Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 23:00

LE MONDE

Dans son appartement, à l'est de Pékin, Ding Zilin s'étonne toujours du temps et de l'argent que dépense le gouvernement pour la surveiller. Pour la voir, il faut faire vérifier ses papiers à l'entrée de la résidence, que le gardien donne un coup de fil aux policiers de garde. Mme Ding peut recevoir des journalistes étrangers, mais on l'empêche de sortir de chez elle à cette période sensible.

Quelques jours auparavant, le 17 mai, le groupe des Mères de Tiananmen a organisé en secret une réunion de commémoration de la répression des manifestations démocratiques de juin 1989. Cette rencontre se tenait au domicile de Zhang Xianling, autre pilier de l'association avec Mme Ding. La police secrète a prévenu qu'il ne devait pas y avoir de journalistes étrangers. Au dernier moment, Ding Zilin, 72 ans, fut bloquée chez elle : "Je ne pensais pas qu'ils oseraient. Ils ont cru qu'en m'arrêtant, la réunion n'aurait pas lieu, ils sous-estiment notre courage et notre capacité d'organisation", dit-elle.

Cinquante membres se sont quand même rassemblés. "On est désarmés face au gouvernement, on est très faible. Mais moralement, on est extrêmement forts. Eux sont des lâches !", ajoute, dans sa diction lente, l'ancien professeur d'histoire de l'esthétique occidentale de l'université du Peuple - elle y tient, elle n'a jamais enseigné la théorie, "trop politique", dit-elle, cela "lui rappelait la révolution culturelle".

Si elle répète avec tant de patience son histoire, c'est que le silence autour de son action est assourdissant. "Les proches des victimes ne peuvent pas s'exprimer en Chine, les médias n'en parlent pas, il est interdit de commémorer. Pire, ils sont persécutés. La répression du 4 juin (1989) continue vingt ans après", nous dit l'écrivain Yu Jie, un des intellectuels et dissidents proches des Mères de Tiananmen.

Dès la reprise en main sanglante de la nuit du 3 au 4 juin 1989, où l'armée reçoit l'ordre d'utiliser la force, les proches des victimes verront s'ajouter au deuil, le devoir se taire. Xu Jue, une autre des Mères de Tiananmen, se souvient de cette nuit où elle partit avec son mari à la recherche de leur fils dans Pékin, à vélo.

Wu Xiang-dong avait 21 ans, il était ouvrier et suivait des cours du soir à l'université. "On a fait cinq hôpitaux, puis on l'a trouvé. Son nom était le premier sur la liste. Je me suis évanouie, puis j'ai imploré les médecins de le sauver. Un médecin pleurait, disait que les militaires ne les avaient pas laissé soigner les étudiants blessés. Mon fils était au milieu de cadavres alignés dans les garages à vélo. Un médecin a dit qu'il fallait prendre le corps avant le 7 juin, sinon l'armée le brûlerait. C'était interdit, il a fallu faire un faux certificat de décès par maladie. On a trouvé une voiture, j'ai continué à nettoyer le corps pendant le trajet, il avait reçu une balle dans l'épaule. En évitant les barrages, on s'est rendu dans un crématorium peu contrôlé pour l'incinérer", dit-elle.

Mme Xu et son mari, chercheurs dans l'aéronautique, voient autour d'eux se déployer l'entreprise de normalisation et de déni du régime : "Tout le monde savait pour notre fils. Mais il fallait participer aux séances d'autocritique dans l'unité de travail ; on devait se critiquer les uns les autres. Moi, je voulais crier, pleurer, je ne pouvais pas ! Les collègues étaient quand même compatissants." Mme Xu partit ensuite plusieurs années dans une université allemande où elle parvint, dit-elle, à retrouver un équilibre psychologique.

A son retour, elle rejoindra les Mères de Tiananmen, créée par Ding Zilin en 1994. Mme Ding, dont le fils lycéen de 17 ans, Jiang Jielian, qu'elle n'avait pas pu empêcher de sortir le soir du 3 juin, pour "protéger les étudiants", a reçu une balle en plein coeur. Elle a mis plusieurs années à émerger de son traumatisme - elle tenta plusieurs fois de se suicider - et à passer à l'action. "Les amis qui nous consolaient n'avaient pas vécu la même chose. J'ai appris qu'une autre famille d'intellectuels avait perdu leur fils. C'était Zhang Xianling, on s'est parlé quarante minutes au téléphone, c'était un soulagement énorme de partager quelque chose."

En 1991, Mme Ding est la première à raconter à la presse étrangère les circonstances détaillées de la mort de son fils. Elle et son mari, directeur au même département de philosophie de l'université, sont alors renvoyés de l'université, du parti et mis à la retraite. En 1993, Mme Ding rédigera une lettre à l'attention d'une conférence des Nations unies sur les droits de l'homme qui détaille la mort de 16 personnes.

Elle n'aura de cesse, avec un nombre croissant de parents, de répertorier les victimes et d'amasser des détails sur les circonstances de leur mort, dans des lettres puis sur un site Internet bloqué en Chine. Son action dérange. En 1995, à l'approche de la Conférence mondiale sur les femmes à Pékin, elle et son mari, tous deux alors en province, sont détenus pendant quarante-trois jours : "Il y avait sept voitures de police pour nous deux. Comme pour des criminels !", s'émeut-elle.

Malgré le harcèlement permanent, les Mères de Tiananmen dressent en 1994 un premier bilan de 96 victimes, puis de 155 en 2004 et 198 en 2009. Mais les militantes de la vérité peinent à venir à bout des résistances parmi la population : "Plein de gens qu'on identifie n'osent pas donner l'identité et des informations sur leur proche disparu. Les veuves craignent de perdre leur emploi ou que leurs enfants aient des problèmes, explique Mme Xu. Pour les étudiants de province qui sont morts, les gens n'ont pas récupéré les corps."

Partager cet article

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans Droits de l'Homme
commenter cet article

commentaires

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo