Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 21:05

 

 

Lire l'article sur  :

 

FRANCE TIBET

 

logo

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 21:50

vendredi 8 juillet 2011 par Monique Dorizon

Selon des témoignages en provenance du Tibet, Pema Rinchen, écrivain tibétain de 25 ans, a été sévèrement battu puis arrêté pour avoir lancé, dans son livre publié au début de cette année, une attaque cinglante contre les politiques erronées du gouvernement chinois au Tibet.
Le 5 juillet, Pema Rinchen, qui écrit sous le nom de plume de "Stinger", a été arrêté par le Bureau de la sécurité publique de Dragko à Kardzé [1], Tibet oriental. Il a été sévèrement battu puis admis le lendemain dans un hôpital local, selon ces mêmes témoignages.
Le quartier de l’hôpital était quadrillé de policiers armés, qui ont refusé à la mère de Rinchen et à des membres de la famille de le rencontrer. On ne sait pas où se trouve actuellement Rinchen.

Dans son livre "Look", Rinchen condamne fermement les politiques du Parti communiste chinois au Tibet, faisant une référence particulière à la répression brutale des manifestations pacifiques des Tibétains en 2008 et à la manipulation gouvernementale à la suite du tremblement de terre dévastateur à Jyekundo [2] en 2010.
Le livre contient des entretiens de l’auteur avec de nombreux Tibétains ayant participé aux manifestations pacifiques de 2008 au Tibet [3]. Mais le Bureau de la sécurité publique a arrêté Rinchen sous prétexte "d’incitation à la haine ethnique".

Dans un extrait de l’ouvrage publié sur un blog, Rinchen a exprimé en vers sa profonde angoisse durant "l’invasion des communistes chinois au Tibet, les lois imposant la cruauté de l’enfer aux Tibétains, le pillage des ressources naturelles du Tibet et une blessure profonde infligée aux terres vierges du Tibet".
Il déplore également "les souffrances insupportables des Tibétains vivant à l’intérieur du Tibet dues au passé qui transpire de sang, le présent déplorable et tragique et un avenir qui est terrifiant". "Si la puissance divine existe, il est temps de sauver les Tibétains de leurs souffrances, le destin du peuple tibétain peut s’améliorer s’il existe une force en l’espoir et en la vérité. Mais ces discours à propos de la liberté et de la démocratie ne transforment pas les mots en action, ils resteront vides de la moindre substance", déplore-t-il plus loin.
Environ 2 000 exemplaires de son livre sont en circulation au Tibet aujourd’hui.

Source : The Tibet Post international, 8 juillet 2011.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------    

[1] Kardzé (Ganzi ou 甘孜县 en chinois), parfois écrit Garzé, peut être localisé sur cette carte.

[2] Jyekundo ou Jyegu est le nom donné localement à la ville tibétaine de Kyegudo, ou Kyegu en tibétain de Lhassa. Sur les cartes, cette ville est généralement connue sous le nom chinois de son Comté (xian) : Yushu (结古镇). Yushu est visible sur cette carte
Voir l’article "Témoignage de Tashiling, après le tremblement de terre", du 17/06/2008 concernant le tremblement de terre au Sichuan en 2008

[3] Voir l’article "Escalade de la violence au Tibet - Historique", du 14/03/2008

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 21:34
logo


Après les communes de Bray-Dunes, Brouckerque et Coudekerque-Branche, c'est la Ville de Bourbourg
qui a décidé de parrainer une commune du Tibet lors du Conseil Municipal du 17 juin, motion adoptée à l'unanimité.
Communiqué par Jean Marc Bruneel du Collectif Tibet/ Dunkerque

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Evénements
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 21:31

logo

FRANCE TIBET

Première en Bretagne, Plouray (56) parraine la ville tibétaine de Tsari

La ville bretonne de Plouray (56770) vient de décider de se parrainer avec la ville tibétaine de Tsari. C'est la première ville dans les cinq départements bretons dont le Conseil municipal vient de voter une telle résolution. Maire, adjoints et élus ont décidé de convier leurs électeurs, les défenseurs de la liberté du Peuple tibétain et tous les militants des droits de l'Homme à une petite cérémonie le 22 juillet.
A 14 h sera dévoilé le panneau saluant ce parrainage des coeurs et des esprits par delà les frontières et malgré la chape de plomb que fait régner le régime chinois sur le Tibet comme sur Turkestan oriental ou les territoires des autres minorités. Et sans hélas que la population tibétaine de Tsari puisse être contactée par les Bretons ni même informée de cette décision de parrainage. La cérémonie recevra la bénédiction d'un moine bouddhiste, le lama Drubpön Ngawang. Rendez-vous au carrefour central de Plouray.
Avec cette résolution, les élus ont accédé à la demande d'un groupe de soutien au Tibet implanté dans le Morbihan , "Espoir pour le Tibet" (Brec'H 56). L'association s'occupe en particulier de faire parrainer des prisonniers politiques Tibétains par des Municipalités et aussi de faire hisser le drapeau Tibétain au fronton des Mairies, chaque 10 mars fête nationale du Peuple tibétain qui commémore le premier des grands massacres perpétrés à Lhassa par les occupants chinois et au cours duquel le Dalaï-lama a pris le chemin de l'exil pour l'Inde.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Evénements
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 21:23

logo

FRANCE TIBET


Kardzé (Tibet) La police Chinoise arrête un homme et en recherche deux autres qui avaient placardé des affiches militantes pro Tibetaines
En Juin 2011, la police chinoise a arrêté Tsering Kyipo dans le Conté de Dégé, Préfecture de Kardze ( Sichuan Province). Tsering Kyipo, Tibétain, avait créé un dépiant et conduit une campagne d' affichage avec deux autres hommes Jampa Konchog et Lo Thubten qui sont toujours recherchés à Kardze (Tibet), selon les informations de Radio Free Asia online (RFA, Washington) du 13 juillet.

Le rapport cite une source du Conté de Dégé indiquant que Tsering Kyipo avait été vu sous escorte sur les lieux où les manifestants avaient placardé leurs affiches en mars 2011. Rien n'est connu au sujet des autres protestataires,Jampa Konchog and Lo Thubten

"Ils avaient distribué des centaines de documents appelant à l'indépendance du Tibet et au retour du Dalaï Lama, documents aussi affiché sur les fenêtres et les portes de plusieurs bâtiments officiels du gouvernement local chinois y compris les stations de police de la zone. Ils avaient distribué des centaines de tracts de protestation signés de leur nom selon les déclarations de cette source au Tibet ."


Plus loin cette source précise :" des centaines d'employés gouvernementaux et de personnel de sécurité se sont déployés à la poursuite des trois protestataires pendant environ un membre de chaque famille dix jours..Comme ils n'avaient pu les capturer, un membre de chaque famille a té détenu pendant environ trois mois ;"

Traduction, vendredi 15 juillet 2011.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 21:19
logo

Par Pierre Haski | Rue89 | 14/07/2011 | 00H23




L'un des auteurs chinois contemporains les plus audacieux s'est exilé cette semaine en Allemagne pour échapper à la censure, alors qu'il vient de recevoir une bourse d'un an par une institution universitaire allemande. « La chose la plus importante pour moi est la liberté de publier, la liberté d'écrire », souligne Liao Yiwu.


Photo : Liao Yiwu à Berlin le 15 septembre 2010. Photo : Gerhard Dierkes, via le New Yorker, qui ne nous en voudra pas de l'avoir « empruntée »…
(De nos archives) La dernière fois que le poète et écrivain chinois Liao Yiwu devait quitter la Chine, il se trouvait dans un avion pour l'Allemagne, avec tous ses papiers en règle, quand les policiers sont venus le faire descendre et lui interdire de partir. En septembre 2010, pour la première fois de sa vie, il a été autorisé à voyager à l'étranger, à la condition de « ne pas dire du mal de la République populaire de Chine », et de ne pas parler de politique.

Liao Yiwu participe cette semaine à un festival de littérature en Allemagne, son premier voyage à l'étranger à l'age de 52 ans, comme le raconte l'écrivain et journaliste américain Philip Gourevitch sur son blog du New Yorker.

Liao Yiwu, né poète dissident
Gourevitch, qui a défendu Liao Yiwu lors de ses périodes d'emprisonnement et de harcèlement policier, raconte l'émotion qui s'est emparée du poète dissident chinois lors de ses premiers pas d'homme libre, et cite ce récit fait par Peter Sillem, son éditeur allemand, sur une soirée qui lui était consacrée dans le cadre de ce festival berlinois :

« Il a chanté, joué de la flûte et raconté des histoires. Et il a développé toute une théorie sur les rapports entre la boisson, la liberté et les émotions. Et tandis qu'une magnifique actrice lisait l'histoire du croque-mort [un texte de Liao Yiwu, ndlr], Liao et son traducteur se saoulaient à l'alcool de riz, trinquant bruyamment à chaque gorgée. Au début, c'était assez drôle, mais au bout d'un moment, ça a fait ressurgir un torrent d'émotions à l'intérieur de Liao.

A la fin, il s'est mis à chanter une ultime chanson triste, et s'est assis en pleurant, alors que le public -quelque 250 personnes- applaudissait pendant dix bonnes minutes. C'était très émouvant. […]

Près de moi se tenait Wolf Biermann, un célèbre musicien et écrivain qui fut un dissident en Allemagne de l'Est. Après avoir été expulsé de RDA il y a une trentaine d'années, il joua un concert mémorable à Cologne. Lui aussi pleurait, il m'a dit que ça lui rappelait ce moment à Cologne. »

Liao Yiwu pourrait être décrit comme un poète dissident né : comme le racontent Anne-Marie Jeanjean et Sun Shansan, dans un recueil de ses poésies traduit en Français (« Poèmes de prison », éd. L'Harmattan, 2008) :

« Lorsque Liao Yiwu présente ses premiers textes en 1976 [année de la mort de Mao, ndlr], c'est d'emblée, alors qu'il n'a que 18 ans, qu'il prend le contre-pied de l'idéologie officielle en affichant un poème devenu célèbre : “SVP, ne les croyez pas.”

Effectivement, après avoir traversé la misère de la soi-disant “révolution culturelle”, se bercer d'illusions paraît difficile. Dénoncé par le comité de son école, le voilà condamné à payer une très forte amende pour ses poèmes “contre-révolutionnaires”. Etonnante entrée en poésie. »

Mais le vrai tournant pour Liao Yiwu, c'est Tiananmen, le printemps démocratique de Pékin en 1989, et la répression sanglante qui suivit. Il écrit « Le Grand massacre » et se retrouve en prison, condamné à quatre ans de prison, suivies de quatre années supplémentaires à la suite d'un jugement secret.

« Le grand massacre commence par le cœur de Pékin »
Dans la préface à son dernier livre traduit cette année en français, « Quand la terre s'est ouverte au Sichuan » (éd. Buchet Chastel), la sinologue Marie Holzman évoque ce passage en prison :

« De la prison, Liao Yiwu dit maintenant qu'elle a été son maître, qu'elle lui a appris à comprendre le véritable visage de la Chine, à côtoyer les victimes de la répression, à ressentir de l'empathie pour les marginaux, qu'ils soient victimes ou assassins, menteurs ou idéalistes, profiteurs ou exploités. C'est aussi en prison qu'il a appris à jouer de la flute xiao, auprès d'un vieux moine tibétain qui, comme lui, coulait des jours difficiles derrière les hauts murs du centre de détention de Chengdu. »

Ce dernier livre est caractéristique de la démarche de Liao Yiwu, qui se trouvait dans sa province natale du Sichuan lors du terrible séisme de 2008 qui a fait plus de 80 000 victimes. Il raconte les journées du drame, fait parler les survivants, les parents d'enfants dont les écoles mal construites se sont effondrées quand les bâtiments officiels résistaient à la secousse…

Liao Yiwu n'a rien perdu de sa verve, de son engagement, de ses colères.
Et même s'il ne peut pas le dire publiquement sans violer l'accord qui lui a permis de se retrouver à Berlin, il ne reniera jamais ce qu'il a écrit en 1989 dans « Le Grand massacre » :


« Le grand massacre commence par le cœur de Pékin

Quand le Premier ministre s'enrhume, le peuple tousse

La ville vient d'être fermée, puis bloquée, enfin assiégée

La machine d'Etat de ce vieux pays malade n'a plus de dents

Pour broyer le peuple qui résiste et voudrait lui échapper. »



Liao Yiwu est l'auteur de l'ouvrage traduit du chinois par Marie Holzman :


Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 11:25

THE TIBET POST

(Traduction Google)

Dharamshala: Le 12 Juillet, le Népal ont arrêté six hommes tibétains, âgés de 16 à 27, pour avoir franchi illégalement les frontières du Tibet. Selon l'AFP, la police locale leur arrestation avant l'aube dans un village de Lamabager, Dolakha district. Surintendant adjoint de l'espace Joshi Umesh Raj dit qu'ils seraient remis au ministère de l'Immigration à Katmandou peu.

Après avoir traversé la zone frontière himalayenne à pied, les évadés sont actuellement détenus en garde à vue au bureau de police du district de Charikot, avec leurs fichiers déjà transférés aux autorités d'immigration.

US câbles ambassade, exposée par Wikileaks année dernière, suggèrent que les autorités chinoises paient police népalaise pour détenir les Tibétains, mais la police refuse de révéler le nombre exact des Tibétains arrêtés au Népal.

Un environ 2500 Tibétains fuient la Chine au Népal chaque année si ce n'est le premier cas confirmé en un an. Accueil à près de 20.000 réfugiés tibétains, plus des milliers sont censés y vivre en tant que migrants en situation irrégulière.

En Mars de cette année, une délégation armée chinoise a promis 20 millions de dollars à l'appui du budget de la défense du Népal tandis réunion avec des fonctionnaires frontière népalaise. Récemment, le 10 Juillet, des réunions ont repris lorsque l'Intelligence Bureau de Pékin et Lhassa Bureau de la sécurité a eu des entretiens avec les autorités frontalières Népal.

Soulignant l'renforcée aux frontières de la sécurité, le journal local The Kantipur Daily a rapporté le 12 Juillet, que la Chine intentions d'interdire aux étrangers d'entrer par la frontière népalaise. Une interdiction d'un mois est fixé pour prendre effet à compter du 25 Juillet de la même semaine que la Chine est Vice-Président Xi Jingping est prévu de visiter le Tibet.

"La partie chinoise n'a jamais sonné comme la sécurité aux frontières sérieuses concernant", le quotidien Kantipur cité Bijay Poudel, le chef népalais de l'immigration à la frontière traversée Tatopani, comme disant. Le déménagement aura une incidence d'environ 400 touristes qui entrent au Tibet par le Népal chaque jour.

Le Népal a été continuellement intensifier la sécurité aux frontières depuis les émeutes de 2008 au Tibet et les restrictions face Tibétains au Népal sont en croissance. Le nouvel ambassadeur chinois au Népal, Yang Houlan, a récemment été en pourparlers avec des politiciens, leur demandant d'éviter toute activité anti-Chine au Népal.

Photographies de chefs religieux tibétains, l'hymne tibétain et le drapeau ainsi que des banderoles avec des slogans pro-Tibet ont tous été interdits, tandis que les célébrations bouddhistes tibétains de vacances, etc ont été maintenus sous contrôle strict.

Sur les anniversaires des dernières années, ce mois-ci, de Sa Sainteté le 14e Dalaï Lama et le 17ème Gyalwa Karmapa, activités festives ont été réprimé et dans le cadre des préparatifs, 39 Tibétains ont été arrêtés à Katmandou dans une stratégie visant à prévenir des célébrations publiques les dirigeants spirituel tibétain.

Le 10 Juillet, 12 de ces détenus ont été, cependant, a ordonné d'être libéré par la Cour suprême du Népal qui ont constaté que leurs 20 jours de détention était "sans explication raisonnable ... et que dire de détention est illégale", selon des documents judiciaires obtenus par l'International Campaign for Tibet.

Népal La Cour suprême châtié de la police locale, le Chef de district et le bureau du procureur impliqués dans la détention pour avoir omis de fournir une explication écrite à la cour pour les Tibétains "détention et pour avoir omis de délivrer des mandats d'arrêt pour les Tibétains, selon le tribunal les documents.

Nouvelles du site TibetCustom.com Mary Beth Markey rapporté, président de l'International Campaign for Tibet, disant que, «La décision de la Cour suprême du Népal indique clairement la nature politique de ces détentions, soulignant la situation précaire face à des Tibétains au Népal", ajoutant que «Ceci est un signe encourageant de l'indépendance du système judiciaire au Népal malgré la pression de Pékin sur le Népal à la répression sur les activités qu'il juge être« anti-Chine ».

Dernière mise à jour (Vendredi, 15 Juillet 2011 13:50)


 

Nepal Arrests 6 Tibetans as China Increases Pressure


Dharamshala: On July 12, Nepal arrested six Tibetan men, aged 16 to 27, for illegally crossing its borders from Tibet. According to AFP, local police apprehended them before dawn in a village in Lamabager, Dolakha district. Deputy Superintendent of the area Umesh Raj Joshi said that they would be handed over to the Immigration Department in Kathmandu shortly.

Having crossed the Himalayan border area on foot, the escapees are now held in custody at the District Police Office in Charikot, with their files already transferred to immigration authorities.

US embassy cables, exposed by WikiLeaks last year, suggest that Chinese authorities are paying Nepalese police to detain Tibetans, but the police declines to reveal exact numbers of Tibetans arrested in Nepal.

An estimated 2500 Tibetans flee from China into Nepal every year though this is the first confirmed case in a year. Home to around 20.000 Tibetan refugees, thousands more are believed to live there as undocumented migrants.

In March this year a Chinese army delegation pledged $20 million in support of Nepal's defence budget while meeting with Nepalese border officials. Recently, on July 10, meetings were resumed when the Beijing Intelligence Bureau and Lhasa Security Bureau held talks with Nepal border authorities.

Underlining the heightened border-security, local newspaper The Kantipur Daily reported on July 12, that China intents to ban foreigners from entering via the Nepalese border. A month-long prohibition is set to take effect from July 25, the same week that China's Vice President Xi Jingping is scheduled to visit Tibet.

"The Chinese side has never sounded as serious regarding border security", the Kantipur daily quoted Bijay Poudel, the Nepali head of immigration at the Tatopani border crossing, as saying. The move will affect about 400 tourists who enter Tibet via Nepal every day.

Nepal has continuously been stepping up border security since the 2008 riots in Tibet and the restrictions facing Tibetans in Nepal are growing. The newly appointed Chinese Ambassador to Nepal, Yang Houlan, has recently been holding talks with politicians, asking them to prevent any anti-China activity in Nepal.

Photographs of Tibetan religious leaders, the Tibetan anthem and flag as well as banners with pro-Tibet slogans have all been banned, while Tibetan celebrations of Buddhist holidays etc. have been kept under strict control.

On the recent birthdays, this month, of His Holiness the 14th Dalai Lama and the 17th Gyalwa Karmapa, festive activities were clamped down on and in the lead-up, 39 Tibetans have been arrested in Kathmandu in a strategy aimed to prevent public celebrations of the Tibetan spiritual leaders.

On July 10, 12 of these detainees were, however, ordered to be released by the Supreme Court of Nepal who found that their 20 days in detention was "without reasonable explanation... and that said detention is illegal," according to court documents obtained by the International Campaign for Tibet.

Nepal's Supreme Court chastised the local police, the Chief District Officer and the prosecutor's office involved in the detention for failing to provide a written explanation to the court for the Tibetans' detention and for failing to issue arrest warrants for the Tibetans, according to the court documents.

News site TibetCustom.com reported Mary Beth Markey, President of the International Campaign for Tibet, as saying that, "The Nepal Supreme Court's ruling clearly points to the political nature of these detentions, highlighting the precarious situation Tibetans face in Nepal", adding that, "This is an encouraging indication of the independence of the judicial system in Nepal despite Beijing's pressure on Nepal to crackdown on activities it deems to be 'anti-China'."

Last Updated ( Friday, 15 July 2011 13:50 )

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 11:58

logo.gif


Les autorités népalaises ont interdit la célébration du 76e anniversaire du Dalaï Lama à des réfugiés tibétains à Katmandou, mercredi selon le Wall Street Journal.

Des centaines de policiers ont empêché, par la force, des Tibétains d'entrer dans une école où était organisé l'événement et ont arrêté trois d'entre eux. "Nous n'autorisons aucune activité contre notre voisin. Ils peuvent fêter l'anniversaire de leur leader dans la sphère privée mais une cérémonie publique est interdite", a affirmé le porte parole de la police de Katmandou Dhiraj Prap Singh.

Environ 20 000 Tibétains qui ont fui le Tibet, vivent au Népal. Ce pays frontalier avec la Chine a une attitude de plus en plus intransigeante vis-à-vis de la communauté tibétaine. Des associations de défense des droits de l’Homme critiquent régulièrement le traitement subis par les Tibétains du Népal. 22 d'entre eux avaient été arrêtés à la fin du mois de juin alors qu'ils s'étaient réunis dans un monastère de Katmandou pour une veillée en l’honneur de leur chef spirituel.

Le Dalaï Lama qui vit en exil à Dharamsala en Inde depuis 1959, est actuellement aux Etats-Unis, à Washington pour un rituel bouddhiste de 11 jours, connu sous le nom de kalachakra. Il a par ailleurs rencontré de hauts fonctionnaires de l'administration Obama. La Maison Blanche ne s'est cependant pas encore exprimée sur une éventuelle rencontre entre le Dalaï Lama et le président américain, qui pourrait irriter la Chine.

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 19:39

 

Communiqué de presse, juin 2011

Rappel 12 juillet 2011


Le Chine coupe le Tibet du monde entier pour lancer une campagne de propagande à l’occasion de deux anniversaires sensibles.

Les militants du Tibet condamnent la répression.
Les militants du Tibet de plus de 180 organisations agissant dans plus de 50 pays critiquent sévèrement la dernière campagne de propagande chinoise au Tibet motivée par deux dates anniversaires hypersensibles :

- Le 60ème anniversaire de la signature de l’Accord-en-17-Points de 1951 qui, selon la Chine , a marqué l’avènement de la « libération pacifique » du Tibet (Note 1)
- Le 90ème anniversaire de la fondation du Parti Communiste Chinois (PCC) qui tombe le 1er juillet.

La Chine a fermé la Région Autonome du Tibet (R.A.T.) aux touristes étrangers pour une durée d’un mois afin de préparer et de mettre en scène ces célébrations. Selon certains rapports, de hauts responsables chinois, ainsi peut-être que quelques invités de pays étrangers, vont se rendre à Lhassa à la mi-juillet à l’occasion de manifestations célébrant l’Accord en 17 Points. Selon toute vraisemblance, des parades militaires seront incluses dans le programme ce qui aura pour effet d’aggraver les tensions existantes.

 « La Chine a disposé de 60 années pour gagner les cœurs et les esprits des Tibétains, et elle a complètement échoué »  a déclaré Tenzin Jigme du Réseau International pour le Tibet qui est une coalition mondiale d’associations militantes pour le Tibet (2) [Ici vous pouvez modifier ce texte en ajoutant le nom de votre organisation membre du réseau international pour le Tibet. Le traducteur en français de ce texte ajoute donc le nom de son association : Aide aux Réfugiés Tibétains, Grenoble, Isère]. «  La propagande concernant les prétendues « réalisations » de la Chine au Tibet n’a pratiquement pas varié pendant toutes ces années, et pourtant les Tibétains en grand nombre n’ont cessé de réitérer leur refus de la tutelle chinoise en manifestant partout sur l’ensemble du plateau tibétain depuis l’année 2008. La résistance tibétaine continue toujours aujourd’hui notamment dans les districts de Ngaba et de Kardze au Tibet oriental où se produisent de multiples explosions extraordinaires de contestation. A Lhassa même a eu lieu une manifestation.»


La contestation continue d’exploser au Tibet

La campagne de propagande chinoise suscite la contestation tibétaine qui n’a cessé depuis le début de l’année. La ville de Ngaba et le monastère de Kirti au Tibet oriental (ch : Setchouan) sont en crise depuis la mi-mars lorsqu’un moine de 20 ans du nom de Phuntsok s’est immolé par le feu. Depuis la mort de Phuntsok la région a été le théâtre de plusieurs manifestations et les autorités se sont livrées à une répression d’envergure au monastère de Kirti. Selon une source locale, le 22 avril 300 moines ont été évacués par la force par les paramilitaires, opération au cours de laquelle deux Tibétains âgés qui montaient la garde au portail du monastère sont restés sur le carreau ayant été battus à mort. (3)


Non loin de là, à Kardze, depuis le 6 juin, de nombreux moines et nonnes ont monté des manifestations en solo ou en petits groupes pour souhaiter longue vie à Sa Sainteté le Dalaï Lama et pour réclamer la liberté pour le Tibet. Le Centre Tibétain pour les Droits de l’Homme et la Démocratie (TCHRD) fait savoir que les manifestations se sont multipliées au cours du mois de juin, jusqu’à deux ou trois par jour parfois, et que plus de 60 personnes ont été arrêtées (4). Une importante force de sécurité est cantonnée à Ngaba et à Kardze, villes que les étrangers ont été priés de quitter.

En outre, une manifestation de deux jeunes moines a eu lieu à Lhassa le 22 juin (4a). Malgré l’intense concentration militaire dans la ville et la certitude d’une incarcération, les deux jeunes moines, tous deux originaires de Kardze, ont lancé des slogans tels que : « Nous voulons la liberté et le respect des droits de l’homme au Tibet. L’un d’eux, Tashi Tsewang (19 ans) a été arrêté immédiatement ; l’autre s’est évanoui dans la nature.
Résistance culturelle tibétaine comme antidote à la campagne des « chants rouges ».
La résistance tibétaine à la tutelle chinoise se manifeste dans l’expression culturelle ainsi que par la contestation. Tandis que la campagne de propagande de « chants rouges » patriotiques chinois (dont le fer de lance est le secrétaire du parti à Chongqing Bo Xilai) submerge le pays, des Tibétains hardis utilisent la musique pour encourager l’unité des Tibétains entre eux plutôt que l’unité des Tibétains avec la Chine. C’est à cause de tels chants que de nombreux artistes ont périodiquement atterri dans des camps de travail, mais leur message communique le sentiment de l’identité nationale tibétaine avec une éloquence qui contraste avec les célèbres « chants rouges » au sujet du Tibet. L’un de ces chants rouges, le chant du lavage a été récemment interprété par la prochaine première dame Peng Liyuan (5).

« Alors que la Chine invite des journalistes étrangers à voir des expositions sur le Tibet à Pékin, elle n’autorise pas les médias à voir par eux-mêmes la Région Autonome du Tibet pas plus que d’autres régions tibétaines récalcitrantes. Il est clair que les affirmations hasardeuses de la Chine selon lesquelles les Tibétains sont heureux après 60 ans d’occupation sont peu crédibles étant au vu du courage et de la ténacité de ces Tibétains qui continuent à protester » a déclaré Mandie McKeown, coordinateur du Réseau International pour le Tibet. «  Bien que nous déplorions la fermeture des territoires tibétains aux observateurs indépendants, nous demandons à tous les étrangers invités à participer à ces anniversaires de s’abstenir car leur présence signifierait qu’ils approuvent le bilan désastreux de la Chine sur les droits de l’homme au Tibet. »

Notes
 
1. L’Accord en 17 Points a suivi l’invasion du Tibet de 1950. Signé le 23 Mai 1951 par le gouvernement chinois et par un membre du gouvernement tibétain sous la contrainte, le soi-disant « accord » n’a pas tenu face à l’opposition grandissante à la tutelle chinoise et à la fuite du Dalaï Lama en 1959. Pour un rapport sur l’échec de la politique chinoise au Tibet, voir www.17pointsofdisagreement.org
 
2. Le Réseau International pour le Tibet est une coalition mondiale de plus de 180 organisations non-gouvernementales qui travaillent à optimiser l’efficacité du mouvement planétaire en faveur du Tibet. Les organisations membres ont des positions diverses sur le futur statut politique du Tibet, mais toutes considèrent le Tibet comme un pays occupé. Toutes ont pour but de lutter contre les violations des droits de l’homme au Tibet et de travailler à la restauration du droit du peuple tibétain à déterminer son propre statut politique, économique, social, religieux et culturel dans le cadre du droit international.

3. Pour voir la déclaration du réseau pour le Tibet sur la situation à Ngaba, se rendre sur http://www.tibetnetwork.org/campaigns-ngabastatement.
 
4. Radio Free Asia, 23 juin 2011 –
http://www.rfa.org/english/news/china/kardze-06232011123830.html
4a. Voir Voice of Tibet Archive, vendredi 24 juin http://www.vot.org/archive.html
 
5. Sur la musique récente au Tibet voir
http://ihearttibet.org/music-from-tibet/ 
Le chanteur Tashi Dhondup a été libéré en février après 18 mois de "re-éducation par le travail"
Exemples de paroles poignantes de chansons tibétaines récentes:
"Oh Tibétains! Rassemblez-vous; Rassemblez-vous; Si vous pensez à la paix et à la joie d’une vie dans la liberté.” (Sherten, Sound of Unity) et "Oh frères et soeurs tibétains, Voici la ronde de l’unité que vous démontrez ; c’est le don qui célèbre le rassemblement des frères” (Kunga, Yadong, Gangshung & Tsewang, Mentally Return)
Pour plus d’ information sur les 'The Laundry Song', voir High Peaks Pure Earth http://www.highpeakspureearth.com/2011/06/tibetan-red-songs-series-part-1-laundry.html

Traduction par alain dorje bonora, association : Aide aux Réfugiés Tibétains, Grenoble, Isère
Communiqué par le Réseau International pour le Tibet auquel appartient notre association Briançon05 Urgence Tibet

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 19:36

 

GLOBAL ACTION DAY



« LHASA VOIT ROUGE »

Du 14 au 16 juillet prochain, le gouvernement chinois va célébrer à Lhasa les 60 ans de la « Libération pacifique » du Tibet.
La région autonome du Tibet, actuellement fermée, va ainsi recevoir la visite de hauts fonctionnaires du gouvernement chinois et des diplomates étrangers sont également attendus.

Pendant que la mascarade de cette célébration s organise à Lhasa, la répression s\'intensifie au Tibet dans les régions de Kardze et Kirti où les manifestations sont de plus en plus nombreuses.
Loin des caméras et des micros, peu de témoignages nous parviennent mais ils sont accablants pour le gouvernement de la République Populaire de Chine.

La campagne nommée « Red Song », menée depuis 2007 à travers la Chine et le Tibet, qui encourage les « citoyens » à danser et chanter sur les musiques patriotiques est le symbole de cette grande mascarade de propagande dans la capitale tibétaine.

C est pourquoi l'Association Etudiants pour un Tibet Libre et la Communauté tibétaine de France et ses amis, organisent le 13 juillet à 16h, Place de l\'Alma, près de l\'ambassade chinoise, une manifestation en musique et en danse afin de servir d\'antidote à la campagne « Red Song ».

Les situations actuelle à Kardze et à Kirti rappellent la réalité de 60 ans d\'occupation. Pour mettre la lumière sur les manifestations qui se déroulent quotidiennement au Tibet et la répression qui s intensifie, nous appelons au soutien des français et du gouvernement français.

Vive le Tibet Libre
L Equipe d Etudiants pour un Tibet Libre

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo