Phayul [mardi 14 Février, 2012 17:03]

Par Tendar Tsering

Dharamshala, 14 Février : Deux Tibétains ont été arrêtés avec des tracts appelant à plus de "manifestations pour un Tibet libre" à proximité d'un poste de police chinois dans la ville de Kardze samedi.
Tashi Palden, 21 a été arrêté pour avoir crié des slogans appelant à un «Tibet libre» et une «Longue vie à Sa Sainteté le Dalaï Lama" sur le marché du district de Kardze ce samedi vers 11 heures heure locale.
"En quelques minutes de protestation, des soldats chinois armés de la région ont arrêté le Tibétain et commencé à le battre avec des matraques électriques," selon des contacts dans la région.
Les services de sécurité chinois ont également arrêté un entrepreneur tibétain sur les lieux de la protestation et l'ont roué de coups pour avoir été le témoin de la manifestation de Tashi Palden.
«Les soldats chinois qui patrouillaient dans les rues, ont arrêté l'homme d'affaires tibétain après l'avoir battu jusqu'à ce qu'il perde conscience," selon Radio Free Asia basé au Etats Unis.
La Chine a renforcé la sécurité dans Kardze après les immolations de Tawu et les manifestations de masse dans Serthar et Drango le mois dernier qui ont été violemment réprimées. Des manifestations de masse ont également été signalées dans les zones Kyigudo et Nangchen où des milliers de Tibétains réclamaient le retour du Dalaï Lama en exil.
Ailleurs au Tibet, lors de l'appel du 8 Février pour une veillée de solidarité mondiale pour le Tibet, les Tibétains de la ville de Akhori Gyalrong dans l'Amdo dans la région de Ngaba, ont enlevé tous les drapeaux chinois des bureaux gouvernementaux et des hôpitaux de la ville.
Dans un message d'appel à la liberté, des drapeaux chinois ont été retirés dans d'autres parties du Tibet. En début de ce mois-ci, des Tibétains dans la ville de Wonpo, Dzachukha ont enlevé un drapeau chinois lors d'une cérémonie de lever du drapeau.
Des manifestations ont également été signalées dans la ville de Kyigudo ou un moine tibétain du nom de Sonam Rabyang du Monastère de Tridu s'est immolé le 8 Février sur la route principale du canton de Tridu.
Environ 200 personnes ont manifesté sur la place principale de la ville de Kyigudo ce samedi 11 Février.
Suite aux protestations, les forces de sécurité chinoises auraient bouclé la place et arrêté certains manifestants.
D'autres manifestations ont été signalées le lendemain sur la Place de Gesar dans la ville de Kyigudo.
Les autorités locales ont décrit la situation dans la ville comme étant «très tendue».
La vague d'immolations qui s'est emparée du Tibet au cours des 11 derniers mois, a, ces derniers temps, connu une accélération alarmante de Tibétains prêts à se sacrifier. Juste au cours des 13 derniers jours, six Tibétains se sont immolés en exigeant le retour du chef spirituel tibétain en exil, Sa Sainteté le Dalaï Lama et la liberté au Tibet.

Depuis Tapey en 2009, 23 Tibétains se sont immolés.

Traduction France Tibet 14 févier 2012