Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 22:54

LE MONDE  | 03.04.09 | 14h39  •  Mis à jour le 03.04.09 | 16h24

Reportage   PÉKIN CORRESPONDANT

En ce 50e anniversaire du soulèvement de Lhassa et de la fuite du dalaï-lama (10 et 17 mars 1959), le régime chinois a tenu à frapper les esprits. En témoigne l'organisation à Pékin d'une exposition dont l'intitulé ne laisse pas place au doute - "Cinquante ans de réforme démocratique au Tibet" - et qui, de fait, représente, dans son genre, un sommet dans l'art de la propagande d'Etat.

Les organisateurs ne se sont préoccupés ni d'une vision historique globale ni des subtilités anthropologiques ou culturelles pour décrire la réalité médiévale du Tibet d'avant les "réformes". Pris sous le feu d'une critique occidentale qui ne faiblit pas à propos de la "colonisation" han sur le Toit du monde ou des failles de la légitimité chinoise historique au pays des neiges, il leur fallait choisir dans les réalités de l'Histoire ce dont ils avaient besoin pour démontrer que le Tibet d'autrefois n'était qu'une terre de violence et d'injustice.

A l'entrée, alors qu'une longue file d'attente d'enfants des écoles et des membres des comités d'entreprise s'est formée devant le Musée des nationalités, qui héberge l'exposition, tout visiteur est soigneusement fouillé. Une inspection si minutieuse que le journaliste étranger, qui a pourtant montré sa carte de presse prouvant son accréditation officielle auprès des autorités chinoises, se fait subtiliser son carnet de notes par les gardiens. Motif : les notes déjà prises en français ressemblent à du tibétain et il est interdit d'introduire des documents dans l'exposition...

Celle-ci est organisée de façon chronologique. Tout commence, au temps du Tibet "féodal", une époque marquée par le servage dans lequel étaient plongés, selon les chiffres des légendes explicatives, "95 % des Tibétains". Dans le premier hall, le visiteur ne peut qu'être impressionné par les vieilles photos de certains serfs enchaînés, d'autres qui brandissent des moignons, d'autres encore qui fixent l'objectif de leurs orbites vides, signes de l'amputation et de l'énucléation rituelles punissant parfois les coupables de crimes.

Dans une ferme reconstituée, une paysanne ploie sous un sac tandis que son bébé en haillons gémit sur le sol en terre battue. A côté, une maison d'aristocrate respirant l'opulence illustre les contrastes du monde tibétain d'autrefois.

Une notice enfonce le clou : "Avant 1959, la société tibétaine était sombre et cruelle. Le peuple souffrait de l'oppression politique et spirituelle. La société était décadente et arriérée, le Tibet était plongé dans un stade prolongé de pauvreté et d'immobilisme." Selon le même texte, "les aristocrates, les officiels et les représentants du clergé qui constituaient 5 % de la population possédaient toutes les terres".

Certes, le Tibet d'autrefois n'était pas le pays de cocagne tel que se le représentent certains Occidentaux fantasmant sur le pays des neiges qui, selon certaines images d'Epinal, incarne une sorte de "Shangri-La" paisible et bienheureux avant l'invasion chinoise. Le Tibet était un pays médiéval et un royaume théocratique. Les réalités sociales étaient cependant plus complexes ou différentes de ce que la propagande chinoise instrumentalise aujourd'hui pour justifier sa politique dans l'ancien royaume du dalaï-lama. Ces mêmes réalités continuent de faire débat et divisent les chercheurs occidentaux : A. Tom Grunfeld, un sinologue canadien pourtant plutôt bien en cour à Pékin, publie des chiffres différents de ceux présentés à l'exposition dans son livre sur l'histoire du Tibet : "Le clergé et la noblesse formaient 20 % de la population et 60 % des Tibétains étaient des serfs." (Et pas 95 %, donc...) Le grand tibétologue américain Melvyn Goldstein confirme que le Tibet d'avant 1950 était une "théocratie féodale" dirigée par "des leaders incompétents et corrompus". Il ajoute que le servage ne signifiait pas pour autant que la société était figée et qu'il n'existait pas une certaine forme de mobilité sociale chez les serfs où se distinguaient plusieurs sous-groupes, de conditions variables.

En 2003, Heidi Fjeld, anthropologue norvégien, affirmait pour sa part que les termes servage et féodalisme étaient des concepts non adaptés au Tibet qui aurait, selon lui, davantage ressemblé à une "société de castes"... Le terme de serf lui-même - qui se dit miser en tibétain - est controversé dans sa traduction, certains spécialistes estimant qu'il faut y voir avant tout la notion de "sujet" lié aux seigneurs féodaux ou aux monastères, même si une partie d'entre eux étaient soumis à l'impôt ou à la corvée.

A ce sujet, Melvyn Goldstein devait préciser que les conditions de vie du serf tibétain ressemblaient fort à celles du serf de l'Europe médiévale, utilisant les écrits de l'historien français Marc Bloch. Selon ce dernier, la condition de servage supposait un statut héréditaire, permettait à l'individu de jouir de certains droits sans qu'il lui soit possible de posséder les moyens de production, en l'occurrence les terres.

En ce qui concerne les amputations et l'énucléation, si ces formes de punitions existaient bel et bien dans le Tibet médiéval, elles n'étaient pas employées de manière systématique et le treizième dalaï-lama les avait même fait évoluer dans les années 1930 en alternant curieusement d'une année sur l'autre châtiments corporels et peine de mort. Ce qui n'empêcha pas le gouvernement tibétain de condamner à l'énucléation, en 1934, le politicien réformateur Lungshar, accusé d'avoir fomenté un complot contre certains ministres...

Heureusement, tout cela est bel et bien révolu. Une autre partie de l'exposition vante les mérites de la "Libération pacifique du Tibet" (1951), celle-ci finissant par être mise en danger par les "23 000 rebelles" qui, à la fin de 1958, infestaient les campagnes tibétaines. Mais l'insurrection populaire de mars 1959 dans Lhassa fut matée, le dalaï-lama s'enfuit, les rebelles se rendirent et, le 28, la Chine finit par dissoudre le "gouvernement local du Tibet". Cette date, annonce fièrement l'une des affichettes de l'exposition, sanctionne désormais "le jour anniversaire de l'émancipation des serfs".

Dans un des halls principaux, une fresque spectaculaire annonce la couleur : des mannequins vêtus en paysans brûlent, sur un feu artificiel aux flammes mouvantes, les titres de propriété des seigneurs désormais dépossédés de leurs droits sur les serfs. Des fusils mitrailleurs et des grenades capturés sur les guérilleros sont exposés dans des vitrines, mais la violente répression de l'année 1959, les conséquences du Grand Bond en avant, durant lequel un Tibétain sur cinq serait, selon certaines sources occidentales, mort de faim au début des années 1960, les émeutes des années 1980, sont bien entendu passées sous silence.

La dernière partie de l'exposition est consacrée, chiffres à l'appui, à la mise en valeur de la modernisation du Tibet grâce à la République populaire de Chine. Au hasard, on apprend qu'il n'y avait encore que 0,4 télévision pour 100 habitants en "Région autonome" tibétaine en 1990 et qu'il y en a 61,8 aujourd'hui. En 1958, il y avait 62 hôpitaux, cliniques ou dispensaires au Tibet. Il y en a 1 339 désormais. Dans le Tibet féodal, 2 % des enfants étaient scolarisés ; depuis 1985, 29 500 Tibétains ont étudié dans différentes provinces chinoises.

Sur les livres de commentaires mis à la disposition du public, on peut lire des phrases du genre : "L'union fait la force !" "Vive la République populaire prospère !" "Vive l'Union des nationalités de Chine !" Un jeune homme de 23 ans nommé Peng Xu, stagiaire informaticien, nous glisse gentiment en sortant : "La Chine est une grande famille. Taïwan et le Tibet sont des parties inaliénables de la Chine. Personne ne pourra les séparer de la mère patrie."

Comme le dit l'un des slogans de l'expo : "Au Tibet, maintenant, c'est le paradis !"


Bruno PhilipArticle paru dans l'édition du 04.04.09.


Partager cet article

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article

commentaires

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo