Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 16:46


 

 

IV. Les sciences modernes, l'éducation et la presse se développent sous tous leurs aspects

Depuis la libération pacifique du Tibet, avec le développement de la modernisation, l'éminente culture traditionnelle tibétaine a été mise en valeur, protégée et développée. Les sciences modernes, l'éducation, la presse et la culture se sont développées aussi sous tous leurs aspects.

Un essor historique a été réalisé dans le développement de l'éducation. Dans l'ancien Tibet, il n'existait pas d'école au sens moderne. L'éducation culturelle était réservée aux seuls enfants des familles nobles. Après la libération pacifique, l'Etat a adopté des mesures énergiques pour développer l'éducation au Tibet. De 1952 à 2007, l'Etat a investi plus de 22,562 milliards de yuans dont 13,989 milliards de yuans ces cinq dernières années. Les différentes provinces et municipalités ont accordé aussi une aide énergique à l'éducation du Tibet sur le plan humain, matériel et financier. Plus de 7 000 enseignants ont à ce jour été envoyés au Tibet. Une politique préférentielle est appliquée par l'Etat depuis 1985. Les enfants des paysans et des pasteurs bénéficient désormais de la gratuité de la nourriture, de l'internat et des frais d'études dans l'enseignement obligatoire. En 2007, tous les élèves des écoles primaire et secondaire ont été exemptés de frais d'études. Ainsi le Tibet est devenu la première région chinoise où l'enseignement obligatoire est gratuit. Ces dernières années, l'Etat a augmenté ses investissements destinés à l'amélioration des infrastructures scolaires. De 2000 à 2006, 1,85 milliard de yuans ont été affectés à la construction et à la restauration des bâtiments scolaires pour une superficie totale de 1,5 million de m2. De 2004 à 2007, ont été mis en place 133 classes d'ordinateurs, 983 points de télévision par satellite et 1 763 terminaux du système de ressources éducatives, permettant à la plupart des écoles secondaires et primaires du Tibet de bénéficier d'un enseignement moderne. Aujourd'hui, le Tibet dispose d'un système éducationnel moderne relativement complet, englobant l'éducation préscolaire, l'enseignement obligatoire, les enseignements secondaire, professionnel et supérieur, l'enseignement pour adultes, l'enseignement à distance, l'enseignement par correspondance et l'enseignement spécialisé.

Le niveau et la qualité de l'éducation se sont élevés considérablement. Le Tibet compte 884 écoles primaires, 94 écoles secondaires et 1 237 points d'enseignement, recrutant 547 000 élèves. Le taux d'analphabétisme est passé de 95% dans l'ancien Tibet à 4,76% aujourd'hui, et le taux de scolarité des enfants en âge scolaire, de 2% à 98,2%. Le taux de scolarité des écoles secondaires s'élève à 90,97%. L'enseignement obligatoire de 9 ans a été généralisé. Le Tibet compte 14 écoles secondaires supérieures et 9 écoles secondaires du premier et du deuxième cycle. Le taux de scolarité des écoles secondaires du deuxième cycle s'élève à 42,96%. 7 écoles professionnelles du second degré ont accueilli 19 000 élèves en 2007, et 6 établissements d'enseignement supérieur, 27 000 étudiants. Le taux de scolarité des universités s'est élevé à 17,4%. Le Tibet possède un effectif de 30 652 enseignants pour les établissements d'enseignement supérieur et les écoles secondaires et primaires, parmi lesquels plus de 80% sont des Tibétains ou issus d'autres ethnies minoritaires. 33 écoles, dont 19 écoles secondaires de premier cycle, 12 écoles secondaires de deuxième cycle et 2 écoles normales, réparties sur le reste du pays, ont créé des classes pour les élèves tibétains. 53 écoles secondaires de deuxième cycle clés de l'intérieur du pays recrutent des élèves tibétains en cours d'année. Fin juin 2008, 34 650 élèves tibétains ont été ainsi recrutés, dont 17 100 poursuivent leurs études. 90% des élèves tibétains entrés dans une classe de l'intérieur du pays peuvent passer l'examen d'entrée aux établissements d'enseignement supérieur. 90 établissements d'enseignement supérieur de l'intérieur du pays recrutent aussi des étudiants tibétains. 15 000 étudiants ont obtenu leur diplôme, et 5 200 étudiants poursuivent leurs études. De nombreux docteurs, titulaires de maîtrise, scientifiques et ingénieurs ont été formés, constituant les forces vives pour le développement du Tibet.

Les sciences et techniques modernes, inexistantes, se sont développées rapidement. L'Etat a élaboré des politiques et des règlements et affecté une très importante somme à la promotion du développement scientifique et technique du Tibet. A l'heure actuelle, le Tibet compte 42 instituts de recherches scientifiques, 56 sociétés savantes, 140 organismes de généralisation des techniques agricoles et d'élevage, 37 centres et points pilotes des sciences et techniques, 5 laboratoires clés et 3 centres de recherches du génie, pour 42 525 techniciens professionnels, dont 74,04% sont Tibétains ou issus d'autres ethnies minoritaires. De 2000 à 2007, le Tibet a réalisé 613 projets de recherches scientifiques clés, dont 148 sont des projets clés au niveau national. Les études scientifiques ont obtenu des succès remarquables dans l'observation des rayons cosmiques, la recherche atmosphérique alpine, le sondage en profondeur du plateau du Qinghai-Tibet, la prévention et le contrôle des calamités géologiques comme la coulée de boue, l'exploitation et l'utilisation de l'énergie propre comme la géothermie et l'énergie solaire, la recherche médicale de haute altitude, etc. Une partie des études sont au premier rang en Chine et dans le monde entier. En 2007, le taux de contribution des sciences et techniques tibétaines à la croissance économique de l'agriculture et de l'élevage a atteint 36%. Les paysans et les pasteurs sont de grands bénéficiaires du développement scientifique et technique.

La tibétologie a connu un développement sans précédent. Dans l'ancien Tibet, la tibétologie se limitait aux « Cinq savoirs majeurs » (technique, médecine, philologie, logique et religion) et aux « Cinq savoirs mineurs » (poésie, rhétorique, rythme, opéra et calendrier). Elle concernait le très petit nombre des aristocrates et des clercs de la couche supérieure des monastères. Aujourd'hui, elle est devenue une importante discipline de recherches des sciences sociales d'Etat, couvrant divers domaines de l'ethnie et de la société tibétaine, pour le service de l'Etat et de tout le peuple tibétain. La Chine compte une cinquantaine d'organismes tibétologiques, comme le Centre de recherches tibétologiques de Chine, et 3 000 tibétologues. Avec son système de disciplines relativement complet, la tibétologie chinoise occupe ainsi une place très importante dans le monde. Selon des statistiques, plusieurs centaines d'ouvrages d'études comme Histoire générale du Tibet, Unité de production historique, Anciens documents du Tubo à Dunhuang, Echanges artistiques entre les Han et les Tibétains sous la dynastie des Yuan, etc. ont été compilés et publiés. Plus de 400 collections documentaires ont été rédigées et éditées en tibétain et en chinois comme les Anciens documents en tibétain dans les livres des Tang anciens et nouveaux, les Anciens documents de l'ethnie tibétaine dans les recueils des Ming, les Anciens documents de l'ethnie tibétaine dans les recueils des Qing, etc., plus de 70 documents classiques en tibétain ont été publiés comme les Œuvres complètes de Sakya Pandita Kunga Gyeltsen, les Œuvres complètes de Tonpa Sherab, etc. Plus de 24 000 thèses de recherches tibétologiques ont été publiées dans les différents journaux et périodiques.

La presse et la communication se sont développées vigoureusement. L'édition au sens moderne n'existait pas dans l'ancien Tibet. Seulement quelques maisons d'éditions xylographiques publiaient des canons bouddhiques. A l'heure actuelle, le Tibet compte 2 maisons d'éditions et 2 maisons de publication audiovisuelle, sur la base d'un système d'édition et de distribution organisé sur toute la région. Plus de 11 300 livres en tibétain et en chinois, soit 250 millions d'exemplaires, ont été publiés, dont plus de 3 000 en tibétain. Plus de 200 livres comme les Notes essentielles sur le Traité de médecine en quatre parties, Nouveau traité de médecine et de pharmacopée tibétaines, Encyclopédie du Tibet, etc. ont été primés par les autorités centrales. La publication des livres en tibétain a augmenté de 20% pendant 5 ans. Depuis sa fondation en 1989, la Maison de publication audiovisuelle du Tibet a publié et distribué successivement 330 000 produits audiovisuels et une centaine de publications audiovisuelle et électronique comme Le Tibet d'aujourd'hui, le Nangma et Toeshe, La musique légère du Tibet, La région polaire à l'ouest du Tibet. La publication audiovisuelle a augmenté annuellement de 13% sur 5 années consécutives. Le Tibet compte actuellement 35 imprimeries de toutes sortes. Les nouvelles technologies telles que la photocomposition, l'impression offset, la séparation électronique de couleurs et l'impression en couleurs ont été largement appliquées dans l'imprimerie. Toute la Région autonome est couverte par un réseau de distribution des publications. De 2000 à 2007, le Tibet a investi 10,08 millions de yuans destinés à la construction et à la restauration de 35 librairies Xinhua, ce qui a porté à 67 le nombre total des librairies Xinhua. Les unités de distribution sont au nombre de 272. Plus de 200 000 livres, soit 40 millions d'exemplaires, peuvent être distribués par an. Le Tibet a investi plus de 18 millions de yuans à la construction du Centre de distribution des publications de la Région autonome, qui est capable de distribuer quotidiennement plus de 50 000 variétés de livres, journaux, périodiques et publications audiovisuelles et électroniques, soit 560 000 exemplaires (cassettes).

Le Journal en langue parlée du Tibet en tibétain sur impression lithographique fut créé à Lhassa à la fin de la dynastie des Qing, avec un tirage inférieur à 100 exemplaires. A l'heure actuelle, 23 journaux et 34 périodiques ont successivement vu le jour au Tibet. Les sept préfectures et municipalité ont des journaux en tibétain et en chinois. En 2007, au Tibet, le tirage des journaux a atteint 55,5 millions et celui des périodiques 2,67 millions, soit une augmentation à deux chiffres pendant 5 années consécutives. Les périodiques comme Recherches au Tibet et Le tourisme du Tibet ont été cités en exemple maintes fois par l'Etat et ont obtenu le prix des meilleurs périodiques spécialisés dans les sciences sociales.

La radiodiffusion, le cinéma et la télévision étaient inconnus dans l'ancien Tibet. Depuis 50 ans de libération pacifique, 1,2 milliard de yuans ont été accordés par les finances centrales et les finances des autorités locales du Tibet au développement de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision. De nombreux équipements et matériaux ont été donnés à titre gratuit et un certain nombre de techniciens ont été formés par les départements concernés du gouvernement central et par les provinces et municipalités intérieures. En 2007, le Tibet comptait 9 stations de radiodiffusion, 39 stations d'émission et de retransmission sur ondes moyennes, 76 stations de retransmission par modulation de fréquences supérieures à 100 watts, 80 stations de retransmission et d'émission de télévision supérieures à 50 watts, 76 stations de retransmission et d'émission de télévision par fil au niveau du district et 9 111 stations de radiodiffusion et de télévision au niveau du canton et du village. La radiodiffusion et la télévision couvrent respectivement 87,8% et 88,9% de la population. Tous les villages administratifs ont accès pour l'essentiel aux émissions de radiodiffusion et de télévision. A l'heure actuelle, la Radio populaire du Tibet comporte quatre programmes totalisant chaque jour 79 heures 55 minutes d'émission. La Télévision du Tibet qui possède trois chaînes émet quotidiennement 59 heures 30 minutes. Le Centre de transmission des réseaux par fil du Tibet peut accepter et transmettre 50 programmes de télévision par fil en signal analogique, 90 programmes de télévision numérique et 11 programmes de radiodiffusion. Un réseau de télévision par fil a été successivement établi dans les différentes préfectures et municipalités et une partie des districts (villes), formant préliminairement un réseau de radiodiffusion et de télévision qui couvre toute la Région autonome. Le Tibet compte actuellement 559 organes de projection de cinéma, 82 organes de gestion, 472 équipes de projection des régions agricoles et pastorales et 7 918 points de projection. La projection de films couvre 98% des villages administratifs. Les paysans et les bergers de toute la Région autonome peuvent regarder 1,6 film par mois.

L'édification de la cyberculture sur réseaux est en plein essor, avec la mise en place d'Internet et du téléphone portable. Le taux de généralisation et le niveau d'utilisation s'élèvent régulièrement. Internet est apparu au Tibet en 1997 et est passé sur haut débit en 1999. Le premier site Web « La fenêtre du Tibet » a été créé en 2000. Fin 2007, il existe 760 sites Internet avec 82 858 clients. Le nombre d'internautes a atteint 200 000 personnes, soit 6% de la population totale. Le téléphone mobile est apparu au Tibet en août 1993. La capacité des standards n'était alors que de 4 500 postes, avec une seule station. A l'heure actuelle, il existe plus de 8 300 stations, avec 800 000 abonnés au téléphone portable. Les nouveaux médias sont devenus un canal important pour que le peuple tibétain puisse obtenir des informations et des connaissances. Ils participent à la vie spirituelle et culturelle des masses et raccourcissent la distance entre le Tibet et le monde.

Conclusion

Les faits démontrent que depuis plus de 50 ans, la culture tibétaine n'a pas été exterminée. En revanche, l'héritage de la culture traditionnelle a été énergiquement protégé et enrichi par une modernisation orientée vers le monde et vers l'avenir, qui s'est développée rapidement et dans tous les domaines avec le développement économique et social du Tibet. La culture tibétaine a connu, pendant la nouvelle époque, un regain de vitalité et a influencé profondément la vie du peuple tibétain contemporain et la modernisation du Tibet. Son niveau de protection, prospérité et développement n'a jamais été aussi élevé. Tous ceux qui respectent les faits ne peuvent le nier.

Par contre, la clique du dalaï-lama ignore les faits objectifs et proclame à cor et à cri à travers le monde que « la culture tibétaine a été exterminée ». Le XIVe dalaï-lama et sa clique politique sont les représentants en chef du système de servage féodal arriéré, de la culture du pouvoir religieux caractérisée par l'union du temporel et du spirituel, et de la culture de l'autocratie religieuse de l'ancien Tibet. Ils sont à la fois les monopolisateurs et les bénéficiaires des ressources politique, économique et culturelle de l'ancien Tibet. La réforme démocratique du Tibet, en abolissant le système de servage, a changé radicalement le système irrationnel de possession et de distribution de la culture tibétaine, caractérisé par son monopole par une minorité de propriétaires de serfs. Elle a mis fin à une culture théocratique caractérisée par l'union du temporel et du spirituel et la domination de la vie sociale et politique par la religion. Les déchets culturels, corrompus et arriérés et qui entravent les progrès et le développement social de l'ancien Tibet, ont été éliminés, permettant ainsi la démocratisation et la modernisation de la culture tibétaine, libérant les forces productives et permettant à la région d'avancer avec son époque et de prospérer tout en développant et protégeant son héritage qui est la richesse spirituelle commune à tout le peuple tibétain. Les faits démontrent que la clique du dalaï-lama est le représentant et le défenseur de la culture arriérée de l'ancien Tibet. Le gouvernement populaire central et le gouvernement populaire de la Région autonome du Tibet sont les véritables protecteurs et promoteurs de la culture tibétaine.

Pendant leur demi-siècle de fuite à l'étranger, le XIVe dalaï-lama et sa clique politique ne se sont jamais consacrés à la protection et au développement de la culture tibétaine. Il est parfaitement extravagant et ridicule qu'ils se prennent pour le « défenseur de la culture tibétaine ». La clique du dalaï-lama a confondu le noir et le blanc et proclamé à cor et à cri que « la culture tibétaine a été exterminée », parce que le développement irrésistible de la culture tibétaine signifiait que son ancienne domination culturelle, son ancien système culturel, son privilège culturel et ses intérêts acquis allaient être « exterminés ». Elle a présenté la proposition d'« autonomie culturelle du Tibet » dans le but de rétablir, sous prétexte d'« autonomie culturelle », sa domination sur la culture théocratique du Tibet et des autres régions habitées par les Tibétains afin de réaliser son complot politique de « l'indépendance du Grand Tibet ». Son complot de faire reculer la roue de l'Histoire est absolument intolérable.

L'époque doit avancer, la société progresser, et la culture se développer. C'est le courant irrésistible de l'Histoire. Le monde actuel se trouve à une époque de développement en profondeur de la mondialisation et de l'informatisation. Le courant de la modernisation est déferlant. La vie à ceux qui lui obéissent, la mort à ceux qui le contrarient. Une nation ou une culture doit se conformer au courant de la modernisation et avancer avec son époque, innover dans sa succession, se valoriser en se protégeant, et se développer en s'ouvrant. Ainsi pourrat-elle avoir ses propres caractéristiques et une grande vitalité. La clique du dalaï-lama et les forces antichinoises occidentales, tout en jouissant des acquis de la civilisation et de la culture moderne, espèrent que l'ethnie tibétaine et la culture tibétaine en sont restées au Moyen Age, sous prétexte de « protection de la culture tibétaine ». De toute évidence, elles ont des desseins inavoués. Les différentes ethnies de Chine, y compris le peuple tibétain, ne peuvent pas l'accepter.

(Source : BuddhaChannel)

Partager cet article

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article

commentaires

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo