Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 12:56
 
 TV5

Tibet: un plateau haut perché, peu peuplé et rebelle depuis un demi-siècle

Le Tibet, où les autorités chinoises voient avec inquiétude arriver le premier anniversaire des émeutes de Lhassa et le 50e d'une insurrection contre le joug chinois, est un plateau haut perché, peu peuplé et rebelle depuis un demi-siècle.

 Officiellement, en mars, Pékin n'a qu'une date à célébrer, le 28: les 50 ans de "l'émancipation des serfs" du Tibet, considérés par de nombreux Tibétains comme 50 ans d'occupation et de répression.

 En 1959, Pékin, dont les troupes étaient entrées à Lhassa en septembre 1951 -- soit deux ans après l'arrivée des communistes au pouvoir --, avait écrasé une rébellion de fidèles du dalaï lama, chef des bouddhistes tibétains, et annoncé, le 28 mars, la dissolution du gouvernement local.

 La Chine installait à la place un comité provisoire devant préparer l'établissement de la Région autonome du Tibet, sous contrôle du parti communiste au pouvoir.

 La Chine revendique comme sien depuis le XIIIe siècle le territoire himalayen de 1,2 million de kilomètres carrés, situé sur son flanc ouest, limitrophe du Népal et de l'Inde.

 Avec une telle superficie, il est plus de deux fois plus grand que la France et représente un huitième du territoire de la Chine.

 L'ex-royaume théocratique bouddhiste, devenu en 1965 Région autonome, est très peu peuplé: environ 2,77 millions d'habitants.

 Surnommé "le toit du monde", ce haut plateau adossé à la chaîne de l'Himalaya, qu'il partage avec ses voisins, est le berceau des grands fleuves d'Asie, ce qui lui confère un intérêt stratégique fort.

 Sa capitale, Lhassa, se trouve à 3.700 mètres d'altitude.

 Le Tibet est également riche en ressources minérales, même si celles-ci restent difficiles ou coûteuses à exploiter vu sa situation géographique.

 Pour désenclaver la région et accélérer son développement, les autorités chinoises ont construit à grands frais et moyennant d'importantes contraintes technologiques, une ligne ferroviaire reliant les provinces chinoises voisines à Lhassa.

 La plus haute ligne du monde, inaugurée en juillet 2006, permet d'accomplir les 4.000 kilomètres entre Pékin et Lhassa en deux jours.

 Elle a rencontré beaucoup de détracteurs, notamment parmi les Tibétains inquiets de la sinisation du Tibet et de la disparition de leur culture.

 Officiellement, quelque 100.000 Hans -- l'ethnie majoritaire en Chine-- vivent aujourd'hui au Tibet, mais les Tibétains en exil estiment ce nombre largement sous-estimé.

 Leur mécontentement a entraîné plusieurs révoltes depuis 1950 et le "retour dans la mère-patrie" du royaume, signé en mai 1951, entre Lhassa et Pékin.

 La répression de l'insurrection de 1959 avait fait des dizaines de milliers de morts, entraîné la fuite du dalaï lama et de quelque 80.000 Tibétains, selon les Tibétains en exil.

Trente ans plus tard, en 1989, la région connaissait pour la seconde fois l'instauration de la loi martiale, avant de nouvelles émeutes, en mars 2008.


Le Tibet, de l'autonomie à la fuite du dalaï lama


Voici les grandes dates du Tibet entre la fin de la dynastie mandchoue, qui marque le début de l'autonomie, et l'exil du dalaï lama en 1959:

1912

 La dynastie mandchoue des Qing est renversée, les 3.000 soldats chinois, qui se trouvaient à Lhassa depuis le XVIIIe siècle, sont expulsés du Tibet.

 1913

 Janvier: le XIIIe dalaï lama revient de son exil en Inde à Lhassa.

 Le chef des Tibétains tente d'obtenir l'indépendance en profitant de la faiblesse de la Chine, déchirée par la guerre civile.

1933

 Décembre: mort du XIIIe dalaï lama, début d'une période de régence. Les contacts avec la Chine sont renoués en 1934 avec la visite à Lhassa d'une délégation du Kuomintang.

 1937

 Lhamo Dhondrub, un enfant de deux ans de l'Amdo (province du nord-est du Tibet), est désigné comme la réincarnation du dalaï lama.

 1949

 - Octobre: les communistes prennent le contrôle de la Chine. Comme les nationalistes, ils ont toujours revendiqué que le Tibet appartenait au géant asiatique.

- Novembre: le gouvernement tibétain écrit une lettre à Mao Zedong, demandant aux communistes de respecter l'indépendance du Tibet et réclamant le retour des territoires annexés par les nationalistes.

 1950

 - Octobre: les Chinois lancent une opération militaire contre le Tibet.

 - Novembre: le gouvernement tibétain tente de faire appel aux Nations unies, mais en vain. Des négociations sont entamées avec les Chinois.

 1951

 - Mai: signature d'un accord en 17 points entre les Tibétains et les Chinois sur la "libération pacifique du Tibet".

 - Septembre: les troupes chinoises entrent dans Lhassa.

 - Octobre: le dalaï lama approuve l'accord en 17 points. Commence une cohabitation difficile où la Chine mise sur une coopération avec l'élite tibétaine, mais les tensions ne font que se renforcer.

 1959

 - 10 mars: début d'une rébellion antichinoise à Lhassa

 - 17 mars: le dalaï lama s'enfuit de Lhassa

 - 28 mars: la Chine écrase la rébellion

 - 30 mars: le dalaï lama franchit la frontière indienne


Un garde du corps du dalaï lama se remémore la fuite du Tibet il y a 50 ans

Ratu Ngawang, ancien garde du corps du dalaï lama durant son exil, chez lui le 5 mars 2009 à New Dehli

A 83 ans, Ratu Ngawang coule une retraite paisible à New Delhi. Mais il y a 50 ans, il tua beaucoup de soldats chinois dans l'Himalaya pour couvrir la fuite du dalaï lama du Tibet vers l'Inde.

 "Ma mission consistait à assurer la sécurité du chef spirituel tibétain, où qu'il soit", raconte à l'AFP M. Ngawang depuis sa résidence plantée sur les berges de la rivière Yamuna, dans le nord de la capitale indienne, où il est réfugié depuis un demi-siècle.

Cet ancien guérillero tibétain se remémore comment en mars 1959 le dalaï lama --déguisé en soldat et accompagné de 37 de ses partisans-- a pris le chemin de l'exil, traversant à pied une partie des sommets himalayens pour arriver dans le nord de l'Inde au terme d'un éprouvant périple de 13 jours.

 "Nous avons tué tant de soldats chinois, mais sans aucun regret", lance-t-il.

 "J'étais un combattant courageux et expérimenté. Nous nous battions pour protéger le dalaï lama et étions prêts à mourir pour lui. Bon nombre de mes meilleurs amis y ont d'ailleurs perdu la vie", poursuit le vieil homme, toujours en très bonne santé à l'exception d'une légère surdité.

 Conscient d'avoir écrit une page d'histoire, M. Ngawang vient de publier son autobiographie, au terme de 13 ans de travail. Des photos le montrent à dos de cheval avec son illustre maître -- deux jeunes hommes coiffés du même bonnet en laine-- ou posant fièrement devant des arsenaux pris à des militaires chinois.

 Le livre narre les premières années de résistance au Tibet à partir de l'invasion chinoise de 1950-1951, le début du soulèvement antichinois du 10 mars 1959, la fuite du dalaï lama le 17, l'arrivée le 30 dans l'Etat indien de l'Arunachal Pradesh (nord-est), puis 50 années d'exil au cours desquelles il tenta de mettre sur pied un mouvement armé dans son pays natal qu'il ne reverra probablement jamais.

 "C'est une vie emplie de tristesse parce que passée loin de chez moi pendant 50 ans. Alors la seule chose qui compte pour moi aujourd'hui, c'est le bien être des Tibétains et faire en sorte que le dalaï lama y retourne un jour", souffle-t-il.

 Le dignitaire bouddhiste est réfugié depuis 1959 sur les hauteurs de la bourgade septentrionale de Dharamsala, grâce à l'asile politique offert par le premier chef du gouvernement de l'Inde indépendante, Jawaharlal Nehru. Ils sont aujourd'hui plus de 100.000 exilés tibétains en Inde, où la plupart sont nés et qui ne mettront jamais les pieds au Tibet.

 M. Ngawang est connu au sein des réfugiés comme celui qui a emmené le dalaï lama jusqu'en Inde, bien que les deux hommes n'aient pas traversé la frontière ensemble.

 "Nous devions toujours envoyer des éclaireurs pour dégager le terrain et moi je suis resté derrière pour me battre contre les troupes chinoises lancées à nos trousses", se rappelle-t-il.

 Sain et sauf en Inde, le garde du corps n'ira pas à Dharamsala, mais s'installera dans un quartier de New Delhi, Majnu Katila, aujourd'hui une communauté tibétaine de 3.000 âmes.

 Mardi, pour célébrer le 50e anniversaire du soulèvement raté contre la Chine, M. Ngawang a prévu de rester tranquillement chez lui.

 Il sait que le dalaï lama est entre de très bonnes mains: "Mon fils Tenzin Gawa est son garde du corps personnel. J'en suis bien sûr très fier", conclut-il tout sourire.

 

lire le dossier complet sur   TV5


Partager cet article

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article

commentaires

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo