Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 09:21
 Traduction 
TIBET-INFO.NET
Photos-pour-articles-blog-0051.jpg
Kalon Tripa Dr Lobsang Sangay addressing the commemoration of the 53rd anniversary of the Tibetan National Uprising Day in Dharamsala, India, on 10 March 2012/Photo by Namgyal Tsewang/Tibetonline TV

samedi 10 mars 2012 par Rédaction

Aujourd’hui, à l’occasion du 53ème anniversaire de la journée nationale du soulèvement tibétain et du quatrième anniversaire des manifestations de masse de 2008 au Tibet, je rends hommage au courage des tous les gens qui ont tant sacrifié pour le Tibet. Malgré cinquante-trois années d’occupation par la République Populaire de Chine (RPC), l’esprit et l’identité tibétains demeurent intacts au Tibet.
Je profite de cette occasion pour rendre hommage à Sa Sainteté le Dalaï Lama pour sa vision, ses qualités de dirigeant et sa bienveillance. Je souhaite également exprimer mon respect et ma gratitude les plus profonds à nos aînés qui ont alimenté l’expansion et le dynamisme de notre mouvement par leur contribution et leurs efforts incessants tout au long de ces cinquante dernières années.

Il y a un an, lorsque Sa Sainteté le Dalaï Lama a annoncé qu’elle passait ses pouvoirs politiques à un dirigeant démocratiquement élu, les Tibétains ont appréhendé la chose et lui ont demandé de revenir sur sa décision. Aujourd’hui, le monde entier reconnaît et applaudit la décision visionnaire et magnanime de Sa Sainteté. Les Tibétains effectuent une transition douce et juste avec les élections multi-candidats du Parlement et du Kalon Tripa de 2011, incluant la participation des Tibétains de la diaspora et en exil dans plus de quarante pays.
Les bénédictions spirituelles, la légitimité, l’autorité et la continuité politiques qui m’ont été confiées par Sa Sainteté le Dalaï Lama m’honorent profondément.
Au cours de sa déclaration lors de ma cérémonie d’investiture, le 8 août 2011, Sa Sainteté a dit : "Quand j’étais jeune, un vieux régent, Takdrag Rinpoche, m’a remis le sikyong (le pouvoir politique) et aujourd’hui, c’est moi qui remets le sikyong au jeune Lobsang Sangay. Ce faisant, j’accomplis un acte que je souhaitais depuis longtemps".

De même, la solidarité et l’appui que les Tibétains du Tibet m’ont témoignés au cours de ces élections et depuis que j’assume mes fonctions politiques m’ont énormément ému. Je ne cesse de faire des rencontres bouleversantes avec des centaines de Tibétains du Tibet qui me comblent généreusement de leurs bénédictions et de leur soutien.
Fort de la passation historique de pouvoirs de la part de Sa Sainteté, investi par le mandat populaire et soutenu par la solidarité des Tibétains du Tibet, je peux affirmer avec fierté et conviction que l’Administration Centrale Tibétaine représente légitimement et donne voix aux six millions de Tibétains.
La vision de Pékin qu’un changement générationnel de direction politique affaiblisse le mouvement tibétain pour la liberté ne s’est pas matérialisé et ne se matérialisera pas. La résilience de l’esprit tibétain et la génération montante de Tibétains instruits va engendrer une dynamique et nourrir le mouvement jusqu’à ce que la liberté soit recouvrée au Tibet.

Si les Tibétains jouissaient réellement de la liberté et de l’égalité, comme le prétend le gouvernement chinois, alors ce dernier devrait autoriser la tenue d’élections démocratiques, transparentes, libres et justes au Tibet. Au cours des cinquante-trois années d’occupation chinoise, aucun Tibétain n’a jamais tenu le poste de secrétaire du parti dans la soi-disant Région Autonome du Tibet (RAT). Les Chinois détiennent la plupart des postes de décision dans toutes les branches du gouvernement et représentent plus de cinquante pour cent des employés dans le secteur public.
Soixante-dix pour cent des entreprises du secteur privé sont la propriété ou relèvent de la gestion de Chinois. Quarante pour cent des Tibétains bacheliers ou diplômés d’universités sont au chômage.

La question du Tibet dépasse largement les droits et le bien-être des six millions de Tibétains. Elle touche la planète entière. L’unicité de la culture tibétaine, forte de sa langue, de sa spiritualité et de son histoire, doit être protégée. Le plateau tibétain est le "troisième pôle mondial" du fait qu’il abrite les plus grandes étendues glaciaires après les deux pôles. Les glaciers tibétains, sources de dix fleuves majeurs, affectent la vie de plus de 1,5 milliard de personnes. Des ressources naturelles à hauteur de plusieurs milliards de dollars sont exploitées annuellement pour alimenter l’économie chinoise.
L’abattage qui a lieu depuis des décennies a réduit de moitié les forêts immaculées du Tibet. La gestion et le rôle traditionnel de gardiens de ce bien commun planétaire dévolu au peuple tibétain doit clairement préoccuper le monde entier.

Lorsque la Chine a envahi le Tibet en 1949, elle a promis de créer un "paradis socialiste". En réalité, les Tibétains sont traités comme des citoyens de seconde classe. Quand des Tibétains se rassemblent pacifiquement et réclament leurs droits fondamentaux, tels que décrits par la Constitution chinoise, on les arrête, on leur tire dessus et on les tue, comme cela s’est produit lors des manifestations pacifiques des 23 et 24 janvier, quand les Chinois célébraient leur nouvel an. Les cadres du Parti communiste de la RAT ont reçu l’ordre de se préparer à une "guerre" contre les manifestants tibétains.

En opposition totale, à Wukan (province de Guangdong), les manifestations chinoises ont duré des semaines, leurs revendications ont été entendues puisque l’un des dirigeants des manifestations a été nommé nouveau secrétaire du parti dans ce village et les autorités provinciales ont même soutenu la tenue d’élections locales libres.

Au Tibet, intellectuels, artistes et dirigeants sont arbitrairement arrêtés et emprisonnés. Revenant d’Inde, des milliers de pèlerins sont emprisonnés ou disparaissent. On oblige les Tibétains, parmi lesquels des moines et des nonnes, à porter des accusations contre le Dalaï Lama et à suivre des formations de rééducation patriotique. L’accès aux zones tibétaines est interdit aux media étrangers et internationaux.
Un intellectuel chinois a récemment observé qu’il y a "plus de Chinois que de Tibétains, plus de policiers que de moines, plus de caméras de surveillance que de fenêtres" à Lhassa, la capitale tibétaine. Toute la région vit sous une loi martiale non déclarée.

La Chine a construit de nombreux aérodromes au Tibet, y stationne beaucoup de divisions de l’Armée Populaire de Chine, a commencé à étendre son réseau ferroviaire jusqu’aux frontières des pays voisins et a envoyé des milliers de forces paramilitaires dans les zones tibétaines. Le Tibet est devenu l’un des endroits les plus militarisées de cette région.

Aujourd’hui, grèves de la faim, manifestations et même rassemblements pacifiques ne peuvent plus avoir lieu au Tibet. Les Tibétains en sont donc réduits à des actions extrêmes, telles que celle des 26 Tibétains qui se sont immolés depuis 2009. Sa Sainteté le Dalaï Lama et l’ACT (Administration Centrale Tibétaine) ont toujours dissuadé des actes aussi drastiques. Toutefois, malgré nos appels, les Tibétains continuent de s’immoler ; on déplore déjà 14 cas pour 2012. La faute en revient sans équivoque aux dirigeants intransigeants à Pékin ; et donc, la solution aussi. Les immolations marquent un rejet radical des promesses creuses du soi-disant "paradis socialiste".

La lutte tibétaine n’est pas dirigée contre le peuple chinois, ni contre la Chine en tant que nation, mais contre les politiques du gouvernement de la RPC. La Chine doit reconnaître la gravité des problèmes au Tibet et comprendre que ceux-ci ne peuvent être résolus par la violence.
Pour résoudre la tragédie qui a lieu au Tibet, j’appelle Pékin à accepter la politique de la Voie Médiane, qui appelle une véritable autonomie pour les Tibétains, dans le cadre de la Constitution chinoise et telle que proposée dans le mémorandum de 2008 et la note de 2010. Hong Kong et Macao ont obtenu un tel degré d’autonomie. Malgré le refus de Taïwan, la Chine a offert un haut degré d’autonomie en vue d’une réunification. Pourquoi les Tibétains ne se voient-ils toujours pas proposer une autonomie réelle, comme le stipule la Constitution chinoise ?

Nous espérons que les prochains dirigeants chinois vont initier un changement véritable et qu’ils auront la sagesse d’admettre que la politique dure du gouvernement au Tibet n’a que trop duré et a échoué. Nous avons choisi de suivre une voie qui soit profitable à nos deux peuples malgré le fait que le statut historique du Tibet ait été l’indépendance et que selon le droit international, les Tibétains jouissent du droit à l’auto-détermination. Les citoyens et les intellectuels chinois sympathisants doivent faire l’effort de découvrir la vérité et de comprendre pourquoi les Tibétains manifestent et s’immolent. Le dialogue et une résolution pacifique à la question du Tibet sont dans l’intérêt de la Chine, des Chinois et des Tibétains.
Nous sommes prêts à envoyer des émissaires reprendre le processus de dialogue bien que les émissaires chinois, membres du Département du Travail du Front Uni, aient récemment dépensé beaucoup d’énergie à voyager à travers le monde et à proférer des accusations scandaleuses contre Sa Sainteté le Dalaï Lama et l’ACT dirigée par le Kalon Tripa. Ils n’ont ainsi fait qu’internationaliser davantage le problème tibétain.

L’une des raisons clefs pour la création des Nations-Unies était l’application des Droits de l’Homme.
Je presse les Nations-Unies d’atteindre cet objectif et de s’attaquer à la crise au Tibet, en nommant un rapporteur spécial et en envoyant ce dernier au Tibet.
La communauté internationale et les médias doivent envoyer une délégation pour enquêter au Tibet et pour soulever le voile de la censure et de la campagne de désinformation. Reporters Sans Frontières déclare que "même Pyongyang (Corée du Nord) a une présence médiatique internationale alors que ce n’est pas le cas à Lhassa".
J’appelle les officiels et les États membres de l’ASEAN et de l’ASACR à inscrire la question tibétaine dans leurs ordres du jour, vu l’importance géopolitique et environnementale du Tibet, qui affecte la vie de milliards d’Asiatiques. Une Chine capable de trouver une solution au problème tibétain deviendra un voisin plus pacifique et contribuera davantage à l’harmonie et à la stabilité de la région.

Chers concitoyens tibétains, le moment est venu de montrer votre solidarité et votre soutien envers nos frères et sœurs au Tibet. Nous devons faire de l’éducation la première des priorités, de sorte que les Tibétains instruits et sensibilisés accomplissent une direction politique dynamique et soutiennent le mouvement tibétain jusqu’à ce que le Tibet recouvre sa liberté. Le Kashag souhaite que mantras et prières soient psalmodiés tous les mercredis pour ceux qui ont sacrifié leur vie à la cause tibétaine. Les Tibétains les plus jeunes doivent embrasser et célébrer la fierté de notre héritage et de notre identité en portant le costume tibétain, en parlant et en mangeant tibétain chaque mercredi.

Faisons de 2012 une année de pression en faveur du Tibet. J’appelle tous les Tibétains et leurs amis à contacter leurs représentants élus au niveau étatique et national dans leurs pays respectifs, en cette nouvelle année tibétaine.
Invitez-les et informez-les sur la situation du Tibet et sur les efforts déployés par Sa Sainteté le Dalaï Lama et par l’ACT. Provoquez le débat sur le Tibet et faites pression pour que des législations de soutien au Tibet et aux Tibétains soient adoptées. Initiez des activités mettant en lumière la démocratie tibétaine et la visibilité des Tibétains, de leur politique et de l’ACT.

Le quatorzième Kashag va faire tout son possible pour atteindre nos objectifs les plus ambitieux et s’efforcer de préparer le peuple et les institutions tibétains au XXIème siècle, sous la tutelle de l’unité, de l’innovation et de l’autonomie.

Encore une fois, le Kashag appelle tous les Tibétains et leurs amis à participer aux diverses actions de solidarité pour s’assurer que ces actions aient lieu pacifiquement, dans le respect des lois locales et dans la dignité. N’oubliez pas que la non-violence et la démocratie sont deux de nos principes constants.

Le peuple tibétain et le Kashag actuel s’estiment extrêmement honorés de bénéficier de la présence et de la sagesse continues de Sa Sainteté, le XIVème Dalaï Lama. Le Kashag étend son soutien absolu à la déclaration historique du 24 septembre 2011 de Sa Sainteté au sujet de sa réincarnation. Nous croyons que seule Sa Sainteté a le droit de déterminer sa réincarnation et que le gouvernement communiste de la Chine n’a absolument aucun mot à dire, ni aucun rôle à jouer sur ce sujet.

Je profite de cette occasion pour remercier tous les gouvernements, notamment ceux des Etats-Unis, d’Europe et d’Asie, les organisations, les groupes de soutien au Tibet et les particuliers qui soutiennent le peuple tibétain.
Votre soutien est très grandement apprécié. J’appelle aussi nos amis de longue date et nos nouveaux amis à revigorer les groupes de soutien au Tibet à travers le monde.
Votre soutien en cette période critique nous est plus précieux que jamais. Le Kashag souhaite également reconnaître la pleine coopération du Chitue Lhentsok et anticipe un partenariat productif au service du Tibet et des Tibétains.

Je me réjouis par ailleurs d’exprimer l’incessante reconnaissance la plus profonde des Tibétains au gouvernement et au peuple indiens pour leur générosité, leur hospitalité et leur gentillesse ces cinq dernières décennies. Mon appréciation a décuplé depuis que je suis devenu le chef politique des Tibétains. Hardik Shukriya !

Pour finir, nous souhaitons dire à nos chers frères et sœurs du Tibet qu’ils sont dans nos cœurs et nos prières chaque jour. Nous resterons à vos côtés jusqu’à ce que la liberté ait été restaurée pour les Tibétains et que Sa Sainteté le Dalaï Lama puisse rentrer au Tibet. Je prie pour la longévité de Sa Sainteté le Dalaï Lama. Que nos buts si ardemment désirés de liberté et de retour à notre Terre des Neiges se réalisent enfin très vite !

Dharamsala, le 10 mars 2012

http://www.tibet-info.net/www/Declaration-du-Kalon-Tripa-Dr.html

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Statement of Kalon Tripa Dr. Lobsang Sangay (Political Head of the Tibetan People) on the 53rd Anniversary of the Tibetan National Uprising Day Today, on the 53rd anniversary of the Tibetan National Uprising Day and the fourth anniversary of the 2008 mass protests in Tibet, I offer tribute to the brave people who have sacrificed so much for Tibet. Despite fifty-three years of occupation by the People’s Republic of China (PRC), the Tibetan spirit and identity inside Tibet remains unbroken. On this occasion, I pay homage to His Holiness the Dalai Lama for his vision, leadership and benevolence. I also pay my deepest respect and gratitude to our elders for their contribution and tireless effort that have sustained our movement’s growth and dynamism over the past fifty years. One year ago, when His Holiness the Dalai Lama announced the transfer of his political power to a democratically elected leader, Tibetans were apprehensive and implored him to reconsider. Today, the world recognizes and applauds His Holiness’ vision and magnanimous decision. Tibetans are making a smooth transition with the free, fair and multi-candidate 2011 parliamentary and Kalon Tripa elections that involved exile and diaspora Tibetans in over forty countries. I am deeply honored by the spiritual blessings, legitimacy, political authority and continuity bestowed upon me by His Holiness the Dalai Lama. In his statement at my inauguration ceremony on August 8th, 2011, His Holiness said “when I was young, an elderly regent Takdrag Rinpoche handed over Sikyong (political leadership) to me, and today I am handing over Sikyong to young Lobsang Sangay…in doing this, I have fulfilled my long-cherished goal.” I am also enormously moved by the solidarity and endorsements from Tibetans inside Tibet during the elections and since assuming my political post. I have had many deeply moving encounters with hundreds of Tibetans from Tibet as they generously offered their blessings and support. Blessed by the historic transfer of political power from His Holiness, empowered by the mandate received from the people, and buoyed by the support and solidarity from Tibetans inside Tibet, I can say with pride and conviction that the Central Tibetan Administration legitimately represents and speaks for all six million Tibetans. Beijing’s view that a generational change in leadership may weaken the Tibetan freedom movement has not and will never materialize. The resiliency of the Tibetan spirit combined with a coming generation of educated Tibetans will provide dynamic leadership and sustain the movement till freedom is restored in Tibet. If the Chinese government’s claim that Tibetans enjoy freedom and equality are true, then it should allow democratic, transparent, free and fair elections in Tibet. In the fifty-three years of Chinese occupation, no Tibetan has ever held the Party Secretary post of the so- called Tibet Autonomous Region (TAR). Chinese hold majority of the decision-making positions in all branches of the government and constitute more than fifty percent of the public sector workforce. Seventy percent of the private sector enterprises are owned or operated by Chinese. Forty percent of Tibetan high school and college graduates are unemployed. The Tibet issue concerns far more than the rights and welfare of six million Tibetans. It impacts the entire planet. The unique Tibetan culture, with its rich language, spirituality and history must be protected. 
The Tibetan plateau is the ‘world’s third pole’ as it contains the largest ice fields outside the two poles. Tibetan glaciers, the source of ten major rivers, affect the lives of more than 1.5 billion people. Billions of dollars worth of mineral resources are exploited annually to fuel China’s economy. Decades of logging have reduced Tibet’s pristine forest cover by half. Clearly, the management of this global common, and the Tibetan people’s traditional role as its stewards, ought to be a planetary concern. When China invaded Tibet in 1949, it promised to usher in a ‘socialist paradise.’ In actuality Tibetans are treated as second-class citizens. When Tibetans gather peacefully and demand basic rights as outlined in the Chinese constitution, they are arrested, fired upon and killed as in the January 23-24th peaceful protests when Chinese were celebrating their new year. The Communist Party cadre members in the TAR have been ordered to prepare for a “war” against the Tibetan protestors. In stark contrast, in Wukan (Guangdong Province), protests by Chinese people lasted weeks, their grievances were addressed, one of the protest leaders was appointed in a leadership position for the village, and provincial authorities even supported free village elections. Intellectuals, artists and leaders in Tibet are being arbitrarily arrested and imprisoned. Thousands of pilgrims recently returning from India have been detained and many have disappeared. Tibetans, including monks and nuns, are forced to denounce the Dalai Lama and attend patriotic re-education classes. Foreigners and international media are barred from Tibetan areas. A Chinese scholar recently observed there are “more Chinese than Tibetans, more police than monks, more surveillance cameras than windows” in Lhasa, the capital city of Tibet. The entire region is under undeclared martial law. China has built many airfields in Tibet, stationed many more divisions of the PLA, begun expanding the railway line to the borders of neighboring countries, and dispatched thousands of paramilitary forces into Tibetan areas. Tibet has become one of the most militarized areas in the region. Today, there is no space for any conventional protests such as hunger strikes, demonstrations and even peaceful gatherings in Tibet. Tibetans are therefore taking extreme actions such as the one by 26 Tibetans who have committed self-immolations since 2009. His Holiness the Dalai Lama and the CTA have always discouraged such drastic actions. However, despite our pleas, Tibetans continue to self-immolate with 14 cases already in 2012. Fault lies squarely with the hardline leaders in Beijing, so does the solution. The self-immolations are an emphatic rejection of the empty promises of the so-called ‘socialist paradise.’ The Tibetan struggle is not against the Chinese people or China as a nation. It is against the PRC government’s policies. China must acknowledge the depth of the problems in Tibet and understand they cannot be solved through violence. To address the tragedy in Tibet, I call on Beijing to accept our Middle Way Policy, which seeks genuine autonomy for Tibetans within the framework of the Chinese constitution and as proposed in the Memorandum and Note of 2008 and 2010 respectively. Hong Kong and Macao have been granted high degree of autonomy. Despite resistance from Taiwan, China has offered Taiwan more autonomy. Why are Tibetans still not granted genuine autonomy as stipulated in the Chinese constitution? We hope that China’s upcoming leaders will initiate genuine change, and that they find the wisdom to admit the government’s long- standing hardline policy in Tibet has failed. We have chosen to move down a mutually beneficial path even though Tibet historically enjoyed independent status and Tibetans have the right to self-determination according to international law. Concerned Chinese citizens and intellectuals should make an effort to seek the truth and understand why Tibetans are protesting and self-immolating. Dialogue and a peaceful resolution to the Tibet issue are in the best interest of China, the Chinese people and Tibetans. We stand ready to send envoys to resume the dialogue process even though the Chinese envoy belonging to the United Front Work Department has of late invested far more energy traveling around the world and making outrageous attacks on His Holiness the Dalai Lama and the CTA led by the Kalon Tripa. In the process they have actually further internationalized the Tibet issue. A key reason for creating the United Nations was the pursuit of human rights. I urge the UN to live up to its objective and address the crisis in Tibet by appointing a Special Rapporteur and visiting Tibet. The international community and media must send a fact-finding delegation into Tibet to remove the veil of censorship and disinformation campaign. “Even Pyongyang (North Korea) has an international media presence, which is not the case in Lhasa,” says Reporters Without Borders. I appeal to the officials and member states of ASEAN and SAARC to include the Tibet issue in your agenda given Tibet’s geopolitical and environmental significance affecting billions of Asians. A China that is able to address the Tibet issue will make it a more peaceful neighbor and contribute to harmony and stability in the region. To my fellow Tibetans, now is the time to show solidarity and support with our brothers and sisters in Tibet. We must give education top priority so that educated and community-minded Tibetans will provide dynamic leadership and sustain the Tibetan movement till freedom is restored in Tibet. The Kashag would like to request that mantras and prayers be recited every Wednesday for those who have sacrificed their lives for the Tibetan cause. Younger Tibetans should embrace and celebrate our proud heritage and identity by wearing, speaking and eating Tibetan every Wednesday. Let us make 2012 a Tibet Lobby Year. In this Tibetan New Year, I call upon all Tibetans and friends to reach out to elected representatives at the state and national levels in your countries. Invite and educate them about Tibet and the efforts of His Holiness the Dalai Lama and the CTA. Generate debate about Tibet and get legislations passed in support of Tibet and the Tibetan people. Initiate activities that raise the profile of Tibetan democracy and visibility of Tibetan political leadership and the CTA. The fourteenth Kashag will make maximum efforts to realize our larger goal, as well as take steps to prepare the Tibetan people and institutions for the 21st century under the guiding principles of unity, innovation and self-reliance. The Kashag again urges all Tibetans and friends participating in various solidarity activities to ensure that the activities are undertaken peacefully, in accordance with local laws, and with dignity. Please remember non- violence and democracy are two of our constant principles. The Tibetan people and current Kashag are extremely blessed to have the continuing presence and wisdom of His Holiness the great 14th Dalai Lama. The Kashag extends absolute support to the historic statement issued on September 24, 2011 by His Holiness concerning his reincarnation. We believe His Holiness alone has the right to determine his reincarnation, and that the communist government of China has absolutely no say or role in this matter. I would like to take this occasion to thank all governments, especially the governments of United States, Europe and Asia, organizations, Tibet Support Groups, and individuals who have supported the Tibetan people. Your support is greatly appreciated. I also call on our old and new friends alike to reinvigorate the Tibet Support Groups around the world. We need you more than ever at this critical time. The Kashag would also like to acknowledge the full cooperation of the Chitue Lhentsok and looks forward to a productive partnership in serving Tibet and Tibetan people. I am also happy to express the Tibetan people’s deepest and continued gratitude to the government and people of India for their generous hospitality and kindness over the past five decades. My appreciation has grown tremendously since becoming the political head of the Tibetan people. Hardik Shukriya! Lastly, to our dear brothers and sisters in Tibet, we would like to say that you are in our hearts and prayers every day. We will walk side by side with you till freedom is restored for Tibetans and His Holiness the Dalai Lama returns to Tibet. I pray for the long life of His Holiness the Dalai Lama. May our long cherished goal of freedom and reuniting in the Land of Snows be realized soon! March 10, 2012 Dharamsala

Partager cet article

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Général
commenter cet article

commentaires

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo