Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 17:26

Traduction Google


DISCOURS D'OUVERTURE DU DR Kalon Tripa. Lobsang Sangay
Dharamsala, en Inde
8 août 2011

Mes compatriotes tibétains:

Aujourd'hui en ce jour propice où Guru Rinpoché, l'Indien grande  yogi qui diffusion du bouddhisme au Tibet, était né, et en présence du  Sa Sainteté le Dalaï Lama, notre chef le plus vénéré, je l'accepte,  avec une profonde humilité, le poste de Kalon Tripa.

Nous invoquons l'esprit et l'appel à des Dieux et Déesses du Tibet  surveiller et nous guider. Ma profonde gratitude va à la  soutien massif de braves hommes et femmes en exil, et le  la solidarité durables et le soutien de nos braves frères et sœurs  dans le Tibet occupé. Nous sommes motivés par leur soutien et soutenue  par leurs prières.
Béni spirituellement par Sa Sainteté le Dalaï Lama et autorisé  politiquement pour poursuivre la légitimité historique de l'étendue  grande institution de Sa Sainteté le Dalaï Lama, je suis ici non pas comme  la suite de ma réussite personnelle, mais comme un résultat de la dure  travail et des sacrifices consentis par les générations âgées au Tibet et dans  l'exil. Aujourd'hui, je m'engage à poursuivre et développer cet immense héritage  de nos aînés. Je m'engage à vous, mes compatriotes tibétains, à renforcer  et de soutenir notre mouvement jusqu'à ce que la liberté est restaurée au Tibet, et  Sa Sainteté le Dalaï Lama revient à notre patrie.

Plus d'un siècle auparavant, en 1910, Sa Sainteté le 13e Dalaï Lama,  a pris un dernier regard sur le Palais du Potala avant de quitter son  patrie et a promis à son peuple: «Je reviendrai." Notre  ancêtres à l'époque ne pas avoir l'éducation moderne et  sophistication, mais avec dévouement et l'unité qu'ils travaillent sans relâche
pour rendre le retour de Sa Sainteté le 13e Dalaï Lama possibles.
Sa Sainteté le retour à Lhassa en 1913 et réaffirmé au début du Tibet  indépendance de la Chine.

Presque un demi-siècle plus tard, le même engagement au retour a été  poignante répétée par Sa Sainteté le 14ème Dalaï Lama comme il  quitté Lhassa dans la nuit fatidique du 17 Mars, 1959.
Aujourd'hui, la responsabilité d'aider à assurer le retour de Sa Sainteté  C'est avec notre génération de Tibétains qui ont l'éducation moderne et  sophistication. Mais avons-nous le dévouement, l'unité et l'engagement à  faire des efforts inlassables comme nos ancêtres? Si nous le faisons, nous vaincrons.
Si nous n'avons pas, nous échouons.

Sans doute, notre tâche est de proportion Himalaya. Mais nous prenons  inspiration dans des milliers d'autres Tibétains courageux qui, tout au long  notre histoire, ont donné leur vie et consacré leur cœur à  Tibet. Nous avons été tragiquement séparés par la force, non par choix,  et, nous atteindrons le sommet de la montagne de la liberté de se réunir Tibétains  des deux côtés de l'Himalaya.
Je promets de travailler à réaliser la vision de Sa Sainteté le 14ème  Dalai Lama pour créer une société véritablement démocratique et laïque. Cette  dynamiques année électorale tibétains ont démontré au monde entier notre
attachement à la démocratie véritable et le principe universel de  la liberté humaine. Notre élection démocratique révèle que l'unité du Tibet  est construit sur et soutenue par les principes démocratiques universels que
transcendent la région, la secte, le sexe, et les générations.

Les résultats de cette élection devrait envoyer un message clair à la  intransigeants dans le gouvernement chinois que la direction tibétaine est loin  à partir pétille sortie - nous sommes la démocratie qui ne fera que se renforcer  dans les années à venir. Et nous sommes ici pour rester.

Laissez-moi être très clair: notre combat n'est pas contre les Chinois  personnes, ni contre la Chine comme un pays. Notre lutte est  contre la ligne dure des politiques du régime chinois au Tibet. Notre  combat est contre ceux qui nient la liberté, la justice, la dignité,  et l'identité même du peuple tibétain. Autorités chinoises et  nos amis chinois ressemblent doivent réaliser que les griefs des Tibétains  les gens sont nombreux et authentiques.

Aujourd'hui, mes compatriotes tibétains, je réaffirme dans le serment et l'aspiration  forgé par nos ancêtres - un traité signé plus alors un des millénaires  Il ya par le Tibet et la Chine qui a promis une grande époque où «les Tibétains
doit être heureux dans la terre du Tibet et les Chinois dans le pays de  Chine ".

En 1950, quand l'armée chinoise arrivée au Tibet, ils ont promis  «Paradis socialiste» pour les Tibétains. Certains Tibétains ont aidé à construire des routes  au Tibet par la Chine et ont été payés en pièces d'argent pour leur travail.
Pendant ce temps, les soldats chinois étaient très polis et traités  nos ancêtres gentiment.

Cependant, une fois les routes ont été construits, les réservoirs encerclé stratégique urbaine  zones, les camions dirige droit vers les montagnes riches en minerais et  forêts vierges: et les travailleurs chinois sont arrivés à exploiter et à la mine  des milliards de dollars d'or, le cuivre et l'uranium. Pendant la nuit, il  semblait-il, quelque chose avait changé. Les soldats chinois polis changé  et est devenue dominatrice, agressive et violente. Ils ont utilisé leur
fusils. Batailles éclaté. La mort et la destruction s'ensuivit.

La grande époque du bonheur a été mis en péril. Et depuis ce  temps, je le crains, les Tibétains sont devenus citoyens de seconde classe dans leur  propre patrie.

La répression politique en cours, l'assimilation culturelle, économique  la marginalisation et la destruction environnementale dans le Tibet occupé est  inacceptable. La construction de la ligne ferroviaire nouvelle apporte chaque jour  plus de l'équipement lourd à exploiter les ressources minérales et en plus de Chinois  migrants à démographiquement dominent le Tibet et de diluer notre riche  culture et identité. Faits empiriques d'aujourd'hui sont surprenantes: environ  soixante dix pour cent du secteur privé est la propriété ou gérés par le chinois,  et plus de cinquante pour cent des emplois du secteur public de la section locale Cadres du Parti communiste sont également détenus par les Chinois. Pendant ce temps,  près de quarante pour cent de nos frères et soeurs tibétains qui ont
travaillé dur et gagné universitaires et des diplômes d'études secondaires sont  chômeurs. Ces statistiques sont aggravées, comme nous le savons tous, par  Les fonctionnaires chinois qui traitent le Tibet comme leur héritage personnel,  et agissent comme des seigneurs féodaux.

Mais il ya trois ans, en 2008, les hommes et les Tibétains femmes, jeunes et  vieux, les nomades et les agriculteurs, les moines et les nonnes, tous se levèrent contre les  La domination chinoise au Tibet - à partir d'Dromo Dhartsedo, Ngari à Ngaba,  de Lhasa à Lithang, à partir d'Kongpo Kumbum. Ils ont parlé à  contre l'oppression chinoise et les mauvais traitements et l'universel  slogan était: nous voulons Sa Sainteté le Dalaï Lama de retour au Tibet.
Laissez-moi être clair: l'administration tibétaine n'encourage pas  de protestation en partie parce que nous ne pouvons pas oublier la réponse chinoise difficiles  les autorités la main dans le visage de l'expression libre et pacifique.
Cependant, il est de notre devoir sacré de soutenir et d'être la voix des  nos compatriotes sans voix et courageux.

Après soixante ans de dictature, le Tibet n'est pas un paradis socialiste que les fonctionnaires chinois ont promis. Il n'ya pas de "socialisme" au Tibet, mais  plutôt colonialisme. Le Tibet n'est pas le «paradis» que cela pourrait être:
aujourd'hui, c'est une tragédie à cause de l'occupation chinoise. Chinoise  gouvernement devrait le savoir. Récemment, de nombreux dirigeants chinois ont  visité Lhassa pour observer de soixante années de "libération pacifique".

 
La réalité est que l'anniversaire a été observée sous noir  la loi martiale avec des troupes tenant mitrailleuses automatiques, de marcher dans les rues de Lhassa, tireurs d'élite placés sur les toits, touristes visitant le Tibet interdit d'entièrement. Pékin est la règle dans les Le Tibet est clairement injuste et intenable.

Malgré la tragédie du Tibet, nous voulons que le monde sache, en particulier Amis chinois, que nous demeurons fermement engagés à la non-violence.
Nous ne considérons pas la Chine comme une nation et le chinois comme un peuple avec méchanceté, mais avec respect. Guidé par la sagesse de nos ancêtres et aïeules, nous allons poursuivre la politique du Moyen-Way, qui
cherche une véritable autonomie pour le Tibet au sein de la République populaire de Chine. Ceci, mes compatriotes tibétains, est une proposition gagnant-gagnant pour les deux les Tibétains et les Chinois. Nous croyons en une résolution pacifique pour le Tibet, ce qui signifie un processus pacifique et le dialogue pacifique. Nous
sont également disposés à négocier avec le gouvernement chinois à tout moment, n'importe où.

N'oublions pas: la Chine aspire à devenir une superpuissance. Il est le croissance la plus rapide des grandes économies dans le monde et est soutenu par le plus grande armée au monde. Malheureusement, la puissance morale de la Chine est la traîne. Le pouvoir moral ne peut pas être acheté sur le marché ou forcée avec la puissance militaire. Elle doit être gagnée. Aussi longtemps que Les Tibétains sont refoulés, il y aura résistance, et le déclin
respect pour la Chine. Trouver une solution durable à la question du Tibet iront un long chemin vers la restauration de l'image positive de la Chine dans le esprits et les coeurs des gens du monde entier, ainsi que vers protéger son intégrité territoriale et la souveraineté. Les Chinois personnes en Chine et la communauté du Grand diasporique chinois ont une rôle clé à jouer en aidant la Chine à surmonter cette déficience morale.

J'ai seize ans, un record d'atteindre les centaines de Chinois étudiants et des conférences sont organisés sur le Tibet entre les Chinois et érudits tibétains à l'Université Harvard. Nous allons continuer à tendre la main au peuple chinois pour renforcer la compréhension mutuelle et la confiance. Je tiens à mesure de notre profonde gratitude et
remerciements aux Etats-Unis, en Europe, la communauté internationale et groupes de soutien au Tibet pour leur soutien constant. Nous faisons appel à qu'ils continuent à se joindre à nous pour la justice, la liberté, la dignité,
et l'égalité, et de persuader Pékin de résoudre la question du Tibet pacifiquement. Une solution durable à la situation au Tibet sera l'une des histoires les plus définir du 21ème siècle car elle sera réaffirmer la foi dans la capacité de l'humanité à construire la paix, la non-violence et de la liberté universelle. Ce serait une victoire non seulement pour les
Peuple tibétain, mais pour toutes les personnes marginalisées à travers le monde.
Un règlement juste et rapide de la question du Tibet est dans le l'intérêt de toute l'Asie. Pour des milliers d'années, le peuple tibétain servi en tant que gardienne responsable de l'environnement de la population mondiale plateau plus grand et qui est la source de dix grands fleuves qui contribuent à la subsistance de plus de 2 milliards humaines
les êtres. Chine barrages sur les rivières qui proviennent de Tibet miner les moyens de subsistance de millions de personnes en Asie aval.
C'est pour cette raison, des millions de personnes en Asie ont un intérêt intérêt à ce que le peuple tibétain sont restaurés à leur rôle traditionnel de gardienne responsable de la l'environnement du plateau tibétain. Cette transcende la politique. Il touche à l'être et le bien-être de l'Asie.

Nous restons éternellement reconnaissant au peuple et le gouvernement de L'Inde pour offrir le refuge peuple tibétain et pour qui nous permet de restent comme des invités pour les cinq dernières décennies. Pour ceux d'entre nous qui
vivre ici, l'Inde est notre deuxième maison. L'Administration tibétaine maintiendra et continuera à honorer la relation particulière entre le peuple tibétain et le peuple indien. Notre dette envers les Indiens gouvernement et son peuple est déjà énorme. Mais notre travail continue ensemble. Nous humblement appel à votre soutien continu et considération type pour traiter le Tibet comme une des questions fondamentales entre les L'Inde et la Chine.

Pour les cinq prochaines années, avec l'unité, l'innovation et l'autonomie que nos principes directeurs, l'administration tibétaine seront renforcer le mouvement pour la liberté, et la soutenir pendant cinquante année, si besoin est. J'exhorte Tibétains à l'intérieur et à l'extérieur pour soutenir le Mouvement Lhakar d'être fiers et affirment Tibetanness - pour montrer la solidarité, à embrasser l'unité, et de garder vivant l'esprit du Tibet - d'ensemble, je sais que nous favoriser un environnement dynamique et renforcer les institutions et les communautés tibétaines à travers le monde.

L'éducation sera notre priorité numéro un. Comme Sa Sainteté le Dalaï Lama nous a appris, le partage des connaissances est «un moyen de parvenir à immortalité ". Il est le phare qui éclairera l'avenir du Tibet.
Nous nous efforcerons d'atteindre les 10.000 professionnels parmi les 150 000 en exil et faire appel à Tibétains de l'intérieur pour atteindre 100 000 dans le prochain deux décennies.

Nous continuerons également de professionnaliser l'administration tibétaine et assurer un meilleur accès et la transparence grâce à l'intégration de la technologie et des outils de réseautage social. À cette fin, dans le mois à venir nous allons créer un Institut du Tibet politique qui servir de plateforme intellectuelle d'imaginer, de développer et d'exécuter politiques qui permettront de renforcer le Tibet. Nous établirons également Soeur Shichaks (colonies) pour renforcer la solidarité entre les Tibétains en L'Inde et l'Occident et introduire le Tibet Corps, un mouvement qui va
invitent les compétences et savoir-faire des Tibétains à l'intérieur et à l'étranger pour servir Tibet, et créer des emplois pour les jeunes et la construction durable shichaks (colonies).

Avec tous les autres Tibétains, je suis profondément reconnaissant à Professeur Samdhong Rinpoche pour son leadership au cours des dernières décennie. Et je le remercie, lui et les membres de son cabinet en mesure de
leur hospitalité et le soutien réconfortant productifs au cours de cette transition en douceur des administrations. Dorénavant, je respecterai par la Charte et suprême de justice de la Commission, et de prolonger mon plein
coopération et de partenariat pour les haut-parleurs et les honorables Messieurs et les femmes du parlement quinzième, et conduire notre très compétents et dévoués fonctionnaires dans l'accomplissement de cette
nantissement.

En conclusion, il est important de se rappeler que la dévolution de Sa Sainteté le pouvoir politique du Dalaï Lama n'est pas du tout seul pour moi comme le Kalon Tripa, mais pour tous les Tibétains. Sa Sainteté la confiance et la croyance dans le peuple et nos 50 ans de consolidation de la les institutions démocratiques seront désormais mis au défi de survivre et prospérer de façon indépendante, sans son engagement politique. Donc, ce n'est un test pour chacun de nous. C'est un test, pour le leadership dans le judiciaire, pour le Parlement et pour la branche exécutive de vivre
aux attentes de Sa Sainteté et à travailler comme un moyen efficace et entité unie. C'est notre défi et notre chance.

Je parle avec une urgence particulière pour les jeunes générations de Tibétains. Nous avons besoin de votre soutien, votre énergie et votre talent à garder la tête haute et en mars avant de la liberté. N'oublions jamais:
cours de notre vie, notre lutte pour la liberté rencontrera le sort des la justice ou la défaite. Tibet soit apparaissent ou disparaissent de la carte du monde. Les Tibétains, en tant que peuple, seront encore en vie ou de devenir un pièce de musée. La persévérance et la fierté du Tibet, d'esprit et de volonté, de courage et l'engagement, sera vraiment testé.

Ce n'est tout simplement pas le temps pour la critique et le cynisme. C'est un moment pour son courage, et un temps pour la condamnation. Surtout, il est temps pour confiance dans la croyance que nous sommes des Tibétains et nous pouvons le faire. Le temps est venu pour la jeune génération à prendre une plus grande rôle de leadership dans les forums à la fois internes et internationaux.

N'oubliez pas: si nous ne sommes pas, personne ne va.

De cette somme, nous pouvons être certains aussi, mes compatriotes: comme le retour réussi de Sa Sainteté le 13e Dalaï Lama au Tibet, le opportunité se poseront et notre jour viendra. Comme nos dédié et de ses ancêtres-Unis, si nous ne sommes pas unis et prêts à accepter les défis ensemble, nous échouerons. L'unité est primordiale et il
ne peuvent tout simplement pas être compromise, elle est le fondement de notre mouvement. Tout manquement à atteindre l'unité sera uniquement de notre faute. Nous devrions faire tout notre possible pour ne pas décevoir la majorité de nos compatriotes au Tibet qui ont mis leur foi en nous, et qui sera étroitement regarder à chaque étape que nous prenons à partir du mois aujourd'hui. Toutefois, heureusement que nous prenons le confort en sachant que Sa Sainteté le Dalaï Lama, la plupart de nos vénéré chef, est très bien au milieu de nous offrir sa sagesse.

Lors de ma première audience que les élus Kalon Tripa plus tôt cette année, j'ai été rappelé par Sa Sainteté le Dalaï-Lama que j'ai été assis sur le même endroit où j'ai rencontré lui près de deux années Il ya, en 1992. Sa Sainteté m'a dit que mon mandat en tant que Kalon Tripa sera bonne et je me suis engagé à faire de ses mots deviennent réalité.
Cependant, mes deux mains seules ne sont pas assez. Je vous demande de me prêter vos 12 millions de mains dans la réalisation des paroles du présent Dalaï Lama dans la nuit fatidique du 17 Mars 1959, le «il doit retour "au Tibet.
Pour mes frères et sœurs au Tibet, je vous le dis avec confiance aujourd'hui: nous allons rencontrer prochainement. Bien que je n'ai jamais été autorisés à fixer pieds au Tibet, le Tibet est dans mon coeur chaque jour. Je suis fier
d'être né tibétain et je serai fier de mourir comme un seul. Même si je vivre, je suis déterminé à se battre pour notre liberté. Mon défunt père, comme beaucoup de nos parents, ne pouvait pas retourner au Tibet. Mais cela, mon
compatriotes tibétains, ne sera pas l'histoire de tous les Tibétains. Ensemble, nous allons assurer le retour de Sa Sainteté le Dalaï Lama au Tibet, réunifier notre peuple, et de restaurer la liberté au Tibet.

Aujourd'hui, nous sommes dans la terre sainte de l'Inde, où le Bouddha Shakyamuni atteint la boddhéité. Ensuite, nous allons répondre dans la terre sainte du Tibet, où le bouddhisme est le cœur et l'âme de six millions de Tibétains. Nous
sont toujours prêts à se lancer dans cette épopée de Dharamsala, la demeure du Dharma, à Lhassa, la demeure des dieux. De la ville où Sa Sainteté le Dalaï Lama vit, à la ville où il appartient.

Ceci est notre aspiration. Ceci est notre combat. C'est notre rêve.
Et avec l'unité, l'innovation, et l'autonomie que le directeur principes de six millions de Tibétains, la victoire sera nôtre. Vive Sa Sainteté le Dalaï Lama.

Bod Gyalo.
----- BEGIN PGP SIGNATURE -----
Charset: UTF8
Version: 3.0 Chut
Note: Cette signature peut être vérifiée au https://www.hushtools.com/verify

 

INAUGURAL SPEECH OF KALON TRIPA DR. LOBSANG SANGAY
Dharamsala, India
8th August 2011

My fellow Tibetans:

Today on this auspicious day when Guru Rinpoche, the great Indianyogi who spread Buddhism in Tibet, was born, and in the presence ofHis Holiness the Dalai Lama, our most revered leader, I accept,with deep humility, the post of the Kalon Tripa.

We invoke the spirit and call on the Gods and Goddesses of Tibet to watch over and guide us. My profound gratitude goes out to theoverwhelming support of brave men and women in exile, and the enduring solidarity and support of our brave brothers and sistersin occupied Tibet. We are motivated by their support and sustained
by their prayers.
Blessed spiritually by His Holiness the Dalai Lama and authorized politically to continue the extended historical legitimacy of the great institution of His Holiness the Dalai Lama, I am here not as a result of my personal achievement but as a result of the hard work and sacrifices made by elder generations in Tibet and in exile. Today, I pledge to carry on and build upon this great legacy of our elders. I pledge to you, my fellow Tibetans, to strengthen and sustain our movement until freedom is restored in Tibet, and His Holiness the Dalai Lama returns to our homeland.

Over one century ago, in 1910, His Holiness the 13th Dalai Lama, took one last glance at the Potala Palace before leaving his homeland and promised to his people: “I shall return.” Our ancestors at the time did not have modern education and sophistication, but with dedication and unity they work tirelessly to make the return of His Holiness the 13th Dalai Lama possible.
His Holiness returned to Lhasa in early 1913 and reaffirmed Tibet’s independence from China.

Almost half a century later, the same pledge to return was poignantly repeated by His Holiness the 14th Dalai Lama as he departed Lhasa on the fateful night of March, 17, 1959.
Today, the responsibility to help ensure the return of His Holiness is with our generation of Tibetans who have modern education and sophistication. But do we have dedication, unity and commitment to make tireless effort like our  ancestors? If we do, we will prevail.
If we don't, we fail.

No doubt, our task is of Himalayan proportion. But we take inspiration from thousands of other brave Tibetans who, throughout our history, have given up their lives and devoted their hearts to Tibet. We have been tragically separated by force, not by choice, and, we will reach the mountaintop of freedom to reunite Tibetans on both sides of Himalayas.
I promise to work to fulfill the vision of His Holiness the 14th Dalai Lama to create a truly secular democratic society. This year's dynamic Tibetan election demonstrated to the world our commitment to genuine democracy and the universal principle of human freedom. Our democratic election reveals that Tibetan unity is built upon and sustained by universal democratic principles that transcend region, sect, gender, and generations.

The results of this election should send a clear message to the hardliners in the Chinese government that Tibetan leadership is far from fizzling out – we are democracy that will only grow stronger in years ahead. And we are here to stay.

Let me be very clear: our struggle is not against the Chinese people, nor is it against China as a country. Our struggle is
against hard-line policies of the Chinese regime in Tibet. Our struggle is against those who would deny freedom, justice, dignity, and the very identity of Tibetan People. Chinese authorities and our Chinese friends alike must realize that grievances of Tibetan people are many and genuine.

Today, my fellow Tibetans, I reaffirm in the oath and aspiration forged by our forefathers – a treaty signed more then a millennia ago by Tibet and China that pledged a great epoch when “Tibetans shall be happy in the land of Tibet and Chinese in the land of China”.

In 1950, when the Chinese Army first came to Tibet, they promised “Socialist Paradise” for Tibetans. Some Tibetans helped build roads to Tibet from China and were paid in Silver coins for their labor.
During that time, the Chinese soldiers were very polite and treated our ancestors kindly.

However, once the roads were built, tanks encircled strategic urban areas, lorries headed straight to the mineral-rich mountains and pristine forests: and Chinese workers arrived to exploit and mine billions of dollars of gold, copper, and uranium. Overnight, it seemed, something had changed. The polite Chinese soldiers changed and became  verbearing, aggressive, and violent. They used their guns. Battles erupted. Death and destruction ensued.

The great epoch of happiness was put into peril. And since that time, I fear, Tibetans have become second class citizens in their own homeland.

The ongoing political repression, cultural assimilation, economic marginalization and environmental destruction in occupied Tibet is unacceptable. The construction of new Railway Line brings each daymore heavy equipment to exploit mineral resources and more Chinese migrants to demographically dominate Tibet and dilute our richculture and identity. Today's empirical facts are startling: around seventy percent of the private sector is owned or run by Chinese,
and more than fifty percent of public sector jobs of the local Communist Party cadre are also held by the Chinese. Meanwhile, nearly forty percent of our Tibetan brothers and sisters who have worked hard and earned university and high school degrees are unemployed. These statistics are made worse, as we all know, by Chinese officials who treat Tibet as their personal inheritance, and act as feudal lords.

But three years ago, in 2008, Tibetans men and women, young and old, nomads and farmers, monks and nuns, all rose up against the Chinese rule in Tibet - from Dromo to Dhartsedo, Ngari to Ngaba, from Lhasa to Lithang, from Kongpo to Kumbum. They spoke out against Chinese oppression and mistreatment and the universal slogan was: we want His Holiness the Dalai Lama return to Tibet.
Let me be clear: the Tibetan Administration does not encourage protest in part because we cannot forget the harsh response Chinese authorities hand down in the face of free and peaceful expression.
However, it is our sacred duty to support and to be the voice for our voiceless and courageous compatriots.

After sixty years of misrule, Tibet is no Socialist Paradise that Chinese officials promised. There is no “Socialism” in Tibet, but rather Colonialism. Tibet is not the “Paradise” that it could be:
today, it is a tragedy because of the Chinese occupation. Chinese government ought to know it. Recently, many Chinese leaders have visited Lhasa to observe sixty years of “peaceful liberation”. The reality is that the anniversary was observed under undeclared martial law with troops holding automatic machine guns, marching in the streets of Lhasa, sharp shooters positioned on rooftops, tourists banned from visiting Tibet entirely. Bejing’s rule in Tibet is clearly unjust and untenable.

Despite the tragedy in Tibet, we want the world to know, especially Chinese friends, that we remain firmly committed to non-violence.
We do not view China as a nation and Chinese as a people with malice but with respect. Guided by the wisdom of our forefathers and foremothers, we will continue the Middle-Way policy, which seeks genuine autonomy for Tibet within the People's Republic of China. This, my fellow Tibetans, is a win-win proposition for both the Tibetans and the Chinese. We believe in a peaceful resolution for Tibet, which means a peaceful process and peaceful dialogue. We
are also willing to negotiate with the Chinese government anytime, anywhere.


 Let's not forget: China aspires to be a superpower. It is the fastest growing major economy in the world and is backed by the largest army in the world. Sadly, however, China's moral power is lacking behind. Moral power cannot be bought in the market or forced with military might. It has to be earned. As long as Tibetans are repressed, there will be resistance, and waning respect for China. Finding a lasting solution to the Tibet question will go a long way toward restoring China’s positive image in the minds and hearts of people around the world, as well as towardsprotecting its territorial integrity and sovereignty. The Chinesepeople in China and the Greater Chinese diasporic community have a
key role to play in helping China overcome this moral deficiency.

I have sixteen years record of reaching out to hundreds of Chinese students and have organized conferences on Tibet between Chinese and Tibetan scholars at Harvard University. We will continue to reach out to the Chinese people to build mutual understanding and trust. I would like to extent our heartfelt gratitude and appreciation to the United States, Europe, international community and Tibet Support Groups for their enduring support. We appeal to them to continue to stand with us for justice, freedom, dignity, and equality, and to persuade Beijing to resolve the issue of Tibet
peacefully. A lasting solution to the situation in Tibet will be one of the most defining stories of the 21st century for it will
reaffirm faith in humanity’s capacity to build peace, non-violence and universal freedom. This would be a victory not only for the Tibetan people, but for all the marginalized people around the world.
A just and speedy resolution of the issue of Tibet is in the interest of all Asia. For thousands of years, the Tibetan people
served as responsible guardian of the environment of the world's highest and largest plateau that is the source of ten major rivers that contribute to the livelihood of more than 2 billion human beings. China's damming of rivers that originate from Tibet will undermine the livelihood of millions of people downstream in Asia.
It is for this reason, millions of people in Asia have a vested interest in seeing that the Tibetan people are restored to their traditional role of being the responsible guardian of the environment of the Tibetan Plateau. This transcends politics. It touches upon the wellbeing and welfare of Asia.

We remain eternally grateful to the people and the government of India for offering the Tibetan people refuge and for allowing us to remain as guests for the past five decades. For those of us who live here, India is our second home. The Tibetan Administration will uphold and continue to honor the special relationship between the Tibetan and the Indian people. Our debt to the Indian government and its people is already enormous. But our work together continues. We humbly appeal for your continued support and kind consideration to treat Tibet as one of the core issues between
India and China.

For the next five years, with unity, innovation and self-reliance as our guiding principles, the Tibetan Administration will
strengthen the freedom movement, and sustain it for another fifty years, if need be. I urge Tibetans inside and outside to support the Lhakar Movement to be proud of and assert Tibetanness - to show solidarity, to embrace unity, and to keep alive the Tibetan spirit - for together, I know we will foster a dynamic environment and strengthen Tibetan institutions and communities around the world.

Education will be our number one priority. As His Holiness the Dalai Lama has taught us, sharing knowledge is “a way to achieve immortality”. It is the beacon that will light the future of Tibet. We will strive to reach 10,000 professionals among 150,000 in exile and appeal to Tibetans inside Tibet to reach 100,000 in the next two decades.

We will also continue to professionalize the Tibetan Administration and ensure greater access and transparency through the integration of technology and social networking tools. To this end, in the months ahead we will establish a Tibet Policy Institute that will serve as an intellectual platform to envision, develop, and execute policies that will strengthen Tibet. We will also establish Sister Shichaks (settlements) to strengthen solidarity between Tibetans in
India and the West and introduce Tibet Corps, a movement that will invite skills and know-how of Tibetans within and abroad to serve Tibet, and create employment for youth and build sustainable shichaks (settlements).

Along with all other Tibetans, I am profoundly grateful to Professor Samdhong Rinpoche for his leadership over the past
decade. And I thank him and the able members of his cabinet for their heartwarming hospitality and productive support during this smooth transition of administrations. Going forward, I will abide by the Charter and Supreme Justice Commission, and extend my full co-operation and partnership to the honorable speakers and gentlemen and women of the fifteenth parliament, and lead our very  capable and dedicated civil servants in the fulfillment of this pledge.

In conclusion, it is important to remember that the devolution of His Holiness the Dalai Lama’s political power is not at all solely to me as the Kalon Tripa, but to all Tibetans. His Holiness’ trust and belief in the people and our 50 years of consolidation of   democratic institutions now will be challenged to survive and thrive independently, without his political involvement. So this is a test for each of us. It is a test, for the leadership in the judiciary, for the parliament and for the executive branch to live up to His Holiness’ expectations and to work as an effective and united entity. This is our challenge and our opportunity.


I speak with particular urgency to the younger generations of Tibetans. We need your support, your energy, and your talent to stand tall and march forward to freedom. Let us never forget: during our lifetime, our freedom struggle will meet the fate of justice or defeat. Tibet will either appear or disappear from the map of the world. Tibetans, as a people, will be alive or become a museum piece. Tibetan perseverance and pride, wit and will, courage and commitment, will be truly tested.

This is no time for simply criticism and cynicism. This is a time for courage, and a time for conviction. Above all, it is time for confidence in the belief that we are Tibetans and we can do it. The time has come for the younger generation to take a greater leadership role in both internal and international forums.
Remember: if we do not, no one will.

Of this, we can be certain too, my fellow Tibetans: like thesuccessful return of His Holiness the 13th Dalai Lama to Tibet, the opportunity will arise and our day will come. Like our dedicated and united ancestors, if we are not united and prepared to accept the challenges together, we will fail. Unity is paramount and it simply cannot be compromised; it is the bedrock of our movement.
Any failure to attain unity will solely be our fault. We should do our utmost not to disappoint the majority of compatriots in Tibet who have put their faith in us, and who will be closely watching every step we take from today onward. However, thankfully we take comfort in the knowledge that His Holiness the Dalai Lama, our most revered leader, is very much in our midst to offer his wisdom.

During my first audience as the Kalon Tripa elect earlier this year, I was reminded by His Holiness the Dalai Lama that I was sitting on the same spot when I first met him nearly two decade ago, in 1992. His Holiness told me that my term as the Kalon Tripa will be good and I am committed to making his words come true. However, my two hands alone are not nearly enough. I request you to lend me your 12 million hands in realizing the words of the present Dalai Lama on the fateful night of March 17, 1959 that “he shall return” to Tibet.
For my brothers and sisters in Tibet, I say to you with confidence today: we will meet soon. Though I have never been allowed to set foot in Tibet, Tibet is in my heart each and every day. I am proud to be born a Tibetan and I will be proud to die as one. While I live, I am determined to fight for our freedom. My late father, like many of our parents, could not return to Tibet. But this, my fellow Tibetans, will not be the story of all Tibetans. Together, we will ensure the return of His Holiness the Dalai Lama to Tibet, reunite our people, and restore freedom in Tibet.

Today, we are in the holy land of India, where the Lord Shakyamuni attained Buddhahood. Next we will meet in the holy land of Tibet, where Buddhism is the heart and soul of six million Tibetans. We are always ready to embark on this epic journey from Dharamsala, the abode of Dharma, to Lhasa, the abode of Gods. From the town where His Holiness the Dalai Lama lives, to the city where he belongs.

This is our aspiration. This is our struggle. This is our dream. And with unity, innovation, and self-reliance as the guiding
principles of six million Tibetans, victory will be ours. Long Live His Holiness the Dalai Lama.

Bod Gyalo.
-----BEGIN PGP SIGNATURE-----
Charset: UTF8
Version: Hush 3.0
Note: This signature can be verified at https://www.hushtools.com/verify

Partager cet article

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Evénements
commenter cet article

commentaires

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo