficie grande comme la Pologne vivent un peu plus d'un demi-million de Tibétains.

Le changement climatique, qui provoque un recul des glaciers et un début d'assèchement de zones de marais et de certains cours d'eau, notamment autour de la source du fleuve Jaune, a poussé le gouvernement chinois, au début des années 2000, à transformer Sanjiangyuan en réserve naturelle. Une partie de la région doit être complètement sanctuarisée. Plusieurs dizaines de milliers de familles d'éleveurs, partiellement nomades, sont incitées à déménager à l'intérieur de Sanjiangyuan, vers des zones d'habitation désignées afin d'alléger la pression anthropique sur les espaces les plus fragiles.

Pour louable que soit l'initiative, les écologistes et une partie de la communauté scientifique chinoise dénoncent cependant, tant sur le fond que sur la forme, la politique du gouvernement. La sédentarisation systématique des nomades tibétains au nom de l'écologie, l'érection de milliers de kilomètres de clôture, ou encore les campagnes d'éradication par empoisonnement des taupes et des pikas ("lapin siffleur" en tibétain), qui prolifèrent sur les prairies, ont fait, disent-ils, plus de mal que de bien.

"Il est totalement aberrant, d'un point de vue environnemental, de mettre des barbelés partout et de se débarrasser des gens", estime l'écologiste Wang Yongchen. Cette ancienne journaliste, qui a fondé à Pékin, en 1996, l'ONG Green Earth Volonteers, s'efforce de mobiliser la presse chinoise sur le sujet. "En réalité, il faut tout faire pour sauvegarder les modes de vie traditionnels si on veut agir durablement pour la protection de l'environnement", poursuit Mme Wang.

Outre la préservation des écosystèmes, la sédentarisation des nomades a pour objectif déclaré d'élever le niveau de vie de la population, de promouvoir l'alphabétisation ou encore, comme ailleurs en Chine, d'accroître le taux d'urbanisation. Moins avouable, la volonté des autorités chinoises est aussi de mieux assimiler une population rétive, très attachée aux traditions tibétaines. Ce que dénonce depuis longtemps le gouvernement tibétain en exil. Dans la région de Sanjiangyuan, les éleveurs qui, suite à un mélange de pressions et d'incitations, ont rejoint des lotissements ou les villes, sont désormais désignés comme des "réfugiés écologiques".

A l'est d'Yushu, dans la préfecture voisine de Golok, les mesures coercitives de réduction des troupeaux à partir de 2003 ont souvent été très mal accueillies par une population qui tient pour sacrés les montagnes, les cours d'eau mais aussi les animaux, et comprend mal les sacrifices exigés d'elle, quand la recrudescence d'activités minières, ou la construction de route et d'infrastructures, défigure ses terres ancestrales. D'autant que les accusations de surpâturage mises en avant par le gouvernement sont contestées. "Il est très difficile de trouver les preuves de surpâturage généralisé qui domine les discours dans les cercles politiques", estimait ainsi la chercheuse norvégienne Irène Breivik, en 2007, après avoir passé plusieurs mois à Yushu. "L'impact des éleveurs et de leurs troupeaux est en réalité minime sur une telle immensité", juge Zhao Weishi, le chef du comité de défense des animaux sauvages au sein de la Société des explorateurs chinois. "L'herbe protégée par les clôtures pousse d'abord plus haut. Mais nous avons constaté qu'elle pourrittrès vite. Ça fait des milliers d'années que les modes traditionnels de pâturage permettent de préserver les prairies", ajoute-t-il.

Cet ancien fonctionnaire de l'agence de protection de l'environnement chinoise a visité, dans le district de Zhiduo, un nouveau lotissement pour éleveurs construit sur... un dépôt d'ordures recouvert de terre. La sédentarisation et le manque de revenus durables amènent, en outre, toutes sortes de problèmes sociaux et psychologiques - l'alcoolisme, l'inaction - "comme pour les Indiens d'Amérique", dit-il. Poursuivant : "On découvrira, quand il n'y aura plus de nomades, combien ils étaient essentiels pour l'équilibre des plateaux !"

Brice Pedroletti Article paru dans l'édition du 16.11.10

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 14:07

RUE 89

 

birmanie_Aung_San_Suu_Kyi_inside.jpg

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Evénements
commenter cet article
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 22:44

 

 

150210 111513005582727 100001720840532 76225 3525111 n

 

72257 111513055582722 100001720840532 76226 700920 n

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Evénements
commenter cet article
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 22:30

 

 

Vous pouvez lire le blog de Lhakpa qui a fait le tour du monde en moto pour le Tibet

 

FREETIBETWORLDTOUR

 

 

 

about.gif

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Témoignages
commenter cet article

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo