Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 15:38

       

                                                                                             

Pourquoi la Marche est-elle si importante   (par Tenzing Sonam, le 22 juin 2008)
Tenzing Sonam est réalisateur de films et écrivain. Basé à New Delhi, il co-dirige White Crane Films.                                                                                                                         

La ‘Marche du Retour au Tibet' s'est terminée il y a trois jours à l'orée de la ville frontalière de Darchula, éloignée de tout, enchâssée dans les collines de l'état d'Uttarakhand. C'est là que les cinquante derniers marcheurs se sont rendus pacifiquement  - très émus et leur passion toujours vive -  à plusieurs centaines de policiers qui leur bloquaient la route.

Ayant filmé par intermittence toute la progression de la Marche, de son lancement à Dharamsala jusqu'à sa conclusion à Darchula, et ayant vécu 14 jours auprès des marcheurs dans leur campement encerclé par la police à Seraghat puis à Banspatan, j'estime que le sens de cette Marche va bien au delà de la question de savoir si elle a atteint ou pas son objectif officiel de pénétrer au Tibet.

A son humble niveau, la ‘Marche du Retour au Tibet' pourrait très bien indiquer un tournant dans la politique des Tibétains en exil. Elle pourrait faire date en effet comme la première véritable opération démocratique initiée et conduite par de simples Tibétains cherchant désespérément le moyen de contribuer à la Cause Tibétaine en dépit des critiques, et parfois même de la condamnation, émises par certains de leurs dirigeants.

Cinq ONGs tibétaines, qui ensemble mobilisent une part importante de la diaspora tibétaine, ont réussi à s'unir sous la même bannière -  la campagne "Tibetan People's Uprising Movement" (Mouvement de Soulèvement du Peuple Tibétain) - et à mener à bien ce plan d'action, alors qu'elles ne partagent pas exactement les mêmes orientations politiques. Sur ce seul point c'est déjà une réussite. Trop souvent parmi les exilés nous avons vu le grand dessein d'agir pour la Cause Tibétaine être sacrifié au profit de mesquines querelles intestines ou de disputes entre personnes.

Il n'a pas été facile pour ces cinq organisations de collaborer ainsi, en raison notamment des divergences existant à l'intérieur de certaines d'entre elles, des voix s'élevant contre cet effort de coopération et s'évertuant à le rabaisser.

Mais la ‘Marche du Retour au Tibet' a démontré que lorsque chaque organisation met de côté ses différences et unit ses forces sur un projet commun d'intérêt supérieur, non seulement ces ONGs parviennent à coopérer réellement, mais en plus elles se trouvent alors en position de recueillir le soutien et l'implication d'une part beaucoup plus large de la communauté tibétaine.

Au cours du ‘siège' de Banspatan, j'ai eu le privilège de pouvoir observer de près les marcheurs et de partager certaines de leurs épreuves et péripéties. Ce qui m'a impressionné en premier, c'est le fait qu'ils forment à eux tous un échantillon vraiment représentatif de la diversité de la société tibétaine: le plus jeune avait 17 ans, le plus âgé environ 70 ans; on trouvait à la fois de nouveaux arrivants du Tibet, et d'autres ayant vécu toute leur vie en exil; on pouvait voir des moines et des nonnes, à côté de laïcs; et, plus intéressant, on voyait côte à côte d'ardents défenseurs de l'indépendance et des partisans de la "voie médiane" pour une réelle autonomie (à l'intérieur de la Chine).

Il régnait un fort esprit de solidarité entre les marcheurs et cela s'exprimait parfois de manière surprenante. Ainsi, lorsque la police est intervenue pour la première fois en déployant toutes ses forces dans une tentative d'intimidation - après quoi elle se retira -  les marcheurs exprimèrent spontanément leur soulagement par une kyrielle de chants et de danses. De jeunes moines, qui peu de temps avant s'étaient échappés de la région de Tawu au Kham, se remémoraient les chansons et les danses de leur enfance. Et les autres moines ne tardèrent pas à se joindre à eux.

Une ronde (Toepa gorshay) se forma et tout d'un coup on vit les Amdowas et les Khampas du groupe main dans la main avec leurs cousins tibétains de la région centrale, marquant la cadence avec entrain. La tension qui avait plané au dessus du campement se dissipa bien vite. On ne pouvait que s'interroger sur le comportement à venir des observateurs de la police et des villageois du coin dans cet atmosphère de carnaval, juste après l'intense épreuve de force.

Pour ma part, je trouvais que la scène avait un caractère profondément tibétain. En les regardant tous, je réalisais au fond de moi toutes ces choses que nous étions en train de perdre et qui distinguent notre peuple et notre nation.

Les journées étaient torrides à Banspatan et au cours de ces longs après-midi suffocants, on discutait ferme sous les tentes. J'ai filmé l'un de ces débats : un groupe de moines était engagé dans une discussion d'une passion et d'une férocité telles qu'un observateur non averti aurait pu croire qu'ils allaient en venir aux mains. Se bousculant et se repoussant les uns les autres comme dans un intense débat dialectique, ils comparaient en fait les avantages respectifs des stratégies de la voie médiane et de celle de l'indépendance, quant à l'orientation de la résistance des Tibétains.

Les partisans de chaque option tenaient bon en essayant de convaincre les autres de la justesse de leurs arguments, tandis que des curieux s'invitaient parfois au débat munis de leurs propres raisonnements. Ce n'était pas qu'un fait occasionnel : au cours des jours suivants j'ai pu voir le même type de joute oratoire se multiplier sous les tentes, avec des approches diverses mais toujours avec le même enthousiasme et la même excitation. De tels débats passionnés et ouverts sur l'orientation à suivre pour notre mouvement politique sont encore rares dans notre communauté en exil. Mais c'est le signe que les choses sont peut-être en train d'évoluer, et cela me donne encore plus de courage.

Avant que la Marche ne commence à Dharamsala j'ai interrogé plusieurs marcheurs. L'une de mes questions portait sur ce qu'ils décideraient de faire si le Dalai Lama leur demandait d'arrêter la Marche. Parmi mes interlocuteurs il y avait aussi bien des moines, des nonnes que des laïcs, ainsi que des jeunes et des vieux. Et pratiquement aucun activiste radical. A l'inverse, c'était plutôt de simples Tibétains, tous dévoués et loyaux disciples de leur leader spirituel.

Bref, chacun d'entre eux répondit sans hésiter qu'il poursuivrait la Marche quoi qu'il arrive. Ils avaient pris un engagement et ils étaient déterminés à le tenir. Ils estimaient prendre part à une action non-violente bénéfique pour la cause tibétaine dans son ensemble.

Leur détermination fut rapidement mise à l'épreuve lorsque le tout récent Comité de Solidarité(*), puis le Dalai Lama lui-même, demandèrent aux organisateurs d'arrêter la Marche. Mais, malgré les pressions, la Marche continua. J'ai alors une nouvelle fois interviewé plusieurs marcheurs sur ce qu'ils pensaient de cette apparente opposition à la volonté du Dalai Lama, et je fus frappé de la maturité politique de certaines de leurs réponses.

Le Dalai Lama, dirent-ils, est tenu par son infinie compassion à s'intéresser à ce qui est bon pour l'ensemble de l'humanité. Voilà pourquoi il ne peut soutenir aucune action qui pourrait devenir conflictuelle, que ce soit vis-à-vis des autorités chinoises ou indiennes.

Par ailleurs, ils se devaient de faire quelque chose et, tant que leur motivation restait saine et leurs actions résolument non-violentes, ils avaient la certitude de ne pas être en contradiction avec les vœux de leur leader.

La ‘Marche du Retour au Tibet' est l'une des rares fois où des Tibétains du peuple ont marché, littéralement, au rythme de  leurs propres convictions. En cela, ce mouvement fait écho à l'esprit du soulèvement de mars 1959 à Lhassa quand des milliers de Tibétains, dans leur tentative de protéger le Dalai Lama, refusèrent de quitter le palais du Norbulingka malgré les appels de leur leader.

Cela répond aussi à l'objectif annoncé du « Tibetan People's Uprising Movement » (Mouvement de Soulèvement du Peuple Tibétain) qui est de raviver l'esprit du Soulèvement de Lhassa et de contribuer à mettre fin à l'occupation illégale du Tibet par la Chine, et ceci en suivant une démarche totalement non-violente.

Ce matin là à Darchula, quand le dernier des marcheurs fut porté dans un bus de la police et conduit en dehors de l'état d'Uttarakhand, j'ai ressenti de la tristesse et en même temps de l'optimisme. Ce à quoi je venais d'assister témoignait moins de la fin d'une opération spécifique que du début d'une ère caractérisée par un sens nouveau de la responsabilité individuelle et de l'activisme politique. 

Nul ne sait comment et quand la situation des Tibétains trouvera une solution, mais ce que nous pouvons faire - nous, les exilés tibétains - c'est de renforcer nos structures démocratiques en exerçant réellement nos droits à la libre expression et à l'action. A longue échéance, l'existence d'un système démocratique fort dans la communauté en exil peut constituer l'une des seules sources d'espoir et d'encouragement pour les Tibétains vivant au Tibet. 

(*) Solidarity Committee: associe des membres du parlement tibétain en exil et du gouvernement (Kashag).

de D. (Dharamsala)

Partager cet article

Repost 0
Published by Briançon05-urgence.tibet - dans briancon05urgencetibet
commenter cet article

commentaires

Livres Editions GAT CONCEPT

 

NOUVEAUTÉ 

 

Les livres des Editions GAT CONCEPT sont en vente auprès de notre association.

Pour toute commande nous laisser un mail via le  formulaire contact  du blog.  

Calligraphies-Cover.jpg

calligraphies-tibetaines-.BACK.jpg

 

Spiti-cover.jpg

Spiti.BACK.jpg

 

 

marrakech.jpg

Campagne de Parrainage de communes du Tibet

CAMPAGNE  PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET :

  http://www.parrainages-villes-tibet.org/

 

Pour télécharger le dossier :

 

http://www.parrainages-villes-tibet.org/le-dossier-parrainages/

 

 

CAMPAGNE DE PARRAINAGE DE COMMUNES DU TIBET
PAR DES MUNICIPALITÉS EUROPEENNES

 

10995334_1030098670337228_8328647903395292802_n.jpg


ASSOCIATIONFRANCE-TIBET

Campagne« Parrainage de communes du Tibet »

13 le débucher 28260 ANET

Tél.06.75.66.24.51.

pascal.daut@live.fr

http://www.tibet.fr/pdf/Parrainage%20de%20communes%20du%20Tibet%20doc0.pdf

    

Liste des communes actualisée 

Campagne de “Parrainage de Communes du Tibet”
Objectif: Préserver le riche Héritage Culturel des Tibétains.

 

 

1-Salles Sur Garonne(31390) - Jean-Louis Halioua / Lhatse

2-Beckerich - Luxembourg- Camille Gira / Gyama 

3-Crest (26400)- Hervé Mariton / Lithang

4-Brouckerque(59630)- Jean-Pierre Decool / Siling

5-Bray-Dunes(59123)- Claude Marteel / Kardze 

6-Coudekerque-Branche(59210)- David Bailleul / Dhartsedo

7-Sisteron(04200) – Daniel Spagnou / Nyingtri 

8-Dieffenthal(67650) - Charles Andrea/ Jaqung

9-Pezens(11170)- Jean-Pierre Botsen / Dingri

10-Lugagnan(65100) - Jacques Garrot / Lhokha

11-Bourgtheroulde Infreville(27520) - Bruno Questel / Samye

12-Saint Laurent du Var(06700) - Henri Revel /Taktser

13-Divonne-Les-Bains(01220) - Etienne Blanc / Kyirong

14-L'Argentière-la-Bessée(05120) - JoëlGiraud/ Shethongmon

15-Lamothe-Goas(32500)- Alain Scudellaro / TsangLukner Shakar

16-St Genés Champanelle(63122) - Roger Gardes / Dromo

17-Festes et St André(11300) - Daniel Bord / Tadruk

18-Paris XI(75011) – Patrick Bloche / Lhassa

19–Manduel(30129) - Marie-Louise Sabatier/  Gyantse

20- Créon (33670) - Jean-Marie Darmian / Ruthok

21- Valouse (26110) - Patrick Liévaux / ShagRongpo

22- Plouray (56770) - Michel Morvant / Tsari 

23– Lans-en-Vercors (38250) - Jean-Paul Gouttenoire /Jomda

24– La Chapelle-Saint-Ursin (18570) - Yvon Beuchon/Sangchu-Labrang

25-Soulom(65260) - Xavier Macias / Chongye

26- Saint-Thomas-en-Royans (26190) – Christian Follut/ Jol

27-Merville(59660) - Jacques Parent /Dzogang

28- Mourenx (64150) - DavidHabib/ Tsona

29– Lavaur (81500) -BernardCarayon / Shigatse

30– Izeure (21110) -Catherine Lanterne /Yubeng

31-Artiguelouve(64230) -  Éline Gosset / Nyethang

32- Digne-Les-Bains(04000) - SergeGloaguen/Kumbum

33- Lavelanet-de-Comminges(31220) - Évelyne Delavergne / Narthang

34- Le Vigan (30120) - Eric Doulcier / Dergé

35– Bourbourg(59630)- FrancisBassemon / Shalu

36- Gensac-sur-Garonne(31310)- Henri Devic / Gadong

37- Bax(31310) - Philippe Bedel/ Rong

38- Carbonne(31390) - Guy Hellé/ Nagartse

39–Epinac(71360)- Jean-François Nicolas / Sakya

40– Amfreville-La-Mi-Voie(76920) – Luc Von Lennep / Phari

41- Le Cannet-des-Maures(83340) - Jean-Luc Longour / Gyatsa

42– Latrape(31310) - Jean-Louis Séguela / Riwoche

43– Sciez (74140) -Jean-LucBidal / Gyalthang

44– Widehem(62630) - Pierre Lequien / Taklung

45– Nieppe(59850) -MichelVandevoorde / Tsongdu(Nyalam)

46– Montbéliard(25200) - JacquesHélias / Kharta

47– Marzens(81500) -DidierJeanjean / Nagchu

48– Vitrolles(13127) - LoïcGachon / Tsethang-YumbuLakhang

49- Labastide-Saint-Georges(81500) - Jacques Juan / KhymZhi Shang

50– Bouchemaine(49080) - Anne-Sophie Hocquet de Lajartre / TashiDorje – Jhado/ Lac Namso

51–Ussel (46240)-Jean-Paul David / Rumbu

52-Sembrancher(1933) – Suisse- Bernard Giovanola / Rongbuk

53– Beurizot(21350) - Hugues Baudvin /Yerpa

54–Mailholas(31310)- Gérard Carrère / Dorjeling

55– Briançon(05100)- GérardFromm /Pelyul

56– Hondschoote(59122) - Hervé Saison / Markham

57– Aiguefonde(81200) – Vincent Garel / Nyemo

58– Vers sur Selle (80480)- Thierry Demoury / Dechen

59-Bennwihr (68690) – Richard Fuchs /Chamdo

60-– St Valéry sur Somme(80230)- Stéphane Haussoulier / Sera

61-Corby- Angleterre-JeanAddison / Rigul

62– Billere (64140)- Jean-Yves lalanne / Surmang

63-Marcq en Yvelines (78770)- Pierre Souin/ Drigung

 
De nombreuses autres Municipalités ont aussi été contactées par les Membres des Groupes Tibet du Parlement(189 députés) et du Sénat(67 sénateurs) et par la plupart des Membres des Groupes de Soutien au Tibet… Suite à cette mobilisation, nous espérons de nombreuses autres Municipalités !

 58 Associations Internationales de Soutien auTibet ont déjà adhéré à cette campagne;
Passeport Tibétain(Essert-90), Montagne du Bonheur(Paris-75), Briançon-05 Urgence-Tibet, France-Tibet
National, Collectif Tibet-Dunkerque(59), Maison des Himalayas(Gonnehem-62), France-Tibet-Île de la
réunion(974), Association Provence-Himalaya(Vitrolles-13), Nos Amis de l’Himalaya(Bordeaux-33), France-
Tibet / Nord-Pas de Calais(Lille-59), Aide et Espoir pour le Monde Tibétain(Amiens-80), SOS Tibet(Lyon-69),
Culture en Exil(Nantes-44), Lotus Himalaya(Maubeuge-59), Corse-Tibet(Porto Vecchio-20), Liberté au
Tibet(Sélestat-67), Objectif Tibet(Sciez-74), France-Tibet Maine/Anjou(Angers-49), Alliance Tibet-
Chine(Paris-75), Lions des Neiges(Lyon-69), Tibet-Languedoc(Nîmes-30), Drôme Ardèche – Tibet(Valence-
26), Jamtse Thundel(Gras-07), Tibet, Vallée de La dröme(Crest-07), ART (Aide aux Réfugiés
Tibétains)(Grenoble-38), Association des Elus Verts Pour le Tibet(Paris-75), Espoir pour le Tibet(Vannes-56),
Don et Action pour le Tibet(Yvry Sur Seine-94), Collectif Action-Tibet-vérité(Marzens-81), Institut Vajra
Yogini(Marzens-81)- Autodétermination Tibet(Rabat les Trois Seigneurs-09), Association Falun
Gong(Bordeaux-33), Rencontres Tibétaines(Toulouse-31), Matchik Labdreun(Marseille-13), Tibet-
Normandie(Rouen-76), APACT(Pau-64), Tutti Frutti International(Villeneuve d’Ascq-59), France-Tibet-Isère,
Association Amitié Suisse-Tibet(AAST), Gesellschaft Schweizerisch-Tibetische- (Suisse), Tibetet Support
Association - (Hongrie), Tibetan Programme of the Other Space Foundation - (Pologne), Casa del Tibet -
(Espagne), Svensk Tibet Komitten - (Suède), Tibet Support Group-Ireland., Les Amis du Tibet – Luxembourg,
Friends of Tibet India(Delhi), La Casa Del Tibet di Votigno di Canossa(Italy), Tibet Initiative Deutschland
e.v.(Germany), PTC – Pro Tibet Culture(Chili), Tibet Patria Libre(Uruguay), Casa Tibet Mexico(Mexico),
Ganasamannay, Kolkata(India), Costa Rica-Tibet(Costa-Rica), fundacion Tashi delek(spain), Kasakhstan-
Tibet(Kasakhstan), Panama-Tibet(Panama), Tibet-Thaïland(Thailand)


NB :Le travail engagé par notre ami Francis se poursuit : c'est Pascal Dautancourt qui se chargera désormais du suivi des demandes et propositions des communes.
N' hésitez pas à solliciter vos élus en ce sens... et à entrer en contact avec Pascal:

ASSOCIATION FRANCE-TIBET 
Campagne « Parrainage de communes du Tibet » 
13 le débucher 28260 ANET
Tél.             06.75.66.24.51      .
Pascal.dautancourt@gmail.com

 

 

La campagne de parrainage continue. N'hésitez pas à solliciter votre Maire et à nous contacter si besoin. 

Archives

Qui sommes nous

Association pour la défense des Droits du Peuple Tibétain

drapeau-tibet-copie-3.gif

 

On ne se sert jamais plus d'un drapeau

que quand un peuple est opprimé

Lhamo Tso à Briançon

vidéo